RELIGIONS ET CROYANCES

La protestation symbolique des intellectuels, universitaires, artistes, savants et élites du monde


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 29 Mai 2008

Nous, les signataires de cette déclaration culturelle, nous sommes pour la plupart, des personnalités scientifiques, culturelles et artistiques qui ont une vision logique et juridique sur les affaires culturelles. Nous sommes étonnés et regrettons, profondément, l'attitude non civilisée de certains gouvernements, médias et groupes de pression politiques en Europe. Et par cette déclaration, nous exprimons notre protestation contre les mensonges, les tapages, les campagnes d'intoxication et le ton fasciste des campagnes islamophobes. Nous vous invitons à la logique, la morale, les libertés bilatérales, au refus de la censure et des outrages conte l'Islam de même qu'à un dialogue transparent devant le tribunal de la conscience.
Nous nous inquiétons de ce que les démarches violentes et injustes qui se produisent, actuellement, en Europe, et qui provoquent et propagent la haine et l'indignation envers l'islam et les campagnes d'intoxication pour ternir l'image saillant et brillant du grand messager de Dieu, le vénéré Mohammad (Que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), enseignant de la morale et de la spiritualité, messager de la grâce divine et la justice pour toute l'Humanité, démarches qui témoignent du terrorisme médiatique, de la violence culturelle et de la violation des droits d'un milliard et demi de Musulmans, se traduisent aux impacts imprévisibles et imprévus, à l'échelle internationale.
Les démarches violentes, animées par la haine, qui se font, sous la couverture de "la liberté d'expression", ne visent pas seulement le noble prophète de l'islam, le vénéré Mohammad (Que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), elles ont déjà pris pour cible d'autres prophètes divines dont Jésus Christ (Béni soit-il), le vénéré Moïse (Béni soit-il) et le vénéré Abraham (Béni soit-il), sans oublier bien sûr, la sainte Marie (Bénie soit-elle). C'est dans le cadre des films, romans et caricatures ou articles que les auteurs de telles démarches attisent le feu et propagent la haine et le terrorisme culturel.
Les déclarations de certains responsables des gouvernement européens notamment celles du chef de la diplomatie allemande, qui s'est prononcé en tant que Porte-parole de l'Union Européenne, qui a soutenu de tels actes sataniques, immoraux et non civilisés, demandant, même, aux médias européens de poursuivre leurs insultes et outrages au grand prophète de l'islam, témoignent de ce que l'affaire n'est pas personnelle ou accidentelle. Attaquer l'islam, s'est transformée en une politique officielle.
Cette lettre a été rédigée parce que nous ne sommes pas encore sûrs s'il s'agissait de la nouvelle politique commune de l'UE ou de la vision personnelle de certains hommes politiques et responsables européens, formée et exprimée, sous les pressions du Sionisme. Supposons que l'Europe se souciait, en fait, de "la liberté d'expression". Il vaut donc mieux que les Européens répondent à ces questions:
1- Est-ce "la liberté", sans morale et logique et la liberté d'insulter et de mentir, n'est-elle pas au service de "la violence et de la discrimination qu'au service de "la sagesse et de la transcendance"?
2- Pourquoi l'Europe libre, celle qui ne supporte même pas l'habillement des filles musulmanes, et qui réprime les droits des femmes dont et avant tout le droit de sauvegarder leur l'honneur et leur Hidjab, en interdisant le port du voile, celle qui ne tolère pas la liberté d'expression lorsqu'il s'agit de mettre en cause l'Holocauste et la légitimité du régime occupant Qods, celle qui n'a jamais hésité, depuis le 18ème siècles, et pendant ces 50 dernières années, aux côtés des Etats-Unis, à piller et ravager le monde de l'islam, du Maroc, en passant par l'Egypte et la Palestine, jusqu'à l'Irak et l'Afghanistan, sans oublier l'Inde, la Malaisie et l'Indonésie, et celle qui, au lieu de dialogue libre et égal, procède aux insultes et humiliations des autres, pourquoi elle foule, facilement, aux pieds non seulement les valeurs islamiques et humaines mais aussi les valeurs soi-disant européennes?
L'islam appelle au monothéisme, la spiritualité, la fraternité et la paix. Pourquoi donc, après plus de deux siècles de pillages et d'assassinats dans le monde de l'islam, et la poursuite des croisades et des guerres séculaires contre les musulmans voire l'Humanité, les chefs d'Etat occidentaux n'acceptent-ils pas toujours d'écouter, sans haine et préjugés, les propos du vénéré Mohammad (Que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) et de donner aux Européens, aussi, le droit d'une écoute et d'un jugement libre?
Certes, la propagation rapide de l'islam dans le monde entier, a suscité l'inquiétude voire la colère des gouvernements occidentaux et les médias sionistes. Mais est-ce, l'outrage et l'insulte constituent-ils la meilleure voie pour empêcher la propagation de l'Islam ou d'autre religion ou doctrine morale? Il faut chercher, plutôt, les sources des conversions en Islam. Des démarches erronées sont vouées à l'échec. De même que Goebbels et les camps d'Auschwitz ou bien Staline et les camps de travail forcé de Sibérie n'ont jamais pu assurer la survie des idéologies matérialistes et guérir le nihilisme, la rhétorique outrageante de l'Occident d'aujourd'hui et les Guantanamo contre l'Islam et les musulmans ne pourront non plus régler les crises du capitalisme libéral. Si l'Europe souffre de son antécédent religieux et si elle a la mauvaise conscience des souvenirs du Moyen-âge, du règne des Papes et des Croisades, elle doit, plutôt, tenir compte de ce que la lutte contre les fois et la spiritualité ne pourra jamais les compenser. Elle ne doit pas venger l'époque noire du Moyen-âge sur l'islam qui s'appuie sur "la science, la logique, les droits de l'Homme et la justice". N'est-ce pas grâce à la civilisation islamique, que l'Europe s'est sauvée du Moyen-âge? C'étaient les traductions des sciences nouvelles du monde de l'islam qui ont ouvert à l'Europe, la porte des laboratoires, des universités, des librairies et des hôpitaux du monde de l'islam.
Le noble Coran qui estime la vie d'un être humain égale à la vie de toute l'Humanité et qui reste tous les prophètes divins dont la Moïse et le Jésus Christ (Bénis soient-ils) ou le grand prophète de l'islam qui considère la violence corporelle voire la violence verbale parmi les grands pêchés et qui considère le meurtre d'un être humain comme l'athéisme. Comment peut-on détruire, avec quelques caricatures et insultes, l'image d'un grand prophète qui a su créer la plus grande civilisation du monde, en s'appuyant sur l'amour pour l'Humanité et la liberté de foi? Les musulmans ne veulent plus ni la tolérance ni le pluralisme, ils veulent un peu de respect et bonne foi. Ils sont, même, déçus des organes internationaux. Si vous voulez empêcher la propagation rapide de l'islam dans le monde notamment en Europe et aux Etats-Unis, si vous voulez empêcher le mouvement de l'éveil islamique chez la jeune génération musulmane, il vaut mieux opter pour les démarches rationnelles et morales, le dialogue et l'argumentation. Redonnez aux ressortissants musulmans en Europe, la liberté d'expression et la liberté d'habillement. Permettez aux dialogues et débats pour voir, qui arrivera à convaincre qui?
Certes, l'Occident ne peut pas sauvegarder son hégémonie, en occupant la Palestine, l'Afghanistan ou l'Irak, ou en menaçant l'Iran, la Syrie et les autres nations musulmanes, et non plus en empêchant les progrès scientifiques et économiques des musulmans. Le soutien des membres de l'UE à Salman Rushdie de même qu'aux caricatures blasphématoires contre le grand prophète de l'islam, ce que l'Europe considère comme dans le cadre de" la liberté d'expression", mais qui ne représente rien que " la liberté d'insultes", témoigne de la violence et du terrorisme culturel et la poursuite des Croisades, avec des objectifs séculaires. Est-ce n'est pas logique de permettre aux représentants du monde de l'islam de se prononcer, lors d'un dialogue académique et médiatique transparent, et laisser aux dizaines de million de citoyens musulmans et non musulmans en Europe, d'écouter les déclarations et argumentations des deux parties et décider, eux-mêmes? Respectez les droits culturels des musulmans et le bon sens des Européens, voilà notre seule demande.
Imputer à l'islam des mensonges et les campagnes médiatiques pour tenir l'image du grand prophète de l'islam (Que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendant), qui est la grâce divine pour l'Humanité entière, ne témoignent que du fondamentalisme séculaire. Certes, la guerre était bénéfique à certaines personnes. Pourtant, nous, en tant que conscience des élites et universitaires des pays islamiques, nous conseillons aux gouvernements européens, notamment aux élites et intellectuels séculaires, ainsi qu'aux personnalités religieuses européennes, de contrôler et empêcher, comme ils le peuvent, les démarches violentes et répressives, et de réfléchir et opter pour les démarches plus humaines et plus civilisées, s'ils voulaient faire face à l'islam et empêcher sa propagation pour ainsi aplanir le terrain aux dialogues transparents et égaux.
Oui, un autre monde peut s'apparaître. Coopérons ensemble pour le créer.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Jeudi 29 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par bravo le 29/05/2008 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Quelle que soit l'exactitude et la pertinence de cette dénonciation, par son style et son vocabulaire qui ne sont pas sans rappeler ceux de la théologie, je doute de son impact sur les consciences européennes habituées, dans le meilleur des cas, a un subtil distinguo (pléonasme) entre les volontés de Dieu et celles de Cesar(kozy fan tutte).

2.Posté par belbachir le 29/05/2008 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous vous dites scientifiques, de quelle science s'agit il ?? Moi je pense que vous n'avez rien compris aux problèmes du monde occidental
Contemporain et au système démocratique en phase final de son érosion.
En effet tout ce tapage médiatique contre l'islam n'est qu'un élément de
la grande stratégie imperialosioniste dont les chefs d'orchestre sont les USA et Israël . Mais il est nécessaire d' affiné l ' analyse , car il ne s'agit pas simplement de rivalité religieuse et de croyance , mais il s'agit surtout et avant tout du système économique ultra libéral avec comme support le système monétaire et financier international décadent et a bout de souffle que les classes dirigeantes sentent qu'il est menacé et par conséquent pourrait entraîner leur disparition . Bien sur qu'il faut faire la parallèle avec le terrorisme que les gringos ont créaient pour ensuite lui déclarer la guerre afin de justifier leurs interventions sanguinaires et l' occupation de territoires de peuples et pays souverains. Dites vous bien messieurs les scientifiques que c'est exactement la même chose avec avec les insultes a la religion musulmane . Ce capitalisme financier débridé est dans une grave panne , les population des pays de l'Europe ont compris qu'on veut les occuper et détourner leur attention de vrais problèmes . Les états arabes et musulmans doivent comprendre qu' il ne faut pas tomber dans les pièges tendus les bourgeoisies mafieuses des pseudos démocraties . Ils doivent poser les problèmes économiques qui se posent actuellement a leur population 40 % de chômage et qui sont dans une large mesure dépendant du système économique mondialisé que encore une fois les peuples souverains n ' ont pas choisi . Ils faut dire en conclusion que les classes dirigeantes des pays arabes et musulmans n' ont pas tellement de problèmes avec le christianisme , VOLTAIRE disait ," quand il s'agit d 'ARGENT on a tous la même religion".


Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires