ALTER INFO

La guerre contre l'Iran pourrait être plus près que vous ne le croyez


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Il y a beaucoup de spéculation et de bourdonnement aujourd’hui à Washington qui laissent entendre que le Conseil de sécurité nationale (2) a donné son accord de principe afin de mettre à exécution des plans d’attaque sur un camp dirigé par le groupe iranien Al-Qods, que l'on croit être derrière la formation des militants irakiens. Le camp qui aurait été retenu pour cible est l’un des nombreux camps situés près de Téhéran.


Par Philip Giraldi
The American Conservative (1)
Le 9 mai 2008


danyquirion@videotron.ca
Samedi 10 Mai 2008

La guerre contre l'Iran pourrait être plus près que vous ne le croyez
Le secrétaire à la Défense Robert Gates est le seul haut fonctionnaire qui ait demandé de retarder toute action offensive. La décision d'aller de l'avant avec le projet d'attaquer l'Iran est le résultat direct des préoccupations exprimées au sujet de la détérioration de la situation au Liban où le Hezbollah, un allié iranien, semble avoir pris le dessus sur les forces gouvernementales et semble être en mesure de dominer la situation politique.

La Maison Blanche a contacté directement le gouvernement iranien hier par l’intermédiaire d’une chaîne fournie par les autorités de la région kurde en Irak, qui traditionnellement avait des liens étroits avec Téhéran. Les États-Unis ont exigé que l'Iran admette qu'ils font de l’ingérence en Irak et qu’ils s’engagent également à prendre des mesures visant à mettre fin à leur appui aux divers groupes de militants. Il y avait également un avertissement au sujet de l’ingérence au Liban.

Le gouvernement iranien aurait répondu rapidement, réaffirmant sa position selon laquelle il ne discuterait pas de la question tant que les États-Unis n’auront pas cessé leur propre ingérence en employant des groupes de dissidents iraniens.

Cette perception de l’intransigeance iranienne jumelée à la situation libanaise a convaincu la Maison Blanche qu’un certain « signe » ne laissant aucune ambiguïté devait être envoyé aux dirigeants de l'Iran, probablement sous la forme de missiles de croisière. Nous pouvons présumer que l'attaque sera une « cible précise » et autant que possible limitée et dirigée de manière à cibler uniquement un groupe al-Qods, afin d'éviter des victimes parmi les civils.

La décision de mettre à exécution les plans d’une attaque n'est pas définitive. Le président des États-Unis doit encore donner l'ordre de lancer l’attaque lorsque tous les préparatifs auront été réalisés.

Traduit par Dany Quirion pour Alter Info

Source : http://www.amconmag.com/blog

NDT : Les textes ci-dessous et la photo qui accompagne l’article sont tirés de l’encyclopédie Wikipédia.

(1) The American Conservative est une revue américaine d'opinion bimensuelle [ndt: et aussi un site Internet], fondée en 2002. La revue défend une vision traditionnelle de la politique, anti-guerre, et paléo-conservatrice, opposée au néo-conservatisme, tout en étant lié au courant paléo-libertarien.
La revue a ouvertement soutenu le candidat républicain Ron Paul lors de l'élection américaine de 2008, mais n'a pas soutenu de candidat en 2004. Lors de l'élection législative de mi-mandat de 2006, elle a appelé ses lecteurs à voter pour les candidats du Parti Démocrate, par opposition à la politique de George W. Bush.
Outre ses fondateurs, les principaux contributeurs de The American Conservative sont (ou ont été): Paul Craig Roberts, Tom Tancredo, Robert Novak, Samuel Huntington, Norman Mailer, Uri Avnery, Lou Dobbs, ou encore Rod Dreher.

(2) Le Conseil de sécurité nationale est une organisation administrative dépendant directement du président des États-Unis. Il a un rôle de conseil, de coordination et parfois d’impulsion sur les sujets de politique étrangère, de sécurité nationale, et plus généralement sur l’ensemble des questions stratégiques. Il est en cela un acteur peu connu, mais majeur, parfois prédominant, de la politique étrangère des États-Unis.
Il réunit statutairement le vice-président, le secrétaire d’État (équivalent du ministre des affaires étrangères dans les autres pays), le secrétaire à la Défense et le conseiller à la sécurité nationale autour du président.

(3) Photo : Une réunion du Conseil de sécurité nationale le 5 juillet 2006. Voisin de Condoleezza Rice, vous reconnaîtrez l’ancien secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, aujourd’hui remplacé par Robert Gates.


Jeudi 15 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par cherif ismail le 11/05/2008 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui
États-Unis grève le Hezbollah par l'Iran

L'Iran a terni l'image de l'Amérique au Liban au cours des derniers jours pour l'Amérique et à jouer une réaction appropriée à ce type de comportement est inacceptable

2.Posté par diogène le 11/05/2008 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les sans-voix

Comment se fait-il que les gens qui ont faim, ceux qui ont le rmi ou les handicapés, soient pour la guerre ? Ou ne disent rien … Alors qu’ils auraient bien besoin de ces moyens et ces efforts pour survivre ! Et bien je ne vois que 3 choses : soumission ! Schizophrénie sociale, et endormissement !!
L’ARGENT N’EST PAS HUMAIN : IL EST REPTILIEN !

3.Posté par pictoris le 11/05/2008 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'y a plus que les modalités militaires à mettre en place. La décision est prise. Les USA ne peuvent plus reculer : 43000 hommes US inaptes au combat en Irak et en Afghanistan (Source Pentagone), Le Pakistan qui est figé, les Talibans insaisissables, La milice de Sadr qui marque des points en Irak (la trêve lui permet de se réarmer et de se réorganiser) et le Hezbollah qui prend le Liban de force, en fait qui se met en ordre de bataille tourné vers Israël. Les alliés de la Syrie viennent de marquer des points. Et la plupart des pays arabes modérés qui en ont marrent des USA et qui ont dit "merde" à Condolisa Rice lors de sa dernière tournée. Enfin, la Chine qui attend la fin de ses JO pour prendre des positions plus radicales (ce qui ne les empêche pas d'armer tous les béligérants). Même BlackWater USA retire ses hommes sur la pointe des pieds comme les américains contre la demande du Général Petraeus ! Il faut vous réjouir bonnes gens, de l'argent en plus pour les handicapés ? Oui, à condition qu'ils n'utilisent plus de pétrole (qui sert aussi à la production de nourriture, du plastique, des déplacements ...). Bref, les handicapés vont avoir des dollars qui ne valent plus rien et ils vivront dans des grottes. Les guerres ont de très mauvaises raisons mais parfois elles sont nécessaires. Tient, comme les aides humanitaires : on ne donne jamais d'argent aux pays qui en ont besoin. On fait tourner nos entreprises qui fournissent en besoin ces pays. Donc, l'argent humanitaire est utilisé à faire tourner ... notre économie. La pollution et l'efficacité humanitaire ? Lors du Tsunami, on voulait envoyer par avion cargo des briques en ... Inde, à Madras ! Ils savent très bien fournir des briques en Inde ... Ce pays a refusé. Dommage pour les compagnies cargo (ça fait cher le prix de la tonne de briques) et les briqueteries occidentales !

4.Posté par Wallafurby le 12/05/2008 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas oublier que ce sont les États-Unis qu'ils font leur propre terroriste afin de mener le monde occidentale à un nouvel ordre mondiale via la CIA. Et ce dans le but de nous effrayer et d'accepter d'être soumis à n'impore quel prix. Mais ils ont déjà perdu à cause de leur hypocrisies et de leurs complots pour placer des dictateurs dans des pays (chili, argentine, nicaragua, etc.) Bref, les États-Unis sont sur le point de tomber mais pour qu'ils soient bien vu par le monde entier, les États-Unis doivent reconnaître leurs erreures (mensonges, propagande) et leurs crimes(attentats, assassinats, dictatures) passé pour être "aimer" du monde.

5.Posté par MIJEON Amaury le 12/05/2008 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop de discours ne servirait à rien.

Cela fait déjà des mois que nous ne cessons de dire et d'affirmer qu'une guerre entre les USA et l'Iran est inévitable et qu'elle va se produire très tôt.

Comme je le répète,
Bush et son entourage sont totalement imprévisibles!

Bush n'acceptera pas une inaction à la fin de son mandat.

De plus,
je parie qu'il sera assassiné suite à l'extraordinaire bourbier iranien.
J'estime que les plans de ces organisations vieillissantes va butter dans une stratégies de chaos mal planifiée.

Le retrait de l'organisation des combattant du peuple iranien de la liste des organisations terroristes est une preuve de leur démarche stratégique à l'encontre de la RII.

Mais je trouve totalement idiot,
le fait de vouloir lancer des missiles de croisières sur des camps en Iran,
afin de lancer un signal fort à la RII.
Cette action amènera les USA dans la position d'état agresseur.
Et non agressé!
Une dé-légitimité international.
Vu la situation au Liban,
en Afghanistan,
et en Irak;
le risque n'est pas plus dépourvu en Iran!

Les conséquences d'une action éventuellement doublé avec Israël seront ingérable.

6.Posté par un type le 14/05/2008 03:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dites donc, alterinfo... là ça devient franchement lourd: déjà lorsque Tony Blair a du quitter son poste, vous annonciez la guerre contre l'Iran avant la fin de son mandat. Et plein d'autres fois que je ne saurais citer. Cette guerre, vous nous l'annoncez comme imminente depuis bientôt 3 ans minimum, tout comme le collapse final du système économique, qui s'est selon vous déjà passé 3 ou 4 fois, suivant les dates que vous aviez transimises..
Sachez que chaque fois que vous annoncez un tel évênement, et qu'il ne se produit pas, vous perdez un peu de votre crédiblité, et vous semblez être de ceux qui s'amusent à jouer avec les peurs de la population. Dommage.

7.Posté par belh le 14/05/2008 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a beaucoup trop de grains de sable dans la stratégie des envahisseurs US, aujourd'hui la donne a changer et le vent a tourner en leur defaveur.
Ils voulaient prendre le Hezbollah en tenaille pour une futur confrontation et les voila carrement exclu du jeu grace à la clairvoyance de Monsieur Nassrallah.
Il faut savoir que sans la traitrise des dirigeants Arabes ils n'auraient pu rien faire au moen-orient, de toute façon leur heure approche.
Aucun d'eux n'a exprimer une quelconque contestation lors de la lache attaque d'Israel en 2006 qui a fait des milliers de morts innocents face au Liban et aujourd'hui ils accourent comme des POULES lorsque le Hezbollah contôle un quartier de Beirouth, heureusement que le ridicule ne tue pas.
Messieurs les dirigeants Arabes c'est en 2006 qu'il fallait defendre Beirouth et le Liban, vos peuples vous haïssent car vous êtes des lâches et de vulgaires serpillères sans aucune credibilité, bientôt ils vous presenteront la note.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires