Politique Nationale/Internationale

La révolution muette : un cri d’alerte - Lettre ouverte à Hugo Chávez


Franco Munini, le 27 mai 2007

Traduit par Fausto Giudice


Franco Munini
Lundi 28 Mai 2007

La révolution muette : un cri d’alerte - Lettre ouverte à Hugo Chávez
Hugo, une nouvelle fois nous nous trouvons à la veille d’un moment marquant de l’histoire du pouvoir au Venezuela. Pour la première fois la confrontation entre les aspirations populaires et le pouvoir du capital aura lieu sur le front où celui-ci déploie une de ses tentacules les plus insidieuses : nous allons reconquérir l’espace hertzien. La concession d’une fréquence, divinisée par les entreprises médiatiques, va cesser d’être un privilège réservé aux ploutocrates et va passer aux mains du peuple, un peuple dont les talents vont être utilisés pour créer la télévision nécessaire.

Cette victoire, Hugo, qui est un fait significatif car historique de prise de pouvoir par les bases populaires, ne manquera pas d’être une pierre de plus dans la mosaïque que les transnationales de la communication sont en train de fabriquer pour diaboliser notre image au niveau mondial. Ce précédent vital dans le processus que nous soutenons pour retrouver notre souveraineté dans le domaine de la communication va être présenté au monde comme l’acte arbitraire d’un gouvernement totalitaire : regarde la presse internationale, examine les titres des agences de presse, analyse la manière dont cette action est présentée par les télévisions des autres pays.

Ceci arrive, Hugo, parce que, tandis que tu donnes à Danny Glover une somme exorbitante d’argent  pour produire des films qui dans le meilleur des cas auront un public et un succès que l’on ne peut pronostiquer, le Ministère des Communications et de l’Information nous claque la porte au nez, à nous, un groupe de Vénézuéliens et d’étrangers qui, depuis les quatre coins du monde, essayons de faire connaître dans d’autres langues le caractère humaniste de cette révolution.

Cela arrive parce que, tandis que
la VIO
(Venezuelan Information Office) dépense la bagatelle de 80 000 $ US pour une annonce pleine page sur le Washington Post pour un événement qui attirera l’attention d’une partie minuscule des lecteurs de ce journal, à nous autres, qui sommes un collectif d’auteurs et de traducteurs indépendants qui luttons pour transmettre au monde l’image réelle du Venezuela que nous sommes en train de construire, on nous dit que “nous dérangeons”, et qu’il ne faut plus que nous “envoyions tant d’informations” à un responsable du ministère, car “nous saturons sa boîte email ».

Cela arrive parce que nous –Vénézuéliens parlant anglais et d’autres langues et souhaitant utiliser ces connaissances pour nous défendre des agressions médiatiques, ainsi que les traducteurs de plus de dix nationalités différentes -, nous ne parvenons pas à faire comprendre au ministre du Pouvoir populaire pour les Communicatons et l’Information (MINCI) ni au Ministre des Affaires étrangères, que cette révolution ne parle pas les langues étrangères et que cela veut dire qu’elle va perdre la bataille de la communication.

Hugo, dans le monde il y a des centaines de millions de gens qui suivant à distance ce qui se passe ici. Des progressistes, des intellectuels, des dirigeants politiques de base, du Canada à l’Australie, de Londres au monde arabe, attendent impatiemment des nouvelles dignes de foi sur ce que nous sommes en train de construire. Ils ont au moins besoin d’avoir, dans leurs langues respectives, une information qui contrecarre la diabolisation à laquelle se livre contre nous la machines des entreprises médiatiques.

Avec moins que ce que dépense
la VIO (Venezuelan Information Office) chaque mois, nous pourrions non seulement combler ce vide en matière de communication, mais en plus former des journalistes vénézuéliens dans d’autres langues pour qu’ils assument cette tâche que pour l’instant nous essayons d’accomplir durant notre temps libre, par amour pour le processus, par la juste aspiration du peuple vénézuélien à ne plus jamais être une colonie…car aujourd’hui encore, huit ans après t’avoir élu, nous sommes toujours une colonie de l’empire en matière de communication.  Tu le sais. Lara le sait. Maduro le sait : nous, en plus de le savoir, nous agissons. Nous nous sommes battus au quotidien pour réussir là où le MINCI n’a pas réussi, à savoir forcer la barrière médiatique qu’ils ont construit autour de nous.


Tu sais que nous avons des ennemis intérieurs. Leur plus grand succès a été de saboter les actions du gouvernement, de donner une image ridicule de toi et du pays qui te soutient, la diabolisation permanente dont nous sommes victimes. Les éléments infiltrés à la CITGO (filiale de Petróleos de Venezuela S.A) ont réussi à faire taire VHeadline * juste avant les élections du 3 décembre 2006, pour que l’histoire officielle de ce jour-là soit celle que les entreprises médiatiques voulaient vendre (fraudes, intimidations, totalitarisme etc.).

Nous avons un projet articulé pour contre-attaquer sur le front médiatique international, un projet qui est soutenu par le personnel de rang intermédiaire du MINCI, mais que nous n’arrivons pas à présenter à ceux qui ont pouvoir de décision dans ce ministère. Nous sommes en train de présenter un projet qui permettra à la révolution de parler anglais (USA, Canada, Royaume-Uni et Australie, en plus de
la Caraïbe
anglophone), italien, allemand, français et portugais (Brésil, Europe et Afrique), arabe et farsi (Moyen-Orient) et éventuellement chinois et mandarin (Nord-est de l’Asie). Nous avons à notre disposition un réseau de 8 émetteurs radio en ondes moyennes et 75 en micro-ondes qui dessert 550 stations de radio dans le Sud-est des USA : hier, dans une interview téléphonique, j’ai pu expliquer à 3 millions et demi d’auditeurs quelle est la réalité de l’affaire RCTV.

Nous ne sommes pas en train de parler d’une simple brochure pour faire de la publicité aux réalisations du gouvernement; nous parlons d’une plateforme de débat pour étudier les expériences, les alternatives et les voies les plus appropriées pour le socialisme dont nous avons besoin. Nous parlons d’un forum permanent pour que le Venezuela se transforme en une référence pour le monde intellectuel politique, qui a besoin de proposer une vision à même d’arrêter la course folle dans laquelle le consumérisme effréné est en train d’entraîner la planète, la menaçant d’extinction. Nous parlons de communication de peuple à peuple, sans frontières te sans intermédiaires.

Ces dernières semaines circulait dans des journaux “mineurs” une “information” selon laquelle le Venezuela avait 3500 cellules terroristes prêtes à attaquer la population usaméricaine, avec l’appui du Hezbollah. On y mentionnait Ben Laden et des armes nucléaires. On construit ainsi goutte à goutte la marée de mensonges qui rendront la population usaméricaine insensible, quand elle ne sera pas ouvertement favorable à une intervention sur notre sol. Et nous, nous serons réduits au silence.

Qu’est-ce qu’on fait , Hugo? Nous pouvons choisir entre divulguer la vérité et continuer à être, comme aujourd’hui, une révolution muette.




* VHeadline.com était un site web informant en anglais sur le Venezuela depuis une dizaine d’années et financé principalement par l'entreprise CITGO. Ces financements ont été brutalement interrompus en octobre 2006. Ses animateurs ont en outre conçu un projet pour former des journalistes vénézuéliens en langues étrangères et étendre le champ d’activités à d’autres langues que l’anglais, avec la participation du réseau Tlaxcala.





Source : http://www.aporrea.org/medios/a35332.html

Franco Munini est un ingénieur chimiste et militant bolivarien, membre de Tlaxcala.
Traduit de l'espagnol par Fausto Giudice, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.

URL de cette page:
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=2821&lg=fr




       



Lundi 28 Mai 2007


Commentaires

1.Posté par moncef le 28/05/2007 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est tres juste , mais il faut aussi utiliser le Russe parceque ce peuple est attaquer
de tout les cotes et par consequent il faut lui montrer que la democratie et la liberté a l'occidentale n'est q'une illusion .

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires