ALTER INFO

La route pour Armageddon


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 26 Février 2010

La route pour Armageddon

VDARE, Paul Craig Roberts, 25 février 2010


      Le Washington Times est un journal qui regarde favorablement les guerres d'agression au Moyen-Orient des Bush-Cheney, Obama et Néo-conservateurs, et est partisan de faire payer les terroristes pour le 11/9. J'ai donc été surpris d'apprendre le 24 février que l’article le plus populaire sur le site Internet du journal a été ces trois derniers jours « Nouvelle explosive » (de Jennifer Harper, le 22 février 2010) sous la rubrique « Inside the Beltway » [*], sur les conférences de presse dans 31 villes aux États-Unis et à l'étranger le 19 février, tenues par Architects and Engineers for 9/11 Truth, une organisation de professionnels qui compte maintenant 1000 membres.


      J'ai été encore plus surpris que ce reportage d’actualité traite sérieusement les conférences de presse.


      Comment ont fait les trois gratte-ciel du World Trade Center pour se désintégrer tout à coup en fine poussière ? Comment ont fait les poutres d’acier massif des trois gratte-ciel pour céder brusquement par suite de feux éphémères, isolés, et de faible température ? « Mille architectes et ingénieurs veulent savoir, et demandent au Congrès d'ordonner une nouvelle enquête sur la destruction des tours jumelles et du bâtiment 7, » rapporte le Washington Times.


      Le journal signale qu’architectes et ingénieurs ont conclu que la Federal Emergency Management Agency et le National Institute of Standards and Technology (NIST) ont fourni « des comptes-rendus insuffisants, contradictoires et faux sur les circonstances de la destruction des tours » et « exigent qu’un grand jury enquête sur les fonctionnaires du NIST. »


      Selon le journal, Richard Gage, le porte-parole des architectes et ingénieurs, a déclaré : « Les fonctionnaires du gouvernement seront prévenus que la ‘’forfaiture de haute trahison’’, US Code 18 (art. 2382), est un délit fédéral grave qui oblige le détenteur d'une preuve de trahison d'agir. Les implications sont énormes et pourraient avoir un impact profond sur le prochain procès de Khalid Sheik Mohammed. »


      Il existe maintenant une organisation Firefighters for 9/11 Truth (Pompiers pour la vérité sur le 11/9). Lors de la principale conférence de presse à San Francisco, Erik Lawyer, le chef de cette organisation, a annoncé le soutien des pompiers à la demande des architectes et ingénieurs. Il a indiqué qu’une expertise a été faite sur les incendies qui sont présumés avoir détruit les trois bâtiments, et que son insuccès [à expliquer la version officielle] caractérise un crime.


      Les procédures obligatoires n'ont pas été suivies, et au lieu d'être conservée et étudiée, la scène du crime a été détruite. Il a rajouté qu'il existe plus de cent intervenants de première ligne qui ont entendu et ressenti des explosions et qu'il existe des preuves radio, audio et vidéo des explosions.


      Toujours à la conférence de presse, le physicien Steven Jones a présenté la preuve de nano-thermite dans les restes des bâtiments du WTC, trouvée par un panel international de scientifiques dirigé par le professeur Niels Harriet, nano-chimiste à l'Université de Copenhague. La nano-thermite est un explosif pyrotechnique de pointe, capable de couper instantanément les poutres d'acier.


      Avant de crier à la « théorie de complot, » nous devons savoir que les architectes, ingénieurs, pompiers et scientifiques n’avancent aucune théorie. Ils avancent une preuve qui récuse la théorie officielle. Cette preuve ne doit pas disparaître.


      Si douter ou exprimer des réserves sur la version officielle dans le rapport de la Commission sur le 11/9 fait de quelqu’un un excentrique de la théorie du complot, nous devons alors inclure les deux coprésidents et le conseiller juridique de la Commission sur le 11/9. Ils ont tous écrit des livres dans lesquels ils disent clairement que les responsables gouvernementaux leur ont menti quand ils ont enquêté, ou plutôt, quand ils ont présidé l'enquête menée par le directeur exécutif Philip Zelikow, membre de l’équipe de transition et du Conseil consultatif sur le Renseignement extérieur du Président George W. Bush, en collaboration avec Condi « Champignon Atomique » Rice, la Secrétaire d'État de Bush.


      Il y aura toujours des Zuniens qui croiront tout ce que leur raconte le gouvernement en sachant très bien combien de fois il leur a menti. En dépit des guerres coûteuses qui menacent la sécurité sociale et l’assurance maladie, des guerres échafaudées sur l’absence d’armes de destruction de masse irakiennes, le manque de lien entre Saddam Hussein et Al-Qaida, le défaut de participation afghane dans les attentats du 11/9, et l’inexistence des armes nucléaires iranienne qui font l’objet du battage publicitaire en faveur de la prochaine guerre d'agression au Moyen-Orient, plus de la moitié de la population zunienne croit toujours le conte de fée que leur raconte le gouvernement à propos du 11/9, c’est-à-dire au sujet d’une conspiration musulmane qui s’est montré plus futée que le monde occidental tout entier.


      En outre, le nombre de fois que le gouvernement a changé son histoire importe peu à ces Zuniens. Par exemple, les Zuniens ont d'abord entendu parler d'Osama Ben Laden, puisque le régime Bush lui a mis sur le dos les attentats du 11/9. Pendant des années, vidéo après vidéo, des déclarations de Ben Laden ont été servies à la crédulité de l'opinion publique zunienne. Des experts ont rejeté les vidéos en tant que faux, mais les Zuniens ont gardé leur propre crédulité. Puis, l'année dernière, un nouveau « cerveau » du 11/9 est soudainement apparu pour prendre la place de Ben Laden. Le captif Khalid Sheikh Mohammed a subi 183 fois le supplice de la baignoire, jusqu'à ce qu'il avoue avoir tramé les attentats du 11/9.


      Au Moyen Age, les aveux extorqués sous la torture constituaient une preuve, mais s’accuser soi-même est interdit dans le système juridique des États-Unis depuis leur fondation. Pourtant avec le régime Bush et les juges fédéraux républicains, dont on nous a assuré qu’ils défendraient la Constitution, l'auto-incrimination de Cheikh Mohammed se trouve être aujourd'hui la seule preuve du gouvernement zunien de la réussite du 11/9 par des terroristes musulmans.


      Si quelqu’un réfléchit aux exploits attribués à Khalid Cheikh Mohammed, ils sont tout simplement incroyables. Cheik Mohammed est un super-héros plus brillant et capable que V dans le film fantastique, V pour Vendetta. Sheik Mohammed a déjoué la totalité des 16 agences du Renseignement zunien ainsi que celles de tous les alliés ou pantins des États-Unis, notamment le Mossad israélien. Aucun service de renseignement sur Terre, ni tous réunis, n’a été assez fort pour Sheik Mohammed.


      Sheik Mohammed s’est montré plus malin que le Conseil sur la sécurité nationale, Dick Cheney, le Pentagone, le Département d'État, le NORAD, l’Air Force, et le contrôle du trafic aérien.


      Il a mis en échec la sécurité aéroportuaire quatre fois en une matinée. Il a fait merder à bloc le nec plus ultra de la défense aérienne du Pentagone, qui a permis à un avion détourné - toute la matinée en dehors de sa route pendant que l’Air Force, pour la première fois dans l'histoire, a été incapable de faire décoller des avions intercepteurs - s'écrase sur le Pentagone.


      Cheikh Mohammed a été capable d’accomplir ces prouesses avec des pilotes non qualifiés.


      Sheik Mohammed, même en tant que détenu ayant subi le supplice de la baignoire, est parvenue à empêcher le FBI de diffuser les nombreuses vidéos confisquées qui montrerait, selon la fable officielle, l'avion de ligne détourné percutant le Pentagone.


      Quel genre de benêt faut-il être pour croire qu’un être humain, ou un personnage d’extravagance hollywoodienne, soit à ce point puissant et capable ?


      Si cheikh Mohammed a ces capacités surhumaines, comment ont fait des Zuniens incompétents pour l'attraper ? Ce loustic est un simplet qu’on a fait avouer sous la torture afin de maintenir les pigeons zuniens dans la croyance de la théorie de conspiration du gouvernement.


      Ce qui est en train de se passer maintenant, c'est que le gouvernement zunien doit mettre fin au mystère du 11/9. Il doit traduire en justice et condamner le coupable afin de pouvoir classer l'affaire avant qu'elle n'éclate. Quelqu’un ayant subi 183 fois le supplice de la baignoire pourrait avouer quelque chose !


      Le gouvernement zunien a réagi aux preuves déployées contre son étrange théorie du complot du 11/9 en redéfinissant la guerre au terrorisme externe à des ennemis internes. Janet Napolitano, secrétaire à la Sécurité intérieure, a déclaré le 21 février que les extrémistes zuniens sont dorénavant un emmerdement aussi grave que les terroristes internationaux. Ces extrémistes sont naturellement les gens qui contrecarrent les desseins du gouvernement, comme les 1.000 architectes et ingénieurs du mouvement pour la vérité sur le 11/9. Le groupe était de 100 autrefois, il est maintenant de 1000. Et s’il devenait 10.000 ?


      Cass Sunstein, un fonctionnaire du régime Obama, a une solution pour les sceptiques du 11/9 : les infiltrer et les inciter à faire des déclarations et des actions qui pourront être utilisées pour les discréditer ou les arrêter. S'en débarrasser à tout prix !


      Pourquoi employer des mesures extrêmes contre de présumés hurluberlus s’ils ne dispensent que divertissement et rires ? Le gouvernement s’inquiète qu'ils soient sur quelque chose ?


      Pourquoi, à la place, le gouvernement des États-Unis n’affronte-t-il pas tout simplement les preuves présentées pour y répondre ?


      Si les architectes, ingénieurs, pompiers, et scientifiques n’étaient que des farfelus, ce serait une affaire simple de s’informer de leurs preuves et de les réfuter. Pourquoi est-il nécessaire de les infiltrer avec des flics et de les provoquer ?


      Beaucoup de Zuniens répondraient que « leur » gouvernement ne pourrait jamais même imaginer les zigouiller en détournant des avions de ligne et en détruisant des buildings afin d’accélérer son ordre du jour. Mais le 3 février, Dennis Blair, le directeur du Renseignement national, a dit à la Commission du renseignement de la Chambre que le gouvernement zunien peut assassiner ses propres citoyens quand ils sont à l'étranger. Aucune arrestation, procès ou condamnation pour crime capital n’est nécessaire. Juste assassiner hardiment !


      Manifestement, si le gouvernement zunien est capable d’assassiner ses citoyens à l'étranger il peut les trucider chez lui, et il l'a fait. Par exemple, 100 Davidiens ont été assassinés à Waco, au Texas, par le régime Clinton sans raison légitime. Ce qu’a fait le gouvernement, c’est de décider simplement d'user de son pouvoir en sachant qu'il pourrait s'en tirer.


      Les Zuniens qui pensent que « leur » gouvernement est une sorte d'entreprise moralement pure, feraient bien de se familiariser avec l’Opération Northwoods. L’Opération Northwoods était un complot élaboré pour la CIA par l’état-major étasunien. Il consistait à commettre des actes de terrorisme dans les villes zuniennes et fabriquer des preuves accusant Castro, afin que les États-Unis puissent obtenir un soutien national et international pour changer le régime de Cuba. Ce plan secret a été rejeté par le président John F. Kennedy et a été levé du sceau du secret par le John F. Kennedy Assassination Records Review Board. Il est disponible en ligne dans les Archives de la sécurité nationale. De nombreux comptes-rendus sont disponibles en ligne, comme sur Wikipédia. Le livre de James Bamford, Body of Secrets (Le corps du secret), résume également ce complot :

      « L’Opération Northwoods, qui avait l'approbation écrite du président de l’état-major (le général Lemnitzer) et de chacun de ses membres, exigeait que des gens inoffensifs soient abattus dans les rues zuniennes ; que des bateaux transportant des réfugiés fuyant Cuba soient coulés en haute mer ; qu’une violente vague de terrorisme soit lancée à Washington, Miami, et ailleurs. Des gens seraient accusés pour des attentats qu'ils n'auraient pas commis ; des avions seraient détournés. Tout cela serait attribué à Castro grâce à des preuves bidons, donnant de cette manière à Lemnitzer et sa clique l'excuse, aussi bien que le soutien public et international, dont ils avaient besoin pour lancer leur guerre. »


      Avant le 11/9, les Néo-conservateurs précisaient que les guerres d'agression qu'ils avaient l'intention de lancer au Moyen-Orient exigeaient « un nouveau Pearl Harbor. » [Ndt : Ils l’ont écrit noir sur blanc dans Project for the New American Century.]


      Pour leur propre bien et celui du reste du monde, les Zuniens devraient prêter attention au corps d’experts de plus en plus grand qui leur dit que le compte-rendu gouvernemental sur le 11/9 est réfuté par leur enquête. Le 11/9 a inauguré le plan néo-conservateur pour l'hégémonie mondiale zunienne. Au moment où j'écris le gouvernement achète l'accord des administrations étrangères qui bordent la Russie pour qu’elles acceptent des bases zuniennes de missiles intercepteurs. Les États-Unis ont l'intention d’encercler la Russie avec des bases de missiles à travers l'Europe centrale depuis la Pologne et le Kosovo jusqu’à la Géorgie, l'Azerbaïdjan et l'Asie centrale. [Voir Impending Explosion: U.S. Intensifies Threats To Russia And Iran (Explosion imminente : Les USA renforcent la menace contre la Russie et l’Iran), de Rick Rozoff, Global Research, 19 février 2010] Le 20 février, l'émissaire zunien Richard Holbrooke a déclaré qu’Al-Qaïda emménage dans les anciennes républiques d'Asie centrale de l’Union soviétique, comme le Tadjikistan, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan, le Turkménistan et le Kazakhstan. Holbrooke demande des bases zuniennes dans les anciennes républiques soviétiques sous couvert de l'expansion constante de la « guerre contre le terrorisme. »


      Les États-Unis ont déjà encerclé de bases militaires l'Iran. Le gouvernement zunien a l'intention de neutraliser la Chine en prenant le contrôle du Moyen-Orient et en coupant la Chine du pétrole.


      Ce plan présume que la Russie et la Chine, des États dotés d’armes nucléaires, se laisseront intimider par les défenses antimissiles des États-Unis et acquiesceront à l'hégémonie zunienne et que la Chine manquera de pétrole pour son industrie et son armée.


      Le gouvernement zunien est mythomaniaque. Les militaires et les dirigeants politiques russes ont répondu au danger manifeste en déclarant que l'OTAN est une menace directe à la sécurité de la Russie et en annonçant une évolution dans leur doctrine de guerre : le lancement préventif d’armes nucléaires. Les Chinois sont trop confiants pour être intimidés par une foutue « superpuissance » zunienne.


      Les faibles d’esprit de Washington sont en train de repousser les limites de la guerre nucléaire. La course insensée en faveur de l'hégémonie zunienne menace la vie sur Terre. En acceptant les mensonges et les tromperies de « son » gouvernement, le peuple zunien lui facilite ce dénouement.



      * Ndt : Inside the Beltway (à l’intérieur du périphérique) est une expression servant à caractériser les éléments politiques réels ou imaginaires du système zunien à l’intérieur du cercle de Washington (Capital Beltway ou Interstate 495 est le périphérique qui encercle Washington DC) et évoque les questions importantes dans les bureaux du gouvernement fédéral, ses sous-traitants, les lobbyistes et les médias qui les couvrent.



Original : vdare.com/roberts/100225_armageddon.htm
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Lundi 1 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par dik le 26/02/2010 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article passionnant et particulièrement étoffé. Si les ً"Zuniens" sont de grands lecteurs comme on croit savoir, ils doivent être au parfum. La boîte de pandore sera ouverte tôt ou tard car, comme dit l'auteur, le groupe (des ingénieurs et architectes) était de 100 autrefois, il est maintenant de 1000. Et s’il devenait 10.000 ?

2.Posté par Jeha le 26/02/2010 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le cheikh Mohammed a été aussi capable de foutre la merde même dans les réseaux de fibres optiques zuniens.

3.Posté par matt le 27/02/2010 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci pour l'article ; ) . Mieux qu'un roman de sf,décidément on s'ennuie jamais avec ces "zuniens"^^

4.Posté par IDecius le 27/02/2010 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour la traduction! Un article intéressant qui fait réfléchir.

5.Posté par Alif le 01/03/2010 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Le terrorisme moderne est le moyen par lequel les oligarchies mènent contre les peuples une guerre clandestine qu'il serait politiquement impossible de mener ouvertement... Le terrorisme est intrinsèquement une activité contrôlée par une faction du gouvernement, agissant probablement sous l'influence de groupuscules financiers qui sont généralement l'ultime source d'autorité sur notre planète mondialisée."
Telecharger le livre choc de Webster G. Tarpley, La Terreur fabriquée - pdf - 1,9 mo :



Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires