Palestine occupée

La section d’ Yasser kachlak pour documenter les violations des colons présente le premier rapport



Vendredi 25 Décembre 2009

La section d’ Yasser kachlak pour documenter les violations des colons présente le premier rapport
La colonisation est ... l'autre visage de l'occupation de la démographie...
Au cours des derniers mois, la conversation a porté sur la question des colonies «israéliennes» dans les territoires palestiniens, particulièrement dans la ville de Jérusalem, et l’avis de beaucoup dans les médias ont besoin d'être démantelé, car celle est l'un des symboles et des caractéristiques de l'occupation.  Sous les demandes de l'administration de Barak Obama d'arrêter la colonisation "israélienne" en Cisjordanie et le gouvernement de Benyamin Netanyahou rejette cela, il ya eu un besoin urgent de démontrer l'idée  et la philosophie de la colonisation ‘israélienne’ dans la Palestine par leur contexte historique, parce que la colonisation israélienne est l’autre visage de l'occupation pour de judaïsation Palestine, complémentaire à la judaïsation les territoires palestiniens occupés et le déchargement de sa population arabe.

La littérature sioniste voit que les colonies sont au cœur de la stratégie pour le contrôle démographique, et de contrôle le territoire, plus qu’ elle est une zone de sécurité de la communauté économique des sionistes, ces  colonies  visent à réinstaller le plus grand nombre d'immigrants juifs dans les territoires palestiniens en vue de troubler l'équilibre démographique en faveur de la conversion à la fin, et les activités de colonisation "israélienne" avaient été soumis à une approche progressive dans le processus d'expansion espace clairs et ont été confirmées par la déclaration claire d’ Ben-Gurion, « les générations futures qui vont façonner les frontières d'Israël ».

Il est clair que les vagues d'immigration juive ont contribué à la réalisation des objectifs démographiques pour la colonisation de ce qui est le fondement de la politique de population et le sionisme en Palestine, la première vague d'immigration juive avait été entre 1882 à 1903, dix mille juifs ont émigré de Russie à la suite de l'assassinat du Tsar de Russie et la persécution des Juifs suite là-bas, entre 1904 - 1918 la vague II, et le nombre d'immigrants à 85 mille immigrés, puis la troisième vague a eu lieu entre 1919 à 1923 après de la révolution bolchevique en Russie, et  le nombre d'immigrants dans cette vague d'environ 35 mille immigrants, le nombre d'immigrants dans cette vague d'environ 35 mille immigrants et la quatrième vague a été entre l'année de 1924 à 1932 qui ont migré environ 62 mille immigrants parce que les ةtats-Unis à promulguer des lois réduit l'immigration, la cinquième vague était entre 1933 - 1938 où le nombre d'immigrants, à ce stade environ 164.000 immigrants en raison des dispersement qui se sont produites dans les camps juive qui est situé dans les domaines de l'occupation nazie. En plus de ces vagues, il y avait des migrations opération d'infiltration par les Juifs dans le nazis zones occupées, et d'ailleurs ces vagues, il y avait des migrations opération secret par les juifs séfarades (Les Sépharades) de différentes régions du Yémen, l'Ethiopie et du nord de l'Afrique, la Turquie et l'Iran, dans les années quarante, en raison que les autorités du mandat britannique ont imposé des restrictions à l'immigration juive, pour se rapprocher les Arabes à tenir à leur côté dans la seconde guerre mondiale, le bilan de l'immigration juive en Palestine jusqu'en 1948 est devenu environ 650 mille immigrants juifs.

Après la création de la soi-disant ةtat de "Israël" a encouragé l'immigration juive fait par un certain nombre de lois comme la loi du Retour, "israélienne" en 1950 et la loi de la nationalité "israélienne" en 1952 seulement, le nombre d'immigrants, d'un montant, en la période de 1948 à 1967 (1,3).La immigration n’est pas arrêté en dépit des revers en raison du déclin dans les facteurs incitatifs et dissuasifs de la Palestine occupée, et les données indiquent que l'âge d'or de l'immigration a été après 1948.

Dans les années nonante du siècle XX, où elle formait l'exode des Juifs de l'ex-Union soviétique, la plus grande proportion du nombre total d'immigrants juifs et, en général, l’ immigration a contribué pour environ 65% de l'augmentation de la population totale des Juifs en Palestine pendant l'entre 1948 et 1960 ainsi comme c'est le cas pour la période 1990 à 2000, mais note que l’immigration a diminué au cours de la période 2000 - 2009 parce que l'essentiel des Juifs du monde sont concentrés dans les domaines de la non-répulsifs, comme les ةtats-Unis, France, Grande-Bretagne et le Canada, même s'il ya eu une certaine migrations de ces pays ne pourront pas dépasser le nombre de quelques cents, comparativement à environ 176 mille immigrants dans certains dans les années nonante du siècle dernier.

Ce qui précède est clair que la colonisation a eu un rôle prépondérant dans la réalisation du projet sioniste en Palestine, le mouvement sioniste a réussi repose sur l'idée et la philosophie de la colonisation, qui venaient de l'étranger, avec l'annonce de la création d'Israël en Mai 1948 à 77% du quartier historique de la Palestine, qui a une superficie de 27009 kilomètres carrés, et Israël a été en mesure d'expulser la plupart de la population palestinienne après qu'elle a commis des nombreux massacres et la destruction de plus de 400 villes et villages palestiniens.

Et les massacres qui ont été commis contre le peuple palestinien désarmé, le massacre dans le village de "cheikh" de la ville de Haïfa, le massacre de "Deir Yassine", et le massacre de" Kafr Qassem" à proximité de la ville de Jérusalem. Les Palestiniens sont devenus des sans-abri et des réfugiés vivant dans les pays voisins arabes et aussi au sein de la Palestine en Cisjordanie et à Gaza, malgré et ils sont encore loin l'adoption de la résolution 194 et la résolution des cinquante derniers appels à la nécessité de rentrer dans leur pays dès que possible.

En revanche, les portes de l'immigration juive ouverte à deux pour un grand nombre de Juifs de partout dans le monde, et cette situation perdure jusqu'à la guerre de la cinquième en 1967 Juin, qui a été le résultat le plus important du contrôle total "d'Israël" dans les territoires palestiniens en Cisjordanie et à Gaza, et d'être ainsi donné une nouvelle opportunité pour "Israël", les plans sionistes pour le suivi de la judaïsation de la Palestine à travers les activités de colonisation, qui a commencé au XIXe siècle, et, malgré le démantèlement des colonies de la bande de Gaza en raison du coût élevé et la lutte du peuple de la bande de Gaza, mais cela n'a pas empêché les activités de colonisation dans la Banque de l'Ouest, y compris Jérusalem, qui face à la plus grande colonisation "israéliennes"  
depuis 1967, et dans ce contexte, les études indiquent que les activités de colonisation "israélienne" en Cisjordanie ont conduit à la construction de 151 colonies "israéliennes" avec plus de trois cent mille colons "israéliens", en plus des 26 villages endommagés Jérusalem avec deux chaînes de tous les côtés, avec environ 190 mille colons, "Israéliens", et il est prévu d'imposer une procédure colonisation "israélienne" en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem. Dans ce contexte, les études indiquent que les activités de colonisation "israélienne" en Cisjordanie ont conduit à la construction de 151 colonies israéliennes avec plus de trois cent mille colons "israéliens", en plus des 26 colonies de peuplement autour de Jérusalem, enveloppé de tous côtés, environ 190 mille colons "israéliens". Ainsi qu'à trouver des planes d'imposer une colonisation "israélienne" en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem...L’auteur Nabil Mahmoud Al-Sahli."

Les violations et les crimes commis par les groupes de colons israéliens en Palestine occupée :
Jour après jour, les crimes directs de les colons continuent contre le peuple palestinien, ainsi qu'à trouver que le siège, l'agression, l'incarnation de la colonisation, le vol de les terres d'une manière ordonnée par les colons chaque jour contre les Palestiniens sans armes dans Jérusalem et dans tout le territoire palestinien occupé. Tout cela se passe sous la protection de l'armée d'occupation israélienne, nourricière, et l'encourage. Ils se comportent de façon que les gangs et les bandits, tout en attaquant les citoyens et leurs propriétés, que ce soit battus ou vandalisé les propriétés, l'exploitation forestière en particulier dans l'avant-garde de l'arbre d'olive bénie, ou empêcher les agriculteurs et les paysans de cultiver leurs terres, ou la récolte des cultures sans aucune raison ou justification, mais le désir de sévir contre les citoyens, leur vie devient de plus difficile, l’objectif le terrorisme, le déplacement  les Palestiniens et la perpétuation de l'occupation de leurs terres, qui met toutes les travails dans les rangs du terrorisme d'ةtat organisé.. Ils se livrent à ces crimes, sans interruption de l'Occident, du nord au sud, et les caméras ont filmé un lot d'agressions physiques sur les citoyens, leurs propriétés, les maisons, et les arbres, mais nous n'avons trouvé aucun personne pour les arrêter ou de les amener à répondre ou mettre fin à leurs pratiques afin de ne pas se répéter.
Une tentative d'écraser un citoyen Palestine par l'un des colons est un exemple clair de ce terrorisme et la criminalité israéliennes, Nous essayons de vous transmettre certains de ces crimes et violations qui ont eu lieu au cours des derniers jours, depuis le début de ce mois et présenté ici :

Des colons attaquent des maisons arabes à Jérusalem Deux enfants et un photographe de presse Blessant au cours de l'attaque de colons contre la famille de, Sheikh Jarrah.
Trois personnes (deux frères et un photographe de presse) blessant pendant une attaque par un groupe de colons extrémistes à la famille du quartier de "Cheikh Jarrah", à Jérusalem occupée, dans la soirée du vendredi 18/12/2009.

Un grand groupe de colons extrémistes a attaqué la maison de la famille " Attia " qui vivent à proximité de maisons "Ghaoui", à "Cheikh Jarrah", le groupe a battu les occupants de la maison et d'une suite de laquelle deux frères "Imad et Mohamed Attia" (13 et 15 ans) a été blessé, et aussi le journaliste "Nader Berbers" est blessé lors de l'attaque.

La police israélienne a arrêté l'après-midi de vendredi, 25 manifestants militants pour la paix (palestiniens et israéliens) dans le quartier "Cheikh Jarrah" de Jérusalem, après avoir participé à une manifestation contre la politique d'expulser la population palestinienne de leurs foyers.
Des colons de la colonie « Chelo » attaquent des citoyens du village " 

Qaryut" et empêchent de labourer leurs terres sous la protection de soldats israéliens :
Des colons de la colonie de "Shiloh", a attaqué dans la matinée du 16/12/2009, les citoyens du village au sud de Naplouse "Qaryut" quand ils labourent leurs terres sous la protection de soldats israéliens.
Il s'avère que des dizaines de colons opposés aux citoyens et les empêchent de cultiver leurs terres, et les battent en blessant un jeune palestinien "Bashar Kariouni”.

Le village avait été touché au cours les trois derniers mois à une série d'agressions par les colons, et des dizaines d'enfants ont été blessés lors d'affrontements avec les colons, surtout pendant la récolte des olives l'année dernière.
Il est à noter que le village avait perdu plus de la moitié des terres agricoles au profit de quatre colonies de peuplement et trois points aléatoires ont été mis en place.

La mosquée d’Yasouf
Des colons brûlent une mosquée dans le nord-ouest :
  Les colons israéliens avaient mis le feu tôt le vendredi 11/12/2009, la grande mosquée dans le village de "Yasouf" l'est de "Salfit", le nord de la Cisjordanie, conduisant à la combustion de grandes parties de lui, après avoir cassé la porte principale de la mosquée et aspergé d'essence l'intérieur de la mosquée.

Le feu a brûlé toutes les parties la bibliothèque de la mosquée, qui a le Coran, et une partie du tapis, avant d'accélérer les villageois à éteindre le feu en coopération avec la municipalité de" Salfit"  
pompiers. Les colons ont quitté le slogan en hébreu sur le sol de la mosquée, disant : «le feu de la revanche de la Ivy", et un autre dit "Nous allons brûler tous", et les sources de sécurité palestiniennes a suggéré que les colons de la colonie de "Taphoh" à côté du village ont été ceux qui ont incendié la mosquée.

Il est à noter que la mosquée a été incendiée est aujourd'hui la plus récente et la plus grande mosquée dans le village de "Yasouf ", l'un des quatre mosquées dans le village et le village a une population de 2000 citoyens et situé à l'est de Salfit, au sud de Naplouse, et entouré par un certain nombre de colonies israéliennes proches de règlement est un "Taphoh".

Les colons juifs ont bloqué la route principale menant à la ville de Samu, au sud d'Hébron :
8/12/2009 Des colons de "Nahaal Chamaa", arrêtez la rue principale menant à la ville de "Samu", au sud de Hébron, où des sources de sécurité a déclaré qu'un groupe de colons de la colonie de "Nahaal Chamaa" construit dans la ville de Samu, au sud d'Hébron, ils ont fermé la route principale menant à la ville, imprégné de la fermeture à jeter des pierres et des bouteilles vides sur les piétons et les véhicules.

Les colons ont mis le feu aux maisons et aux véhicules dans un village palestinien" Aynabus" au sud de Naplouse :
6/12/2009 Des colons ont mis le feu à une maison et deux véhicules dans le village " Aynabus" sud de Naplouse, des colons, qu'ils appellent «la redevance» de prix des Palestiniens, qui a débuté à l'arrière de l'évacuation des avant-postes. La radio de l'armée israélienne a déclaré que les maisons et véhicules incendiés dans le village tandis que des sources palestiniennes ont signalé que les colons ont incendié deux magasins et deux voitures et un tracteur.

  Les colons attaquent les agriculteurs dans un village "Asira Alqblia" au sud de Naplouse :
5/12/200 Des colons de "Yitzhar" ont attaqué le village de «Asira Ahqblia» qui est situé au sud de la ville de Naplouse, ils ont attaqué les fermiers palestiniens et leurs propriétés. Les villageois ont affirmé qu'environ une douzaine de colons armés venus de la colonie de "Yitzhar" ont attaqué les agriculteurs quand ils labourent leurs terres près de la colonie et ils ont essayé de les expulser.
Des témoins ont déclaré que le pouvoir de l'armée israélienne est intervenu pour les colons et ont tiré des grenades lacrymogènes à des Palestiniens en dehors de la place. Ils ont ajouté que les soldats et officiers israéliens de renseignement qui est venu sur le site mis en garde contre l'inconvénient que les colons une fois de plus.

L’occupation encourage les colons à tourmenter les palestiniens :
5/12/2009 Dans un précédent dangereux. Les autorités d'occupation israéliennes ont décidé de permettre aux colons de passer du centre de quartiers résidentiels palestiniens du centre d'Hébron à atteindre à "Al Haram-Ibrahimi", dans le but de harceler la population et l'expansion des colonies de peuplement dans la ville. Elles ont périmé aux colons de "Kiryat Arba" accès au Grande Mosquée de L’Brahimi à travers le quartier "Jabari "densément peuplées par des Palestiniens.
Elles ont périmé aussi aux colons de la colonie de "Tel Rumeida" à passer par le cimetière islamique et "l'oeil du nouvel" accès à la rue de Martyrs, en plus de la route principale située dans la région.
Les sources privées et publiques dans la province craignent que de telles décisions sont soumises à la fermeture de ces quartiers et étendre la présence de colons et de pénétration dans la population et de limiter leur liberté de mouvement et la vie sous le prétexte d'assurer la sécurité et la fermeture de commerces et de nouveaux moyens.

Les extrémistes juifs ont attaqué un bus à Jérusalem, dirigé par un Arabe :
4/12/2009 Radio israélienne a rapporté que certains jeunes colons radicaux ont attaqué un bus de nuit a été dirigée un arabe dans la ville de Jérusalem par des pierres en se promenant dans le quartier "Ramât Shlomo" dans  la Ville de Jérusalem pour le forcer à arrêter de pulvérisation dans le visage du conducteur arabe de gaz lacrymogène avant de le forcer à arrêter de pulvérisation dans le visage du conducteur arabe de gaz lacrymogène.

La radio a prétendu que le conducteur arabe, qui n'était pas son nom ou son lieu de résidence il n'a pas été touché aucun mal. Elle a expliqué que la police israélienne dans la ville a ouvert une enquête sur l'incident après avoir réussi à arrêter un certain nombre de ces assaillants.

Il convient de mentionner que la ville de Jérusalem, au cours des derniers mois ont vu de nombreuses attaques lancées par les colons extrémistes contre les palestiniens dans la ville et ont été saisis à leur domicile et expulsé de la ville avec l'aide de la police israélienne.

La prise de la maison d'une femme âgée à Jérusalem :
3/12/2009 Des groupes extrémistes juifs saisis la partie privée de la maison d'une femme âgée " Refqa Alqurde" - 85 ans - dans le quartier de "Cheikh Jarrah" située dans le centre de Jérusalem, par une décision de la Cour magistrat, qui a rejeté une pétition déposée en matin, par la famille contre la décision peut être des colons de la maison.

Les troupes et la police ont érigé des barrières occupation commune dans les environs de la région et dans les rues et les routes menant au quartier et empêché les habitants de Jérusalem ont accès au quartier de défendre la maison, et un grand groupe d'extrémistes juifs ont encerclé la maison de toutes les directions avant de poignarder une meilleure protection d'une force de police et les gardes-frontières de la profession, un total d'extrémistes d'entrer dans le mobilier intérieur de la maison sous la protection de l'armée.

La maison avait été construite en 2000 dans la cour d'une maison de la famille, et la décision de fermeture a été délivré par le tribunal israélien en 2001, affirmant à construire sans permis, ce qui interdit l'utilisation de la famille jusqu'à la liquidation définitive de l'affaire, notamment la maison dans laquelle vous résidez les sociétés juives, les revendications de la famille propriétaire.

Les colons au début du mois dernier, ont fait irruption dans la maison et évacués jusqu'à la décision finale du tribunal de première instance sur 29.11.2009, et était un garde à la maison, a été saisi après avoir été refusé d'aller chercher la famille. Lorsque interdits sur la famille utilisé jusqu'à la liquidation définitive de l'affaire, d'autant que la maison dans laquelle vit la famille et les organisations juives revendication de propriété.

Les colons au début du mois dernier, ont fait irruption dans la maison et évacués jusqu'à la décision finale du tribunal de première instance sur 29.11.2009, et était un garde à la maison, a été saisi, après avoir été refusé d'aller chercher la famille.

Des colons saisissant l'eau de source à l'est de Naplouse :
2/12/2009 Des colons extrémistes ont pénétré dans la colonie juive de "Alon Moreh" l’eau de source est de la ville de Naplouse et l'ont conduit, dans le contexte de la poursuite de leurs attaques contre des citoyens et leurs propriété  qui refuse d'appliquer la décision de la Haute Cour de justice israélienne , qui a statué fournir de l'eau de source  aux palestiniens après que les colons depuis plus de deux ans tournant le placer dans une piscine d'eau et des lieux de récréation, et les autres jetant des pierres sur des véhicules palestiniens au sud de la ville.

Les colons ont été baptisés au cours des dernières années  pour entrer dans l'eau de source et de transformer l'endroit en eau des piscines et lieux de loisirs pour les colons du séminaire dans la colonie d'Alon Moreh,Un habitant du village explique que les citoyens de ce village sont fortement tributaires de l'eau de source, surtout dans les mois secs de l'été pour boire l'eau, Les colons veulent se baigner dans l'été chaud et profiter de l'eau, est-il normal les colons qui veulent  la nage ou les palestiniens qui veulent le boire?

Les femmes palestiniennes sont victimes d'abus sexuels et de harcèlement sexuel par les colons :
Les femmes palestiniennes sont constamment victimes des excès commis par des colons et des soldats israéliens dans les territoires occupés qui violent leurs pratiques les droits fondamentaux de l'homme, y compris le harcèlement sexuel et les abus, passages à tabac et forcé la situation aux points de contrôle et d'observation d'Israël.

  Le rapport du Centre des femmes pour l'juridiques et sociales Conseil affirme que les pratiques israéliennes contre les femmes palestiniennes est une violation claire de la Convention des Nations Unies sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes et Israël l’a signé, ce qui est le premier accord de ce type impliquant des droits de la femme des Nations Unies.

Les colons israéliens en Cisjordanie continuent d'attaquer les femmes palestiniennes et de voies de fait, sont généralement seuls dans leur foyer en l'absence des hommes d'aller travailler.

Ils paient aussi les femmes et les enfants violents, de jeter des pierres et des fusils de tir et jetant des grenades lacrymogènes dans leurs maisons, tout cela dans la présence de soldats israéliens qui ne font rien pour arrêter les colons de ces violations.

La naissance dans les territoires occupés est un risque de graves et même mortels, il ya aussi 600-inspection point, le suivi et traverser les postes de contrôle israéliens, en limitant la circulation des Palestiniens en Cisjordanie, et un impact négatif sur l'éducation des étudiantes palestiniennes, qui sont plus nombreuses que les étudiants de sexe masculin et forcé de rester dans leurs maisons afin d'éviter harcelé et humilié et l'exposition à la violence aux points de contrôle et d'observation.
En outre, les femmes et leurs enfants dans Jérusalem-Est à l'expulsion, la violence et les abus sexuels de la part des forces de sécurité et les colons israéliens.

Cette image est clairement établi que certaines des souffrances palestiniennes, dont l'un des colons israéliens ont jeté des vins sur une femme palestinienne dans la rue de les Martyrs à Hébron le mois dernier

Un colon écrase une jeune fille près de sud de Naplouse, et la transféré à Israël :
Le mois dernier, un colon a écrasé l'enfant " Kefaia Gomaa Alnagar " -
9 ans- de la ville de " Yatma ", dans le sud - est de Naplouse, près de la jonction, pui l’a été transporté à un hôpital à l'intérieur de la Ligne verte par les forces d'occupation.

Le écrasement est devenu une forme d'intimidation contre les Palestiniens, les statistiques palestiniennes ont signalé que les colons ont causé la mort de près de huit incidents écrasé par un incident de  " Waseim ".

  Depuis le début de 2009 les opérations de l’écrasement ont abouti à la blessure de 31 citoyens une variété de blessures graves, moyennes et mineures. Ces incidents sont survenus au cours des dernières années des dizaines ...!

En fin  ....
Ce n'est que la pointe de l'iceberg de ce que les colons font, mais alors qu'est-ce… ? Nous nous demandons où la communauté internationale dans tout cela est fait par les colons ? Où est l'opinion publique internationale et ceux qui parlent sans interruption pour la justice, la dignité, la liberté et la paix ? N'est-ce pas ce genre de comportement crimes contre l’humanité ?

Nous nous demandons pourquoi le citoyen palestinien est seul en face de ces crimes par ces colons armés avec les toutes les apparences du pouvoir et le soutien politique, matériel et moral accordé par le gouvernement d'Israël et parmi les dirigeants d'Israël dans les grands partis politiques et d'autres institutions? Où est le rôle les ةtats arabes dans ce qui se passe?!

L’Assemblée palestinienne pour les droits de l'homme (Monitor) La section d’ Yasser kachlak pour documenter les violations des colons Document n ° 1 21\12\2009-12-21

Collecte et préparation
Afaf Al-Dajani «Jérusalem»
Nada Abu Taha, "Naplouse"
Nadene Al-Shami, "Liban"

Traduction
Chérif Ismail - Egypte "Français"
Sabrine Aker - Liban "Anglais"

Contrôle général
Ahamed Diab, "Egypte"

Distribution
Saba Abu Farha - Jordanie

Les sources
Les médias visuels – les électronique

Cherif Ismail



Vendredi 25 Décembre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires