RELIGIONS ET CROYANCES

La réaction du monde aux propos offensant du Pape Benoit XVI (mise à jour le 18/09/2006)


Dans la même rubrique:
< >

Le ministère pakistanais des Affaires étrangères a dénoncé l’ignorance du souverain pontife sur l’islam et des propos «regrettables» qui «ne font qu’accroître le fossé entre les religions, que nous nous efforçons avec ardeur de combler». La Jordanie a demandé des explications «immédiates» au Vatican, tandis que la plus haute instance religieuse musulmane de Syrie exigeait «des éclaircissements» sur des propos «inexacts».


Dimanche 17 Septembre 2006

 La réaction du monde  aux propos offensant du Pape Benoit XVI (mise à jour le 18/09/2006)
Le parlement pakistanais a pour sa part adopté une résolution demandant au pape de «retirer ses propos dans l’intérêt de l’harmonie entre les religions».


Le grand mufti de Syrie, cheikh Ahmad Bareddine Hassoun, a quant à lui écrit au pape pour lui dire sa crainte de voir de tels commentaires aggraver les relations entre les différentes confessions religieuses. .


La Jordanie a demandé des explications «immédiates» au Vatican, tandis que la plus haute instance religieuse musulmane de Syrie exigeait «des éclaircissements» sur des propos «inexacts». Le grand mufti de Syrie, cheikh Ahmad Bareddine Hassoun, a quant à lui écrit au pape pour lui dire sa crainte de voir de tels commentaires aggraver les relations entre les différentes confessions religieuses.


Ahmed Fath Sorour , le président du parlement égyptien dans un communiqué publié vendredi a critiqué fortement les propos du pape considérant qu’ils font partie d’un ensemble plus large d’animosités envers l’Islam.


Il a poursuivi que les propos du Pape sur le prophète de l’islam ainsi que les caricatures publiées par des quotidiens occidentaux réveillent dans les mémoires une fois encore l’animosité de l’Eglise catholique à l’encontre des musulmans au VIIIè siècle.


C’est ainsi que la présidente d’une importante organisation islamique américaine, le Dr Ingrid Mattson, récemment élue à la tête de l’Islamic Society of North America (ISNA), a estimé que les critiques du pape sur l’islam étaient «inexactes et opportunistes».


Le pape «prend avantage de l’actuel contexte politique pour tenter de marquer des points religieux», a-t-elle poursuivi, ajoutant «ce n’est pas l’époque pour entrer dans ce genre de compétition (...). L’objectif des leaders religieux aujourd’hui doit être de conduire leurs communautés vers de meilleures et plus hautes valeurs».


«Si l’on commence à comparer l’histoire de la violence commise au nom de l’Eglise catholique et celle commise au nom de l’islam, cela nous prendrait beaucoup de temps», a ajouté cet professeur d’études islamiques au séminaire de Hartford (Connecticut), faisant allusion à l’Inquisition, la contre-réforme et aux croisades.


Le Prophète Mahomet n’a jamais permis que la religion se répande par l’épée», a-t-elle ajouté. La présidente de l’ISNA a conclu en affirmant que «nous avons aux Etats-Unis de nombreux érudits catholiques, des prêtres experts de l’islam qu’il pourrait consulter, qui le guideraient vers une compréhension clairement plus exacte que celle d’un dirigeant médiéval».


Le Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, a condamné les propos du pape sur l’islam et l’a appelé à cesser de porter atteinte à cette religion. Dans les territoires palestiniens, le Premier ministre Ismaïl Haniyeh a estimé que le pape avait offensé les musulmans. Il a précisé à la presse que des manifestations étaient prévues dans la journée « pour exprimer la colère palestinienne à l'égard de ces commentaires qui ont offensé l'Islam et les musulmans ».


« Nous n'acceptons pas l'excuse via le canal du Vatican (...) et lui demandons de présenter personnellement des excuses aux musulmans, pas par le truchement de ses officiels, pour cette fausse lecture de l'Islam’, a déclaré le Grand Ayatollah Mohammed Hussein Fadlallah, chef spirituel des chiites libanais, à l'occasion de son sermon pour la prière du vendredi. « Nous appelons le pape à effectuer une lecture scientifique et complète de l'Islam. Nous ne voulons pas qu'il succombe à la propagande de l'ennemi, dirigé par le judaïsme et l'impérialisme contre l'Islam’, a déclaré cheikh Fadlallah. Il a ajouté ‘protester dans les termes les plus vifs’ contre les commentaires du pape, ‘notamment sa citation des mots de l'empereur dans lesquels il insulte le prophète’.



Les propos du pape ont également suscité hier des remous en Europe. La Communauté des musulmans d’Autriche et des organisations musulmanes britanniques ont réclamé des clarifications.


L’Organisation de la conférence islamique (OCI) a pour sa part demandé au Vatican de clarifier sa véritable position à l’égard de l’islam et de ses préceptes.


En Turquie, où Benoît XVI est attendu du 28 au 30 novembre, le directeur du département des Affaires religieuses auprès du gouvernement a déclaré ne voir «aucun intérêt pour le monde musulman à la visite en Turquie d’une personne ayant de telles convictions pour l’islam et son prophète».


Le New York Times a qualifié de "tragiques et dangereux" les propos du pape sur l'Islam l'appelant à s'excuser.

Le porte parole du Vatican : Benoit XVI

Alors qu’une vague de haine de la part des musulmans du monde de nombreux pays accompagnée d’une vague de critique venue de l’Occident s’élève après les propos du Pape Benoit XVI sur l’Islam, le porte parole du Vatican a déclaré hier que le Pape "n’avait pas l’intention" d’offenser les musulmans en tenant ses propos prononcés en Allemagne.

"Le Pape est extrêmement regrette que quelques parties de son discours aient pu apparaître comme des attaques contre les croyants musulmans et qu'elles aient pu être interprétées d'une manière qui ne correspond absolument pas à ses intentions", assure Tarcisio Bertone dans un communiqué, dans lequel il indique que la position du Pape "pour le dialogue interreligieux" est "évidente".


Tarcisio Bertone a déclaré que la position du Pape sur l'Islam est "celle évidemment exprimée dans le document conciliaire Nostra Aetate", sur les relations de l'Église avec les religions non chrétiennes. Dans ce texte, qui date de 1965, on assure que l'Église Catholique "se réjouit que les musulmans, adorent à un seul et unique Dieu".


De cette manière, "le choix du Pape pour le dialogue interreligieux et interculturel est par conséquent évident", indique le porte parole du Vatican dans le document.


Dans cette visite d’une semaine dans son pays d’origine, l'Allemagne, le Pape a cité un empereur chrétien du XIVè siècle qui affirmait que le prophète Mahommed seulement avait apporté violence dans le monde, et qu’il soutenait le concept de « Yihad » de ou guerre sainte.

Tarcisio Bertone a expliqué aujourd'hui que le Saint Père "ne prétendait absolument pas utiliser cet exemple en tant que fait négatif, il souhaitait dans un contexte académique (...) introduire une réflexion sur la relation entre religion et la violence et conclure avec un rejet clair et radical de la motivation religieuse de la violence, venu de n’importe où que ce soit".


Les mots du Pape Benoit XVI sur l'Islam et leur prophète Mahommed pendant un discours à l'Université de Ratisbona ont provoqué une vague de critiques partout dans le monde islamique, venues du Pakistan, d'Iran, de Syrie, du Liban et d'Egypte, entre autres, qui ont condamné son discours.



Les écoles théologiques s’engagent dans la protestation après les propos offensants du pape

Les écoles théologiques d'Iran se sont tournées dimanche dans la protestation après les propos anti-islamiques du pape Benoit XVI.

Le centre d'information de l'école Théologique de Qom a annoncée dans un communiqué que dans cette ville, des étudiants et d’autres responsables dans tout le pays organiseraient des rassemblements de protestation aujourd'hui (dimanche) pour exiger du pontife des excuses envers les musulmans du monde.


Les commentaires offensants du pape sur le saint prophète Mohammad et ses enseignements ont eu lieu mardi dernier tandis qu'il était en visite de six jours en Allemagne.


Ses remarques anti-Islamiques ont déclenché une forte protestation parmi les musulmans partout dans le monde qui ont invité le chef de l'église catholique du monde à faire des excuses au monde de l'Islam.


Le pape samedi a présenté des excuses pour avoir offensé dans ses propos les musulmans.

Source:irna et irib

Discours de Benoît XVI: réactions de religieux russes (Nezavissimaïa gazeta)

La déclaration du Pape Benoît XVI, qui a provoqué une vague d'indignation dans le monde musulman, a touché également les ecclésiastiques russes, évoque lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Dans son discours, le souverain pontife a cité les propos de l'empereur byzantin Manuel II Paléologue qui critiquait vigoureusement l'islam. Mais alors que les musulmans russes rappellent au Pape sa "responsabilité" et la portée internationale de ses propos, les chefs de l'orthodoxie et du judaïsme sont enclins à considérer la réaction du monde musulman comme trop émotionnelle.

Le chef de la Direction spirituelle centrale des musulmans de Russie, Talgat Tadjouddine, a déclaré que dans les conditions actuelles, alors que "la situation dans le monde est très compliquée", les leaders religieux devaient faire preuve de plus de responsabilité dans le choix de leurs propos.

Le Conseil des muftis de Russie indique, dans une déclaration spéciale, que le discours académique d'une personne investie d'une grande responsabilité et exerçant une influence sur les autres ne doit pas contenir de formules ni de citations équivoques.

Qualifiant l'indignation du monde musulman de "fondée", le Conseil des muftis a appelé les musulmans russes à "percevoir avec calme" la situation, comme c'était le cas pendant le "scandale des caricatures" [de Mahomet - ndlr.].

L'évêque Marc d'Egorievsk, représentant de l'Eglise orthodoxe russe, a estimé que les musulmans ont réagi "trop douloureusement" au discours de Benoît XVI. La conception du jihad formulée dans la citation qu'il a rappelée "est plus un élément de la mentalité moyenâgeuse qu'un trait de l'islam contemporain", a-t-il indiqué à Nezavissimaïa gazeta.

Andreï Kouraïev, professeur à l'Académie spirituelle de Moscou, a qualifié d'"inadéquate" la réaction du monde islamique à la citation "d'une source byzantine bien connue" rappelée par le "professeur Ratzinger" lors d'une conférence académique. "Il s'agit de l'histoire, et pour construire de bonnes relations entre l'islam et le christianisme, il importe de se rappeler le passé et non pas de tomber dans l'hystérie", estime-t-il.

Benoît XVI a sans aucun doute "commis une erreur" et a choisi "une citation inopportune" pour illustrer sa pensée, mais les musulmans "doivent se montrer indulgents et patients", a indiqué le président du Congrès des organisations et des communautés religieuses juives de Russie, Zinovi Kogan. "L'homme faible s'enflamme facilement. J'espère que les musulmans russes feront preuve de plus de retenue que les musulmans des pays pauvres", a-t-il dit.


Ria Novosti

La Malaisie n'est pas satisfaite de simples regrets du Pape

La Malaisie n'est pas satisfaite de simples regrets du Pape

IRIB - Le Ministre malais des Affaires étrangères a demandé des excuses en bonne et due forme de la part du pape Benoît XVI, pour ses propos offensants et déplacés contre l’Islam. « Le pape a blessé dans leurs sentiments religieux, les Musulmans du monde par ses paroles et il faut que celui-ci qui est le responsable le plus haut placé du Vatican leur présente ses excuses en bonne et due forme », a affirmé Seyyed Hamid al-Bar, le chef de la diplomatie malaise, cité par l’AFP dont le pays assume la présidence tournante de l’Organisation de la Conférence islamique, OCI. « Le Pape s’est contenté d’exprimer ses regrets liés à la réaction des Musulmans, mais ce n’est pas suffisant », a ajouté le Ministre.


Lundi 18 Septembre 2006


Commentaires

1.Posté par ali le 17/09/2006 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES SIONISTES SONT DERRIERE COMME POUR LES CARICATURE. B.16 EST IL AU SERVICE DES SIONISTE? L ARCHEVEQUE D ALGER HENRI TESSIER, A VIVEMENT CONDAMNE LES PROPOS DU PAPE.

2.Posté par zizifridolin le 17/09/2006 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bon si je comprend bien , les musuls vont encore une x mettre le monde a feu et a sang parce qu un chef d une autre secte a dit la verité.
ils commencent a nous fatiguer les primitifs avec leurs corâneries.
deja ils ont tué une religieuse et jeté des coktails molotofs sur des eglises afin de montrer au pape a quel point il s est trompé.
ils font vraiment tout pour prouver a quel points il pratiquent , une religion de tolerance et de paix^^
pour une x je trouve que l emmitré est bien au-dessous de la verité.
pourquoi s excuser d avoir enonçé un fait dont chacun peu se rendre compte de la vericité???
ALI COMME TOUS LES MUSULS EST AU SERVICE DE LA CONNERIE

3.Posté par zizifridolin le 17/09/2006 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la religion d " amour et de paix " nous prouve encore une x , s il le fallait , sa profonde stupidité et son indecrottable violence stupide :

dimanche 17 septembre 2006, 12h02
Deux églises incendiées en Cisjordanie

NAPLOUSE, Cisjordanie (AP) - Deux églises chrétiennes de Cisjordanie ont été incendiées tôt dimanche matin, attribuées à la colère qui s'est emparée du monde musulman après les propos du pape Benoît XVI sur l'islam et la violence.

A Tulkarem, une église vieille de 170 ans a été attaquée et son intérieur totalement détruit, selon des responsables locaux. Selon le responsable de l'église Daoud Firoba, l'église grecque orthodoxe avait été gardée par la sécurité palestinienne jusqu'à minuit, mais les policiers sont ensuite partis.

Dans le village de Tubas, une petite église, contre laquelle des bombes incendiaires ont été lancées, a partiellement brûlé. Une centaine de chrétiens vivent dans le village.

La veille, cinq églises avaient été incendiées ou mitraillées en Cisjordanie et à Gaza.

Les chrétiens, qui constituent environ 2% de la population palestinienne, seraient environ 50.000 entre la Cisjordanie, la Bande de Gaza et Jérusalem-Est. Les relations entre Palestiniens chrétiens et musulmans sont bonnes en général, malgré quelques pics de tension récurrents

4.Posté par kenji le 18/09/2006 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le pape dit que l'islam est violent, et pour lui prouver le contraire les musulmans brulent et saccagent tout...
y'a peut etre plus intelligent comme réaction.

5.Posté par misraf le 18/09/2006 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entre le 15ème et le 19ème siècle, toute la production littéraire et scientifique concernant les peuples indigènes d’Amérique, visait à justifier leur extermination passé et à venir. Après trois longs siècles de barbarie coloniale sous contrôle chrétien, un des principes validés par les catholiques est la certitude que tuer des Indiens n’est pas un pêché .Le camarade Benoit 16 a
du rater ce cour d'histoire.

6.Posté par benito le 17/05/2007 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

misraf tu te trompe. L'egliise catholique n'a jamais di que tuer un indien n'est pas un péché ou dit moi alors qu'elles sont tes sources pour que moi aussi j'y aille.
Nous avons la chance d'avoir un pape comme lui. Amen et vive benoit 16!!!!!

7.Posté par benito le 17/05/2007 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On reproche a benoit 16 de dire la verité, et que comme les autres ne sont pas préts a recevoir la verité en pleine face, sous la menace, nous ne devons rien dire!!
ce n'est pas normal. Lisez le coran, les hadiths et regardez l'histoire des musulmans dans le monde. Puis lisez l'Evangile, l'histoire du christiannisme. Tous les actes commis par des chrétiens, que se soit tuer, voler ou autres, cela a toujours été en contradiction avec l'evangile!!! Alors lisez et comparez!!!

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires