ALTER INFO

La guerre contre les journalistes menée par les États-Unis


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Par Amy Goodman, Alternet


danyquirion@videotron.ca
Dimanche 11 Mai 2008

La guerre contre les journalistes menée par les États-Unis
Après avoir été emprisonné par l'armée US pendant plus de six ans, Sami al-Haj est aujourd’hui un homme libre. Son crime: le journalisme.

Visant les journalistes, l'administration Bush s'est engagée dans un assaut direct d'intimidation, d'emprisonnement et dans un black-out de l'information afin de limiter la capacité des journalistes à faire leur job. La principale cible de ces sept dernières années a été Al-Jazira, la chaîne de télévision arabe basée à Doha, au Qatar.

En Novembre 2001, malgré le fait qu’Al-Jazira ait donné à l'armée US les coordonnées de son bureau à Kaboul, des avions de guerre US ont bombardé le bureau d’Al-Jazira et ils l’ont détruit. Un reporter d’'Al-Jazira couvrant la rencontre de George Bush et de Vladimir Poutine à Crawford, au Texas, a été arrêté dans le même mois par le FBI parce que sa carte de crédit était « liée à l'Afghanistan. » Au printemps 2003, les États-Unis ont largué quatre bombes sur l'hôtel Sheraton de Bassora, en Iraq, là où les correspondants d’Al-Jazira, qui étaient les seuls journalistes à faire des reportages depuis cette ville, étaient les seuls invités. Un autre employé d’Al-Jazira a montré sa carte d’identité à un soldat de l’armée US à un poste de contrôle de Bagdad, pour ensuite voir sa voiture être la cible des tires des soldats de cette armée. Il s’en est tiré indemne. On ne peut pas en dire autant de Tareq Ayyoub, un reporter d’Al-Jazira qui se trouvait sur le toit de l’édifice à bureau de la chaîne à Bagdad le 8 avril 2003, date à laquelle un avion de guerre US l’a mitraillé. Il a été tué. Sa veuve, Dima Tahboub, m'a dit: « La haine engendre la haine. Les États-Unis ont dit qu'ils faisaient cela pour mettre en déroute le terrorisme. Mais qui est maintenant engagé dans le terrorisme? »

Il y a aussi l'histoire de Sami al-Haj. Un cameraman à l’emploi d’Al-Jazira qui tournait un reportage sur l'invasion US de l'Afghanistan. Le 15 décembre 2001, alors qu’il était dans une ville pakistanaise près de la frontière afghane, Haj a été arrêté, puis emprisonné en Afghanistan. Six mois plus tard, enchaîné et bâillonné, il a été transporté par avion à la prison US de Guantanamo Bay. Haj a été détenu pendant près de six ans; il a été interrogé à maintes reprises et il n’a jamais été accusé d'un quelconque crime et il n’est jamais été présenté devant un tribunal. Il a participé à une grève de la faim pendant plus d'un an, mais il a été nourri de force par ses geôliers par un tube d'alimentation qu’on lui passait par le nez jusqu’à son estomac. Haj a été soudainement libéré cette semaine. Le gouvernement US a annoncé qu'il était transféré aux mains des autorités du Soudan, son pays natal, et le gouvernement du Soudan n'a pris aucune action contre lui. Il a été transporté d'urgence à une salle d'urgence et il a été vu sur son ancienne chaîne, Al-Jazira:

« Je suis très heureux d'être au Soudan, mais je suis très triste en raison de la situation de nos frères qui demeurent toujours à Guantanamo. Les conditions à Guantanamo sont très, très mauvaises et elles s'aggravent de jour en jour. Notre condition humaine et notre dignité humaine ont été violées et l'administration US outrepassait toutes les valeurs humaines, toutes les valeurs morales et toutes les valeurs religieuses. À Guantanamo, il y a des animaux qui sont appelés des iguanes, que les rats traitent avec plus d'humanité. Mais il y a là des personnes de plus de 50 pays qui sont complètement privées de tous les droits et les privilèges et à qui on ne donne même pas les droits que l’on donne aux animaux. » Il a décrit la profanation du Coran dans le cadre des efforts visant à le briser: « Ils méprisent le Coran, ils en ont détruit à plusieurs reprises et ils posaient leurs pieds sales sur lui. Ils s’assoyaient également sur le Coran tout en essayant de nous mettre en colère. À plusieurs reprises ils ont commis des violations contre notre dignité et nos organes génitaux. » Au moins, un fonctionnaire du Département de la Défense a laissé tomber les accusations.

Asim al-Haj, le frère de Sami, m'a dit dans une interview en janvier dernier concernant les 130 interrogatoires: « Au cours de cette période, tous les interrogatoires portaient sur Al-Jazira et sur une prétendue relation entre Al-Jazira et Al-Qaïda. Ils ont essayé de l'inciter à espionner ses collègues d’Al-Jazira. »

Selon le Comité pour la protection des journalistes, 10 journalistes ont été détenus pendant de longues périodes par l'armée des États-Unis, puis remis en liberté sans inculpation. Il y a quelques semaines en Irak, l'armée US a relâché Bilal Hussein, un photographe de l’Associated Press à qui a été décerné le prix Pulitzer et ce, après l’avoir détenu sans inculpation pendant deux ans. Une fois les militaires ont accusé Hussein d'être un « terroriste opérant dans les médias et qui s’est infiltré chez Associated Press. »

Le Comité indique que 127 journalistes et 50 autres employés des médias ont été tués en Iraq depuis 2003, soit bien au-delà de deux fois le nombre de [journalistes] tués pendant la Seconde Guerre Mondiale. Nous devons rappeler ceci à l'administration Bush: Ne tirez pas sur le messager.

Traduit par Dany Quirion pour Alter Info

Source : http://www.alternet.org/waroniraq/84848/


Jeudi 15 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par biloute le 11/05/2008 03:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est ça "la plus grande démocratie du monde", faut pas oublier leur allié "la seule démocratie au proche et au moyen orient"

2.Posté par cherif ismail le 11/05/2008 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je savais que le motif de l'arrestation de Sami en Afghanistan
Mais ce qui est la raison de sa libération?

3.Posté par mouemina le 11/05/2008 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attitude obscène, ignare, mufle et grossière – telle est l’Amérique le pays le plus puissant du monde et qui exporte sa démocratie aux autres, quelle laideur morale !!
Ce gouvernement si cruel ne produisant que de l’immorale dénué de principes, quel désastre !!

Vive les hommes libres !! vive l’esprit libre !! Vous ne pourrez pas tous les tuer !!
ou les enfermer!!
---------------------------------
" Il a décrit la profanation du Coran dans le cadre des efforts visant à le briser: « Ils méprisent le Coran, ils en ont détruit à plusieurs reprises et ils posaient leurs pieds sales sur lui. Ils s'assoyaient également sur le Coran tout en essayant de nous mettre en colère"

Ma foi c’est une guerre contre l’Islam !! Donc une guerre contre Dieu !!
Quelle turpitude!! C’est une bataille perdue d’avance !!

Parce que l’enseignement musulman (le Coran) élève les hommes dans leurs valeurs
Et s’oppose à leur idéologie libertaire ?? !!

quelle stupidité abjecte!!










4.Posté par jil le 11/05/2008 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez oublier de citer Tayseer Alouni journaliste d'aljazeera , arrêté le 8 septembre 2003 en Espagne pour apartenir a al quaida

5.Posté par un type le 11/05/2008 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils profanent le Coran, donc c'est une guerre contre l'islam, donc c'est une guerre contre Dieu...
Bizarre quand même ce Dieu qui, lorsqu'on lui déclare la guerre, ne se défend pas, et laisse massacrer et torturer ses adorateurs. Il se fout bien de leur gueule, ce Dieu. Je préfère adorer ma femme.

6.Posté par Zorro m.d.s le 11/05/2008 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" Il a décrit la profanation du Coran dans le cadre des efforts visant à le briser: « Ils méprisent le Coran, ils en ont détruit à plusieurs reprises et ils posaient leurs pieds sales sur lui. Ils s'assoyaient également sur le Coran tout en essayant de nous mettre en colère"

Il y a pire comme méthode de torture...et puis un gars qui s enflamme parce que quelqu un s assoit sur un livre il n est pas très net à mon avis, limite il est possible de penser que ce gars est conditionné religieusement...

Al jazira est anti-américaine il me semble, ils veulent quoi? Que leur soit déroulé un tapis rouge?
Les Usa sont ils le seul pays à avoir enfermé des journalistes?



7.Posté par karine le 12/05/2008 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais que fait donc RSF ?
on n'entend pas beaucoup Ménard à ce sujet !

8.Posté par Joss Saroyan le 12/05/2008 01:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Je suis surpris que les États-Unis s’en prennent à Al Jazeera. J’ai le privilège de suivre les nouvelles de CNN et d’Al Jazeera, maitrisant parfaitement les deux langues. J’ai cessé de les suivre parce qu’ils tiennent le même langage. L’information libre et engagée diffusée par AlJazeera est spécieuse. Hélas elle séduit les masses arabes et je ne les blâme pas. En plus d’être contrôlées par les armées de leurs pays respectifs les populations arabes sont abruties par Al Jazeera. Dois- je rappeler que cette chaine émane d’un pays qui avec quelques autres limitrophes dont l’Arabie Saoudite représente un chancre qui ronge et pourrit le monde arabe.
Toutes ces manœuvres contre la presse sont en fait un sérieux coup de pouce à crédibiliser une source de désinformation.

9.Posté par Blablalain le 12/05/2008 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'aimerai bien voir les émissions d' Al jazeera sous titrées en français qd meme ...
blablalain

10.Posté par Mnan le 12/05/2008 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un peu de patience...Plus ils s'élèvent dans l'orgueil et la suffisance, plus la chute sera sévère. "Ils préparent un plan et Dieu prépare Son plan" (Sens d'un verset du Coran).

11.Posté par redk le 12/05/2008 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un type et zorro le nouveau tandeme anti islam profité bien de vôtres lâcheté , c'est beau internet on peu se prendre pour des terreurs, l'anonymat vous permet de vomires vos insanités et votre racisme anti religieux en toute tranquillité, vous êtes en réalité que des cancrelats, votre territoire se trouve dans les caniveaux !!

12.Posté par Aigle le 12/05/2008 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un organisme ultra-nationaliste a réclamé lundi à la Cour suprême d'Israël la révocation des accréditations de journalistes de l'équipe de télévision de France 2 accusée d'avoir "mis en scène" la mort du petit Mohammed al-Dura au début de l'Intifada. ........"Ce recours s'inscrit dans une campagne calomnieuse depuis huit ans suite à l'impact qu'ont eues ces images, une campagne qui vise à délégitimer le travail des journalistes" couvrant le conflit israélo-palestinien, a déclaré Charles Enderlin, le journaliste auteur du reportage et directeur du bureau de France 2 à Jérusalem..........Ofir Tal, l'avocat de la chaîne France 2, a rappelé qu'aucune instance juridique israélienne (ou étrangère) n'avait jusqu'à ce jour conclu à une fabrication, et qu'au contraire, des auteurs de telles affirmations avaient été "condamnés pour diffamation" à quatre reprises devant des tribunaux français ...........Le cabinet d'avocats Shurat HaDin a soutenu pour sa part devant la Cour que les images filmées par un cameraman palestinien de la fusillade de Gaza au cours de laquelle le petit Mohammed avait été tué dans les bras de son père "avaient été mise en scène à des fins de propagande palestinienne". Source AFP
Comprenez vous maintenant de quoi sont capables les sionistonazis ?? Faire de l'ATROCITE COMMISE PAR LEURS ELEVES LES HIMMLER , HEYDRICH , GOEBELS ET CONSORTS CONTRE DES MILLIONS DE PERSONNES DE TOUTES ORIGINES , TOUTES CONFESSIONS , un fonds de commerce pendant plus de 60 ans pour justifier des genocides quotidiens depuis autant d'années n'est pas de la mise en scene , de la propagande à la Goebels mais......les palestiniens avaient ,selon ces immondices , besoin de faire tuer un enfant dans les bras de son pere aux fins de propagande ...Existe t il vraiment des cerveaux à ce point rongés par le MAL ???? EH BIEN OUI !!! LES USA ONT ETE CONTAMINES C'EST TOUT ...

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires