MONDE

La nouvelle grippe, une épidémie qui tombe à pic.



florence822@hotmail.fr
Lundi 27 Avril 2009

La nouvelle grippe, une épidémie qui tombe à pic.
Un nouveau virus de grippe, qui serait d’origine porcine et une forme mutante de la grippe aviaire, adapté à l’espèce humaine, sévit depuis plusieurs jours sur le continent américain. Il est apparu, dans trois foyers en milieu urbain au Mexique, dont la situation évolue vers l’état d’urgence, et a atteint les Etats-Unis. D’autres cas sont suspectés à travers le monde. Sept pays latino-américains ont décrété l’alerte sanitaire : Costa Rica, Nicaragua, Brésil, Pérou, Chili, Colombie et Honduras.
Trois conditions sont requises pour qu’une pandémie puisse se déclencher : il faut qu’un nouveau virus émerge contre lequel la population n’a pas développé d’immunité, il doit être virulent, c’est-à dire capable de provoquer une maladie grave, et la contagiosité doit être réelle, ce qui exige la transmission entre humains.
Ce nouveau virus semble remplir ces conditions et aurait donc un potentiel pandémique. Il est de type A, sous-type H1N1, le même qui fut responsable de la grippe espagnole, pandémie d’ampleur historique. Cette nouvelle souche contient une combinaison jamais vue d’ADN de quatre virus : deux porcins, un aviaire et un humain. Comme en 1918, il tue même des personnes jeunes et en bonne santé, tranche de la population d’habitude épargnée par les complications qui peuvent accompagner les virus grippaux. « Ces événements sont très inquiétants […] en raison de l'étendue géographique des différentes apparitions ainsi que l'âge inhabituel des groupes atteints », a expliqué l'OMS dans un communiqué diffusé sur son site internet. Cependant, le nombre peu élevé de victimes, moins de 100 en un mois au Mexique, incite à relativiser. Une pandémie, comme la grippe espagnole, lorsqu'elle se produit, est explosive ( des millions de morts en à peine trois mois de l’hiver 1918-19).
Comme de 2003 à 2006, lors du pic de l’épizootie de grippe aviaire, les services en charge le la santé communiquent beaucoup. Paradoxalement, ils ne prennent pas de mesures coercitives qui toucheraient les moyens de communication et de propagation, tels que les transports aériens. Commerce et libre échange obligent.

Drôle de siècle qui a débuté avec le SRAS, curieuse maladie pulmonaire aussi vite disparue qu’elle était apparue, puis a apporté l’épizootie de grippe aviaire dont la cause la plus probable réside dans les méthodes d’élevage concentrationnaires de l’industrie avicole, et maintenant une grippe porcine qui se serait soudainement adapté à l’homme et qui sévit dans les villes où la prosmicuité avec les porcs est plutôt rare.

Quelle que soit sa gravité et son étendue au final, cette épidémie de grippe porcine tombe à point pour affoler les populations, qui s’étaient un peu lassées de ces vaines alarmes à la grippe aviaire trop souvent réitérées, et inciter les décideurs nationaux à renouveler les stocks d’anti-viraux qui parvenaient dans de nombreux pays à leur date de péremption.
« Le Tamiflu, médicament à base d'oseltamivir utilisé contre la grippe aviaire, est efficace pour ce virus. » a déclaré l’OMS. Cela tombe bien, les pays ont des stocks à écouler, constitués lors de la psychose du poulet. Il faudra bien les reconstituer. Gageons que ces jours-ci, les actions des firmes pharmaceutiques produisant les anti-viraux et les vaccins vont s’envoler. Après nous avoir vanté le Tamiflu pour lutter contre le virus aviaire, l’OMS récidive avec ce nouveau virus. L’Organisation Mondiale de la Santé s’occupe apparemment surtout de la santé financière des firmes pharmaceutiques. Enfin, pour faire oublier la crise financière, quoi de mieux qu’une crise sanitaire ?

http://geopolintel.kazeo.com/Guerre-biologique,r98654.html

A lire aussi:

L’EUROPE RÈVE DE MOUTONS ÉLECTRONIQUES



Lundi 27 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par BoudjemaaA le 27/04/2009 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le virus de la nouvelle grippe porcine est un virus dont l'ARN est un mélange de gènes des anciens virus connus de la grippe humaine, aviaire et porcine. C'est un virus synthèse surarmé avec des armes divines devant lesquelles les armes humaines sont des gâteaux. Ces endémies ne sont que des signes du rejet rejet par la nature, de l'homme en guerre contre lui même et contre tout ce qui l'entoure. Au lieu de chercher à s'adapter à son environnement, ils s'est mis à le dompter de force. Cherchant à le dresser pour lui, l'homme l'avait dressé contre lui.
L'homme est un virus et la nature doit s'en débarrasser.

2.Posté par Les culs de pyramide le 27/04/2009 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@BoudjemaaA,

tu as le droit de ne pas aimer l' Homme mais, cela ne te donne pas le droit d' en dégoûter les autres.

Après tout, vivre c' est l' art de faire avec ce que l' on a.

3.Posté par max le 27/04/2009 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hmmm faut il faire un rapprochement avec les camps et cerceuils de la FEMA?

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires