ALTER INFO

La réaction de la RII aux propos irrationnels du Secrétaire général des Nations-unies


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Les activités nucléaires iraniennes, à vocation pacifique, sont conformes aux règles internationales et elles sont supervisées, par ailleurs, par l'Agence internationale de l'Energie atomique, l'AIEA. A propos des dernières déclarations du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki Moon, le Porte-parole de la diplomatie iranienne, Seyyed Mohammad-Ali Hosseini, a ajouté que ces déclarations sont en contradiction avec l'article 4 du Traité de non prolifération, le TNP, lequel reconnaît le droit des pays membres à disposer du savoir-faire nucléaire.


Vendredi 19 Janvier 2007

La réaction de la RII aux propos irrationnels du Secrétaire général des Nations-unies
Dans ses propos qui vont à rebours de ses responsabilités internationales, il a prétendu que le programme nucléaire iranien pourrait mettre en danger la sécurité et la paix du monde. Sur cette base, il a réclamé la suspension des activités nucléaires iraniennes. Il a tenu ces propos, lors de ses entretiens avec les autorités américaines, ce qui laisse penser que, durant le mandat de Ban Ki Moon, l'ONU sera, plus que jamais, au service des caciques de la Maison Blanche.

Parallèlement, certains observateurs politiques croient que l'alignement du Secrétaire général des Nations-unies sur la politique anti-iranienne de Washington a pour objectif d'endiguer la diminution éventuelle des aides financières des Etats-Unis à cette instance internationale. Le Secrétaire général sud-coréen de l'ONU parle du caractère périlleux des activités nucléaires iraniennes, tandis qu'il a observé un silence total sur les dangers que font encourir les arsenaux nucléaires israéliens à la région.

Contrairement aux dernières allégations du Chef de l'ONU, de nombreux rapports de l'AIEA rejettent tout dérive du nucléaire iranien.

Par ailleurs, la RII s'évertue à dissiper tout malentendu, sur son programme nucléaire et c'est pourquoi elle a invité les pays en voie de développement, à savoir, les membres des Non-alignés de l'AIEA, les dirigeants du groupe 77 et la Ligue arabe, à visiter, du 2 au 6 février, les sites nucléaires du pays. Et même si Téhéran ne relâche pas ses efforts, pour dissiper toute ambiguïté autour de ses activités nucléaires, la résolution politique du Conseil de sécurité des Nations-unies contre l'Iran ou les pressions politiques et les tapages médiatiques des décideurs de la Maison Blanche ne pourront pas faire obstacle à la détermination légitime de la nation iranienne à bénéficier des bienfaits de l'énergie fissile.


IRIB


Vendredi 19 Janvier 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires