Palestine occupée

La libération anticipée du meurtrier de Tom Hurndall est symptomatique des crimes israéliens en général


L'International Solidarity Movement (ISM) condamne la libération anticipée du soldat israélien qui a assassiné le photographe et bénévole de l’ISM, Tom Hurndall, dans la bande de Gaza en 2003. La presse israélienne a indiqué hier que Taysir Hayb sera libéré trois ans avant la fin de sa peine déjà courte de huit ans.
Son meurtre n'est qu’une indication de la forte culture de l'impunité dans l'armée israélienne.


ISM
Mercredi 21 Juillet 2010

Tom Hurndall, quelques minutes avant de partir à une manifestation lors de laquelle il recevra une balle dans la tête - Photo : ISM
Tom Hurndall, quelques minutes avant de partir à une manifestation lors de laquelle il recevra une balle dans la tête - Photo : ISM
Cette libération anticipée sert à renforcer l'idée que l'armée israélienne peut continuer à commettre des crimes de guerre contre les Palestiniens, sans crainte de conséquences graves.

La mère de Tom, Jocelyn Hurndall a déclaré à l’ISM-Londres : «Cette réduction de peine survient à un moment où le monde devient de plus en plus sceptique sur les enquêtes d'Israël sur ses propres actions. C'est un rappel du mépris qu'Israël a pour le droit international et l'opinion publique."

Quand Hayb a été condamné en 2005, le militant des droits de l’homme, Raphaël Cohen, qui se trouvait avec Tom le jour de la fusillade a déclaré: «Dans la rue où Tom a été tué, deux enfants avaient été tués quelques jours auparavant. C'est pourquoi lui et le reste du groupe étaient allés à cet endroit, pour protester contre les tirs sur des enfants qui jouent à l’extérieur de leur maison. Il n'y a jamais eu d'enquête sur les meurtres de ces enfants. "

À ce jour, il n'y a toujours pas eu d'enquête sur ces morts ou sur les milliers d'autres civils palestiniens tués par des soldats israéliens.
Rien que la semaine dernière à Jérusalem, Ziad Joulani, 41 ans, un commerçant palestinien, père de trois enfants, sans casier judiciaire ou d'histoire d'activisme politique, a été tué lorsque la police israélienne alors qu’il sortait de sa voiture. [1] Sa mort n’a jamais fait l’objet d’une enquête.

La famille de Tom a dû batailler ferme pour obtenir une condamnation de 8 ans pour homicide involontaire qu’elle a gagné en 2005, contre un système israélien mensonger et obscur, et un gouvernement britannique indifférent. Hier, dans une déclaration, le Foreign Office a simplement dit: "Nous notons la décision du tribunal de libérer Taysir Hayb et de savons la douleur que cette décision va causer à la famille Hurndall, en qualifiant l'acte délibéré de meurtre de "tragédie ".

Le père de Tom, Anthony, a riposté aujourd’hui dans le Guardian, en condamnant cela de «réponse molle» du gouvernement britannique et a exigé de rencontrer des ministres.
Il a dit: «J’aimerais leur dire que ce n'est pas seulement une tragédie, mais que le gouvernement israélien est directement responsable de la mort de Tom, et devrait le reconnaître et prendre des mesures pour redresser la situation en modifiant sa politique afin de garantir que des civils ne seront pas victimes de tirs ou tués de façon aveugle."

Israël n'a même pas pris la peine d'informer la famille Hurndall avant que l’information ne soit publiée par la presse israélienne, et la sœur de Tom, Sophie, a appris la nouvelle que lorsqu’ISM Londres l’a contactée hier.

Hayb a tiré une balle à grande vitesse dans le front de Tom en utilisant un fusil avec lunette de visée, pendant qu'il tentait de mettre à l’abri des tirs israéliens des enfants palestiniens à Gaza. Selon un reportage de The Observer publié pendant le procès de 2005, Hayb était "un tireur d’élite récompensé". [2]
Tom n'a jamais repris conscience, il est mort neuf mois plus tard dans un hôpital de Londres à l'âge de 22 ans.

L’infirmière juive et militant pour la paix, Alice Coy, qui a vu Tom tomber, a déclaré que Hayb n’était qu’une partie d'une «culture de l'impunité dans laquelle des générations d'Israéliens apprennent que les Arabes les haïssent et sont inhumains. On leur donne ensuite des fusils et ils savent qu'ils peuvent s'en tirer en tuant des Palestiniens. L'occupation et l'agression de la politique sioniste sont préjudiciables aux Israéliens ordinaires tout comme aux Palestiniens. "

Amnesty International affirme : «La vérité choquante, c'est que les soldats israéliens tuent des civils à Gaza avec une impunité quasi totale, de semaine en semaine» [3]

B'Tselem, l'organisation israélienne des droits de l’homme, indique qu’«entre le début du deuxième Intifada, qui a éclaté le 29 Septembre 2000, et la fin de l'année 2008 (sans tenir compte de l'Opération Plomb Durci à Gaza qui a débuté le 27 Décembre), les forces de sécurité (israéliennes) ont tué plus de 2.200 Palestiniens qui ne prenaient pas part aux hostilités au moment où ils ont été tués. Toutefois, une enquête de la police militaire n’a été ouverte que dans 287 cas de tirs illégaux suspects de la part des forces de sécurité. Ce nombre comprend des enquêtes sur des cas dans lesquels des civils ont été blessés. Seuls 33 de ces enquêtes ont abouti à l’enregistrement d'actes d'accusation»[4]

Pour plus d’informations :

Alice Coy, UK: +44 7828 540512

ISM Media Office, Ramallah: +972 59 760 6276 ou +972 2 241 0604

ISM London: +44 7913 067 189

Références

[1] “La famille d’un conducteur palestinien tué par la police demande une enquête”. LA Times online, 14 Juin 2010


[2] “Des parents se battent pour savoir pourquoi un sniper israélien a tire sur leur fils”. Observer, 30 janvier 2005


[3] “L’affaire Hurndall : les soldats israéliens tuent encore des civils avec une ‘impunité quasi-totale’” Déclaration d’Amnesty International, 7 Octobre 2008

[4] “Enquêtes de la police militaire pendant l’Intifada al-Aqsa” B’Tselem

Source : http://palsolidarity.org/  
  Traduction : MG pour ISM



Mercredi 21 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par Aigle le 21/07/2010 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si l'on demandait à DELANOE de derouler la photo de TOM HURNDALL ALA PLACE DE CELLE DU CRIMINEL SHALIT , VOUS SAVEZ CELUI QUI S'EST DEPLACE DE FRANCE POUR ALLER FAIRE COMME L'ASSASSIN DE TOM .......FAIRE DU SAFARI POUR TIRER LES HOMMES LIBRES !!!!!!!!!!!!..............RACAILLE , DECHET DE L'ESPECE HUMAINE QUI VIENNENT NOUS SAOULER DES DROITS DES ................RACES " SUPERIEURES " QUI SE SOUVIENNENT DE TEMPS EN TEMPS DE CES SOUS HUMAINS AUX COULEURS ET "ODEURS " EXOTIQUES POUR ALIMENTER LEUR PROPAGANDE IGNOBLE SUR LE DROITDELHOMMISME !!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Luc le 21/07/2010 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Delanoë se préoccupe du droit des homo , lesbiennes et autres. Le droit des hommes il ne peut s’en occuper car il n’est pas de son ressort, et c’est un problème qui le dépasse de beaucoup. Qu’il se libère lui-même avant d’aller le faire pour les autres.

3.Posté par mega le 21/07/2010 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je verrais plutot delanoé et ses traitres français à la solde de l'entité sioniste pendu haut et court place de l'hotel de ville,car quand on voit ce qui ce passe,quand on voit qu'il n y a aucune justice ni les droits de l'homme qui n'ont jamais été respecté,alors il ne faut pas s'étonner que d'autres en viennent aux armes.

A le fin des temps,le bien deviendra mal,et le mal deviendra bien.

4.Posté par Un Frere le 22/07/2010 03:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Aigle

"Et si l'on demandait à DELANOE de derouler la photo de TOM HURNDALL ALA PLACE DE CELLE DU CRIMINEL SHALIT , VOUS SAVEZ CELUI QUI S'EST DEPLACE DE FRANCE POUR ALLER FAIRE COMME L'ASSASSIN DE TOM"

Aigle ,pourquoi demander a delano de dérouler un photo , pourquoi ne pas le faire nous même , pourquoi attendre quoique ce soit de la part d'un ex-maire complice et collabo des sionistes assassins, cela ne doit pas couté une jambe d'aller dans une imprimerie faire imprimer une photo format géant , non ? , on peut faire une cotisation entre personne d'Alter-Info et autres sites. Si çà te dit faisons-le ,pas besoin de quémander auprès des assassins ne serait-ce même une "khnouna",une fois imprimé il ne restera plus qu'a trouver le plus belle emplacement et prendre des photos et vidéos au maximum avant l'arrivée des wouf wouf de bleu vêtu, et nous pourront a notre manière rendre hommage a cet être juste et méritant.

qu'en penses-tu ?.

5.Posté par Freedom for humanity le 22/07/2010 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout d'abord paix à son âme . Ensuite il faut se rassambler et informer la popuation de cet horrible crimes . L'humanité entière ne peut laisser passer de tels agissement .
Que Dieu les Maudissent .

Même si ce criminel échape à la justice enfin ... à l'injustice de l'homme , ils n'échapperas pas à la justice de Dieu le plus puissant

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires