Politique Nationale/Internationale

La rencontre avec Olmert ne figurait pas à l’agenda hebdomadaire de Bush.



Mercredi 4 Juin 2008

La rencontre avec Olmert ne figurait pas à l’agenda hebdomadaire de Bush.
Le gouvernement américain a dit mardi continuer à croire à un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens, mais a tâché de dissocier de cette entreprise déjà fragile le sort de plus en plus précaire d’Ehud Olmert.

"Nous continuons à penser que nous avons une chance de parvenir à un accord sur les contours de base d’un Etat palestinien pacifique", a dit Condolezza Rice, le jour où Olmert commençait une visite à Washington.

"Si nous pouvons parvenir à cet objectif d’ici la fin de l’année, ce sera une percée historique pour ceux qui croient en la paix", a dit Rice dans un discours devant un important groupe juif américain, l’AIPAC (American Israel public affairs committee). "L’objectif lui même perdurera au-delà de l’administration américaine actuelle", a-t-elle ajouté.

Rica devait rencontrer dans l’après-midi Olmert, arrivé aux Etats-Unis à un moment où les soupçons de corruption font peser l’incertitude sur son avenir et renforcent les doutes quant aux chances d’un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens avant la fin de l’année.

Quand il le recevra mercredi, George W. Bush continuera à oeuvrer à un tel accord avant fin 2008, sans se soucier de savoir si Olmert sera toujours en poste alors, a dit la porte-parole de la Maison Blanche.

La Maison Blanche a conscience de l’importance médiatique qu’ont prise les ennuis judiciaires d’Olmert, "mais ce n’est pas ce qui retient notre attention (...) le président Bush doit maintenir son attention sur l’idée d’ensemble" et "il ne passe pas beaucoup de temps à s’inquiéter" des ennuis judiciaires d’Olmert, a dit Dana Perino.

"Ce à quoi il s’attache, c’est comment parvenir à la définition d’un Etat palestinien avant la fin de l’année", a-t-elle dit.

Le choeur des appels à la démission d’Olmert est allé grossissant avec le témoignage, la semaine passée devant la justice israélienne, d’un homme d’affaires américain qui a affirmé lui avoir versé près de 150.000 dollars en liquide quand il n’était encore que ministre ou maire de Jérusalem. Cet argent aurait servi à financer les campagnes d’Olmert, mais l’homme d’affaires, Morris Talansky, a laissé entendre, qu’il pourrait aussi avoir servi à satisfaire le goût du luxe d’Olmert. Même ses alliés réclament sa démission.

Le soupçon qui s’attache à lui semble rendre encore plus aléatoire l’accord de paix qu’Olmert et Mahmoud Abbas se sont engagés, sous les auspices de Bush en novembre à Annapolis (Etats-Unis), à essayer de trouver avant fin 2008.

Depuis Annapolis, aucune avancée majeure n’a été annoncée.

L’entreprise est encore compliquée par la poursuite des activités de colonisation israéliennes, malgré les critiques américaines.

Juste avant le voyage d’Olmert aux Etats-Unis, Israël a annoncé de nouveaux projets de construction dans la partie orientale de Jérusalem.

L’administration Bush, qui invoquait naguère la personnalité d’Olmert et celle d’Abbas pour affirmer les chances d’un accord de paix, signifie désormais que le processus n’est pas une affaire d’individus mais que la paix "est plus importante qu’une simple question de personnes", comme l’a dit lundi la porte-parole de la Maison Blanche.

Ilustration de cet effort de distanciation, la décision n’avait toujours pas été rendue publique mardi matin quant à l’accès que la presse aurait à Bush et Olmert après leurs entretiens mercredi.

La rencontre entre les deux dirigeants ne figurait pas à l’agenda hebdomadaire de Bush.

Olmert devrait par ailleurs rendre compte à Bush de la reprise des pourparlers de paix avec la Syrie par l’intermédiaire de la Turquie après huit ans d’interruption.

Il devrait discuter de l’aide militaire américaine à Israël.

http://www.aloufok.net http://www.aloufok.net



Mercredi 4 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 04/06/2008 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

personne n'est indispensable, la paix se fera avec ousans Olmert, avec ou sans le Hamas, avec ou sans les "empêcheurs" de paix

2.Posté par newbreak le 05/06/2008 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour rogsim la paix se fera quand le régime sioniste cessera

3.Posté par ROGSIM le 05/06/2008 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les discussions sont bien engagées, encore un peu de patience

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires