Politique Nationale/Internationale

La lettre du Président iranien à l'adresse du peuple américain



irna
Jeudi 30 Novembre 2006

La lettre du Président iranien à l'adresse du peuple américain

lettre ouverte au peuple américain dans laquelle il l’ incite à presser son gouvernement à changer sa rhétorique basée sur la force et sur
l'injustice, à reconnaître les droits des palestiniens et à se retirer de l'Iraq.

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, dénonce "les guerres et les calamités causées par l'administration américaine" et déclare souhaiter engager un "dialogue" avec les "nobles" habitants d'un pays dont il exalte les "valeurs" communes avec l'Iran.


Selon Mahmoud Ahmadinejad, malgré leur éloignement géographique, les peuples iranien et américain ont beaucoup de choses en commun, "partageant les mêmes principes de la défense de la liberté, de la dignité humaine et de l'intégration".


Mahmoud Ahmadinejad plaide pour un retrait des troupes américaines d'Irak, au nom "des mères et des proches de soldats qui ont exprimé leur mécontentement", mais aussi pour que l'administration américaine puisse consacrer ces "dépenses militaires astronomiques" au "bien-être" des "innombrables Américains qui vivent dans la pauvreté".


Le peuple américain a, selon le président iranien, démontré lors des élections du 7 novembre, qui ont donné une majorité aux démocrates au Congrès, son "mécontentement" à l'égard des politiques "illégales et immorales" à Guantanamo mais également à Abou Ghraib, qui auraient pour effet de "propager le terrorisme".


Dans son message, Mahmoud Ahmadinejad a abordé toutes les questions clés relatives aux violations des droits et des libertés aux Etats-Unis, à commencer par la mise sur écoute des conversations téléphoniques jusqu'à la torture pratiquée dans les prisons spéciales de Guantanamo et d'Abou Ghraib.


Mahmoud Ahmadinejad prévient aussi "les vainqueurs des dernières élections" qu'ils seront "jugés par le peuple et par l'Histoire".


Le dirigeant iranien y affirme que Washington "fournit un soutien aveugle" aux "sionistes" parce que ces derniers se sont, selon lui, "imposés dans une partie substantielle de la banque, de la finance, des secteurs culturels et médiatiques".


La lettre du président iranien Mahmoud Ahmadinejad adressée aux "Nobles Américains" a été publiée par le quotidien américain, le New York jeudi.


La lettre qui a aussi été distribuée mercredi auprès de l'Organisation des Nations Unies y fait la distinction entre l'administration du président des Etats-Unis, George W. Bush, et le peuple américain.


Le président iranien y parle notamment du peuple américain "craignant Dieu, amoureux de la vérité et avide de justice", d'une part, et de l'administration américaine qui cache la vérité et le réel état de choses, de l'autre.


Pour ce qui est de la Maison-Blanche, estime le président de l'Iran, elle protège davantage le "régime sioniste" que les intérêts de son propre peuple.


Le président de l'Iran a tout particulièrement insisté sur le caractère parfaitement absurde de la guerre sanglante en Irak où à la suite de l'entrée des troupes américaines, la vie de la population locale n'a fait qu'empirer, déplorant que cette campagne militaire coûte des milliards de dollars aux contribuables américains.


Le président iranien s'est adressé aux citoyens en commençant et achevant son intervention par une prière traditionnelle.


Mahmoud Ahmadinejad a aussi affirmé en s’adressant à l'"honorable
nation américaine" que "Notre peuple a toujours pratiqué la politique de la main tendue à tous les peuples du monde.


Vendredi 1 Décembre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires