Histoire et repères

La destruction de Bagdad... par les Mongols


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 19 Mars 2019 - 08:45 Le jour où le colonialisme capitula



S. Ben Mansour
Lundi 8 Avril 2013

La destruction de Bagdad... par les Mongols
Par S. Ben Mansour (revue de presse : Zamanfrance.fr - 30/3/13)*

Triste anniversaire que celui, le 20 mars dernier, des 10 ans de l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis : 2,5 millions d’Irakiens tués entre 1991 et 2013, entre 250.000 et plus d’un million de disparus, et 2,8 millions de personnes déplacées à l’intérieur de l’Irak. Par ailleurs, les destructions systématiques par l’armée américaine d’usines, d’écoles, d’hôpitaux, de musées, de centrales d’énergie et d’installations de purification des eaux continuent de valoir à la capitale, Bagdad, le titre peu glorieux de «ville la moins vivable de la planète». Immanquablement, cette catastrophe en rappelle une autre, qui avait, en son temps, profondément marqué la conscience des peuples d’Islam : le sac de Bagdad, la capitale de l’empire arabo-musulman, par les armées mongoles sous la conduite d’Houlagou Khan, petit-fils de Gengis Khan. C’était le 10 février 1258. Le déclin de la ville la plus peuplée et la plus riche du monde était déjà bien amorcé au moment de la chute. Le siège n’aura ainsi duré que trois semaines, à l’issue desquelles, le calife abbasside al-Musta‘sim, qui avait vainement essayé de négocier, vint en personne donner sa reddition. Houlagou ne s’en est pas contenté : il exigea que les habitants déposent les armes et quittent la ville, leur promettant la vie sauve s’ils acceptaient de se rendre. Al-Musta‘sim n’eut d’autre choix que de se soumettre : les habitants se livrèrent ainsi sans armes aux Mongols qui les passèrent au fil de l’épée. Trois jours plus tard, Houlagou investit la ville et procéda à un nouveau massacre.

24.000 savants massacrés
Les historiographes arabes parlent de plusieurs centaines de milliers de morts, sur une population estimée à un ou deux millions d’habitants. Hamd Allah Mustawfi (1281-1349) avance ainsi le chiffre de 800.000 tués, tandis que le chef mongol, ‒ dans une lettre datée de 1262 adressée au roi de France Louis IX, auquel il offrait son alliance ‒, évoque plus de 200.000 morts. Parmi ces victimes, se trouvaient pas moins de 24.000 savants, un chiffre à peine concevable pour l’époque, et une véritable hécatombe pour l’ensemble de l’humanité. La légende veut ainsi que les eaux du Tigre soient devenues noires de l’encre des dizaines de milliers d’ouvrages jetés dans le fleuve par les barbares venus de la steppe. Bagdad abritait en effet la bibliothèque la plus richement dotée au monde, Bayt al-Hikma, mais aussi, dans chaque quartier, des bibliothèques publiques plus modestes, ainsi qu’un nombre impressionnant d’écoles, d’universités, de mosquées, d’hôpitaux… Ils disparaîtront sous les flammes, de même que sera saccagé le réseau sophistiqué de canaux qui faisait la prospérité de l’arrière-pays et, partant de la cité de Bagdad, oasis de civilisation, carrefour de routes commerçantes, au cœur d’un pays par ailleurs largement désertique.

Mise à mort du calife al-Musta‘sim
Le 20 février, Hulagu procédera à la mise à mort du calife. Conformément à une croyance chamanique mongole, qui veut que le sang d’un prince soit sacré, al-Musta‘sim sera cousu dans un tapis, avant que ne soient lâchés les chevaux qui allaient le piétiner jusqu’à la mort… Ainsi périt le descendant de l’oncle du Prophète, et le souverain d’un des empires les plus brillants qu’ait connu l’humanité. Le monde musulman venait de subir là un coup dont il ne se remettra pour ainsi dire jamais. Il avait, par ailleurs, à son corps défendant, amorti le choc mongol, et empêché la chrétienté occidentale, qui se réjouissait de la destruction de Bagdad, de subir elle aussi l’invasion des barbares. Mais avant peu, l’islam allait reconquérir ses conquérants : en 1295, le petit-fils de Houlagou, l’empereur mongol Ghazan, se convertira à l'islam.
* Source :1258, la destruction de Bagdad par les Mongols

http://www.zamanfrance.fr/article/en-1258-destruction-bagdad-mongoles
Via http://www.france-irak-actualite.com/


Lundi 8 Avril 2013


Commentaires

1.Posté par Columbo le 08/04/2013 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour ce rappel ;
Bayt el Hakma ( La maison du pouvoir ), la plus grande bibliothèque , hikma , pouvoir , sciences et savoir .
Tous les savants du monde s'y cotyoaient . Les dernierslivres sauvés tant bien que mal , n'ont pas pu résister au vol ou à la destruction de la """"civilisation qui est passé de la barbarie à la décadence sans connaitre la civilisation """" , """le pays sans nom"""" comme l'appelait Jean luc Godard.

2.Posté par bky le 08/04/2013 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

al-Musta‘sim bi lah ! Quel surnom pour un souverain à mille lieu des réalités militaires de son époque ! Un souverain occupé par ses femmes de joies dans son plais des mille et une nuit ! Au fait, c'est la fin qui attend tout les souverains qui ont aboli le jihad et se sont éloigné des préceptes de foi musulmane ! Cela faisait bien longtemps que le calife abbasside n'avait pus aucun pouvoir réel toute l'armée était entre les mains des Seldjouks dont la majorité ne parlais pas un mot d'arabe.

3.Posté par Abdelkader Dehbi le 08/04/2013 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ -- bky :

Tout à fait d'accord avec vous. Il en a été de même pour les - ملوك الطوائف - c'est à dire les roitelets et autres petits émirs, nés des démembrements et émiettements successifs du Califat Ommeyade d'Al-Andalus.

Les mêmes causes entraînent les mêmes effets : La grande majorité des pays musulmans sont aujourd'hui menacés dans leur indépendance, voire dans leur existence, à cause des régimes politiques illégitimes et corrompus qui les dirigent.

4.Posté par MOMO le 08/04/2013 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abdelkader Dehbi, je vous cites :

Les mêmes causes entraînent les mêmes effets : La grande majorité des pays musulmans sont aujourd'hui menacés dans leur indépendance, voire dans leur existence, à cause des régimes politiques illégitimes et corrompus qui les dirigent.

Si c'est vraiment le cas, c'est ALLAH qui envoi sont châtiment par le biais de mouchrikines, ce qui nous arrivent, nous le méritons !

5.Posté par Columbo le 08/04/2013 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bayt el Hikma ( La maison du pouvoir ), la plus grande bibliothèque , hikma , pouvoir , sciences et savoir .
Tous les savants du monde s'y cotyoaient . Les dernierslivres sauvés tant bien que mal , n'ont pas pu résister au vol ou à la destruction PAR """ LE PAYS qui est passé de la barbarie à la décadence sans connaitre la civilisation """" , """le pays sans nom"""" comme l'appelait Jean luc Godard.

6.Posté par Abdelkader Dehbi le 08/04/2013 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ -- MOMO :

J'en suis d'autant persuadé qu'il y a un Hadith tout à fait sur le sujet :

عن ثوبان قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم يوشك الأمم أن تداعى عليكم كما تداعى الأكلة إلى قصعتها فقال قائل ومن قلة نحن يومئذ قال بل أنتم يومئذ كثير ولكنكم غثاء كغثاء السيل ولينزعن الله من صدور عدوكم المهابة منكم وليقذفن الله في قلوبكم الوهن فقال قائل يا رسول الله وما الوهن قال حب الدنيا وكراهية الموت(

7.Posté par Columbo le 08/04/2013 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aux "doux" rêveurs .
Pensez vous que le prochain califat sera le bon ? Pourquoi ce serait le dernier ? Pourquoi vous faut il absolument un califat pour se sortir de l'ornière ? Rien ne garantit que le prochain calife ne soit pas """ Un souverain occupé par ses femmes de joies dans son plais des mille et une nuit ! """"""comme le dit "bky".

8.Posté par MOMO le 08/04/2013 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ALLAH ( sbtl ) nous fait payer cher notre défection, notre lâcheté, notre peur de l'ennemi ! Un vrai musulman, n'a pas peur de mourir...Je le pensais sérieusement...L'amour de la vie, des femmes et de l'argent et du pouvoir qu'il donne en a perverti plus d'un !

9.Posté par farid algerie le 09/04/2013 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'histoire n'est pas des contes, Il est bon de la revoir (l'histoire) pour connaitre le présent et extrapoler sur l'avenir.

En générale une proportion importante des musulmans accusent les dirigeants pour expliquer les tragédies qui ont marquées l'histoire du monde musulman et même de nos jours, alors qu'en lisant le Coran nous remarquons que des peuples ont été punis pour leurs méfaits. Et quand Dieu a anéanti pharaon a ses fidèles il a épargné Moise (a.s) et son peuple. Il est temps au musulman de se regarder dans le miroir et se demander ce qui se passe en cherchant les imperfections qu'on peux porter inconsciemment. Dieu a dit : " jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants." S4 V141 donc ou est donc l'anomalie?

Une référence:

"44. Puis, lorsqu'ils eurent oublié ce qu'on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l'abondance); et lorsqu'ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà désespérés.

45. Ainsi fut exterminé le dernier reste de ces injustes. Et louange à Dieu, Seigneur de l'Univers !" . Sourat 6

Alors ou est l'anomalie chez nous les musulmans?

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires