ALTER INFO

La prière d’un candidat


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Dimanche 27 Juillet 2008

La prière d’un candidat
"Dis-moi, est-ce qu’il t’arrive de prier ?"
"non"
"jamais, jamais, tu ne pries !?"
"jamais"
"comment fais-tu alors pour parler à Dieu ?"
"je ne lui parle pas"
"même pas en pensée !"
"même pas"
"et tes péchés... comment fais-tu pour te les faire pardonner ?"
"je ne pèche jamais"
"c’est pas possible, tout le monde pèche !"
"seulement ceux qui parlent à Dieu"
"je ne comprends pas"
"comme ils parlent à Dieu alors ils pèchent"
"non, non, non... je ne suis pas d’accord du tout... tu peux parler à Dieu sans chercher à te faire pardonner de quelque chose"
"dans ce cas-là, je ne vois pas l’utilité !"
"l’utilité de quoi ?"
"non, plutôt l’utilité de qui ?"
"ah... parce que tu remets en cause l’existence de Dieu ?"
"pas du tout... même si je le voulais, je ne pourrai pas... je dis seulement que je ne vois pas à quoi il peut servir s’il ne peut pas pardonner à quelqu’un qui a péché"
"ah si... tu peux aussi lui demander autre chose que le pardon"
"comme quoi ?"
"la protection !"
"la protection contre qui ?"
"contre ton ennemi !"
"pourquoi veux-tu que j’aie un ennemi ?"
"tout le monde a un ennemi !"
"qu’est-ce que t’appelles -ennemi- ?"
"par exemple quelqu’un qui ne respecte pas tes droits"
"je n’ai pas besoin de parler à Dieu pour lui demander de m’aider à faire respecter mes droits"
"ouf... comment fais-tu alors ?"
"... !?"

Al Faraby
Dimanche, 27 juillet 2008

Ps. Le quotidien "Maariv" a publié vendredi 25 juillet le texte de la prière que le candidat démocrate à la présidentielle américaine a déposée, comme c’est la tradition, dans une anfractuosité entre les pierres du Mur des lamentations à Jérusalem.
"Dieu, protège ma famille et moi-même. Pardonne mes péchés et aide moi à me protéger de l’orgueil et du désespoir.
Donne-moi la sagesse de faire ce qui est bon et juste. Et fais de moi l’instrument de ta volonté", avait écrit le sénateur de l’Illinois sur le petit papier glissé entre deux pierres, jeudi 24 juillet à l’aube, avant de quitter Israël pour Berlin.

http://www.aloufok.net http://www.aloufok.net



Lundi 28 Juillet 2008

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires