Politique Nationale/Internationale

La semaine de 21 heures pour lutter contre le chômage et sauver notre économie


Augmenter le temps et la durée de travail semble être LA solution unique pour sauver nos retraites, pourtant cela augmentera directement le nombre de demandeurs d’emploi. Les charges dues pour les chômeurs sont lourdes pour l’économie, l’augmentation massive du nombre de sans emploi est inévitable avec l’arrivée sur le marché du travail des « presque retraités ». La facilité d’accès aux heures supplémentaire ne fait qu’aggraver cette charge en évitant d’embaucher. Au contraire, le partage du travail semble être une voie économique rentable et sociale, pourtant ni le gouvernement ni l’opposition ne semble avoir le courage et l’indépendance de faire sienne cette idée logique.


LGV
Vendredi 11 Juin 2010

Un chômeur coûte deux fois plus cher à la société qu’un travailleur.

La semaine de 21 heures pour lutter contre le chômage et sauver notre économie
besoinsEn effet, un chômeur égal un consommateur de moins et un salaire de plus à financer. En outre, ce nouveau chômeur ne produit plus de richesse, donc on peut dire qu’un chômeur coûte deux fois plus, mais aussi qu’il ne rapporte plus. Cela pour dire qu’un travailleur, même payé à ne « presque » rien faire vaut toujours mieux qu’un inactif malgré lui. Encore une fois, cela va à l’encontre de la politique actuelle de dégraissage du service public, pourtant source de confort et d’égalité au sein de la société.Dans les faits les personnes de plus de 60 ans sont payées par les caisses de retraite et les chômeur par celle des demandeurs d’emploi. C’est très simple mais important à rappeler, car dans les deux cas la société paye ces inactifs par les taxes sur le travail. Donc augmenter la durée de travail ne revient qu’à un transfert d’une taxe sur l’autre.Le partage du travail est la solution solidaire et économiquement viable au sur-coût des chômeurs, tout les jours plus nombreux. En France nous n’en avons pas conscience, mais le monde nous envie nos 35 heures. Non pas les entreprises colonialistes, mais les gens. Partout les personnes rencontrées me disent que nous avons choisi la qualité de vie au lieu de l’argent qui brûle les doigts. Ils aimeraient eux aussi gagner un peu moins d’argent mais avoir beaucoup plus de temps pour le dépenser et partager avec sa famille, ses voisins et ses amis. Mais ils sont pris dans l’engrenage du « toujours plus », plus d’argent gagné mais plus aucun moment de libre pour vivre. Ils achètent de magnifiques écrans plats et de belles voitures car ses deux objets permettent pour l’un d’avoir des loisirs rapides et à la demande ; et pour l’autre à prendre du plaisir à se rendre au boulot le matin. Nous ne voyons pas l’avantage des 35 heures parce que nous sommes encore un pied dans cette surconsommation mauvaise pour la santé de l’homme et de la planète.

Le partage du travail n’engendre pas de perte de salaire ou de pouvoir d’achat lorsque le chômage pèse autant sur l’économie.

veilléeEn effet, en partageant le travail, le nombre de chômeurs réduit et leur coût pour la société avec. Nous l’avons vu, un chômeur coûte deux fois plus à la société. La baisse de salaire est donc largement compensée par la baisse des taxes. Lorsque nous regardons le nombre d’heures travaillée par semaine par tout les « actifs » (travailleurs et demandeurs d’emplois réunis), nous sommes déjà à 21 heures. Or ce taux est celui avancé comme raisonnable par les économistes de la NEF. Même Keynes, l’un des hérauts du capitalisme recommandais une semaine de 15 heures, juste assez pour répondre aux besoins matériels à l’époque. Mais les besoins d’aujourd’hui sont plus nombreux que ceux de 1920, pour ne pas avoir à payer de chômeurs et pour pouvoir consommer tout en profitant pleinement de ses temps libres, 21 heures semblent un bon équilibre.

Alors que certains travaillent, gagnent et consomment trop, d’autres ont à peine de quoi vivre. Est-ce vraiment la société dans laquelle nous souhaitons vivre ?

Une semaine de travail beaucoup plus courte nous aiderait, les uns et les autres, à mener une vie plus satisfaisante en répartissant plus équitablement les activités rémunérées et non rémunérées au sein de la population. Pour cela nul besoin de révolution, les augmentations de salaire pourraient être progressivement troqués contre des horaires plus courts. Peu de politiques s’engage dans ce sens, sans doute par peur, mais aussi parce que les lobbies industriels réactionnaires ont peur des changements. Seule l’extrême gauche et Europe Ecologie ont le courage de soutenir ces changements utiles et sains pour notre société. Europe Ecologie a mon soutient parce que la nature est centrale dans la vie de l’homme et qu’elle a besoin de toute notre attention.
loisirsAlors oui au travail partagé, même si je gagne un tout petit peu moins, j’ai plaisir à ne pas gagner au détriment des autres. La semaine de 21 heures est une solution durable et équitable pour réduire les coût de l’inactivité. Pour que l’état soit encore le garant du bien être de la société toute entière, je suis pour payer des fonctionnaires à ne « presque » rien faire, surtout si cela évite de payer des chômeurs et évite que des entreprises privées fassent de l’argent sur nos besoins primaires. Les politiques doivent agir pour le bien de tous et non pour l’intérêt particuliers de quelques uns et cela passe par un partage du travail équitable et un emploi public fort et performant.
Source : LGV


Vendredi 11 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par S.kahn le 11/06/2010 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui mais avec une semaine de 21h si toutefois ça marche, car certains patrons prefereront faire faire des heures sup à leurs employés au lieu d'embaucher.

supposons que ça ma marche, on aura des travailleurs precaires et pauvres --> pas conssommation donc une perte d'une bonne partie de la croissance

2.Posté par hlilou le 12/06/2010 01:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

completement idiot et faux
il faut revaloriser l agriculture et minimiser la dependance a l etat...et payer les denrees agricoles a leur prix reels et diminuer au max l importation de produits agricoles..


3.Posté par Saber le 12/06/2010 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


IL FAUT? MAIS ILS NE VEULENT PAS LAISSER FAIRE.

21 HEURES PAR SEMAINE C'EST POUR LES RICHES PAS POUR LES SALAUDS DE PAUVRES.

4.Posté par soada le 12/06/2010 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi 21 heures?
15 heures suffiraient amplement...

5.Posté par Saber le 13/06/2010 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Travailler + pour gagner -

Alors! il y a mieux

Travailler - pour gagner + de santé au moins.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires