ALTER INFO

La réponse de Téhéran à la résolution approuvé par l’Assemblée générale de l’ONU


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



irib
Vendredi 24 Novembre 2006

La réponse de Téhéran à la résolution approuvé par l’Assemblée générale de l’ONU

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini a rejeté la résolution proposée par le Canada à la troisième commission de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme en Iran. Mohammad Ali Hosseini a critiqué la politique de deux poids deux mesures ainsi que l’instrumentalisation des organisations internationales en ce qui concerne la situation des droits de l’homme dans divers pays du monde, pour reconnaître les initiatives des pays convergeant avec les politiques de l’Occident et surtout des Etats-Unis, et pour condamner les pays indépendants qui s’opposent aux politiques des Etats-Unis. Le porte-parole de la diplomatie iranienne a ajouté que le texte de la résolution proposé par le Canada qui a été d’ailleurs approuvé par l’Assemblée générale des Nations Unies est un exemple manifeste de cette politique de double standard et de l’instrumentalisation des organisations internationales. Dans cette résolution approuvée mercredi, l’Assemblée générale des Nations Unies s’est déclarée inquiète de la violation des droits de l’Homme en Iran, sous les pressions du Canada, des Etats-Unis et certains pays européens qui sont eux-mêmes accusés des cas extrêmement graves de violation des droits de l’homme, non seulement à l’intérieure de leurs frontières, mais aussi dans d’autres pays du monde. Aux Etats-Unis, les minorités ethniques et religieuses font l’objet d’une discrimination impitoyable, et les crimes que les Américains ont commis à Guantanamo et à Abou-Ghraïb ont fait longtemps la une de la presse internationale. Le Canada qui a proposé cette résolution injuste à l’encontre de la RII, a été accusé à de nombreuses fois, par les organisations canadiennes et internationales, de violation des droits des indigènes et des minorités issues d’immigration, notamment en ce qui concerne le mauvais traitement infligés par la police canadienne aux gens, dit dans la rhétorique anglo-saxonne « de couleur », exemple manifeste du racisme et de xénophobie canadienne. Etant donné ce bilan décevant en matière des droits de l’Homme, il serait difficile d’admettre que des gouvernements américain ou canadien ou certains gouvernements européens soient vraiment bien placés à juger la situation des droits de l’Homme dans d’autres pays du monde, d’autant plus que les puissances occidentaux instrumentalisent toujours la question des libertés et des droits de l’Homme pour en faire un levier de pression contre les autres pays, ce alors que ces mêmes puissances accordent un soutien total aux régimes dit « amis » qui ont parfois les bilans les plus noirs en matière de la violation des droits de l’Homme et des libertés. Certes, on ne peut pas nier qu’en Iran, comme d’ailleurs dans d’autres pays du monde, l’on pourrait constater certains cas de violation des droits des citoyens, mais la législation en vigueur en Iran, interdit conformément à la constitution tout acte ou comportement qui porterait atteinte à la dignité humaine. Dans ce domaine, la RII compte parmi les pays les plus progressistes de la région. Etant donné cette vérité, l’approbation de la résolution proposée par le Canada, fait partie des politiques de l’Occident, notamment des Etats-Unis, à l’encontre de la RII, résolution qui est d’ailleurs, comme l’a souligné le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, dépourvue de tout fondement juridique.


Dimanche 26 Novembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires