Economie

La proposition du Président iranien aux responsables de l’OPEP



IRIB
Dimanche 18 Novembre 2007

La proposition du Président iranien aux responsables de l’OPEP
Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a proposé, lors du troisième Sommet de l'OPEP, que le dollar soit remplacé par un panier de devises crédibles dans les échanges et négociations pétrolières de cette organisation. Il a demandé aux membres de l'OPEP de constituer une nouvelle bourse pétrolière et de changer leurs réserves en dollars en d'autres devises crédibles, pour se préserver des impacts négatifs de la chute du dollar. Le Président iranien a, également, évoqué la nécessité de l'élaboration d'un programme global pour la production, la consommation et la sauvegarde des réserves et ressources des pays de l'OPEP, proposant la création d'une Banque de l'OPEP. Le troisième Sommet de l'OPEP s'est déroulé, rappelons-le, à Riyad, alors que le marché mondial a connu, ces dernières semaines, une situation très instable, vu la baisse accrue du dollar, face à l'euro, et la crise, provoquée, par les Etats-Unis, dans la région stratégique du Moyen-Orient. Les propositions du Président iranien sont, en effet, suscitées par des nécessités que cette organisation a besoin d'étudier, pour survivre et être encore active. Les fluctuations du dollar ont eu des impacts négatifs sur les revenus des pays exportateurs de brut non membres de l'OPEP, alors que la baisse de plus de 45% du dollar, face à l'euro, durant ces deux dernières années, n'a pas eu une influence remarquable sur les revenus des membres de l'OPEP, les cours du brut mondial ayant grimpé, bien que l'inflation mondiale et l'augmentation des coûts de production du brut aient neutralisé les impacts positifs de la hausse du prix du pétrole pour les exportateurs. En tout état de cause, la proposition de l'Iran s'avère une démarche propice pour que les membres de l'OPEP se mettent à l'abri des fluctuations du dollar. N'oublions pas, par ailleurs, qu'il y avait, déjà, eu des discussions entre certains membres de l'OPEP sur le remplacement du dollar par une autre devise dans leurs transactions pétrolières. Par ailleurs, les membres de l'OPEP, en tant que la plus importante organisation pétrolière du monde, ont besoin d'une coopération plus vaste, dans divers domaines, et de prendre, entre autres, des mesures appropriées, pour sauvegarder leurs ressources énergétiques et nationales. Les experts des questions pétrolières estiment que, si les membres de l'OPEP, qui assurent un tiers des besoins en pétrole du monde, créent une place boursière indépendante, ils pourront influer, davantage, sur l'économie mondiale. C'est, d'ailleurs, l'un des souhaits que le Président cherche à réaliser en faisant ces propositions à l'OPEP

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 18 Novembre 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires