Diplomatie et relation internationale

La politique extérieure de la France vis-à-vis de l’Iran s’aligne sur les positions du régime sioniste


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Mardi 15 Décembre 2009

La politique extérieure de la France vis-à-vis de l’Iran s’aligne sur les positions du régime sioniste
Docteur en droit et avocat international, Ardavan Amir-Aslani, qui réside à Paris, tout en dénonçant la politique étrangère actuelle de la France vis-à-vis de l’Iran, a souligné qu’elle s’alignait sur les positions du régime sioniste.
Ardavan Amir-Aslani au cours d’un entretien exclusif avec le correspondant de l’Irna à Paris a poursuivi que les relations entre les deux pays en raison de la politique actuelle du gouvernement français à l’encontre de l’Iran, plus qu’à n’importe quelle époque alignée sur les désidératas et les intérêts du régime sioniste, se sont dégradées.

Il a souligné qu’il est regrettable que la politique de l’actuel gouvernement français s’apparente à la politique prôné par l’ex gouvernement néo-conservateur américain à l’encontre de l’Iran.

Il a souligné « nous sommes témoin des positions du ministre français des Affaires étrangères et du conseiller à la présidence française à l’encontre de l’Iran, positions plus agressives et qui s’apparentent à l’ancienne politique du gouvernement de l’ex-président américain G.W.Bush validée par le parcours des « Leo-Cons » selon une formule du New York Times, comme Paul Wolfowitz, Richard Perle et bien d’autres.

Selon Ardavan Amir-Aslani, ce qui étonne les Français aujourd’hui c’est le fait que « la politique française s’est alignée sur la politique étrangère du régime israélien ce qui ne manque pas de susciter l’étonnement des autres pays membres du Conseil de sécurité ».

«A long terme, ces positions vont à l’encontre des intérêts de la France car la France ne peut pas négliger un pays comme l’Iran qui compte une importante population, une histoire ancienne et un poids politique, mettant en garde sur le choix erroné de la France.

« Pour moi qui réside en France, voir des conflits entre la France et l’Iran est dur car ces deux pays ont partagé des relations diplomatiques vieilles de quatre siècle alors que les relations diplomatiques entre la France et les Etats-Unis ne sont pas aussi anciennes tout en ajoutant que la France à l’instar de l’Iran a connu une révolution et au cours des deux guerres mondiales a subi l’agression de pays tiers.

Dénonçant la politique du deux poids deux mesures des pays occidentaux et en particulier de la France, Ardavan Amir-Aslani a souligné que le président français n’a pas manqué de critiquer les élections présidentielles en Iran alors que jusqu’à présent il n’a pas pris de positions critiques à l’encontre des gouvernants de pays comme la Tunisie, Égypte ou le Yémen qui occupent le pouvoir depuis de nombreuses années et qui souhaitent dans le cadre d’un système avant tout héréditaire confier leur pouvoir aux membres de leur seule famille.

L’avocat international en a conclu que l’Iran est la cible d’agressions car il n’est pas prêt à se soumettre aux puissances occidentales et qu’il est l’unique pays indépendant de la région ajoutant qu’un pays comme l’Iran qui dispose d’un vaste territoire et de nombreuses richesses dans la région veut préserver son indépendance ce qui est très difficile à admettre pour l’Occident et c’est pour l’ensemble de ces raisons que la France s’en prend à un Iran démocratique et préfère ne prêter aucune attention aux Etats autocratiques.

Evoquant la popularité des responsables iraniens auprès des peuples de la région, il a précisé que les populations de ces pays contrairement à leur gouvernement respectif qui ont choisi d’aligner leurs politiques sur celle de l’Occident, soutiennent l’Iran car au sein des peuples arabes, le président Ahmadinejad remplace Nasser. Pour Ardavan Amir-Aslani, « l’Iran a conquis le cœur des pays musulmans ».

Avocat international, très actif dans le domaine du droit des affaires internationales, Ardavan Amir-Aslani conseille les entreprises françaises et étrangères dans leurs opérations de fusions-acquisitions transnationales ainsi que les grands fonds d'investissement.

Il intervient également dans le domaine du droit public international et représente plusieurs Etats à travers le monde. Expert du Moyen Orent, il vient de publier "Iran, le retour de la Perse" aux éditions Picollec.

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Mardi 15 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par Alexandre le 15/12/2009 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis 2007 la France est dirigée par les sionistes. Donc c’est normal que ce régime obéisse à ses maîtres sionistes.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires