ALTER INFO

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Joe Quinn
Mercredi 14 Mars 2007

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah

La main cachée derrière l'affrontement entre Hamas et Fatah



Signs-of-the-times.org, Joe Quinn, mars 2007


​​​​


​​​​Vous êtes un leader politique. Votre pays et votre peuple ont été soumis à de longues années d'occupation et de brutalité par une puissance étrangère. Votre peuple souffre terriblement, il est sommairement exécuté, torturé et d'une manière générale harcelé par les forces d'occupation qui savourent le contrôle complet de votre terre. En dépit de cela, vous vous débrouillez pour maintenir les choses ensemble -- tout juste. Vous parvenez à acheter quelques armes pour protéger votre peuple, et vous, comme vos compatriotes, brûlez toujours du désir de liberté.


​​​​Quelle est votre stratégie ?


​​​​Appel à la communauté internationale ?


​​​​Élever la conscience sur l'injustice de l'occupation ?


​​​​Défendre votre peuple et ses moyens d'existence à chaque occasion ?


​​​​Prendre des mesures offensives contre les envahisseurs ?


​​​​Toute ces tactique et d'autres ont été employée au cours des années par les peuples occupés. C'est une réponse évidente, logique et naturelle de tout groupe de population autochtone contre une oppression aux mains d'une puissance étrangère. Mais pas en Palestine. Pas si vous êtes membre du Hamas ou du Fatah. Ou c'est ce que nous sommes censés croire.


​​​​Non Monsieur ! Si vous êtes Palestinien, votre tactique spéciale pour mettre en déroute les forces ennemies est d'attaquer et de tuer vos camarades Palestiniens.


​​​​Cela ne rime à rien, pas vrai ?


​​​​Il y a trois jours, davantage de « querelles intestines » ont éclaté entre le Hamas et le Fatah, ou c'est ce que les mass médias veulent nous faire croire. Ces Palestiniens que vous voyez, ils ne sont pas comme vous et moi. Vous et moi nous nous unirions ensemble et nous attaquerions l'ennemi qui a envahi notre pays. Les Palestiniens ? Ils s'attaquent entre eux.


​​​​Personne ne sait pourquoi, ils sont juste différents. Stupides je suppose.


​​​​Peut-être est-il vrai comme les chefs sionistes l'ont dit, qu'éventuellement les Palestiniens sont davantage animaux, davantage « cancrelats », qu'humains. Qu'elle autre raison évidente peut-il y avoir à leur apparent désir de s'attaquer entre eux comme des ennemis -- le meurtrier IDF ? Si vous avez toujours besoin d'être convaincu, jetez juste un coup d'œil aux informations des derniers jours :


Des bandits armés inconnus attaquent la voiture d'un ministre palestinien dans le nord de la Cisjordanie
10 mars 2007, IMEMC & Agencies
Des bandits armés inconnus ont ouvert le feu sur la voiture de Wasfi Kabha, ministre du Cabinet du Hamas, pendant qu'il se rendait à une cérémonie à Tubass dans la partie nord de la Cisjordanie samedi à midi.
Aucun blesse n'a été signalé dans l'échange de tirs, qui est arrivé un jour avant la réunion du président palestinien Mahmod Abbas avec le premier ministre Ehud Olmert.
Des sources palestiniennes ont signalé que le ministre Kabha se rendait à une cérémonie dans la ville de Tubas quand sa voiture a été arrêtée dans un village voisin par trois bandits armés ; les bandits armés ont ouvert le feu, touchant le véhicule quatre fois. Les forces de sécurité palestiniennes se sont précipitées pour leur part sur la scène, et un échange de coups de feu en a résulté. Les trois bandits armés se sont alors sauvés de la scène.

La cérémonie, au cours de laquelle Kabha et un autre ministre projetaient d'inaugurer un nouveau bâtiment du Ministère de l'Éducation, a été décommandée à cause de l'attaque.
Des agresseurs inconnus assaillent une université locale à Gaza
10 mars 2007, IMEMC & Agencies
Des attaquants inconnus ont donné l'assaut samedi à l'université d'Al-Quds de Gaza et ont ouvert le feu à l'intérieur, ont rapporté des sources médiatiques palestiniennes.
Mohammad Helles, membre du Conseil des Étudiants de l'université, a été tiré et blessé dans l'attaque.
De temps en temps, des troubles internes continuent à frapper différentes parties de la Bande de Gaza en dépit de l'accord du Fatah et du Hamas de cesser les querelles et de former un gouvernement d'union partageant le pouvoir.
Les querelles fratricides au cours des derniers mois ont pris la vie de plus de 130 Palestiniens et des centaines d'autres ont été blessés.
Des bandits armés inconnus détruisent deux magasins à Gaza
10 mars 2007, IMEMC & Agencies
Des bandits armés inconnus ont attaqué et détruit deux magasins dans l'est de la Bande de Gaza, un civil a été blessés samedi matin.
L'un des magasins est situé à Al Shuga'ia dans la partie est de la ville de Gaza et il appartient à Mo'een Al Sawaf. Selon les sources de sécurité, l'explosion a démoli le magasin, et une enquête sur l'attaque a été ouverte.
Un tué dans un échange de tirs palestiniens à Gaza
10 mars 2007, IMEMC & Agencies
VILLE de GAZA, Bande de Gaza -- Des bandits armés palestiniens du Hamas et du Fatah ont échangé des tirs dans la Bande de Gaza tôt dimanche, tuant un chef de la milice locale et blessant sept personnes dans la violence de la plus sérieuse altercation depuis l'affaire du partage du pouvoir entre les rivaux politiques le mois dernier.

Les deux côtés se sont rendus mutuellement responsables d'avoir commencé la bataille dans la ville au nord de Beit Hanoun.
Le Hamas a dit qu'un camion de bandits armés du Fatah a ouvert le feu sur les forces du groupe de militants près du club de sports de la ville, tuant un commandant de terrain du Hamas, Mohamed Kafarneh. Le Fatah a dit que le tir a commencé quand le Hamas a attaqué un complexe des forces de sécurité avec des grenades propulsées par des fusées. Plus tard, des bandits armés du Hamas et du Fatah ont aussi échangé des tirs pendant quelques minutes dans la ville de Gaza.
Le mort de dimanche était seulement le second depuis le cessez-le-feu entre le Hamas et le Fatah soutenu le mois dernier par le Saoudien Arbaia qui a dégagé la voie pour des dialogues sur l'organisation d'un gouvernement de coalition Hamas-Fatah. [...]
Avec la coalition du Hamas-Fatah pas encore établie, peu de progrès sont attendus de la réunion dimanche entre Abbas et le premier ministre israélien Ehud Olmert. [...]
Abbas demandera à Olmert de cesser les opérations militaires israéliennes en Cisjordanie, pour participer à l'effort d'élargissement du cessez-le-feu officieux, en place à Gaza depuis novembre, a dit Erekat.
Qui est derrière le masque ?
Un militant du Hamas tué par des tirs à Gaza
BBC News,11 mars 2007
Le commandant d'un groupe de militants palestiniens du Hamas a été tué lors d'une fusillade avec la faction rivale du Fatah au nord de la Bande de Gaza.
C'est le première victime depuis qu'un cessez-le-feu, négocié par les Saoudiens entre les groupes, a été signé il y a un mois.
L'homme a été tué dans la ville de Beit Hanoun après un échange de coups de feu entre les deux factions.

Chaque côté a rendu l'autre responsable d'avoir commencé la violence, qui a ébranlé la ville avec des mortiers et des grenades propulsées par des fusées.
Déclaration de guet-apens
Les affrontements sont justement arrivés des heures après que le premier ministre Ismail Haniya du Hamas ait dit que les membres du gouvernement d'union nouvellement convenu sera annoncé dans les jours prochains.
Le combattant du Hamas tué a été identifié comme étant Mohammad Al-Kafarna, un membre du groupe de la Force Exécutive.

Le Hamas a dit qu'il a été tué après que les combattants du Fatah prennent dans une embuscade le véhicule dans lequel il voyageait.

Mais un porte-parole du Fatah a dit qu'au début des projectiles avaient été tirés par des bandits armés du Hamas sur la voiture transportant des membres de la brigade des Martyres d'Al-Aqsa.
L'accord entre les deux groupes, signé le 8 février dans la ville saoudienne de La Mecque, a apporté un arrêt fragile des combats entre factions, qui ont pris plus de 90 vies palestiniennes depuis décembre.
Un groupe suspect accusé du meurtre d'un membre du Hamas
news.xinhuanet.com, 11 mars 2007
GAZA -- Un calme prudent est revenu dans la Bande de Gaza le dimanche suivant une nuit d'affrontements entre militants de factions rivales du Hamas et du Fatah.
Les forces de sécurité ont été déployées dans les rues de la ville de Gaza et sur la scène des affrontements de la nuit passée, à Beit Hanoun, une ville du nord de la Bande de Gaza.
Les affrontements se sont déclenchés quand des bandits armés inconnus ont abattu un militant du Hamas à Beit Hanoun après minuit, après que le Hamas accuse « un groupe suspect » d'être derrière le meurtre de Mohamed Jaddallah, âgé de 36 ans.
Hmmm... Ça commence à s'embrumer un peu ici. Tous les faits ci-dessus résonnent comme si ni le Fatah ni le Hamas n'avait une idée exacte de qui exécute ces attaques, et ils en sont à s'en rendre mutuellement responsables, ou à en attribuer la responsabilité à des « groupes suspect » inconnus. Je me demande qui ils pourraient bien être...
La police palestinienne tire sur une unité secrète de l'IDF à Bethléem
Ha'aretz, 30 novembre 2005
Des policiers palestiniens ont ouvert le feu sur des soldats clandestins des Forces de la Défonce d'Israël durant une opération à Bethléem hier. Aucun soldat n'a été blessé pendant l'incident, et l'IDF a dit que son enquête avait révélé qu'aucun policier n'avait été blessé. Pourtant, les Palestiniens ont dit qu'un policier était blessé. Selon l'enquête initiale de l'armée, la police palestinienne n'avait pas été informée à propos de son opération.
Ainsi, quand des soldats [israéliens], qui étaient déguisés en Arabes, sont venus pour arrêter un homme recherché pas loin de la ville de Hall, les policiers [palestiniens] les ont pris pour des membres d'un gang armé palestinien.
Une unité secrète israélienne enlève un enfant palestinien de Bethléem

Unité secrète israélienne en action -- 2006



Lundi à midi, une unité secrète de l'armée israélienne a enlevé un enfant palestinien de la ville de Bethléem dans le sud de la Cisjordanie.
Des témoins oculaires ont déclaré que des soldats clandestins israéliens masqués utilisaient une voiture civile roulant vite à l'entrée du camp de réfugiés de Duhisha situé à l'est de Bethléem.
Hamza Hmamda, 16 ans, se tenait à l'entrée du camp quand la troupe l'a pris par surprise puis forcé à monter dans la voiture. Il a été amené dans une base militaire israélienne voisine juste en dehors de la ville.

​​​​Ensuite, Rima Merriman, une palestinienne étasunienne vivant à Ramallah, nous dit dans sa série « Portraits de la résistance palestinienne » :



Le contrôle d'Israël et les cantonnements en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, tentent continuellement d'écraser à tout prix la résistance palestinienne à l'occupation, en se fondant fortement sur des renseignements recueillis par le Shabak, le Service de Sécurité Général Interne d'Israël fort de 5.000 hommes, dont la devise est « Défenseur qui ne sera pas vu ».
Avec un encadrement de bonne formation, parlant Arabe, des informateurs israéliens qui ne peuvent être distingués physiquement de la population palestinienne, le Shabak a peu de problème pour récolter des renseignements sur un peuple dont chaque mouvement est réglé par des centaines de points de contrôle et par la maîtrise israélienne totale de leurs frontières. Ces agents infiltrés exploitent l'hospitalité et l'amabilité innées des Arabes. Les Palestiniens les appellent « musta'ribeen », c'est-à-dire, « ceux qui semblent être Arabes ». Les Palestiniens ne sont pas étonnés quand quelqu'un, quelque part, vient à eux et dit : Pigé !

​​​​Deux jours après ces très récents « affrontements de factions » en Palestine, Ayman Al-Zawahiri, le M. Magoo du monde du « terrorisme islamique », a sorti sa tête du salon de massage propriété du Mossad à Tel Aviv pour critiquer le Hamas de ne pas être assez dur envers Israël, et, qui peut le blâmer !


Ayman Al-Zawahiri Magoo, ancien personnage de dessin animé et maintenant « numéro deux d'Al-Qaeda »



Dans un enregistrement audio posté sur Internet dimanche, Ayman Al-Zawahri d'Al Qaeda accuse le Hamas de servir les intérêts des États-Unis en acceptant de respecter les accords de paix palestiniens passés avec Israël dans une affaire, négociée récemment par les Saoudiens, de gouvernement d'union avec le Fatah du modéré président palestinien, Mahmoud Abbas.

Zawahri a dit que l'accord de La Mecque, qui a apaisé des semaines de guerre entre le Hamas et le Fatah, dans lesquelles plus de 90 Palestiniens ont été tués, faisait partie d'une tentative de Washington pour désaxer la colère Musulmane de ce qui a été décrit comme du parti pris envers Israël.

​​​​C'est chose genre étrange cependant que « l'allégué numéro deux d'Al-Qaeda » ait condamné l'accord de La Mecque qui « a apaisé des semaines de guerre entre le Hamas et le Fatah », alors qu'en même temps un certain « groupe suspect » attaquait des membres du Hamas et du Fatah, ce qui aide à déprécier le gouvernement d'union qui a été convenu en résultat de l'accord de La Mecque.


​​​​Si je ne savais pas mieux -- que les Palestiniens, comme tous les Arabes, sont simplement incapables de se gouverner eux-mêmes -- nous pourrions même penser qu'il y avait un certain lien entre ces deux événements... que le « groupe suspect » attaquants les officiels du Hamas et du Fatah et les individus derrière Al-Zawahiri et « Al-Qaeda » étaient un et le même.


​​​​Par ailleurs, ce serait l'une de ces folles théories de conspiration, pas de ça maintenant.


Agents israéliens accusés de créer une fausse cellule d'Al-Qaeda
Sophie Claudet in Gaza City
AFP le 9 décembre 2002
Un officier supérieur de la sécurité palestinienne déclare que ses services ont découvert un complot israélien pour créer une fausse cellule d'Al-Qaeda dans la Bande de Gaza, une accusation que Israël a écarté comme absurde.
Le chef de la sécurité de prévention de Gaza, Rashid Abu Shbak, a dit que des agents israéliens se faisant passer pour des agents d'Al-Qaeda recrutaient des Palestiniens dans la Bande de Gaza.
« Au cours des neuf mois derniers nous avions étudié huit cas identiques, » a dit M. Abu Shbak.
Ses déclarations sont venues après que le premier ministre israélien, Ariel Sharon, ait dit que des militants d'Al-Qaeda opéraient dans la Bande de Gaza et au Liban, soulevant des craintes d'une intensification des occupations militaires israéliennes.

Signs-of-the-times.org, Joe Quinn, 12 mars 2007

​​​​Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info




Vendredi 16 Mars 2007


Commentaires

1.Posté par Pseudo Nyme le 14/03/2007 22:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israel est une erreur de l'histoire, une erreur qui coutera cher au monde

2.Posté par RAPHAEL le 15/03/2007 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

donc encore et toujours la main cachee d'israel !

ON EST VRAIMENT TROP FORTS!!!!

AH dernier scoop SHEIKH YASSINE était un agent du mossad et son agent traitant était RANTISSI , ça doit chauffer en enfer !!!!!


3.Posté par visiteur le 15/03/2007 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enlève la merde haineuse que tu as dans les yeux, tu y verras sans doute mieux !

Ta mauvaise foi à fini par te rendre aveugle, mais ça tu le sais déjà, tu n'as aucune argumentation, si ce n'est tenter maladroitement l'ironie et les accusations haineuses.

Tu es un looser, comme tout ceux qui pensent comme toi d'ailleurs. Profiter de la faiblesse de l'autre pour imposer ses perversions n’a aucune gloire et relève d’un comportement encore moins honorable.

La merde que tu as dans les yeux et le cerveau, doit être à l'origine de ta myopie intellectuelle.

Pauvre naze !

4.Posté par alissa le 07/04/2007 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Dieu vous pardonne à tous et qu'il vous ouvre enfin les yeux à tous et cela ne pourra se faire que par sa volonté, car en tant qu'êtres doués de conscience vous ne l'utiliser pas vraiment ou plutôt pas comme il faut.
No hatred, peace, we're all brothers and sisters but the badest will be judged in the hereafter, no need to keel yourself worrying.

5.Posté par olbodala le 20/03/2008 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sans doute une mayssara entre sionistes et wahhaby.Comme le dit le proverbe:"Qui se ressemble,s'assemble".

6.Posté par salma le 20/03/2008 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien sur que ses des sionnistes!!!!
al quahida ,oussama ben laden sont des inventions américanosionnistes!!!!!
il faut arrêter de se voiler la face,
en se voilant la face on devient complice,la sentence du tout puissant est la même!!!
la facon la plus facile de faire porter le chapeau à quelqu'un est de se faire passer par lui!!!!
les états unis,pour pouvoir justifier leur acte ont du tuer des milliers de leurs citoyens(effrondrement des tours jumelles)
ainsi ils étaient plus crédibles dans leur haine contre les musulmans et dans l'invasion de l'irak!!!!

7.Posté par olbodala le 21/03/2008 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quoi qu'il en soit,ce sont de sacrés comédiens ces intégristes juifs.Ils feraient mieux de se recycler dans le cinéma pornographique.
Par contre leur force et leurs capacités combattives sont à géomètrie variable:forts face à des femmes et des enfants,médiocres face au hezbollah.
Ils risquent encore de se faire défoncer le caisson si ils retournent au liban.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires