Palestine occupée

La résistance frappe au coeur des territoires occupés: 4 colons tués



Mercredi 1 Septembre 2010

La résistance frappe au coeur des territoires occupés: 4 colons tués
Quelques heures avant l’annonce du début des négociations dites de paix entre Israéliens et un camp des Palestiniens à Washington, l’autre camp de résistance a asséné un coup dur au cœur des colonies en Cisjordanie occupée.
 
A Al Khalil, Hébron, la région occupée la plus militarisée, une attaque des combattants aux armes automatiques contre une voiture de colons s’est soldée par la mort de quatre colons.
 
Selon la police israélienne, l’attaque « terroriste » a eu lieu mardi soir près de l'implantation de Kyriat Arba, et la voiture dans laquelle circulaient les quatre colons a été criblée de balles provenant d’une autre voiture en route.

Les ambulances et les forces de sécurité sioniste ont été dépêchées sur les lieux, alors que les forces de sécurité palestinienne ont été informées de l’attaque avant le crépuscule de mardi, à 19h30 locale. Partant à la recherche des auteurs de l'opération, ces dernières ont arrêté des dizaines d'activistes politiques et des membres d'associations caritatives appartenant au mouvement Hamas en Cisjordanie occupée après avoir perquisitionné leurs maisons. Les soldats de la sécurité palestinienne ont également arrêté "des personnes suspectées d'être recrutés ou de tenter de s'enrôler dans les rangs des brigades Ezzedine el Qassam"! 

Une source sécuritaire palestinienne a révélé au quotidien israélien Yediot Ahranot que l'Autorité palestinienne avait mis en garde contre "de possibles tentatives du Hamas et de son dirigeant Khaled Mechaal de semer le chaos en Cisjordanie".

En même temps, les colons israéliens ont attaqué des citoyens palestiniens habitant près des implantations coloniales, jettant de pierres et des cocktails molotov sur leurs véhicules et mettant à feu leurs terres cultivées et leurs propriétés. Ilsont également arraché un grand nombre d'oliviers appartenant également aux Palestiniens.  
  
Le quotidien israélien Haaretz a souligné sur son site internet que les services de sécurité et les équipes médicales se sont précipités sur les lieux de l’opération, ajoutant que l’armée de l’occupation s’est déployée dans la zone et y a imposé un couvre-feu. Selon cette source, deux Palestiniens armés ont ouvert le feu sur la voiture des colons à l’entrée de l’implantation Kyriat Arba avant de prendre la fuite.
A Gaza, la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué "l'entière responsabilité de cette opération héroïque", rassurant que les combattants sont parvenus à prendre la fuite et qu’ils sont dans un milieu sûr.  
Auparavant, la direction politique du Hamas, avait salué l'attaque, "une réaction normale aux crimes de l'occupation et une preuve de l'échec de la collaboration sécuritaire entre l'Autorité (palestinienne) et les occupants contre la résistance", selon son porte-parole, Sami Abou Zouhri. Pour sa part, le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum a assuré que l’objectif de l’opération n’est pas « de torpiller les négociations parce qu’elles ont échoué avant qu’elles ne commencent ».
 
Plusieurs rassemblements de célébration ont été organisés dans la bande de Gaza à l'appel du Hamas.
"Les Brigades al-Qassam se lèvent à nouveau à Hébron et en Cisjordanie au moment même où le criminel Abbas rencontre les chefs de l'occupation" israélienne, s'est félicité Mouchir al-Masri, un dirigeant du Hamas, lors d'un meeting dans le camp de réfugiés de Jabaliya (nord de Gaza).
Sur le plan des réactions politiques, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis de punir ceux qui font couler "le sang des civils israéliens". "Nous avons été aujourd'hui les témoins du meurtre sauvage de quatre Israéliens innocents" et l'effusion du "sang des civils israéliens ne restera pas impunie", a-t-il lancé avant une rencontre à Washington avec la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton, appelant à poursuivre les responsables « sans aucune condition diplomatique », en allusion aux régions autonomes sous le contrôle de l’autorité palestinienne. « La terreur ne déterminera ni les frontières ni l’avenir d’Israël », a-t-il ajouté.  Quant au ministre israélien de la Défense Ehud Barak, il a qualifié l'attentat de "douloureux et grave", assurant que l'armée et les services de sécurité feraient "tout leur possible pour appréhender les meurtriers". Depuis Washington, le président palestinien Mahmoud Abbas a condamné l'attaque, estimant qu'elle visait à "perturber le processus politique" avant la reprise des négociations directes avec Israël.
   La Maison Blanche a aussi condamné l'attentat, "dans les termes les plus forts", appelant Israéliens et Palestiniens à "persévérer" pour parvenir à une paix négociée.
De son côté, le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, a condamné cet "acte meurtrier" mais exhorté toutes les parties à "ne pas laisser les ennemis de la paix entraver les négociations sur le point d'être lancées, et d'avancer avec détermination et courage au nom des deux peuples vers un règlement final".      La dernière opération militaire palestinienne contre les colons israéliens remonte au 30 mars 2006 lorsqu'un combattant a réussi à tuer  quatre d'entre eux à l'entrée de la colonie de Kedoumim (nord de la Cisjordanie occupée)

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 1 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par Abelkader DEHBI le 01/09/2010 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est certain que les forces criminelles de l'occupation sioniste en Palestine vont se livrer à des actes de vengeance sur le Peuple palestinien, mais comme on dot, "à la guerre comme à la guerre"... c'est la rançon du combat sans fin du valeureux peuple de Palestine contre les hordes de l'occupant sioniste. Que Dieu bénisse le Peuple de Palestine et détruise l'Etat sioniste mercenaire de l'impérialisme en Terre musulmane.

2.Posté par machiavélamitiés le 02/09/2010 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Baruch Golgstein et ses 350 victimes palestiniennes dont 50 morts, froidement assassinées, dans le dos, en plein prosternation lors de la prière de l'aube un certain matin de février 1994 dans la mosquée Al Khalil en Palestine occupée; l'armée sioniste a bloqué les portes de la mosquée,empêchant les secours et tirant à son tour sur la population palestinienne venue protester ou porter secours aux victimes. Depuis, rien n'a changé; les colons, avec la complicité et le soutien de leur armée d'occupation, n'ont cessé de maltraiter le peuple palestinien, agressions, assassinats, destructions de biens et de plantations d'oliviers . OEIL pour OEIL et DENT pour DENT , Mr OBAMA ; vous n'allez pas gagner des galons sur le dos et les ruines des Palestiniens meurtris.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires