PRESSE ET MEDIAS

La presse française et l’armée libanaise


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Jeudi 15 Mai 2008

La presse française et l’armée libanaise

Les Français qui souhaitent comprendre ce qui se passe au Liban ont été quelque peu surpris des affirmations aussi préremptoires que contradictories de la presse parisienne.

Ainsi, Le Monde du 14 mai 2008 écrit :
« Après avoir tenté, dans un premier temps, de s’interposer entre les belligérants alors qu’ils se contentaient de pierres et de gourdins, les militaires libanais se sont tenus à distance lorsque les armes ont commencé à parler. Ils ont ainsi laissé le champ libre aux milices du Hezbollah et de ses alliés qui ont pris d’assaut des permanences, des institutions sociales et civiles de leurs adversaires et sévi contre la population. La majorité reproche au commandement de l’armée de n’avoir pas su saisir l’occasion qui lui était offerte d’exercer son autorité dès lors que la majorité avait proclamé sa détermination à ne pas se laisser entraîner dans les combats. Les sunnites constituent près de 60 % des 75 000 hommes de l’armée, au sein de laquelle les chrétiens et les chiites sont presque à égalité. Au début du conflit, plusieurs officiers chiites ont menacé de démissionner si l’armée sévissait contre les miliciens du Parti de Dieu, fer de lance de l’opposition. D’après des sources de la majorité, la colère gronde à présent parmi des officiers et sous-officiers chrétiens et musulmans sunnites, mécontents de la tournure prise par les choses » [1]

Tandis que Le Figaro du même jour écrit :
« Forte de 70 000 hommes, l’armée, professionnelle depuis l’année dernière, est constituée à 70 % de chiites, surtout dans la troupe. Les officiers se répartissent moitié-moitié entre chrétiens et musulmans, sunnites ou chiites » [2].

Et Libération :
« L’armée libanaise est considérée par l’ensemble des forces politiques comme l’ultime institution étatique qui fonctionne et peut garantir un semblant de neutralité dans le pays. Elle est respectée et bénéficie d’un réel capital de sympathie au sein de l’opinion publique (…) Ses rapports avec le Parti de Dieu sont extrêmement étroits comme c’est le cas avec l’ensemble des partis libanais. La politique affichée de l’armée est favorable au concept de résistance tel qu’établi par le Hezbollah. Au Sud notamment, il existe une réelle coordination entre l’armée et le Hezbollah » [3].

Sans surprise, car comme d’habitude [4], c’est Le Monde qui ment. Le quotidien tente à longueurs de colonnes de nier les divisions politiques du Liban et de leur substituer des clivages communautaires. Et comme ce type d’analyse ne fonctionne pas, il en vient à truquer grossièrement les chiffres.

====

[1] « L’attitude de l’armée lors des attaques du Hezbollah à Beyrouth provoque le malaise de la majorité » par Mouna Naïm, Le Monde du 14 mai 2008.
[2] « L’armée libanaise, présente, mais inactive », par Pierre Prier, Le Figaro, 14 mai 2008.
[3] « L’armée libanaise joue le rôle d’acteur-tampon », entretien d’Isabelle Dellerba avec Karim el-Mufti, Libération du 13 mai 2008.
[4] Voir les "une" du Monde reproduites en annexe de L’Effroyable imposture 2.

http://www.voltairenet.org http://www.voltairenet.org



Jeudi 15 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par hélène le 15/05/2008 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a part les hommes politiques, qui espèrent s'y voir cités et les membre du lobby "qui n'existe pas" qui viennenent lire leurs propres tribunes permanentes, qui lit encore "l'immonde"????
pareil pour liberation qui n'a jamais aussi bien porté son sobtiquet de l'"occupa-sion"

2.Posté par jade le 15/05/2008 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A ma connaissance, et par expérience aussi, quand on suit un sujet qui nous préoccupe en général, les gens avisés ne se fient pas à une seule source, pour se faire une idée globale, d'une situation surtout quand les nouvelles sont grâves, d'habitude et avec les chaînes et journeaux etc...accessibles sur les chaînes de télévision, sites Internet, les 'breaking news' qui arrivent sur nos portables aussi, nous écoutons et lisons les chaînes arabes nombreuses Aljazeera,Almanar,future,newtv et autres, BBC anglaise, Cnn américaine, puis, nous nous analysons seulement les informations collectées pour relativiser et comprendre ce qu'il se passe sur le terrain.

Mais les journeaux Français nos jours sont lus uniquement par des français, y compris les chaines de télévisions françaises sont seulement écoutés et en grande majorité par une population uniquement française.

P.S. L'autre jour et en allumant la télévision, je tombe sur le minois de Monsieur Joumayel, un ancien président Libanais, où il affirmait de Paris, qu'il ait reçu des messages que des hommes armés largués par Al-Qaidah, pour faire la guerre dans les rues de Beyrouth.
Deux jours après, j'ai apperçu cet homme, mais là en direct du liban, certes le ton appelais à la provocation, mais ses hommes dont il faisait allusion se sont dissipés, et ses chimères n'étaient plus à l'ordre de jour.
Oui, l'éffroyable imposture, non respect vers ses personnes qui font confiance aux médias de leur pays, et manqueraient des moyens linguistiques et matériels pour les dénicher ailleurs.
C'est ça la démocracie et la liberté d'expression dont tout le monde on en parle!

3.Posté par biloute le 16/05/2008 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On a toujours tendance à confondre liberté d'expression et devoir de vérité...Les jourlanistes ont aussi le droit aux mensonges, aux omitions, au contre vérités et aux traitement de l'information orienté. Nos journalistes usent et abusent de ce droit.

Les médias français deviennent écoeurant de jours en jours

4.Posté par nems le 16/05/2008 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

franchement, il y a bien longtemps qu'il n'y a plus de journaliste en France...Y qu'a voir leurs
interventions aprés le discour de sarkozy, on auraient cru ses attachés de presse qui essayaient
de vendre le discour du patron, sans aucunes critiques....pauvre corporation, et surtout pauvre
France.....(devenu larbin des US et autres). De Gaule revient....!!!!!!

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires