Politique

La fission Obama


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Février 2011 - 03:59 Ce que j’ai dit à Stuttgart

Jeudi 14 Janvier 2010 - 10:59 Turquie-Russie : amour et tubes


On semble l'oublier mais l'Iran, dans son histoire, a été, malgré lui, à l'origine de la civilisation occidentale. C'est en effet de leur victoire sur l'empire perse surpuissant que les anciens grecs ont développé leur suprématie politique et culturelle, et posé les fondations de la civilisation occidentale. Et ce qui opposait ces deux armées, nous dit Hérodote, était que l'une surpuissante en nombre, la perse, obéissait servilement à son chef, et que l'autre faible en nombre, la grecque, plaçait la loi au-dessus du chef.


Alcmeonis@aol.com
Dimanche 21 Juin 2009

La fission Obama
La civilisation héllenico-occidentale est donc née de la victoire de la loi librement établie sur la force despotique. Ce rapport de forces est aujourd'hui inversé, l'hyper-puissance américano-occidentale bafoue le droit international et l'ONU pour provoquer une guerre contre l'Iran, comme elle l'a fait contre l'Irak, et l'Iran y résiste en proclamant la légalité de l'AIEA, auquel il se soumet, et du Traité de Non-Prolifération, qu'il a entériné. Tout se passe comme si ce conflit occidentalo-perse qui a fait naître ladite civilisation surgissait à nouveau, inversé, pour la faire mourir. Il faut bien voir qu'une victoire de la loi et du droit, dans ce cas, ne serait pas une victoire occidentale !! C'est en niant ce paradoxe par la force que l'Occident court à sa perte. Mais tant que cette force vaincra, comme en Irak, la propagande médiatique masquera obstinément ce terrible paradoxe. Disons-le tout net, l'Occident n'est plus porteur des valeurs qui l'ont fait naître. Et cette vérité apparaîtra nettement en cas de victoire du droit international dans ce dossier iranien. Cette guerre n'est voulue, au fond, que pour masquer cette insupportable vérité : le triomphe de la loi et du droit ne peut se produire qu'en venant à bout du despotisme occidental. Le temps où le despotisme était forcément et invariablement oriental est révolu. L'ultime prétexte de la guerre en Irak était encore l'élimination du despote Saddam Hussein. Mais dans le cas de l'Iran, Ahmadinejad a été élu légalement et se plie encore légalement aux contrôles de l'AIEA. Ajouter à cela le soutien de la Russie et de la Chine, la possibilité d'une guerre devient plus qu'improbable. Evidemment la Chine, l'Iran ou la Russie ne sont pas des modèles de démocratie, loin s'en faut, mais si l'Iran se dote d'une industrie nucléaire et parvient à éviter la guerre jusque là, le respect du droit et de la loi passeront aussitôt du côté oriental. Et le non-respect de ceux-ci passera inéluctablement du côté occidental. Sans le respect de la loi il n’y a plus de liberté, ou alors elle ne devient accessible qu’aux plus forts (la fameuse loi de la jungle). L’enjeu de cette affaire iranienne est profondément civilisationnel. C’est toute la notion de liberté qui est en crise. Tout comme un bateau sans gouvernail part à la dérive, une liberté qui ne s’applique à aucune direction finit par se fourvoyer, et c’est cette liberté finissante que défend aujourd’hui l’Occident obstinément. Certes les dogmes orientaux écrasent plus qu’ils n’encouragent la liberté, mais une nouvelle liberté, celle qui consiste à se fixer librement une direction et à s’y tenir, a plus de probabilité d’éclore en Asie qu’en Occident. Et cette probabilité sera décuplée si le droit triomphe dans l’affaire iranienne. Les Etats-Unis se sont déjà enlisés en Irak, une nouvelle guerre contre l’Iran et la Syrie serait suicidaire. Mais une absence de guerre, la victoire de l’Iran, sonnerait également le glas de l’impérialisme américain. La moins pire des issues serait une négociation voire un rapprochement avec l’Iran et, par voie de conséquence, un éloignement d’Israël. Certes, la fusion entre les Etats-Unis et Israël est telle que seule une fission nucléaire pourrait les séparer ! Et les sauver !! Cette fission s’appellera-t-elle Obama ?


Dimanche 21 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par ichtar le 21/06/2009 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trés bonne article , 5 étoiles

2.Posté par élias le 24/06/2009 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

excellent article. Sans commune mesure avec la factualité journalistique stérile. Un grand coup de massue dans la propagande hystérique et stupide.

3.Posté par pierre le 24/06/2009 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article très intéressant, qui replace la question dans un contexte historique. Espérons que le président Obama saura durablement s'écarter de la conception à géométrie variable du droit international imposée au monde par son prédécesseur.

4.Posté par Noured.. le 03/07/2009 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

excellent article, tres bien documenté. Les lois dites internationales ne sont imposées qu'aux pays du Tiers monde.. Les pays forts comme les pays occidentaux la Russie la Chine et surtout Israel peuvent commettre des crimes contre l'humanité dans l'impunité totale .Aujourdhui seule la loi du plus fort prévaut. Frantz Fanon a bien compris l' Occident qui parle constemment des droits de l' homme et qui tue l'homme dans tous les coins de rue. La paix n'est pas pour demain tant que les lois internationales ne sont pas audessus de toutes les nations y compris les E.U et Israel.

5.Posté par carla le 05/07/2009 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On a beaucoup parlé du déclin de l'Occident, désormais il faut parler de sa chute.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires