MONDE

La puissance militaire iranienne garantit la paix au Moyen-Orient


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 19 Août 2014 - 21:38 Ferguson : Le meurtre de Michael Brown


Un article du quotidien britannique The Gardian montre que le monde a frôlé une guerre du Moyen-Orient en mai 2008, déclenchée par Israël pour sauver le sionisme, une théorie et une pratique raciste, ethnocratique, théocratique. Des soldats français américains et de plusieurs pays européens seraient morts dans l'intérêt d'un pays étranger, dans une guerre qui n'aurait pas été la leur.
A sa manière cet article nous explique qu'il faut se réjouir de la puissance militaire iranienne qui a dissuadé les aventuriers au pouvoir en Israël et aux USA.


abdellah.ouahhabi@online.de
Samedi 27 Septembre 2008

lemonde.fr rapporte le contenu d'un article du quotidien The Gardian (26 spetembre 2008) selon lequel un haut responsable européen de premier niveau aurait informé le journal britannique que Monsieur Bush lui aurait dit avoir refusé son autorisation à Olmert qui souhaitait attaquer les centres du nucléaire civil de l'Iran : Olmert => Bush => Responsable européen => The Gardian
Le premier ministre israélien, Ehoud Olmert, aurait évoqué cette question avec George W. Bush au cours d'un tête-à-tête le 14 mai lors de la célébration du 60e anniversaire de la création de l'État d'Israël.
La réponse de Bush aurait été ferme en précisant au Premier ministre israélien qu'il n'envisageait pas de changer d'avis dans un proche avenir.
Selon The Guardian :
Même si Israël avait voulu mener cette opération sans l'aval de Washington, ses avions n'auraient pu atteindre l'Iran sans passer par l'espace aérien irakien, sous contrôle américain (l'attaque était impossible sans l'aval des USA), ne laissant d'autre choix à Téhéran que de considérer que les États-Unis avaient approuvé l'attaque, laissant craindre une riposte contre des cibles américaines.
Le refus de Bush aurait été basé sur la crainte d'une vague d'attaques iraniennes visant les militaires US et d'autres personnel américain en Irak, en Afghanistan et contre la anvigation dans le Golfe persique.
En effet, l'Iran a affirmé à plusieurs reprises qu'il répondrait avec force à toute attaque. Certains gouvernements occidentaux pensent que la réaction dans la région pourrait inclure des attaques contre les intérêts US au Liban, menées par le mouvement shi'ite emmené par le parti du Hezbollah.
De plus, Bush aurait exprimé son anxiété parce que selon lui Israël n'avait pas la certitude de mettre hors de service toutes les installations nucléaires iraniennes en un seul raid, même si celui-ci devait compter des douzaines d'avions... Et Israël n'avait pas la possibilité de lancer plusieurs séries d'attaques aériennes sur une durées de plusieurs jours : cela aurait fait basculer l'opération en une guerre généralisée au Moyen-Orient.
C'est pourquoi Monsieur Bush a considéré que le coût d'une telle opération dépassait les bénéfices attendus.

Conclusions :

Pour les dirigeants israéliens peu chaut la vie des soldats américains, français, etc. ; pour sauver le sionisme, ils sont prêts à les engager dans des conflits contraires à leurs intérêts. On peut supposer sans trop se tromper que ce fut aussi une tentative de Monsieur Olmert de sauver sa carrière de Premier ministre alors qu'il était sous la menace d'actions judiciaires pour escroquerie.

Par ailleurs, il ressort de ces faits que d'une manière générale, l'état-major US partage l'analyse stratégique en deux points développée pour la région par l'état-major iranien :

1.Dans le domaine de la guerre conventionnelle, l'Iran est tout à fait capable de rendre « non rentable » une action majeure des USA et/ou de son chien de guerre israélien dans la région : les USA et son allié israélien, empêtrés en Irak, en Afghanistan, au Liban et en Palestine ne disposent pas de moyens suffisants pour saturer la défense iranienne en une seule attaque et l'empêcher de prendre l'initiative par la suite.

2.Une action militaire ponctuelle ou une guerre ouverte contre l'Iran ne pourront pas stopper le programme nucléaire civil actuel de l'Iran (pour le moment rien ne prouve l'existence de plans ni même la volonté iranienne d'acquérir l'arme atomique) ; au contraire, une frappe aérienne ou une guerre contre l'Iran rendront irréversible le fait que l'Iran se dotera de l'arme nucléaire. Donc, concernant le litige autour du nucléaire, une action d'envergure ou même une guerre ouverte contre l'Iran ne sont pas rentables parce que les USA ne disposent pas de moyens suffisants fermer définitivement l'accès au nucléaire pour l'Iran.

La continuation de l'action américaine ne peut se faire que par la voie diplomatique. Or celle-ci dépend de la coopération de la Russie et de la Chine. Mais la conséquence immédiate des évènements du Caucase fut la réponse de Monsieur Serguei Lavrov, ministre des affaires étrangères de la Russie : il a refusé de se rendre à une réunion des ministres des affaires étrangères à New York prévue de longue date, en marge de l'Assemblée Générale. Il a prétexté que son emploi du temps était trop chargé et que le dossier du nucléaire iranien ne représentait aucune espèce d'urgence. Finalement la Russie, ayant reçu des apaisements relatifs aux conséquences de la crise du Caucase, le ministre russe a accepté de joindre sa voix à une nouvelle résolution sur la question à condition qu'il ne soit décidé aucune sanction : « il ne faut pas déclarer qu'on ne peut pas assurer la mise en œuvre de nos décisions précédentes sans adopter de nouvelles sanctions très poussées »... « nous resterons attachés aux moyens diplomatiques de règlement » de la situation.

Mais Madame Conleeza Rice a demandé une réunion du Conseil de Sécurité concernant les déclarations de Monsieur Ahmadinejad selon lesquelles l'Etat sioniste devait disparaître : elle voudrait faire passer les pronostics de celui-ci sur la non viabilité de cette chimère de droit international pour une déclaration de guerre de l'Iran contre Israël. Si l'on suivait la logique de Madame Rice, il faudrait appliquer le chapitre 7 des statuts de l'ONU : engager une action militaire contre l'Iran. Voici les articles concernés de ce chapitre 7 :
Article 41
Le Conseil de sécurité peut décider quelles mesures n'impliquant pas l'emploi de la force armée doivent être prises pour donner effet à ses décisions, et peut inviter les Membres des Nations Unies à appliquer ces mesures. Celles-ci peuvent comprendre l'interruption complète ou partielle des relations économiques et des communications ferroviaires, maritimes, aériennes, postales, télégraphiques, radioélectriques et des autres moyens de communication, ainsi que la rupture des relations diplomatiques.
Article 42
Si le Conseil de sécurité estime que les mesures prévues à l'Article 41 seraient inadéquates ou qu'elles se sont révélées telles, il peut entreprendre, au moyen de forces aériennes, navales ou terrestres, toute action qu'il juge nécessaire au maintien ou au rétablissement de la paix et de la sécurité internationales. Cette action peut comprendre des démonstrations, des mesures de blocus et d'autres opérations exécutées par des forces aériennes, navales ou terrestres de Membres des Nations Unies.

On voit que les USA tournent autour de l'Iran comme le loup autour de l'agneau avec un prétexte (le nucléaire civil considéré comme du nucléaire militaire et dans le même temps l'acceptation du nucléaire militaire d'Israël) ou un autre (actes mettant en danger la paix, en fait de simples déclarations prospectives).

S'ils obtiennent l'avantage d'une condamnation de l'Iran pas le Conseil de Sécurité en achetant le vote des Russes et des Chinois, ils pourront toujours acheter aussi la participation d'États-mendiants à une coalition du genre de celle qui a attaqué l'Irak en dehors de toute légitimité onusienne et agresser l'Iran.

Cela ne sera pas légal, mais aura un soupçon de légalité à l'américaine : le loi du plus fort.
Ils auraient pu le faire après les résolutions précédentes illégitimes du Conseil de Sécurité.

De toute façon, si, à ce jour, ils ne l'ont pas fait, c'est qu'ils n'ont pas pu.

Et s'ils n'ont pas pu, c'est parce qu'ils se sont lancés vers des objectifs qui dépassent leurs moyens (imposer une solution définitive en remembrant le Moyen-Orient), c'est aussi qu'entre-temps, il y a eu le retour de la Russie (les troupes US se retrouveraient à la frontière sud de la Russie), la montée en puissance de la Chine et surtout, surtout – le plus important – c'est que le peuple iranien a été uni et ferme derrière sa direction.
Finalement, en dernier compte, le garant de la paix dans cette région, c'est la puissance militaire défensive et dissuasive de l'Iran.

Abdellah Ouahhabi


Samedi 27 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Floydrose le 28/09/2008 06:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"propagande" olé olé!!!
"propagande" olé olé!!!
"propagande!"
"propagande!"
"propagande" olé olé!!!

Et le passage comique: "De toute façon, si, à ce jour, ils ne l'ont pas fait, c'est qu'ils n'ont pas pu."

Sur une simple pression du doigt ils font de l'Iran le plus grand parking (irradié) de la Création.

2.Posté par loup bave vite le 28/09/2008 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Propagande peut-être, propagande sans doute ! Mais le plus intéressant dans tout ça c 'est de voir comment les uns les autres se renvoient la balle , le triumvirat d'enfer Israël, USA, RU, ne cessent ces derniers temps par presse interposée de s'en mettre plein la tête. Sentiraient-ils le vent tourner et le tribunal de l'histoire se rapprocher, essayent les uns les autres, les uns aux autres de se faire porter le chapeau ? Ne vous en faites pas Messieurs, nous vous y convoquerons tous les trois et nous permettrons même d'instruire sur les deux immenses charniers précédents qui ont beaucoup à voir avec celui-ci ( Mes hommages M. Olmert ), qui ne nous ont toujours pas livré leurs véritables raisons d'être, même si chaque jour se font plus nombreux ceux qui le soupçonnent, dont les penseurs, concepteurs et commanditaires n'ont toujours pas été jugés, j'en connais même, scribouillard de la constitution de Vichy, prescripteur des lois antijuives dans le droit français, décoré de la francisque, considéré comme de grands hommes, de grands résistants ( de l'intérieur ). ( ainsi qualifié sur le site du Conseil d'Etat, auquel il conviendra en son temps d'exiger qu'ils répmondent de leurs biographies négationnistes des grands hommes , grands sans doute d'avoir été les fondés de pouvoir des Rothschild pendant la IIème guerre mondiale. ) par conséquent ne doivent être considérés comme collabos que ceux qui ne le furent pas. N'y voyons là aucun vice de forme et encore moins une réécriture de l'histoire que se charge de garder sous son sceau la loi inique Gayssot-Fabius qui n'a pas été promulguée pour rien, mais pour les chiens et qu'ils le demeurent en toute tranquillité qu'ils nous concoctent un deuxième petit holocauste des familles dont ils ont le secret et par l'art consumé de la propagande d'en faire assumer aux autres la culpabilité. Les derniers en date des grands coupables, les petits enfants de France : dixit Sarkozy leur zélé serviteur.

Quant à cet article c'est peut-être de la propagande mais en tout cas il corrobore la version des Russes et des Iraniens qui jusqu'à preuve du contraire ne sont pas suspects d'intelligence avec les USA et le R.U. .
Mais dès lors que c'est l'entité sioniste qui n'a ni le droit d'être appelé l'état juif, encore moins l'état hébreu, - Goebbels est passé par là autrement je n'y serais pas d'ailleurs ! C'est de l'usurpation de qualité et d'identité et autant de Fellashas humiliés. - qui est mise en cause alors c'est forcément de la propagande. Si vous croyez M Floydrose que la guerre consiste seulement à appuyer sur un bouton et boum : tout s'arrête comme par désenchantement, vous avez une vision bien simpliste des situations. Vous croyez peut-être que si les Iraniens se font bombarder ils resteront les bras croisés et la Russie et la Chine qui ne cessent d'être encerclées demeurer impassibles. Mais c 'est vrai que dans un autre de vos posts vous nous conseilliez de prendre du bon temps, parce qu'aussi bien les carottes sont cuites, parce que nous ne sommes plus maitres de nos destins, je vous réponds , Floydrose : si je veux !

Propos défaitistes qui coulent miel dans l'oreille des assassins et des criminels que vous mettez en position de surhommes, alors qu'ils sont moins que des vers.
Et puis sachez Floydrose qu'il n'y a peut-être pas que les vivants hic et nunc que ceci intéresse, leurs victimes d'hier dans l'au-delà qui ne sont pas sans effet sur l'ici-bas sont peut-être aussi l'âme en guerre. Vous devriez consulter plus souvent le ciel, en particulier les étoiles, Elles étincellent en signes chorégraphes un tout autre destin que celui que les banksters nous ordonnent, ils sont toujours déjà morts mais ne le savent pas en corps. Elles sont avec nous magnanimes, elles nous ouvrent à un autre champ de conscience réduit à rien ou presque par le rationalisme monothéiste, elles n'y sont pas obligées.
Alors soyez le avec et comme elles, soyez moins abrupt et manichéen dans vos jugements. Les Américains ne sont peut-être pas aussi monstrueux comme se plaisent certains à nous les présenter, ils font eux aussi l'épreuve de leur limite et c'est tant mieux. D'ailleurs ils n'ont jamais été autant diabolisés que depuis qu'ils refusent de suivre Israël dans ses velléités guerrières, y a t-il un rapport de cause à effet ?
C'est vous même qui disiez sur un autre post " Maintenant nous avons l'autorisation de douter de la VO du 9/11, c'est même bienvenu." D'être complotiste c'est in mode moderne branché mais nombreux sont les non-dupes qui n'errent pas forcément. N'en déplaise à Lacan. Ce délire paranoïaque de toute puissance de nouvel ordre mondial est de toute façon voué à l'échec, il ne peut être que mis face à sa propre vacance, et si vous saviez comme un paranoïaque est un vide abyssal, comme celui qui gigote sur écran cathodique qui se prend même parait-il pour le président de la République : Grand éclat de rire !


Alors Espoir Floydrose, Espoir , c'est loin d'être fini, ça ne fait que commencer et les mauvais n'ont jamais étaient autant cons fondus.

Bien à vous,


ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves
21/08/2014

Propagande islamophobe

Hicham Hamza
21/08/2014

Racisme anti-Roms : La nausée

Gilles Devers



Commentaires