Géopolitique et stratégie

La politique extérieure des Etats-Unis et le concept de 'false flag'



webmasterlecafepoliticien@live.fr
Dimanche 19 Octobre 2008

La politique extérieure des Etats-Unis et le concept de 'false flag'
Le concept de false flag qui signifie littéralement en français faux drapeau ou plutôt faux pavillon désigne une stratégie militaire qui consiste à mener des attaques en se parant des marques de reconnaissance habituellement attribuées à d'autres. On peut considérer cette ruse comme un acte terroriste dans la mesure où elle vise à frapper l'ennemi de manière déguisées. Nous retiendrons également que le false flag consiste dans certains cas à légitimer une entrée en guerre puisque c'est le motif principale que l'on retire des faits historiques.
Attachons nous à illustrer le concept en prenant comme exemple les Etats-Unis, un pays très actif sur le plan international depuis près d'un siècle.

Première guerre mondiale

Les Américains utilisent l'attentat du Lusitania pour forcer l'opinion publique à accepter une intervention en Europe. Le Lusitania, bateau passagers transatlantique, transportait plusieurs centaines d'Américains mais également des munitions, des canons et des armes à destination de Liverpool. Le transport de passagers et d'armes à bord du même bateau est interdit pas la loi américaine. L'Ambassade d'Allemagne aux Etats-Unis cherchent à prévenir les citoyens américains que le navire sera frappé et publie dans 50 quotidiens américains l'avis suivant:
“Notice! Travelers intending to embark on the Atlantic voyage are reminded that a state of war exists between Germany and her allies and Great Britain and her allies … travelers sailing in the war zone on ships of Great Britain … do so at their own risk.”
Les autorités américains interdiront la diffusion du message dans 49 des 50 journaux. Elles avaient connaissance des menaces qui pesaient sur le Lusitania. Plus tard, comme le montre l'affiche suivante, les Etats-Unis utiliseront cette attaque allemande pour motiver l'entrée en guerre. Les tenants de l'intervention adopteront d'ailleurs comme slogan: "Remember the Lusitania!"


Seconde Guerre Mondiale

Le fait qui a incontestablement mené les Américains à intervenir en Europe est l'attaque par les Japonais de Pearl Harbor. La préparation de l'attaque aurait été selon beaucoup connue des autorités américaines (auteurs de nombreux actes hostiles envers le Japon, notamment l'embargo total contre le pays) qui n'auraient volontairement rien fait. Quoi qu'il en soit les Etats-Unis ont su légitimer leur entrée en guerre en Europe grâce à cet évènement qui a suscité un sentiment de révolte et de haine anti-japonaise au sein de l'opinion publique américaine. L'arrivée des Américains a entrainé l'inféodation des Etats européens ayat accepté le plan Marshall de relance économique d'après guerre.

Guerre du Viet-Nam

En 1964, les Américains augmentent l'ampleur de leur intervention militaire au Viet Nam en fabriquant de toute pièce la fausse attaque des deux destroyers américains USS Madoxx et USS Turner Joy par les viet-namiens du Nord. Un mensonge démontré par la suite.

11 septembre 2001

Il est démontré aujourd'hui que si les attaques du 11 septembre ne sont pas du chef des Américains eux-mêmes, elles constituent un formidable délit d'initié. Aucune commission d'enquête n'a pu réaliser un travail sérieux et se pencher de manière complète sur la question. Il reste d'ailleurs actuellement toujours difficile de s'exprimer librement sur la question.

Israël, l'état fantoche et l'Irak

L'Etat sioniste se serait selon un haut responsable irakien rendu coupable de plusieurs attentats en Irak dans le but d'exacerber les tensions entre chiites et sunnites. Ces opérations terroristes auraient été menées par de faux groupes salafistes.

L'échec géorgien

Dernier exemple de false flag en date, le conflit russo-géorgien, qui a vu l'armée géorgienne laminée par les forces russes. Les autorités russes et iraniennes ont assuraient que l'agression contre Tskhinvali avaient été clairement fomentée par l'axe américano-sioniste. Il s'agit bel et bien d'une attaque sous faux pavillon.

Actions clandestines

Il est également avéré que des agents américains mènent des opérations clandestines notamment en Iran. Ainsi, des installations nucléaires auraient pu être victime de sabotage.
Les Américains financent et forment entre autres fréquemment les minorités hostiles au pouvoir en place dans les pays non-alignés: Cuba, Iran,...

Il ne s'agit là que de quelques exemples montrant commet les Etats-Unis n'ont jamais hésité à se créer des guerres en utilisant la méthode des false flag et ce uniquement par opportunisme allant de l'inféodation de l'Europe Occidentale en 1945, en passant par l'invasion de l'Irak ou de l'Afghanistan à la déstabilisation stratégique du Caucase.

http://lecafepoliticien.blogspot.com/

http://lecafepoliticien.blogspot.com/ http://lecafepoliticien.blogspot.com/



Dimanche 19 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par mega le 19/10/2008 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on sait c'est qui les vrais terroristes de la planete,ils font tout pour faire la guerre et apres ils nous parlent de democratie,dommage que le citoyen lambda ne se renseigne pas plus ,car ils sont trop absorber par leur vie de famille et du travaille au quotidien.

2.Posté par soravardi le 19/10/2008 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une information complémentaire sur ce texte concernant le rôle des usa dans la 2 eme guerre mondiale

Un livre de Jacques r Pauwels intitulé " LE MYTHE DE LA BONNE GUERRE "ou sinon possibilité de voir sa conférence sur le net

3.Posté par rachi le 19/10/2008 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne pas oublier aussi l'article tres instructif de Robert Fisk sur les attentats terroristes commis par des "kamikazes" malgre eux:
[http://lesogres.info/article.php3?id_article=2134]

4.Posté par redk le 19/10/2008 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La prétendue « guerre à la terreur » est une construction qui a été conçue par les Sionistes aux niveaux les plus élevés du gouvernement et des militaires, c'est 'false flag' qui ont commencé à l'étranger dans les années 90, y compris le premier bombardement du World Trade Center, le bombardement du bâtiment fédéral d'Oklahoma City, et les attaques sur des cibles états-uniennes partout dans le monde !! , petite vidéo pour bien comprendre la chose: http://www.erichufschmid.net/TFC/video/What-is-a-False-Flag.wmv

5.Posté par Vince le 20/10/2008 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et il est ou le false flag pour la Baie des Cochons ?? Et la Guerre de Corée ?? Et pour Grenade et panama ??
Enfin le plus gros false flag de toute l'histoire a été quand même l'invasion de la Pologne en 1939 par Hitler qui s'est servi d'un pretexte, d'un incident frontalier qui étaient en fait des officiers de la wechmacht déguisés.

Ensuite dire que les américains ont été coupables d'actes hostiles envers les japonais, c'est comme si on ommettais de dire que l'empire du soleil levant avait annexé une partie de la Chine en créant un état fantoche le Mandchuoko.
Restons objectifs avant de balancer des informations comme celles-ci.

6.Posté par amikl le 20/10/2008 06:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsque je vins au monde, Dieu mit une balance dans mes mains pour que je puisse peser les choses par la suite et en estimer la valeur. Après avoir longuement pesé les hommes des quatre générations, je n’ai point trouvé de différence de poids entre eux. Et j’en fus satisfait, car cela correspondait aux pensées des prophètes et non à ce que racontaient ceux qui n’ont point de respect pour les peuples auxquels ils dérobèrent leur pays.
L’infâme colonisation

Les hommes doivent habiter uniquement les pays dont ils sont originaires, parce que l’ordre des peuples s’entend d’abord par le fait que chacun habite son pays et non celui d’autrui – Le pays et l’homme qu’il a enfanté sont un – C’est pourquoi nul ne doit s’approprier le pays d’autrui pour s’y établir.

Il est bien de rendre visite aux peuples étrangers et de partager le savoir avec eux, car il s’agit de la fraternité. Mais dérober un pays, en décimant ou en exterminant son peuple, comme le firent les conquérants, c’est commettre la plus grande infamie devant Dieu qui a créé tous les hommes avec le même amour. C’est pourquoi Il va éliminer impitoyablement ceux qui ont agit ainsi.

Si quelqu’un tuait un homme et sa famille pour s’emparer de ses biens et de ses terres, auriez-vous le cœur d’aller habiter auprès de lui ? Vous ne l’auriez pas, et n’en feriez rien. C’est pourquoi ceux qui s’en allèrent (ou s’en vont encore) habiter les pays conquis par la force des armes, approuvent forcément les sacrilèges commis par leurs prédécesseurs et disparaîtront avec eux. C’est ici la grande justice du ciel, car on n’établit pas sa demeure sur le sang des âmes innocentes qui crient depuis la terre et dont les cris remontent jusqu’à l’Éternel.

Sachez alors que ces nations impitoyables du soir du monde ne subsisteront pas, car elles se moquent du Père et de Jésus qui dit :

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement.

Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.


Aimer Dieu et son prochain, c’est pratiquer les commandements de Sa loi et fraterniser avec tous les hommes, ce n’est point lui cracher au visage en s’asseyant sur les âmes de Ses enfants que l’on tue. Pourtant, c’est ce que firent certaines nations arrogantes qui s’emparèrent de plusieurs pays aux quatre coins du monde où elles accouchèrent de leurs infamies. En effet, après avoir lié ou exterminé les peuples innocents des pays qu’elles dérobèrent par la force, ces nations donnèrent naissance à des filles monstrueuses, à des nations semblables à elles, qui ont encore plus de mépris pour autrui.

Parmi ces nations cruelles, il en est une qui devint géante. Et elle se développa d’autant plus vite que les brigands du monde entier ne cessèrent d’y accourir pendant cinq siècles, avec leurs prêtres, pour la fortifier et s’y multiplier. Alors, ayant fait de la démesure son manteau et de l’arrogance son flambeau, elle domine toutes les nations du monde auxquelles elle impose ses règles. Mais le monde est devenu trop petit à ses yeux pour y exercer son autorité. Alors elle se tourne du côté des astres qu’elle espère bientôt coloniser...

Pour asseoir leur suprématie, les dirigeants de cette nation arrogante et méprisante, qui se fait haïr par le reste du monde, veulent désormais paraître moraux et exemplaires, conseillant vivement, avec menaces au besoin, à toutes les nations de marcher dans leurs voies. Ils pensent pouvoir de cette manière régner éternellement sur le monde entier car, de Rome et de ses infamies, cette nation est née. Cependant, dans le royaume qui arrive, on n’y trouve point sa trace, elle a disparu du monde.

Pareillement aux immigrants, les descendants des conquérants ne peuvent être légitimes dans les pays que leurs pères dérobèrent autrefois, car les siècles ne rendent pas légitimes les infamies commises par d’anciennes transgressions de la loi. Au contraire, ils ne font que les accroître ; parce que le mensonge ancien ne peut devenir vérité en changeant de visage dans le temps.

Pensez alors que pour entrer dans le royaume qui arrive, vous qui, pour une raison ou une autre, habitez un pays qui n’est point celui de vos racines, vous devez vous tourner vers votre peuple et fuir dans votre pays originel avant la fin. Si vous n’agissez pas ainsi, vous périrez ; car vous ne pourrez entrer dans l’Assemblée. Ne restera vivant sur cette terre que le peuple que j’assemblerai en tous pays, et au milieu duquel aucun étranger ne pourra entrer. Entendez ce que je dis, car les nations coupables du désastre vont payer au double le prix du sang qu’elles ont versé. Dieu ne les oublie point. Et leur rétribution leur sera rendue mesure par mesure, et au double de la mesure de ce qu’elles ont fait.

Le grand désordre

Les nations qui disposent de grandes puissances de destruction sont souvent à l’origine des guerres et de l’instabilité du monde. Elles sont aussi celles qui ont provoqué des mouvements d’hommes depuis les pays qu’elles appauvrirent vers leurs nations couvertes d’argent. Je parle des immigrations qui engendrent toutes sortes de mélanges de populations et des métissages, jusqu’au point de ne plus savoir qui est qui, et à qui appartient le pays dans lequel les étrangers arrivent en masse. Ce qui augmente d’autant la confusion et suscite de vaines discussions sur les races et l’intégrité des peuples.

Quiconque n’habite point son pays originel est doublement coupable, d’une part parce qu’il appauvrit son peuple par son absence, et d’autre part parce qu’il devient une gêne considérable dans le pays étranger où il a établi sa demeure. Ce qui accroît toujours plus le malaise et le désastre créés par la surpopulation.

Pour toutes ces raisons, Dieu dit qu’il rendra l’homme plus rare que l’or fin, plus rare que l’or d’Ophir. Pensez alors que le nombre d’hommes restant ne sera qu’un très petit nombre. En effet pour ce grand jour de vengeance, il est écrit :

Voici, le jour de l’Eternel arrive,
Jour cruel, jour de colère et d’ardente fureur,
Qui réduira la terre en solitude,
Et en exterminera les pécheurs.
Car les étoiles des cieux et leurs astres
Ne feront plus briller leur lumière,
Le Soleil s’obscurcira dès son lever,
Et la Lune ne fera plus luire sa clarté.
Je punirai le monde pour sa malice,
Et les méchants pour leur iniquité ;
Je ferai cesser l’orgueil des hautains,
Et j’abattrai l’arrogance des tyrans.
Je rendrai les hommes plus rares que l’or fin,
Je les rendrai plus rares que l'or d'Ophir.
C'est pourquoi j'ébranlerai les cieux,
Et la terre sera secouée sur sa base,
Par la colère de l’Eternel des armées
Au jour de son ardente fureur.
Alors, comme une gazelle effarouchée,
Comme un troupeau sans berger,
CHACUN SE TOURNERA VERS SON PEUPLE,
CHACUN FUIRA VERS SON PAYS ;
Tous ceux qu’on trouvera seront percés,
Et tous ceux qu’on saisira tomberont par l’épée
Leurs enfants seront écrasés sous leurs yeux,
Leurs maisons seront pillées, et leurs femmes violées.


Vous toutes, nations factices, constituées de brigands accourus de tous les horizons pour exploiter les pays que vous avez dérobés ; oui, vous qui n’êtes que des imitations du véritable et des nations sans racines, vous venez prendre acte de votre châtiment. Vous n’y échapperez pas car, que vous soyez d’occident ou d’orient, du septentrion ou du midi, ce qui est écrit est écrit et s’accomplira, lors même que vous ne le voudriez pas.

Aujourd’hui ceux qui règnent dans ces nations dominatrices auront besoin de s’appuyer sur les rochers pour rester debout devant la colère de Dieu, d’autant qu’ils ne sont que des pleutres sans courage qui recherchent la puissance des armes pour combler leur faiblesse spirituelle.

(16) C’est pourquoi, ces quelques nations insolentes, qui font ostentation de leur suprématie, sont en aversion à l’Éternel qui hait ce qui est élevé. Elles sont aussi le malaise et la honte de l’humanité ; car elles haranguent les petits peuples pour se faire entendre, les oppriment pour mieux régner, accroissent leur armement pour les faire trembler, et organisent souvent des tueries sur eux, qu’elles appellent guerres, pour asseoir leur suprématie. Ces nations cruelles devraient-elles alors rester sur cette planète qui en meurt ? Non, car ceux qui tuent les hommes et qui se glorifient ensuite de leurs actes crapuleux qu’ils justifient avec leur courage, sont en vérité des individus sans valeur humaine, qui verront venir le royaume sans pouvoir y aller.

Seuls les réfugiés sont acceptables pendant un temps durant lequel ils reprennent des forces pour relever leur peuple en péril. Mais s’ils abandonnent les leurs, sous le prétexte qu’il est difficile de vivre dans leur pays sur lequel les brigands ont mis la main de force, ils ne sont pas glorieux, ils n’ont pas la face des héros. S’ils ne retournent pas également chez eux avant la fin, mais restent dans le pays qui leur a ouvert ses portes pour les secourir, alors ils attraperont la face des conquérants et subiront leur châtiment, le pire qui puisse être donné.

Le principe des formations montre que la créature végétale, animale ou humaine est forcément la juste réponse du milieu originel duquel elle sort. En conséquence, toute immigration ou transplantation ne peut être qu’une profanation des lieux, par introduction de corps étrangers dans ces lieux. Une forêt est légitime et souveraine là-même où elle se trouve depuis les commencements, et rien d’autre ne peut ni ne doit régner à sa place. Il en est de même pour les peuples du monde entier, que rien ni personne ne doit déranger.

En raison de cela, on voit que les conquérants ne doivent nullement habiter un pays qui n’est pas celui de leurs origines, d’autant qu’ils ont forcément le visage des traîtres et des meurtriers. Des traîtres, parce qu’ils abandonnent leur famille et leur peuple, et des meurtriers, parce qu’ils tuèrent parfois les hommes et les bêtes pour prendre possession de leurs pays qu’ils convoitaient.

Lorsqu’on agit de la sorte, peut-on être digne de Dieu et aimer son prochain comme soi-même ? A-t-on le droit de clamer partout dans le monde son amour pour les œuvres de l’Éternel ? Moi je vous dis qu’on ne peut faire fi des peuples et de Dieu qu’en étant de la pire espèce ! C’est pourquoi la destruction des conquérants et des colonisateurs que Dieu va opérer, ainsi que celle des nations desquelles sortirent ces êtres d’une bassesse extrême, n’est que justice et exécution du décret.

Ce ne sont jamais les gens d’un peuple qui se lèvent contre d’autres peuples pour leur faire la guerre, ce sont ceux qui règnent à leur tête qui le font en les obligeant à s’entre-tuer. Mais la fin de tels scandales est arrivée, car l’eau vive dissout tous pouvoirs humains et met à nu ceux qui les possédaient. Ainsi dénudés, vos chefs ne seront plus en mesure de vous gouverner, mais plutôt de vous amuser dans leur détresse, d’autant qu’il est écrit à leur sujet :

Dieu donne de l’accroissement aux nations et les anéantit ;
Il les étend au loin, et il les ramène dans leurs limites.
Il enlève l’intelligence aux chefs des peuples,
Il les fait errer dans des déserts sans chemin ;
Ils tâtonnent dans les ténèbres, et ne voient pas clair ;
Il les fait errer comme des gens ivres.


En levant les yeux sur le monde, l’errance des chefs des peuples ne peut vous échapper car, en plus de leur désorientation, ils sont coupables des guerres, du désarroi et de la dévastation des pays. Le nier, c’est se condamner.

7.Posté par Roland le 07/03/2009 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la maneuvre consistant à ne déclanĉer une guerre qu'après avoir - faussement - accusé les "autres " d'avoir commencé, et faire passer son agression pour un acte de défense, ET pour ça de tirer soi-même sur ses propres troupes p tout en faisant croire que ce sont les futures victimes qui l'ont faitt ! est une constante de l'histoire !
Regardez, en plus des cas déjà connus, il y en a eu plein d'autres
l'attaque de l'Union Soviétique contre la Finlande ça a été pareil:
La 26an de novembro Sovetunio pafis t.n. pafojn de Mainila kaj akuzis, ke finnoj pafis kontraý ilin trans la sovetian limon. Nur en 1990 sovetianoj oficiale konfesis, ke ili mem pafis.

le 26 novembre l'Union Soviétique ce qu'on a appellé les tirs de Mainila et ont accusé les finnois d'avoir tiré par-dessus la frontière soviétique. Ce n'est qu'en 1990 que les soviétiques avouèrent avoir eŭ-même tiré !



Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires