Géopolitique et stratégie

La formation d’une organisation des pays exportateurs de gaz, proposée, par le Guide suprême de la Révolution islamique


La proposition du Guide suprême de la Révolution islamique sur la formation d'une organisation des pays exportateurs de gaz, avancée, lors de sa rencontre avec le Secrétaire de la sécurité nationale russe, a eu de vastes répercussions au sein des milieux politiques et médiatiques du monde, notamment, les médias russes.


IRIB
Jeudi 1 Février 2007

La formation d’une organisation des pays exportateurs de gaz, proposée, par le Guide suprême de la Révolution islamique
L’honorable Ayatollah-ol-Ozma Khameneï a souligné que l’essor de la coopération russo-iranienne se traduirait par de nombreux acquis positifs. « L’Iran et la Russie peuvent être, a-t-il rappelé, deux partenaires complémentaires, dans les domaines, politique et économique, à l’échelle régionale et internationale. » L’autre point important, évoqué, par le Guide suprême de la Révolution islamique, est le fait que l’Iran et la Russie disposent de la moitié des ressources gazières du monde et qu’ils peuvent former une organisation, à l'image de l’OPEP, pour les pays exportateurs de gaz, ce qui serait, sans aucun doute, un grand pas, pour faire face aux politiques unilatérales américaines, dans le domaine de l’énergie.

La réaction positive, aussi bien, à l'intérieur qu’à l'extérieur, à la dite proposition, témoigne du rôle que la formation d’une telle organisation pourrait jouer dans les équations énergétiques internationales. Tout cela montre que le dossier de l’isolement économique et politique de l’Iran a été mis aux oubliettes, malgré tous les efforts, déployés, par les Etats-Unis et certains pays européens.

Non seulement,la Russie, la Chine et la plupart des pays en voie de développement sont opposés aux efforts américains visant à intensifier les sanctions contre l’Iran, mais encore, les grandes compagnies européennes, qui n’ont pas accepté les contraintes qu'impose la résolution 1.737, poursuivent leurs coopérations économiques avec la RII. Et, déjà, la nouvelle sur la signature d’un contrat d'un montant de 13 milliards de dollars, concernant la production de gaz, entre l’Iran et les deux géants pétroliers Shell et Rapsol, a été perçue comme un grand choc, pour ceux qui s’opposent au progrès et au développement de l’Iran. En tout état de cause, la proposition du Guide suprême de la Révolution islamique met, clairement, en évidence la place inébranlable qu'occupe l’Iran, dans les équations mondiales, et le fait qu’il est impossible de lui imposer des sanctions.


Jeudi 1 Février 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires