Politique Nationale/Internationale

La manifestation des militaires israéliens contre Olmert



Des soldats et des officiers israéliens, qui avaient participé à la guerre contre le Liban, ont manifesté, en guise de protestation contre l'échec d'Israël, face au Hezbollah, et ont demandé la démission du Premier ministre, Ehud Olmert, du Ministre de la Guerre, Amir Peretz, et du Chef d'Etat major, Dan Haloutz. Lors de cette manifestation, qui a eu lieu devant le bureau du Premier ministre, les militaires ont réclamé la démission d'Olmert, tout en scandant des slogans contre le gouvernement.


IRIB
Lundi 21 Août 2006

La manifestation des militaires israéliens contre Olmert

Les manifestants ont demandé au cabinet d'Olmert d'endosser, officiellement, la responsabilité de l'échec, dans la guerre, et de charger une Commission d'enquête d'évaluer le bilan très faible du Commandement de l'armée. L'organisation de cette Commission doit être confiée au Procureur général, Mazoz, qui devra présenter tous les recours juridiques auxquels il fera appel, à la fin de cette semaine. Notons que le bellicisme du régime sioniste, au Liban, a, non seulement, abouti à un échec humiliant, mais encore, a provoqué une crise, au sein même du gouvernement d'Olmert. 32 jours de guerre contre le Liban ont, considérablement, ébranlé le régime de Tel-Aviv. La vague d'immigration, en sens inverse, compte pami les moindres conséquences de l'agression d'Israël contre le Liban. La défaite de l'armée israélienne a été telle, que durant même le cours des opérations, plusieurs commandants ont été limogés. L'armée d'Israël, qui se targue d'être la quatrième armée du monde, en puissance, non seulement, n'a pas pu sortir victorieuse, face au Hezbollah, mais encore, a subi de lourds dégâts, en perdant des dizaines de chars, d'hélicoptères, de navires de guerre, et d'avions. De l'avis des analystes, la résistance du Hezbollah, pendant 32 jours, devant l'armée israélienne, doit être considérée comme une victoire du Hezbollah et une défaite d'Israël, qui voulait anéantir le Hezbollah et occuper le sud du Liban, jusqu'au fleuve Litani. A présent, les projecteurs sont braqués sur l'échec humiliant de l'armée israélienne et la découverte de sa vulnérabilité, tandis que les centaines de morts et de blessés ont mis le cabinet d'Olmert sur la sellette. C'est pourquoi, le gouvernement d'Olmert, tout en procédant au bombardement des régions palestiniennes, ainsi qu'à l'enlèvement des autorités palestiniennes, cherche, d'une part, en imputant la crise intérieure aux facteurs extérieurs, à faire oublier cet échec et à apaiser les critiques, et de l'autre, à faire une démonstration de sa puissance d'opérette. En tout état de cause, la manifestation des officiers et des soldats israéliens, devant le bureau d'Olmert, montre, clairement, l'échec de sa politique, qui le contraindra tôt ou tard, à quitter le pouvoir.


Lundi 21 Août 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires