ALTER INFO

La guerre de l’Iran se joue en Irak !


Dans la même rubrique:
< >

« Si Hizbollah n’a pas enlevé les deux Israéliens, il n’y aurait pas cette guerre contre le Liban », aurait déclaré un politicien maladroit. Au moment des raids israéliens sur le Liban, j’ai écrit un article pour répondre à une question posée par un internaute : Croyez-vous qu’Israël va arrêter ses attaques si les combattants de Hizbollah restituent aux Israéliens leurs deux soldats kidnappés ?» A la va-vite, j’ai répondu, étant à la deuxième semaine de la guerre, que c’était trop tard. Hizbollah serait incriminé dans tous les cas et quelque soient les résultats de la guerre, alors autant empêcher Israël de réaliser cet objectif annoncé de la guerre. Par suite, j’avais écrit un article où j’avais expliqué que la guerre était préparée depuis longtemps et que l’enlèvement des deux soldats israéliens n’était qu’un déclencheur.


ajaghvou@hotmail.fr
Mercredi 7 Février 2007

La guerre momentanément suspendue, avec les résultats que nous connaissons et d’autres que nous ignorons, nous découvrons tous, que la délivrance des deux soldats était le dernier soucis des Israéliens, surtout que la décision de la guerre ne leur appartenait pas et que sa portée dépassait de loin les frontières libanaises. C’était le Nouveau Moyen Orient que les Etats-Unis voulaient réaliser en détruisant l’Iran en passant par la Syrie. Cette intervention de trente trois jours s’est avérée une simple opération de reconnaissance pour préparer la grande guerre contre l’Iran.

Aujourd’hui, le monde se pose la même question d’antan : Est-ce que les USA vont arrêter leur machine de guerre contre l’Iran, si cette dernière se soumettaient aux exigences de l’Occident au sujet des activités nucléaires iraniennes ? La réponse est malheureusement la même : Quelque soient l’issue qui sera donné à cette crise, l’Iran sera incriminé. Alors autant qu’elle résiste. D’autant que le droit à l’énergie nucléaire est inaliénable. Ainsi, au moins, le monde aura à gagner une réduction du zèle américain et, pourquoi pas, une destruction partielle de l’hégémonie étasunienne qui laissera échapper une bouffée d’oxygène pour les gens du Sud ?

Si les choses continuent à évoluer au rythme actuel, l’embrasement de la région est à craindre pendant les élections en France. N’oublions pas qu’il suffit de peu pour qu’une guerre se déclenche. S’il faut être fou pour la déclarer, Bush est lui-même la folie ! S’il faut avoir de la force et de l’argent pour l’espérer durable, les USA viennent de démontrer que la somme de 700 milliards de dollars n’est rien, pour mener la guerre contre des Musulmans. S’il en fallait une excuse valable, on pourrait la trouver facilement en cherchant la petite bête, comme c’est le cas en enlevant des diplomates en exercice. Et puis, le loup eut-t-il besoin de justification pour dévorer l’agneau ?

Enfin, une chose peut faire réfléchir les Américains, c’est de leur démontrer qu’on est capable de tuer le plus grand nombre de soldats, je dis bien de soldats notamment américains, au lieu de perdre du temps à détruire les murs. La guerre de l’Iran a commencé au Liban et elle se joue en Irak actuellement. Il appartient aux Iraniens de comprendre, si ce n’est déjà fait, qu’il faut prendre les Américains en déjeuner avant qu’ils ne soient eux-mêmes pris en dîner ! Qu’ils ne soient pas avares à Bagdad s’ils veulent éviter la destruction de Téhéran !

Laïd DOUANE


Mercredi 7 Février 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires