MONDE

La fin du « tout est permis » ?


Un Etat qui a déclaré avec arrogance être une « lumière pour les nations » est devenu un symbole d’agression, de crimes de guerre, et de discrimination ethnique et religieuse, écrit As’ad Abu Khalil.

As’ad AbuKhalil - Al Jazeera


As’ad AbuKhalil
Jeudi 5 Novembre 2009

10 janvier - Manifestation à Barcelone contre les crimes israéliens à Gaza - Photo : AP
10 janvier - Manifestation à Barcelone contre les crimes israéliens à Gaza - Photo : AP

Plus de 60 années après avoir été fondé en lieu et place d’une nation existante, Israël fait face à d’inhabituelles circonstances.

Cet Etat a amassé un énorme arsenal d’armes de destruction massive et a construit un appareil militaire impressionnant (en grande partie grâce à des soutiens extérieurs venus d’abord de France puis des États-Unis). Il a aussi remporté des guerres successives contre les régimes arabes.

Pourtant, Israël fait face à de nombreux défis politiques et même existentiels. Un Etat qui a déclaré avec arrogance être une « lumière pour les nations » est devenu un symbole d’agression, de crimes de guerre, et de discrimination ethnique et religieuse.

Un Etat qui a toujours bénéficié du soutien américain pour maintenir sa supériorité militaire sur les régimes arabes a été humilié par quelques centaines de jeunes combattants sur le champ de bataille du sud-Liban en 2006.

Un Etat qui se vante depuis des décennies des compétences et de la supériorité de son appareil de renseignement, a loupé une tentative d’assassinat contre Khaled Mishaal, le dirigeant du Hamas, et ont enlevé un agriculteur libanais en 2006 parce que son nom était Hasan Nasrallah (et il a fallu des « experts » israéliens et plusieurs jours pour réaliser que ce n’était « pas le bon » Hasan Nasrallah).

Un Etat qui a signé des traités de paix avec plusieurs régimes arabes et qui entretient des relations secrètes avec beaucoup d’autres, reste haï par le public arabe et musulman.

Il semble que plus Israël devient fort, plus il devient impuissant à faire changer son statut dans la région.

L’opinion dans le monde a changé

Le rapport Goldstone n’a fait qu’ajouter aux problèmes d’Israël.

Israël a d’abord compté sur les États-Unis pour couvrir ses crimes de guerre et les Etats-Unis se sont toujours précipités, que ce soit au Nations Unies ou au Congrès, pour sauver Israël de la condamnation et la honte.

Les États-Unis ont le plus souvent utilisé leur droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies au bénéfice d’Israël.

Israël a compris, en particulier depuis la Guerre froide, qu’il pouvait toujours compter sur son allié américain pour le sauver de poursuites internationales pour crimes de guerre, pouvant en particulier venir de la Cour pénale internationale (CPI).

Mais Israël est également conscient que l’opinion publique à l’égard d’Israël a changé partout dans le monde. Même le gouvernement turc (un allié stratégique clé depuis des décennies) a été obligé de prendre ses distances, en grande partie pour répondre aux pressions de son opinion publique.

L’opinion publique dans les pays européens a changé en faveur des Palestiniens, même dans les pays - comme l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, la Suède et le Danemark - où le soutien fanatique à Israël a été une constante politique de la part des gouvernements depuis des dizaines d’années.

Les votes concernant Israël à l’Assemblée générale des Nations Unies sont tout à fait indicatif. Année après année, Israël se retrouve dans un petit groupe qui comprend les États-Unis, les Îles Marshall et la Micronésie. Le reste du monde est de l’autre côté, bien que certains alliés européens des Etats-Unis s’abstiennent souvent de voter par peur de mesures de rétorsion.

Erreur de calcul

Quand Israël a demandé l’aide des États-Unis, l’administration de Barack Obama, le président américain, a cru que la question serait simple.

Mahmoud Abbas, le président palestinien, ne peut refuser aucune demande venue des États-Unis, peu importe l’humiliation imposée. Ainsi, M. Abbas a succombé aux pressions américaines et a demandé à son ambassadeur à Genève d’écarter tout débat sur le rapport Goldstone au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Les Etats-Unis (et le régime d’Abbas, ironie du sort) ont fait un mauvais calcul. Ils ne se rendaient pas compte qu’il y avait des limites que même la direction du Fatah ne pouvait franchir. Mais, il était trop tard pour inverser la tendance : Le gouvernement israélien a dû choisir entre permettre à la discussion d’aller de l’avant ou saper la crédibilité - ou le peu qu’il en reste - du régime d’Oslo de Ramallah.

Et Israël est confronté à d’autres dilemmes sur cette question. Il peut insister en disant que le rapport est partial, mais cette fois il ne peut pas accuser son auteur d’antisémitisme. On ne peut pas accuser Goldstone de sympathiser avec l’islam ou l’intégrisme islamique. Le juge, comme sa fille en a informé les médias israéliens, est un sioniste qui se soucie Israël, mais les preuves de crimes de guerre ont été écrasantes.

Le gouvernement israélien ne peut pas recourir à la propagande avec les clichés utilisés pendant des décennies au complet mépris des lois et du droit au niveau international.

Les États-Unis ne devrait pas pouvoir tirer Israël d’affaire cette fois-ci, car de nombreux pays ont vu de leurs yeux les scènes de l’agression brutale contre Gaza et sa population civile.

Un nouveau cadre moral

Israël sait aussi qu’il y a un nouveau cadre moral qui émerge au niveau international : un cadre qui a produit la CPI, aussi faible qu’elle puisse encore être.

La capacité d’Israël à lancer des guerres et des invasions, sans aucun égard pour le droit international ou la moindre morale de base sera plus limitée dans le temps, même si le soutien américain à Israël reste constant.

L’Union Européenne a fait avancer l’idée d’une intervention internationale au nom d’une morale internationale dans les cas où des crimes de guerre se produisent, surtout s’ils se répètent sur une même modèle sur toute une période.

Il est possible que la sauvagerie des attaques israéliennes sur le Liban en 2006 et sur Gaza en 2008, puissent être plus difficile à renouveler dans l’avenir, ce qui ne fera qu’aggraver la situation problématique d’Israël, un État qui a toujours considéré que seule la force brute peut résoudre ses problèmes.

Israël prétend (comme les États-Unis) qu’aucun organisme international n’a le droit d’enquêter, de lancer des poursuites ou de juger sa conduite de la guerre parce qu’elle est une « démocratie ».

Cette ligne de défense a une faible résonance aujourd’hui, et pas seulement parce que le racisme de l’Etat d’Israël (qui se manifeste à plusieurs niveaux : au gouvernement et dans le discours officiel) est plus visible, mais aussi parce que la conduite de la guerre israélienne ne se distingue pas de celle des régimes les plus brutaux. Israël ne peut pas non plus faire valoir d’enquêtes internes crédibles sur le comportement de ses forces armées.

Des champs de bataille aux tribunaux

Il est peu probable que la défaite du projet sioniste qui se passera dans la façon dont les Arabes ont espéré depuis des décennies. Toutefois, il est possible - surtout si les États-Unis perdent leur suprématie internationale - qu’Israël puisse être forcé de reconnaître les aspirations politiques fondamentales des Palestiniens, et même leur droit au retour, sur injonction de la communauté internationale.

Les options israélienne options, excepté les invasions et les bombardements brutaux, sont en nombre plutôt limité.

L’ironie de la situation est que l’influence d’Israël n’a pas grandi en même temps que sa puissance militaire, et sa puissance militaire n’a pas réussi à faire une brèche dans le rejet populaire d’Israël dans la région.

De toute évidence, les Arabes - du moins la populaire à défaut des régimes - ne sont toujours pas prêts à accepter les diktats israéliens et les « faits accomplis sur le terrain ».

Il est possible que la prochaine phase du conflit israélo-arabe puisse se déplacer du champ de bataille vers les organisations internationales et les tribunaux. Dans un tel cadre, la supériorité militaire israélienne est plutôt obsolète.

(JPG)
As’ad AbuKhalil

* As’ad AbuKhalil est professeur en sciences politiques à la « California State University, Stanislas », et auteur du blog Angry Arab

 Al Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à :

http://english.aljazeera.net/focus/...
Traduction : Nazim
http://www.info-palestine.net/


Jeudi 5 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Brigitte le 05/11/2009 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une analyse qui se tient.

2.Posté par AJ le 05/11/2009 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très pertinent !

3.Posté par Le Kabyle le 05/11/2009 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les peuples de la région ont 3 paramètres qui seront décisifs dans l'anéantissement de ce cancer de l'humanité:
1------le temps;
2------l'espace ;
3------le nombre.
Jamais les peuples de la région n'oublieront le génocide au phosphore blanc et 60 ans de souffrance et de massacres !

4.Posté par TheTruth le 05/11/2009 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tres bonne analyse qui résume bien la situation.

5.Posté par VIRGILE le 05/11/2009 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La "force" des imposteurs sionistes ne vient que du Mensonge sans cesse répété telle la méthode "Couet". Mais cette "hypnose collective" à des limites que Dieu instaurent.

L'Anti-Christ a été prophétisé et ne soyez pas étonné que cela s'accomplisse car contrairement a l'antique Serpent, Dieu ne ment pas...Il y a un féroce combat spirituel dans les Cieux et les talmudo-sionistes n'ont aucune chance d'en être les vainqueurs !C'est du bluff !

Le sionisme n'est qu'un produit temporaire, comme le marxisme, le freudisme, la "libéralisme", le nazisme et autres formes de fascisme. Tout cela sort de Babylone et plus exactement de sa "bible", le Talmud de Babylone, "mère de toutes les prostitutions" pour reprendre une expression biblique appropriée en cette fin tragique des Temps (de ce monde inique et apostat). Malheureusement, ce cancer s'est métastasé et beaucoup en meurt, faute de foi dans le Messie. Tous sont appelés et peu sont élus...L'heure du Jugement approche...

Le rêve de ces talmudistes (comme les Bauer-Meyer dit Rotschild, etc.) est de "bâtir" cette Tour de Babel sous la fausse appellation de Temple de Salomon (en lieu et place d'Al Qod). Le "projet" (NWO) est bien avancé, PSS ou non ! C'est en réalité l'instauration du Grand et Satanique Kahal...Anti-Christ, tel qu'il est déjà prophétisé. Leur terrible chute finale également et cela sera chaud pour leurs fesses avec des âmes tourmentées éternellement. C'est leur "choix" ! Vanité des vanités dit l'Ecclésiaste, l'homme n'est que poussière.

Sans Loi, sans Foi, l'homme est PIRE qu'un animal. L'animal à "ses lois" et ne tue pas pour tuer et encore moins pour dominer sur "Dieu" et son "prochain" ! J'aime les animaux !

C'est l'œuvre du Serpent et de ceux qui le suivent. Pédagogiquement, L'Eternel nous montre les "œuvres" des faussaires qui sont "réprouvés". Nous sommes seulement au commencement des grandes Tribulations. Seulement le commencement. Pour ceux qui "entendent" le souffle d'Amour de Dieu, il n'est jamais trop tard pour "changer de pente".

Que Dieu, dans son infinie Miséricorde, vous garde et vous édifie vers la Splendeur de sa Vérité en Yéshua, notre tendre Sauveur.





6.Posté par dik le 05/11/2009 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mahmoud Abbas, piètre président de l'AP, vient d'annoncer il y a quelques heures qu'il ne se représentera pas aux élections qu'il a prévu le 24/01/2010, date de la fin de la prolongation d'un an de son mandat. Ces élections devraient être reportées à Juin 2010 si, d'ici le 24/01, il y a eu réconciliation entre le Fatah et le Hamas.

Dans son discours de retrait des élections, Abbas n'a pas manqué d'enfoncer le clou vis-à-vis du Hamas en ménageant son allié israélien, les conditions posées pour maintenir sa candidature étant vraiment banales sinon dangereuses concernant Al Qods.

Le hic, c'est que la réaction de H. Clinton était à quelque chose près :"Bon débarras"!

Ces nouvelles interviennent le soir-même du vote de l'AG de l'ONU sur le rapport Goldstone. Israël, de son coté, multiplie les mises en scènes ridicules en piratant des bateaux destinés à la Syrie prétendant qu'ils transportent des armes iraniennes pour le Hamas et Hezbollah!

Tout ces cirques pour détourner l'attention sur le rapport Goldstone! Mais comme l'affirme l'auteur de cet article, Israël est désormais au pilori. Ses crimes perpétrés impunément depuis des décennies dépassent l'entendement. Le compte à rebours a commencé.

7.Posté par Predication & Gros Bisous le 05/11/2009 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ le kabyle
la campagne de libération de la Palestine n'a pas de limite, ET N'EN CONNAITRA AUCUNE !

voilà comment résumer la situation :
MAINTENANT, PARTOUT, TOUT LE TEMPS ! NOW, EVERYWHERE, FOREVER !

Diaboliques et cannibales, les sionistes maléfiques seront traqués jusqu'au Jugement par les prophètes de Dieu ..

8.Posté par VIRGILE le 05/11/2009 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut dik

Tu cites à juste titre H. Clinton et son "bon débarras" !. La Maison Blanche n'est que le pantin des talmudo-sioniste et leur Plan est bien d'éliminer les Palestiniens (exterminations, déportations, famines, maladies, etc.) selon de fausses interprétations talmudiques qui vont à l'encontre même de la Torah et de la Bonne Nouvelle en Yeshua, le Roi d'Israël ad vitae eternam. Il est bon de rappeler que "Dieu est Amour" et "qu'aimer ses ennemis" est également un Commandement !!!

Le clan Clinton, c'est du jésuite sauce occultisme, purs produits talmudiques ! De plus, c'est une femme "Rebelle" , une Jézabel selon l'expression biblique et elle sera "cramée" comme les autres !

FACULTATIF, pour croyants !:
Et comme bibliste, je ne résiste pas à la "tentation" de vous rappeler qui est "Jézabel"
Jézabel ( S., F., J., T.). - 1. Fille d’Ethbaal, roi des Sidoniens, et précédemment prêtre d’Astarté #1Ki 16.31 (Con. Apion. 1.18) elle épousa Achab, roi d’Israël. Douée d’un caractère masculin, elle fit de son mari ce qu’elle voulut. Fervente adoratrice de Melqart, le Baal tyrien, elle luttait contre le culte de l’Eternel, le Dieu d’Israël et ne tolérait pas d’autre religion que la sienne. Pour plaire à sa femme, Achab éleva à Samarie un temple et un autel consacrés à Baal ainsi qu’une statue représentant l’Astarté phénicienne #1Ki 16.32, 33 Bien qu’elle ne fût que l’épouse du roi, Jézabel fit tuer tous les prophètes de l’Eternel qu’elle put faire arrêter (18.4-13), et elle se proposait de mettre à mort le prophète Elie (19.1-2). Elle perpétra le meurtre judiciaire de Naboth, en agissant à la place du roi, qui ensuite excusa le crime (21.1-22). "Les chiens dévoreront Jézabel près du rempart de Jizreel," tel fut le jugement de Dieu contre cette femme, à cause de ces forfaits et d’autres violations de la loi morale (21.23). La prophétie s’accomplit. Onze ans après la mort d’Ahaz, Jéhu exerça une vengeance impitoyable sur les membres de la famille royale; Jézabel mit du fard à ses yeux, se para la tête, se montra à une fenêtre, et cria à Jéhu: "Est-ce la paix, nouveau Zimri, assassin de son maître?" Jéhu ordonna qu’on la jette en bas, et il la fit fouler aux pieds par ses chevaux. Peu après, se souvenant qu’elle était fille de roi, il ordonna de l’ensevelir; mais les chiens, qui dévorent les immondices dans les villes orientales, n’avaient laissé de Jézabel que le crâne, les pieds et les paumes des mains #2Ki 9.7, 30-37 -

2. Femme mentionnée dans la 4e des lettres aux 7 Eglises #Re 2.20-23 se disant prophétesse, elle entraîne des membres de la communauté chrét. de Thyatire à se livrer à l’impureté et à manger des viandes sacrifiées aux idoles. Le nom de Jézabel est ici symbolique; il devint le type des personnes, nomb. dès les 1ers s., qui corrompent l’enseignement et la vie normale de l’Eglise, cherchant à unir l’Ev. aux cérémonies imitées du paganisme.


9.Posté par simplesanstete le 05/11/2009 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a surtout le MAIS SI, les 1ers de la classe sont un EXEMPLE pour le reste du monde en terme d'IMAGE, la démocratie ultime biblique, des conformistes universels qui donnent L'EXEMPLE de perfection et de propreté aux milieu des SAUVAGES dixit Attila alors ce peuple VERITABLE et UNIQUE: une identité + une religion souffre d'un complexe aussi unique, celui d'être carrement l'envoyé de dieu, ils finiront evidemment comme leur fils jésus et cette fois ils SE crucifieront EUX MEMES, ils sont PRISONNIERS du mythe QU'ILS ONT CREE ce sont des gens qui font LEURS DEVOIRS tous les jours, de petites têtes a claques très intelligentes et psycho narcissiques, question pour un champion MAIS ils n'ont point D'ESPRIT que de l'humour et de l'auto dérision, rira bien qui pourrira le DERNIER, wait & see
exemple de leur plaisanterie"dans la vie l'argent n'est pas tout, l'amour est tout ,HEUREUSEMENT j'aime l'argent" c'est drôle n'est ce pas ce n'est pas un hasard si les romains les ont condamné a l'usure métier de damné pour les chrétiens eux seuls pouvaient assumer l'enfer universel de l'argent et comme disait Pascal"dieu aurait il fait le monde pour le damner?"ce sont tous des Dr Follamours rappelez vous des images de ses enfants signants les obus a destination du liban, ABSENCE totale de culpabilité, ils font leurs devoirs, FASCINANT le pendentif c'est bien sur l'AMERICAIN DREAM et le complexe militaro/hollywoodien, THE PERFECT WEDDING, ainsi soit il tel est le nom d'un très vieux FILM (Chedid)

10.Posté par VIRGILE le 05/11/2009 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ simplesanstete, salut,

Il y a une confusion avec l'argent et les usuriers. Bibliquement, l'argent n'est pas une malédiction et l'Eternel sait être généreux, sans mesure !
La confusion vient de ce que l'argent doit rester un moyen et non une fin. C'est effectivement l'Amour notre "fin", qui est l'Alpha et l'Oméga de toute la Vie. Les "rampants" ne pensent qu'au ventre et à la poussière qu'ils formatent en or et plastique avec du silicium ! L'argent virtuel, électronique, va remplacer tout "ça" et rien ne pourra être vendu et acheté sans cette "marque de la Bête".

Les talmudo-juifs sont malheureusement prisonniers de leurs "lois". Ils n'ont que deux issus. Soit de les violer, s'en débarrasser, sur les traces du faux Messie Sabattaï Tsevy et de la psychanalyse freudienne (Freud était autant Anti-Christ qu'Anti-Mosaïque, le Créateur n'étant qu'un mythe !!!). De là, préside l'Ecole de Léo Strauss qui "anime" la Maison Blanche et autres nids de vipères talmudistes de par le monde. Ces fléaux sont nécessaires...et c'est Dieu qui y mettra fin en son temps lorsque tous les "Gentils" seront sauvés (Romains 11:25).

Soit la réelle libération des ces "lois" par la Puissance de l'Amour manifestée en Yeshua, le Roi d'Israël. Si tous sont appelés, peu le "saisisse" ! Et sans Commandement d'Amour, ces talmudistes se comportent comme un TGV sans rail, un bolide sans volant, fonçant "toujours plus" sur tout ce qui bouge avant la Grande Agonie finale, tel le taureau mis à mort dans une somptueuse corrida...Mais d'ici-là, que de carnages, que d'immondices !

Bien à vous

11.Posté par raoul le 06/11/2009 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le danger theologique et les illustrations malsaines:
1) A Virgile: Le mélange theologie/politique c'est toujours ffait au dépens des êtres humains, on diabilise des hommes en leur collant une foction historico theologique et ensuite il suffit de laisser mijoter tout ce que l'homme est capable de produire comme haine, comme jalousie... ci les juifs ailleurs les nors ou les arabes ou les indiens...
2) je trouve l'illustartion puante 'croix gammée sur fond bleu/ blanc) il ne me semble pas qu'elle fasse progresser l'amour entre les etres humains... Elle decrit cette volonté de provoquer , de salir en multipliant les amalgames

12.Posté par dik le 06/11/2009 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@raoul

Vous dites "Le mélange theologie/politique... ici les juifs ailleurs les noirs ou les arabes ou les indiens...

1) Les juifs sont de religion juive, par contre, être noir, arabe ou indien n'a rien à voir avec la religion
2) Le fond bleu blanc est effectivement le seul à même de recevoir la croix gammée, car les israéliens sont les apprentis sorciers des nazis et n'ont absolument rien à voir avec le Moyen-orient et encore moins avec Abraham!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires