Palestine occupée

La propagande sioniste, une "arme de destruction massive"


Tout citoyen épris de justice est en droit de se réjouir: en effet, ces dernières années, et malgré les apparences, le régime israélien se trouve dans de sérieuses difficultés. Non seulement au niveau extérieur, mais également au niveau intérieur


Daniel Vanhove
Samedi 20 Juillet 2019

La propagande sioniste, une "arme de destruction massive"
L’actuel gouvernement du 1er ministre Netanyahu a beau bénéficier d’un appui inédit de la part de son allié américain, les réalités ne trompent pas.

Grâce à la détermination et la pugnacité de la résistance, le régime israélien perd pied dans les guerres directes ou indirectes qu’il mène en-dehors de ses frontières – Liban, Syrie, Yémen, Irak, bande de Gaza, … pour ne parler que des plus visibles – ce qui documente sur l’état de son armée dont certains hauts gradés multiplient les mises en garde, et au sein de laquelle le moral semble au plus bas.

Mais il perd pied aussi sur le front de son image plus malmenée que jamais. Ce régime apparaît désormais pour ce qu’il est: un exemple détestable et honni de racisme et d’apartheid à l’égard de tout ce qui ne peut présenter les gages d’une judéité bien blanche. Et même aux Etats-Unis, les soutiens commencent à s’éroder.

Si l’on connaissait les positions racistes des gouvernements divers qui se sont succédés par rapport aux Arabes – qu’ils soient palestiniens ou israéliens – les récents évènements à l’encontre de la communauté éthiopienne l’ont à nouveau illustré. (Lire : https://francais.rt.com/international/63600-israel-manifestations-degenerent-apres-mort-israelien-origine-ethiopienne

En parallèle, la campagne BDS – Boycott, Désinvestissement, Sanctions – initiée par plus de 170 associations palestiniennes depuis 2005 continue à s’étendre dans le monde, et ici aussi malgré les dénis des responsables politiques, les revers qu’elle occasionne pour l’économie israélienne sont importants.

Si ce n’était pas le cas, pourquoi donc le régime multiplie-t-il les tentatives pour enrayer une telle campagne, allant même jusqu’à y mêler le Mossad et son armée? (Lire : http://www.chroniquepalestine.com/le-mossad-contre-la-campagne-bds/

Cela dit, et bien qu’en déclin, le régime jouit encore auprès de nombreux citoyens occidentaux et particulièrement européens, d’un certain apriori favorable, suite aux souvenirs amplement entretenus de la «solution finale» organisée par le régime nazi.

La propagande sioniste, une "arme de destruction massive"
Et tout, absolument tout est fait pour que ce souvenir reste le plus vivant et le plus vibrant possible dans la mémoire collective européenne. Tant au niveau du cinéma que des documentaires, émissions radios, téléfilms, programmes scolaires, rappels et commémorations pour que le moindre détail surgisse afin de rappeler le rôle coupable d’une Europe qui a fermé les yeux sur l’innommable.

Et dans une civilisation qui s’est bâtie pendant des siècles sur le sentiment de culpabilité tel qu’enseigné à travers les valeurs chrétiennes qui ont fondé l’Europe, il est certain que cela laisse des traces et perdure un certain temps. C’est donc sur cet aspect que les experts en communication ont focalisé l’attention et leur angle de vue, afin que l’Européen moyen ne se permette jamais d’oublier sa dette morale.

La technique n’est pas compliquée, au contraire, elle est d’une simplicité limpide et parvient encore et toujours à entretenir un sentiment compassionnel à l’égard des juifs de la part de ceux qui ne parviennent pas à se débarrasser de cette culpabilité de leurs aînés avec laquelle pourtant ils n’ont rien à voir.

En effet, si l’on peut reprocher à ses parents ou grands-parents d’avoir fait de mauvais choix, pourquoi faudrait-il en payer les conséquences pendant des générations entières? Cela n’a aucun sens. Se souvenir, d’accord… si l’objectif est d’éviter de reproduire les mêmes atrocités. Mais devoir se repentir ad nauseam, pour le choix des autres, en aucun cas! D’autant que le régime israélien nous montre qu’il s’autorise à reproduire sur les Palestiniens, les mêmes crimes que des juifs ont subis sous les nazis.

Par ailleurs, bien entretenu, rappelé de manière métronomique à nos mémoires ce culte du souvenir permet de pointer un autre élément de la propagande sioniste: l’antisémitisme.

Ainsi celui qui ne courbera pas la tête par rapport à ce crime absolu pratiqué pendant la seconde guerre mondiale, et qui se permettra en tant qu’antisioniste de critiquer la politique israélienne de colonisation tous azimuts, sera-t-il traité d’antisémite. Terme qui constitue le «joker» fatal contre ceux qui oseront pointer le racisme et l’apartheid pratiqués impunément et à grande échelle par tout gouvernement israélien, depuis les décennies qu’est appliquée cette funeste idéologie qu’est le sionisme.

A cet effet, il faut (re)lire l’ouvrage de Norman Finkelstein édifiant sur la question: «L’industrie de l’Holocauste» (pour reprendre un terme fallacieux, puisqu’il désigne un «sacrifice» qui n’a évidemment pas eu lieu!) aux Ed. La Fabrique. Et bien comprendre à quel point la propagande israélienne est une «arme de destruction massive» … des cerveaux de ceux qui sont dans l’ignorance et qui y restent par paresse, fainéantise, complaisance ou lâcheté.

La propagande sioniste, une "arme de destruction massive"
Mais, une fois affranchi de ce sentiment de culpabilité, il convient de regarder les choses en face et de les dénoncer pour ce qu’elles sont: le régime israélien est l’un des pires qui soit et il ne mérite en aucun cas d’être soutenu par nos Etats se vantant de leurs valeurs démocratiques. Que du contraire, il faut le combattre par tous les moyens et dire les crimes et atrocités qu’il s’autorise sur le dos de ceux dont il n’a cessé de voler les terres, les biens, la culture, l’identité, les vies… à travers une colonisation criminelle.

La création de cet Etat sous les auspices des Nations-Unies a été une grave erreur. Il est grand temps de la corriger. L’histoire n’est jamais figée pour les siècles. Elle évolue, s’adapte en fonction des évènements. Rien n’est éternel, sinon le changement. Cela se vérifie à tous les stades de l’évolution et donc également à celui de l’histoire humaine.

Ce régime sous sa forme actuelle doit donc disparaître au profit d’un Etat qui sera la nation de tous ses citoyens, sans aucune discrimination de couleur de peau, de sexe, d’appartenance religieuse ou non, d’origine, … et en fera enfin, un Etat où le mot «justice» aura retrouvé le sens qu’il y a perdu depuis longtemps.


Daniel Vanhove –


Samedi 20 Juillet 2019


Commentaires

1.Posté par Margote le 20/07/2019 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

isreal arme de destruction massive
isreal créateur de terroristes daesh l'ie ect.....
israel cancer du monde
isreal l'armée la plus barbares et pourtant la plus chérie la plus gâtée et la mieux "armée" au monde
sans israel pas de massacre et pas de vol du monde arabe, pas de complot, pas de crimes contre l'humanité, pas d'apartheid, pas la plus grande prison dans le monde
sans isreal le monde serait en paix !

2.Posté par Arthur Gohin le 20/07/2019 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En fait "les valeurs chrétiennes" auxquelles l'article se réfère n'existent pas : le Christ est venu apporter l'inverse de la culpabilité soit le pardon de Dieu.
Et de plus la responsabilité du chrétien est purement personnelle et non pas collective.
Mais justement la foi judaïque enseigne un Dieu vengeur et raciste qui punit collectivement... jusqu'à la quatrième génération ! (Exode ch.20 v.5)

3.Posté par jehaislescookies le 21/07/2019 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

exact !et contrairement à ce qu'on nous répète le dieu unique ne fut pas inventé par les hébreux,mais par les egyptiens antiques, dès 2000 av J-C relisez leurs textes, c'est impressionnant : http://www.ipernity.com/blog/r.platteau/266588
[http://www.ipernity.com/blog/r.platteau/266588://

4.Posté par oh-daz le 21/07/2019 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Preuve, encore, que sataniaou et toute la clique sanguinaire, talmudiste, sataniste, n'a rien à cirer des juifs :
_ Le député des Juifs d’Iran : il n’est pas permis que l’impérialisme US et sioniste menace nos intérêts :
..Le représentant des juifs d’Iran dans le Parlement iranien, Siamak Moreh Sedgh, a fustigé la politique impérialiste des Etats-Unis au Moyen-Orient.
« Nous n’accepterons jamais que les États-Unis nous imposent leurs normes ambivalentes utilisées dans divers domaines : politique, culturel et éthique. Nous n’autoriserons pas non plus que nos intérêts nationaux fassent l’objet des convoitises de l’impérialisme US et du sionisme de façon qu’ils menacent notre sécurité économique », a dit M. Moreh Sedgh.

Selon lui, toute atteinte à la sécurité économique de l’Iran mettrait en péril les intérêts économiques de toutes les parties concernées ainsi que des alliés des US et du régime sioniste.

« Cela n’est pas seulement la réaction officielle du gouvernement iranien ; mais bien plutôt, toutes les nations éprises de liberté dans la région et tous les combattants et ceux qui appartiennent au front de la Résistance défendront avec force les intérêts nationaux de l’Iran, là où les intérêts de l’Iran, qui est le leader de l’axe de la Résistance, sont menacés », a-t-il indiqué.

Le député des juifs d’Iran a souligné que le peuple iranien avait déjà prouvé à maintes reprises qu’il est prêt à se sacrifier pour défendre les intérêts nationaux du pays.

Et de conclure: « mais, l’impérialisme américain qui est en train d’internationaliser cette affaire, doit savoir que tous les partisans de la liberté et de la Résistance dans le monde, de concert avec le Leader de la Révolution islamique, feront leur possible et ne permettront pas aux ennemis, dont l’impérialisme et le sionisme, de mettre en danger les intérêts nationaux et les objectifs révolutionnaires du pays. »

5.Posté par Philou's Off le 21/07/2019 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Question de croyance très personnelle, chacun étant libre de ses opinions et religions; -néanmoins, si on a la curiosité de lire la bible, on ne peut pas vraiment dire que le dieu juif et le dieu chrétien soit une seule et même entité, puisque dans l'ancien testament, appelé aussi torah ou pentateuque, le dieu qui y est décrit, se présente comme un patriarche, un chef de guerre très vindicatif, possessif, jaloux, belliqueux, voir même impérialiste quand il dit par exemple à son peuple élu: ''Vous ne suivrez point les usages des nations que je vais chasser devant vous; -je vous ai dit: c'est vous qui posséderez leurs pays, je vous en donnerai la possession''; ou encore, à lire dans les manuscrits de la mer morte, ancêtres de la bible: -''Le dieu d'Israël a convoqué le glaive contre toutes les nations, et par les saints de son peuple, il déploiera sa puissance sur le monde'' … tandis qu'à l'opposé, dans le nouveau testament, soit la bible des chrétiens, on y trouve un dieu rédempteur, miséricordieux qui prône à ses fidèles la soumission, la compassion, la commisération. On peut ainsi affirmer que dans une même bible, on a d'un côté, un dieu autoritaire et conquérant à l'usage des maîtres avides d'étendre leur pouvoir, leur empire; tandis que de l'autre on a le dieu du nouveau testament qui s'emploie à formater des serviteurs, des esclaves dociles et soumis, prêts à endurer toutes les souffrances et misères du monde, comme de tendre l'autre joue quand on les gifle !''
Alors certes, Jésus était bien un juif, mais on pourrait alors le comparer à un Ché Guevara de son époque qui lutta contre les privilèges de la classe dominante des riches financiers et commerçants qui dictaient les lois en leur faveur; situation à laquelle on est d'ailleurs revenu aujourd'hui. Or, tous ces boutiquiers sans vergogne affamaient le petit peuple misérable; d'où la fameuse action symbolique de Jésus renversant les étals des marchands du temple; ce qui lui valut d'être condamné à la crucifixion. En revanche, c'est une parfaite hérésie contemporaine de prêter une telle ancienneté au judaïsme, puisque les plus anciennes traces qu'on en connaisse, datent au mieux de trois mille trois cent ans, soit, après le règne du pharaon Akhénaton, l'inventeur de la religion monothéiste qui s'était auto-proclamé dieu à l'égal du soleil; ce n'est que là, à partir de leur sortie d’Égypte qu'on trouve les premières mentions d'Israël et des abiroux, qui seraient peut-être les ancêtres des hébreux. Il y a d'ailleurs des similitudes historiques fort troublantes, comme par exemple, le plan du temple de Jérusalem avec son escalier d'or, qui était la réplique du grand temple d'Akhénaton à Tell-Amarna; mais là, on est dans l’égyptologie, et c'est une autre histoire... Alors, quant à franchir le pas, comme le font certains en affirmant que ce dieu qu'on ne doit ni nommer, ni représenter s'appellerait en fait Akhénaton, celui qui renia le nom de son père pour régner en son jardin d'éden... c'est à chacun de voir, mais il y a bien trop de ressemblances frappantes entre les dogmes, les rituels, pour qu'on ne se pose pas la question du lien de parenté entre le pharaon Akhénaton et nos religions monothéistes; il n'est par exemple que de regarder cet instrument liturgique en or qu'est l'ostensoir, jadis présent dans toutes nos églises; comment ne pas y voir la représentation du disque solaire à qui Pharaon voua tant d'adoration, tant de vénération, qu'il fonda dessus sa doctrine ?

Aussi, recommandons vivement la lecture rouleau de la guerre des manuscrits de Qumran, car, même si cette lecture est un brin fastidieuse; c'est incroyable ce que ce texte, vieux de quelques vingt-deux ou vingt-trois siècles éclaire de manière éblouissante le fonctionnement de notre monde actuel. En effet, il s'agit d'un manuel de stratagèmes qui explique comment mener à bien une bataille conquérante et impérialiste pour vaincre un ennemi désigné (le plus souvent sous les vocables de Kittim ou de Pout), afin de s'emparer de ses richesses et surtout de ses territoires. Outre l'extrême cruauté, la barbarie et toute la sanguinolence de ces écrits qui sont une véritable insulte à la notion même d'humanité; d'entrée, chacun y sera frappé dans sa lecture, par la risible et affligeante redondance des trompettes qui reviennent à chaque ligne de manière lancinante; -les trompettes qui sonnent l'appel, les trompettes qui sonnent pour provoquer la zizanie, pour semer la diversion et la confusion chez l'ennemi; celles qui sonnent le signal de la bataille et de la tuerie, etc, etc... Entre les mains et à la bouche des prêtres, ces stratégiques trompettes ont pour but de faire le plus de bruit, le plus de tapage possible, pour effrayer, divertir, tromper et enfumer l'adversaire; puis aussi bien sûr, pour claironner victoire et chanter toute la gloire du dieu d'Israël ! -Or dans ta lecture, il suffit juste de substituer tout simplement au mot ''trompettes'' celui de ''médias''; -et à la place de ''Kittim'', ou de ''Pout'', de lire ''romain'' , ''arabe'', ''musulman'', ou même plus largement ''goy ou gueux'' si on veut veux; et on obtient alors un cliché de notre monde contemporain aveuglant de vérité... Puis, par extension, ce texte nous amène aussi à comprendre pourquoi aux États-Unis, où ils ont entendu sonner beaucoup de trompettes de tous côtés; de plus en plus de croyants versent dans ce syncrétisme qui mixte christianisme et sionisme, convaincus qu'ils sont, qu'il faut presser l'éradication des musulmans en terre de Palestine afin d'y accueillir le retour de Jésus leur messie !''

-Ce que c'est que de faire prendre les messies pour des lanternes, comme disait ce bon vieux Prévert,

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires