Palestine occupée

La poursuite de la destruction de la Mosquée d’Al-Aqsa et les protestations de la communauté mondiale


Malgré les protestations mondiales contre les opérations de fouille du régime sioniste à proximité de la Mosquée d’Al-Aqsa, ce régime cherche toujours à détruire ce lieu saint. De ce fait, le ministre malais des Affaires étrangère Hamed Albar, a fait état de l’accord primaire des pays membres en vue de rompre leurs relations avec le régime de Tel-Aviv.


IRIB
Mardi 27 Février 2007

Le Secrétaire général de l’OCI, le turc Ekmelddin Ihsanoglu, est chargé de suivre cette affaire. Simultanément,dans un communiqué les ministres des Affaires étrangères de l’OCI ont demandé au Conseil de sécurité d’agir pour arrêter le plutôt possible les travaux d’excavation à proximité de la Mosquée d’Al-Aqsa. L’OCI doit déposer une plainte au tribunal de La Haye, dont le sujet est l’outrage des sacro saints des musulmans. Au cours de ces dernières semaines, le régime sioniste procédait à de vaste destruction à proximité de la Mosquée d’Al-Aqsa.

Ces travaux d’excavation comprennent deux opérations. La première est de creuser un tunnel sous ce lieu saint et la seconde les bulldozers de ce régime devront détruire la porte d’Al-Maghraba, pour construire apparemment une autoroute. Ce complot de Tel-Aviv s’inscrit dans le cadre de la destruction de la Mosquée d’Al-Aqsa. Depuis 40 ans, le régime sioniste en construisant des dizaines de colonies dans le centre et les alentours de la Noble Qods ainsi que le mur de séparation, a cherché à judaïser la Noble Qods et à anéantir l’identité islamique. Le soutien tous azimuts de Washington à Tel-Aviv et le silence de l’Occident devant les actes d’Israël, ont fait que ce régime observe un mutisme devant les protestations mondiales.


Jouissant des soutiens d’envergure de l’Occident et notamment des Etats-Unis, le régime Occupant Qods massacre d’une part les Palestiniens et de l’autre il prend pour cible les lieux sacrés. La réaction du monde islamique n’est pas appropriée face au nombre des menaces de ce régime et vu sa passivité, la destruction de la Mosquée d’Al-Aqsa se poursuit. A présent l’Egypte, la Jordanie, la Turquie, le Qatar et le Maroc établissent des relations politiques et économiques avec Israël et malgré les opérations destructives de ce régime dans la Mosquée d’Al-Aqsa, le Maroc qui est Président du Comité de Qods de l’OCI, n’a entrepris aucun acte efficace à ce propos. De ce fait, il semble que les sanctions politiques et économiques du régime de Tel-Aviv, constituent un acte dissuasif le plus efficace.


Mardi 27 Février 2007


Commentaires

1.Posté par nasr le 27/02/2007 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ne pas oublier la turquie alliée d'israel !!!!

2.Posté par ALI14 le 27/02/2007 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tous les gouvernements qui se disent musulman et qui travaillent avec les sionistes sont des traitres; les personnes injustes qui collaborent avec les sionnistes auront des compes à rendre le jour du jugement ; DIEU est juste dans son chatiement; la honte sur tous ceux qui nous gouvernent et qui laissent les sionistes bafouer l islam; si vous etes incapable de prendre des bonnes decisions ; démissionner et laisser votre place à des personnes compétentes,

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires