ALTER INFO

La liaison hollandaise


Dans la même rubrique:
< >

« Hors de tout doute, la guerre psychologique a fait ses preuves et elle se taille une place honorable dans l’arsenal militaire » - Dwight David Eisenhower, chef des forces alliées en Europe durant la Deuxième Guerre mondiale et président des États-Unis de 1953 à 1961.


danyquirion@videotron.ca
Vendredi 5 Septembre 2008


Le dernier article publié dans le journal hollandais De Telegraaf (1) qui « dévoilait » que les Services de renseignement hollandais coopéraient avec la CIA, n’est en fait qu’un autre élément de la propagande visant à saper la crédibilité de l'institution spécialisée des Nations Unies soit, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de même que celle de son chef de Mohammed El Baradei, dont les conclusions sont que le programme nucléaire civil de l'Iran est pacifique. De manière tout aussi importante, le journal présente la guerre comme la solution à une menace qui n’existe pas.

Afin de démoraliser le peuple iranien et afin de miner la détermination des forces militaires iraniennes, le journal « De Telegraaf » voulait faire croire aux lecteurs que les Services de renseignement Hollandais opéraient secrètement à l'intérieur de l'Iran et qu’ils avaient transmis leurs conclusions à la CIA. Il est de notoriété publique que l'administration étasunienne est frustrée par le manque d'informations qu'elle possède sur l'Iran de même que sur son programme nucléaire civil. L’administration [étasunienne] est également frustrée par le mécontentement provoqué par le fait qu’elle se retrouve dans la noirceur totale face à la complexité de la société iranienne et face à son gouvernement.

Il n'existe pratiquement pas de spécialistes de l’Iran, à l’exception de quelques-uns qui sont disposés à coopérer avec la CIA. Tout cela a pour but de démoraliser les iraniens et d’anéantir leur détermination face aux ennemis extérieurs. De même, il n’est un secret pour personne que [l’organisation] terroriste notoire c’est-à-dire l’Organisation des Moudjahiddines du Peuple iranien, qui, selon certaines sources, reçoivent leurs informations du Mossad (le service de renseignements israélien), relaient ces informations – non fiables et non précises - à la CIA. Il ne fait aucun doute que les Hollandais coopèrent avec la CIA, mais leur coopération se limite à communiquer et à propager des rumeurs.

Tel qu’il est écrit dans le « Mein Kampf, » Adolf Hitler prétendait que les masses sont plus influencées par leurs émotions que par leurs cerveaux. À cette fin, « toute propagande doit se limiter à un très petit nombre de points et les exploiter sous forme de slogans jusqu’à ce que tout le monde, jusqu’au plus borné, réussisse à voir derrière le mot ce que l’on veut lui faire comprendre. » Les apparences portent à croire que les néoconservateurs sont des étudiants et des fans d'Adolf Hitler.

En propageant la rumeur d’une possible guerre contre l'Iran, les néoconservateurs sont bien conscients du fait que la désinformation propagée par l'intermédiaire d'un pays tiers donne plus de crédibilité à leur propagande. La guerre psychologique menée le 29 août par l’axe Hollande-Israël-États-Unis – d’abord par l’article du journal « De Telegraaf, » ensuite par la menace d’Ephrahim Sneh du parti travailliste de la Knesset (2), et enfin par les exercices militaires du lobby israélien dans le ciel de Denver pendant la Convention du parti Démocrate (3), ne sont en fait qu’une utilisation propagandiste des moyens de communications pour atteindre un même objectif – sacrifier la paix dans le but de promouvoir les politiques expansionnistes d’Israël au Moyen-Orient.

Pour cette administration et ses alliés, la tromperie est devenue un outil essentiel pour gouverner. Sur une base régulière, les mensonges se propagent de plus en plus même si les Iraniens continuent adroitement à résister et que l’ère de l’administration Bush est décomptée. Alors que l'Iran annonce fièrement ses réalisations pacifiques dans différents domaines, les médias occidentaux – contrôlés - déforment l'actualité dans le but de compromettre le succès de ces avancées et dans le but d'affaiblir le moral de la population [iranienne] ainsi que la crédibilité de son gouvernement. Les Iraniens sont immunisés contre ce genre de guerre.

En effet, le 31 mars 1949, [le service de diffusion internationale contrôlé par le gouvernement des États-Unis] Voice of America (VOA) lançait son premier programme en farsi. [Le président étasunien d’alors] Harry Truman, l’a glorifié en déclarant qu'il espérait que ce service contribuerait à développer une meilleure compréhension entre l'Iran et les États-Unis et qu’il servirait à promouvoir la prospérité et la paix. Son successeur, [le président] Eisenhower, l’a utilisé à des fins d’opérations clandestines visant à miner le nationaliste Mahmoud Mossadeq dans un coup parrainé par la CIA. Les Iraniens ne sont aujourd’hui toujours pas bouleversés par cette propagande et ce, qu’importe qu’elle ait été essaimée par un journal Hollandais ou d’une autre manière.

Mais malheureusement, cette manipulation et cette propagande ont eu un impact sur le peuple étasunien. Traditionnellement imperturbables, les Conventions [des partis Démocrate et Républicain] sont aujourd’hui détournées et utilisées pour intimider les étasuniens afin de les entraîner dans une autre guerre. Et pendant ce temps, la Hollande continue d'insulter un autre Mohammed - cette fois-ci, un récipiendaire du Prix Nobel de la Paix à Oslo (4), selon la volonté d’Alfred Nobel qui souhaitait que ce prix soit décerné à « la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix. »

Article original anglais : http://www.campaigniran.org/casmii/index.php?q=node/6197


(1) http://www.alterinfo.net/Le-plus-grand-quotidien-hollandais-declare-que-les-Services-de-renseignement-du-pays-ont-participe-a-la-preparation-d_a23298.html

(2) «Israel reaches strategic decision not to let Iran go nuclear,» JPost.com Staff, THE JERUSALEM POST, Aug. 29, 2008, http://www.imra.org.il/story.php3?id=40505


(3) http://rawstory.com/news/2008/Ads_pushing_Iran_strike_show_Denver_0829.html
(4) L’auteur fait référence à Mohammed El Baradei qui a obtenu en 2005 le Prix Nobel de la paix avec l'Agence internationale de l'énergie atomique.


Vendredi 5 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Esther LA REINE le 05/09/2008 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n’y a rien d’étonnant que la Hollande rejoigne le tandem Tel-Aviv – Washington, quand on sait quels Islamophobes influent sur sa classe politique. C’est une orchestration de politichiens qui suivent une même idéologie ; ce sont tous des amis et souteneurs du régime sioniste.
Que l’on ne s’imagine pas que l’Iran ne soit pas au courant de tous ces agissements et complots du Mossad et ne puisse faire face. L’Iran discerne très bien ce qui se passe dans le monde et a une position très claire et louable.
Il faut être de mauvaise foi et ne pas avoir le sens de la Justice pour oser vouloir s’attaquer à l’Iran. En attaquant l’Iran, ne serait-ce que verbalement, on ne s’attaque pas seulement à un gouvernement, un peuple, mais aussi à l’Islam. Autrefois, c’étaient les Juifs, aujourd’hui, ce sont les Musulmans qu’on méprise. C’est grave !
La guerre n’est pas seulement psychologique, mais aussi spirituelle. Et là, je ne crains rien, parce que les ennemis de D’ sont perdants d’avance ; ils ne font que s’agiter. Un peu de patience, la Vérité révèlera tout, les pensées secrètes de chaque humain, mais aussi celles de chaque dirigeant politique seront révélées. On aura des surprises, in shaa Allah.

2.Posté par la souris de la nuit le 05/09/2008 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement, des que j'ai lu l'article j'ai immediatementcompris que c'etait de la guerre psychologique. En effet rien n'a jusqu'a present dissuader les iraniens qui semblent parfaitement maitriser les strategies israelo-americaines de la terreur...Cela a ete(et est ) frustrant pour les administrations US et leurs donneurs d'ordre israeliens qui en sont reduite a faire des menaces de tout genre en esperant un subit changement d'attitude de la part des iraniens. Cela n'aura pas lieu. Que ce soit Obama ou le Croulant Mc Cain la politique US envers les Perses sera basee sur les meme gesticulations. L'Iran est un pays mature et plus responsable que la plupart des pays dits "occidentaux" et l'arme nucleaire en sa possession sera une garantie de securite et un element d'arret de l'expansionisme des barbares Khazars au pouvoirs en Palestine occupee. Les juifs convertis de Russie(Ukraine, Russie, Pologne, et la terre naturelles des khazars que sont la Georgie et l'Ossetie) en pouvoir en "Israel" dans leur delire talmudiste de l'expansionisme savent tres bien que la possession de la technologie nucleaire par l'Iran ne conduira pas necessairement a la construction d'une bombe nucleaire, mais ils savent aussi et surtout que si les Perses musulmans et chretiens decidaient d'en fabriquer cela marquerait un coup d'arret a leur folie de conquete de territoire entre le Nil et l'Euphrate ( en realite entre le Nil et la Perse!), qu'ils comptent secretement mettre en oeuvre. Pour bien comprendre les convulsions du Talmudisme A travers l'Histoire jusqu'a nos jours je vous invite a lire " La Controverse de Sion " par Douglas REED.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires