Société

La maladie de l'ego


Ce qui me fascine chez certaines personnes c’est cette aptitude presque maladive à prendre les autres pour des cons. Ceux qui chantaient les louanges du marché sont les mêmes qui à présent parlent de ses limites disant par exemple : « on a cru que le marché pouvait tout régir.. », c’est qui ce « on » ? A qui est-il adressé ? Donc ces personnes disent en plus avoir compris les limites du marché, mais ne sont pas prêts à réformer le système. D’ailleurs ils ne se gênent pas pour dire que les « réformes » (commencées dans un contexte différent) doivent continuer, apparaissant ainsi aux yeux des personnes de bon sens comme des rapaces (et le mot est faible) hypocrites. Nos dirigeants nous prennent pour des idiots et on peut dire cyniquement que souvent nous ne l’avons pas volé !


cybermoine3000@yahoo.fr
Mardi 28 Avril 2009

La maladie de l'ego
L’art de prendre les gens pour des cons

Les exemples sont trop nombreux mais je veux quand même en citer quelques-uns :
• Les attentats du 911 et ce qui s’en est suivi
• Sarkozy promettant de mettre fin à la françafrique
• Sarkozy découvrant les méfaits du capitalisme financier
• Faire croire que les politiciens se préoccupent du bien-être du peuple
• Faire croire que nombre de pays occidentaux sont des démocraties
Etc…
Comme dirait quelqu’un que je connais, pourquoi en être surpris ? Ce sont des politiciens ! Non en fait c’est qui me surprend ce sont toutes ces personnes qui refusent de comprendre ce qu’elles sont et donc par voie de conséquence ce qui se trame dans ce monde. Nous avons cherché toute forme d’excuses comme notamment l’ignorance mais en voyant comment certains usent du net (outil d’information incroyable) ça nous laisse sans voix. Nous leur avons trouvé des excuses comme la peur d’affronter la vérité, une sacrée peur celle-là d’ailleurs ! Mais nous savons que le mal (un mal qui ne nous épargne d’ailleurs pas) est bien plus profond que cela.
Nous savons que tous les humains sont différents ce qui est d’ailleurs ce qui fait le charme de notre race. Cependant nous avons constaté que pratiquement tous les humains que nous avons croisés ont une conscience ! Ils savent donc quand ils font du mal et quand ils font du bien. Le plus effrayant étant d’admettre que certains font du mal sciemment (mais une fois qu’on a passé cette étape peu de choses nous surprennent). Bien sûr il y a des dégénérés mais combien sont-ils ? Selon mon expérience pas très nombreux mais ils l’ont compris, l’ego donc l’égoïsme peut rendre les gens vils. Un de mes amis dit à juste titre, qu’il y a les malades de l’ego et les autres, ayant peine à trouver de la lumière dans les égoïstes. Mais à vrai dire tant pour ne pas dire tous les humains sont des égoïstes.


L’art d’être égoïste

Lors des attentats du 911 les réactions des américains ont été diverses, mais ce qui m’a fasciné c’est le nombre d’entre eux qui ont refusé de se remettre en question. Certes certains l’ont fait, allant chercher dans le monde les causes de cette « haine » pour leur pays. Et même si nous ne buvons pas de l’eau empoisonnée de la version officielle de ces « attentats », nous ne pouvons feindre d’ignorer qu’avant ces attentats « l’ogre » Sam était grandement haï notamment pour ses méfaits en Amérique latine, en Asie et au Moyen-Orient. Refusant de voir la vérité, refusant de se remettre en question par pure égoïsme, certains américains ont ouvert une voie royale aux délires et mensonges intéressés de Bush et sa clique. « Nous sommes les meilleurs, nous sommes des modèles, un phare pour l’humanité », voilà ce que pensent nombre d’américains, ce à quoi on a envie de leur répondre : « bullshit ! ». D’autres peuples se sont dits ça avant eux, des empires même, cautionnant les crimes abjects de leurs dirigeants. La maladie de l’ego est on ne peut que le constater un fléau ! Il empêche les gens de se remettre en question car ils deviennent vanité (voir à ce propos la fin du film « l’associé du diable », œuvre tellement riche). Le problème est que quand vous êtes égoïstes on peut vous avoir de différentes manières. Bush les a eus d’une certaine manière, Obama les a eus d’une autre et un 3ème larron les aura autrement encore. Car on peut aborder l’égoïsme sous divers angles, l’égoïste adorant être flatté, un peu comme un chat qui adore être caressé. Obama a une tendance fascinante (bientôt fascisante ?) à dire des évidences et à « s’aventurer » dans des lieux communs (qu’a-t-il vraiment dit ou fait de révolutionnaire ?). Je serais tenté de dire qu’il ne dit que des banalités en insistant bien sûr sur la forme. Il s’adapte intelligemment au public auquel il fait face. Bush par son arrogance était d’une certaine manière plus « honnête », quoique Obama de par sa démagogie ne peut que susciter une certaine méfiance. Mais l’arrogance de ceux qui le critiquent pourraient bien les induire en erreur, certains voyant en lui rien de moins que l’antéchrist (ce qui était un des arguments de la clique à Mc Cain si on s’en souvient) !
Bon nombre d’américains refusent en fait de prendre du recul sur ce que l’hégémonie de leur pays implique pour tant d’autres peuples. Ils ne sont pas dans une logique de coopération mais de coopération feinte et de domination. Trop d’américains sont convaincus d’être des messagers divins (mais les colonisateurs pensaient-ils autre chose ?) donc carrément une race supérieure. Un tel ego est la porte ouverte à l’ignorance et l’obscurantisme, surtout quand on pense que les autres n’ont rien à nous apprendre. Certains évangéliques veulent vaincre par les armes et la force, des êtres de chairs quand la bible leur dit que le véritable ennemi est spirituel et donc que le combat ne peut qu’être spirituel.
« Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » Eph 6:12
Quand le christ leur dit qu’il faut « tendre l’autre joue » ou que « celui qui tue par l’épée périt par l’épée ». D’ailleurs le christ et ses disciples utilisaient-ils des armes ? Le christ a-t-il cherché à renverser l’empire romain ? L’ego surdimensionné de ces « évangéliques » (de pacotille) les amène à piétiner le livre qu’ils disent être la parole de Dieu et à rendre un culte à Dieu en tuant ce qui était une prédiction du christ :
« Et même l'heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu. » Jean 16.2
Le comble de l’ironie est que c’est exactement ce dont ces « évangéliques de pacotille » accusent les islamistes. Ce que ces occidentaux n’ont pas compris c’est que les loups qui les gouvernent ont fait (en jouant sur leur ego) d’eux des prédateurs assoiffés de sang et donc des complices consentants de leurs crimes abjects. Ils sont donc aveuglés, incapables de faire un mea culpa honnête et donc a radicalement changé d’attitudes, voir « naître de nouveau » spirituellement. Personne n’est parfait ici bas, que ce soit physiquement ou mentalement. Mais le drame de ceux qui souffrent de la maladie de l’ego est de se croire « arrivés », ils pensent qu’ils n’ont plus rien à apprendre à comprendre et sont donc les pires des idiots.


L’égoïste (qui s’ignore) le pire des crétins

C’est une chose d’être un égoïste et c’est une autre d’être un égoïste qui s’ignore (quoique les deux peuvent être confondus). Prenons un exemple.
Comprenant sans doute que les américains se croyaient trop parfaits (se donnant une importance qu’ils n’ont vraisemblablement pas) Bush et sa clique ont réussi à les convaincre qu’ils étaient justes et droits, étant donc comme Abel face à la jalousie meurtrière de Caïn. N’est-il pas étonnant qu’il ait autant insisté sur la jalousie des gens de « l’axe du mal » à l’encontre des américains (c’était tellement gros que ça en était risible). Son argumentaire avait un fort parfum biblique, mais est-ce étonnant puisqu’il s’adressait à un peuple (plutôt à une frange de ce peuple) fortement imprégné de ces « valeurs ». Il a donc fait croire aux « siens » que les autres étaient des « enfants du diable » à l’instar de Caïn. En regardant « l’associé du diable » on se rend compte que la mère du héros (joué par Keanu Reeves) s’est laissé séduire par un être qui maîtrisait parfaitement la bible, un loup déguisé en brebis. Donc Bush en faisant passer les autres pour des « enfants du diable », les a faits passer pour des personnes viles et aigries, incapables de se repentir et menteurs-nés comme Caïn. Donc des gens qui ne méritent qu’une seule chose, la destruction comme « les méchants » que Dieu a détruits dans la bible par le déluge ou par le feu et le souffre (Sodome et Gomorrhe). Mais si ces « chrétiens » qui l’ont suivi avaient lu entièrement la bible ils auraient lu également ceci :
« Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. 13.25 Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. 13.26 Lorsque l'herbe eut poussé et donné du fruit, l'ivraie parut aussi. 13.27 Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie? 13.28 Il leur répondit: C'est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l'arracher? 13.29 Non, dit-il, de peur qu'en arrachant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. 13.30 Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et, à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. » Matthieu
« 13.36 Alors il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s'approchèrent de lui, et dirent: Explique-nous la parabole de l'ivraie du champ. 13.37 Il répondit: Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme; 13.38 le champ, c'est le monde; la bonne semence, ce sont les fils du royaume; l'ivraie, ce sont les fils du malin; 13.39 l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable; la moisson, c'est la fin du monde; les moissonneurs, ce sont les anges. 13.40 Or, comme on arrache l'ivraie et qu'on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. 13.41 Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité: » Matthieu
Mais apparemment ces paroles sont tombées dans des oreilles de sourds ! N’est-ce pas écrit que ce sont les anges qui vont séparer le bon grain, de l’ivraie ? Alors pour qui ces évangélistes se prennent-ils ? Des anges directement en contact avec Dieu ? N’y a-t-il pas attitude plus arrogante que celle-ci ?
Leur ego les a rendus tellement aveugles qu’ils n’ont pas vu le vrai sens de guerre ! Inutile d’ajouter que l’égoïsme est un terreau fertile pour le fanatisme. Nous sommes tous des égoïstes à un niveau plus ou moins élevé. Combien de fois nous disons-nous que nous sommes mieux que les autres, que nous au moins nous ne faisons pas ci ou ça. Se faisant nous nous voyons plus beaux que nous ne le sommes vraiment. L’égoïste a tendance à minimiser ses défauts et à exagérer ses qualités ! L’égoïste ne flatte l’autre que quand il en a besoin, il est donc hypocrite. Mais les flatteries n’atteignent généralement que ceux qui sont aussi égoïstes. Les humbles et les sages préfèrent généralement fuir les flatteries.


Le monde nous parle

Ne nous voilons pas la face, un grain de sable peut gripper la plus belle des machines, comme un seul virus peut provoquer une catastrophe. Ceux qui doutaient de la version officielle des attentats du 11 septembre 2001 étaient très peu nombreux, maintenant nous nous rendons compte que le mouvement prend de l’ampleur. Tout simplement parce qu’on ne peut totalement et complètement étouffer la vérité ! Mais ne nous voilons pas la face certains voudront utiliser cette vérité à des fins égoïstes, je dirai même plus cela est prévisible. Les repentirs feints sont nombreux dans notre société, regardez celui de Sarkozy face à la toute puissance du marché. Car certains savent reprendre les dires de leurs adversaires et les adapter à leurs théories quand le vent change de direction (ou quand on essaie de faire croire qu’il l’a fait). Nous savons qu’une demi-vérité est plus dévastatrice qu’un pur mensonge. De même un démon à face d’ange est incroyablement plus destructeur qu’un pur démon. « On ne me voit jamais venir » disait Al Pacino jouant le rôle du diable dans « l’associé du diable ». Le seul moyen d’y voir clair dans ce monde est de constamment se remettre en question et de ne jamais rien prendre pour acquis. La nature nous montre l’exemple en nous exposons des cas qui indiquent que rien n’est jamais acquis.
Volcans, tsunamis, tremblements de terre, nous montrent clairement que tout peut changer brusquement et radicalement en un clin d’œil. C’est en refusant d’accepter ce fait que nous pouvons nous laisser allez aux pires choses telles que la vengeance aveugle. Je pense que nous devons être ouverts à la connaissance, ouverts à ce que les autres peuvent nous apprendre. Même dans nos vies tant de choses nous parlent, pourquoi refusons-nous de les écouter ? (Un ami me dit que c’est ainsi que Dieu nous parle) La vie nous a montré les conséquences de notre arrogance maintes et maintes fois : marée noire, catastrophe de Tchernobyl, l’usine de Toulouse, Tricassin etc… L’échec des américains au Vietnam a montré que même un géant a des pieds d’argile (quoiqu’il faille toujours se méfier des versions officielles). Nous avons vu aussi le général Custer se faire massacrer par Sitting Bull et ses hommes à Little Big Horn, Custer ne voyant dans des indiens que des sauvages. Un film métaphorique comme « Sphere » nous montre que le véritable et le plus grand ennemi est en nous ! Et si nous ne le comprenons pas, il nous détruira aussi sûrement qu’il détruit les autres. Nous avons tant et tant d’exemples devant nous, si nous ne savons pas en tirer les leçons, nous savons ce qui nous attend. Il n’y a pas de hasard, c’est en jouant sur ce que nous avons de plus vils en nous que certains parviennent à nous manipuler. Si nous ne pouvons nous empêcher de juger les autres, sans nous juger nous-mêmes, nous devenons des proies, puis des prédateurs. Oui le monde nous parle, alors écoutons-le ou disparaissons… Car c’est inévitablement ce qui nous attend.


Mardi 28 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par Intellecterroriste le 28/04/2009 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La maladie de l'égo ne touche pas que les dirigeants, mais la plupart des citoyens lambdas dont la plupart ne sont même pas conscient de leur égocentrisme malsain.

J'appelle ça "l'égo porté en triomphe", une forme de xénophobie semble-t-il puisque "tout ce qui n'est pas moi ou de moi est sujet à caution".



2.Posté par Edouard le 07/05/2009 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut savoir que l'égo touche tout le monde dont il est normal tant qu'on en abuse pas. Ce qui est important, c'est qu'il faut savoir se remettre en question et de faire des efforts de bien faire les chose.

3.Posté par Thanatos le 08/05/2009 00:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a Edouard

En effet ! Je crois que se remettre en question est primordial dans ce monde et heureusement que certains l'ont fait et que d'autres le font toujours. Je sais que pour certains d'entre nous il est parfois difficile d'admettre que nous nous sommes trompés ou que nous sommes dans l'erreur, je vois ça tout le temps. J'espère en tout cas que le monde se remplira un jour de personnes plus humbles...

4.Posté par Edouard le 11/05/2009 04:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sûre, il n'y a pas de honte à avouer ses torts car c'est ça qui font que les êtres humains en sortent évolué.

Il vaut mieux affronter la tempête maintenant
plutôt que de le vivre plus tard en craignant.

Nouveau commentaire :

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires