ALTER INFO

La déception Chomsky


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Chomsky a fait une conférence à l’Institut de l’Education (Londres), le jeudi 29 octobre 2009. Beaucoup d’étudiants en sont sortis déçus. De nombreux révolutionnaires en sont sortis… « dérévolutionnarisés ». Je me souviens avoir rencontré Finkelstein à Gaza, et j’ai été aussi très déçue, en particulier lorsqu’il s’est agi de discuter du droit au retour et de la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS).


Natalie Abou Shakra
Mercredi 11 Novembre 2009

La déception Chomsky
Ci-dessous un extrait de l’analyse plus profonde sur la conférence de Chomsky par John Rose, du « Travailleur socialiste » :

"Il a décrit le rythme implacable de l’annexion coloniale israélienne de la terre et des ressources en eau en Cisjordanie en utilisant une remarque particulièrement affreuse et consciencieusement raciste et sexiste de Moshe Dayan, ancien Ministre israélien de la Défense, à l’époque de l’occupation de 1967. Dayan a dit que la situation ressemblait à la relation entre le Bédouin et la fille qu’il enlève contre sa volonté. « Vous Palestiniens, en tant que nation, vous ne voulez pas de nous aujourd’hui. Mais nous vous obligerons à changer d’attitude en vous imposant notre présence. Vous vivrez comme des chiens, et celui qui partira partira, pendant que nous nous emparons de ce que nous voulons, la terre, l’eau. Les USA paient pour cela et nous protègent. »

Chomsky a continué avec cette image catastrophique d’une défaite désespérée. Les Palestiniens seront relégués « en haut des collines. En fait, je ne serais pas surpris que l’office du tourisme israélien subventionne ce joli paysage biblique pour les touristes américains, qui zoomeront depuis les autoroutes pour seuls- Israéliens. Ils pourront voir un homme menant une chèvre sur les collines qui leur rappellera la bible, peut-être verront-ils l’homme se diriger vers un des puits encore accessibles pour remplir un seau d’eau… »

Le jour de la conférence de Chomsky, il y a eu de nouveaux affrontements à Jérusalem Est tandis qu’Israël prépare l’opinion publique à une annexion de toute la ville – avec tout ce que cela implique pour les lieux saints musulmans de la cité. La population palestinienne en Galilée, forte d’un million et demi de personnes, est constamment dénoncée comme des « traîtres » et est confrontée à une très réelle menace de nettoyage ethnique. Un peu plus loin dans son discours, Chomsky a décrit l’autorité de plus en plus grande des rabbins fanatiques dans l’armée israélienne, qui invoque la bible pour justifier la pureté israélienne.

La plupart des commentateurs tiennent pour acquis que c’est une poudrière prête à exploser. Bien sûr Chomsky a raison de discuter de ce que nous pouvons faire en Occident avec un public occidental. Mais sans aucune référence à la résistance palestinienne, il y a un risque que le mouvement BDS soit considéré comme un substitut au mouvement de libération. Ce qu’il n’est pas, et qu’il ne sera jamais. C’est un mouvement de solidarité, un autentique mouvement de solidarité internationale avec les Palestiniens.

Là Chomsky a mis en garde contre le fait de cibler Israël plutôt que les soutiens occidentaux d'Israël - les gros méchants étant les soutiens occidentaux. Voilà qui nous lie les mains d'une façon tout à fait inutile.
"

Notez que même avec Finkelstein, l’étudiant de Chomsky, il n’est jamais fait référence à la résistance civile palestinienne.

Notez également qu’alors qu’ils mentionnent les chiffres des violations des droits de l’homme, beaucoup des experts occidentaux n’utilisent jamais les chiffres des organisations palestiniennes pour les droits de l’homme.

Cela nous rappelle ce que disait Edward Said : « Comme si les sources arabes étaient intrinsèquement peu fiables, elles ne sont pas prises en considération. » Edward Said, Orientalism revisited.


Note ISM : On a eu, une nouvelle fois la semaine dernière, une illustration flagrante de la remarque d'Edward Saïd, quand tous les médias se sont excités sur un rapport d'Amnesty International accusant Israël de voler l'eau des Palestiniens... vol que les Palestiniens dénoncent depuis des décennies, sans aucun écho.

Source : Moments of Gaza  
  Traduction : MR pour ISM



Mercredi 11 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par Hervé le 11/11/2009 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quoi qu'en dise CHOMSKY, il faut boycotter cette entité criminelle, raciste. Israël c'est pire que le régime d'Afrique du Sud. Ils vont jusqu'à tuer des gens pour leur prélever leurs organes. Ils utilisent des armes monstrueuses et ils ont emmuré les palestiniens : faire du commerce avec eux, collaborer avec eux c'est accepter et cautionner leurs crimes.

2.Posté par Catherine le 11/11/2009 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est-ce que le texte intégral de la conférence de Chomsky existe en français ?
Ici, nous avons les impressions de quelqu'un qui attendait quelque chose de Chomsky et qui ne l'a pas reçu. Si on attendait de lui un discours militant, on se trompait de personne. Chomsky n'est pas un leader politique ni un révolutionnaire, ce n'est ni un militant ni un agitateur, c'est un scientifique avec une conscience, qui essaie d'analyser objectivement les situations et d'aider ceux qui l'écoutent à y voir plus clair. Il me semble que jamais il n'a dit à personne "faites ceci" ou "ne faites pas cela".
On sait, par ailleurs, qu'il est (ou était) partisan d'une solution "à deux états" pour la Palestine et qu'il a toujours insisté sur la responsabilité primordiale des États-Unis dans ce qui s'y passe. Pour lui (je schématise) le grand criminel, c'est son pays, dont Israël n'est que le bras armé, l'exécuteur de basses oeuvres. On peut ne pas partager ces deux points de vue. Mais attendre de lui qu'il se transforme en quelqu'un d'autre que lui-même n'est pas raisonnable.
À moins qu'il se soit prononcé contre le boycott, je ne comprends pas bien ce qu'on lui reproche. Ce n'est pas son rôle non plus de féliciter les Palestiniens pour leur résistance. Tout jugement - même favorable - sur les Palestiniens serait, de sa part, et pas seulement parce qu'il est Juif, une ingérence paternaliste inadmissible. Chomsky n'est pas Kouchner.
Enfin, je pense qu'il vaut toujours mieux juger sur pièces et non par ouï-dire. Donc, si quelqu'un sait où ce trouve le texte de cette conférence, merci de l'indiquer.

3.Posté par BenoitDesVosges le 11/11/2009 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israel, horrible etat meurtrier, mais que faut il pour que certains comprennent qu'on ne peut vivre dans un monde ou des malades degeneré mentaux, tuent sans pitié, et le pire dans tout cela, c est que certains se complaisent dans cette société et qu'ils osent legitimer les actes israelien, nan mais serieux, faut arreter de deconner bande de brebis galleuses, j espere qu'il y aura un jour un cataclysme ou quelque chose qui foutra tout le monde dans la merde, normalement entre gens d en bas, on devrait pouvoir s en sortir en s entraidant, mais ceux du dessus ou les puritains conformisme qui n'arrivent plus a penser par eux meme etant bouffé, vide de l'interieur pour une soumission au systeme pharaonique, VOUUUUUUS, j espere que vous creverez la dalle, personne ne partagera son pain avec vous bande de trous, j en peux plus de ces petites merdes qui croient que la vie, c est chier, bouffer, dormir, OOOOOKK, tu concoie la vie comme sa, DACCORD, dans ce cas la un minimum, petite merde, critique au minimum, le systeme capitaliste, individualiste, et ouvre les yeux, on ne peut vivre dans un monde ou TOI, tu as une piscine, et l autre creve la dalle, je comprend pas comment certains arrivent a dormir et etre heureux. J'ai perdu tous mes amis, et j en suis bien heureux, qu'ils restent au fond de leur, aujourd hui, je me sens bien, j ai ma verité, et je ferai de mon mieux pour aider tous ceux que je peux, si on arrive pas a aider son prochain, comment on va aider nos gosses............

4.Posté par Predication et Gros Bisous le 11/11/2009 22:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces fous congénitaux RACISTES et CANNIBALES œuvrent a l'avènement du Malin sur la Terre !

Après avoir cannibalisé la Palestine, nous serons les prochains sur la liste ..

Mais les Prophètes de Dieu les combattront jusqu'au Jour du Jugement.

Et ils seront renvoyés en Enfer, leur seul et unique VRAI royaume !

5.Posté par Thanatos le 12/11/2009 00:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Catherine

Je suis assez d'accord avec vous, Chomsky est égal à lui-même ni plus ni moins et je ne comprends pas ce que certains attendent de lui. Chomsky a certaines idées intéressantes qui méritent qu'on y prête attention mais pas plus. Ceux qui sont déçus ne connaissent pas Chomsky tout simplement.

6.Posté par Catherine le 12/11/2009 01:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« La déception Chomsky, mon cul ! », mais je ne suis pas Zazie, alors, je ne le dis pas.

Je viens de lire l’article de Rose, sur le site du Socialist Worker.
Je n’ai toujours pas lu le texte de Chomsky mais seulement ce que Rose dit qu’il a dit...
Pas de raison qu’il mente, donc, allons-y.
Ce qu’il lui reproche, c’est d’être venu chagriner des étudiants anglais avec la vérité.

C’est-à-dire ?

C’est-à-dire que, pour Chomsky (d’après Rose et ce doit être exact), la situation des Palestiniens est désespérée. Elle est désespérée parce qu’ ils n’ont pas contre eux qu’Israël, ils ont contre eux tout le monde blanc, à savoir : les États-Unis, l’Union Européenne, l’Australie, la Nouvelle Zélande et les deux Canadas. C’est beaucoup trop pour n’importe qui. Si héroïque que soit la Résistance palestinienne, il n’est pas possible qu’elle en vienne à bout toute seule.

En somme, Chomsky n’a pas noirci le tableau, il EST noir. Ce qu’il a fait, ce qu’il est venu faire à Londres, c’est mettre un auditoire blanc occidental devant ses responsabilités, tenter de réveiller des Européens de leur transe abrutie. Ce que Rose lui reproche, c'est d’avoir désespéré Billancourt, pardon, d’avoir déçu des étudiants de la société du spectacle qui s’attendaient à un show révolutionnaire, en venant comparer les héroïques Palestiniens aux Amérindiens et en affirmant que si rien n’est fait très vite, ils finiront pareil : décimés jusqu’au dernier. Rose croit peut-être que les Amérindiens se sont laissé massacrer sans résister... Chomsky a fait son devoir d'intellectuel. Point. Quiconque fait ou dit autre chose dans ce cas précis se conduit en irresponsable et en démagogue.

Allons-y un peu plus brutalement pour être sûrs d’être clairs : Les Palestiniens n’en ont rien à f... des états d’âme des étudiants anglais (ni de quiconque sur ce continent). À quoi leur servent-ils, d’ailleurs, les étudiants anglais ? À rien. Et nous non plus. Les Palestiniens n’ont pas besoin qu’on les regarde se battre en comptant les coups et en condamnant verbalement les sionistes (voilà qui va les embarrasser !). Ils ont besoin que les Européens, entre autres, toutes ethnies et confessions mêlées, s’ils ont une conscience, fassent quelque chose pour empêcher leurs représentants élus de condamner très concrètement un peuple à mort en se servant de leurs richesses nationales - surtout de l'argent des contribuables - et en prétendant le faire au nom de leurs électeurs. Nous.

Qu’est-ce qu’on peut faire quand on n’est rien et qu’on n’a rien, ce qui est le cas de beaucoup d’entre nous ? On peut toujours, si peu que ce soit, à condition d’essayer.

Exemple : à la conférence de Durban II, quand les paltoquets corrompus qui étaient là en notre nom se sont levés et sont sortis avant qu’Ahmadinejad prenne la parole, ils nous ont déshonorés. Ils se sont surtout accordé des pouvoirs abusifs, qui ne leur avaient pas été conférés. Ils ont agi pour leur propre compte et pour celui de leurs maîtres. Et nous, qu’avons-nous fait ? RIEN. Qui leur a écrit pour leur réclamer des comptes ? Combien de mails de protestation ont-ils reçus à leurs permanences ? Croit-on que si chacun d’eux avait reçu, de chacun de nous, un message signé, lui disant « Monsieur ou Madame, Je désapprouve ce que vous avez fait ce jour-là et votre politique au Moyen-Orient en général. Je ne vous avais pas donné ma voix pour en faire ce que vous en avez fait. Je ne voterai plus jamais pour vous. », il ou elle n’y aurait pas réfléchi à deux fois avant de recommencer ? Ils auraient dû en recevoir chacun plusieurs milliers. Je ne dis pas que ça aurait suffi pour sauver la Palestine, je dis que, même ça, personne ne l’a fait.

Voilà ce qu’il est venu faire à Londres, Chomsky : tirer la sonnette d’alarme. Nous dire que notre passivité est criminelle et va l’être de façon bientôt rédhibitoire, comme il le dit depuis longtemps à ses compatriotes. A-t-il une solution miracle ? Sait-il ce qu’il faut faire au juste ? Non, sans doute. Et rien ne dit que sa solution, s'il en avait une, serait la bonne. Mais énoncer le problème, c’est déjà aider à le résoudre. La réaction du Travailleur Socialiste est un Xième exemple de ce qu’est devenu « le socialisme » en Angleterre autant qu’en France ou ailleurs : pas grand-chose d'efficace ni de respectable.

Pendant que j’y suis, je vais me permettre de donner un avis qui n’engage que moi, rien à voir avec Chomsky.

À chaque fois qu’Israël, fort de l’impunité que notre molle acceptation du fait accompli lui assure, en rajoute sur ses crimes précédents, tout ce qui y répond, ici même, c’est un choeur de protestations indignées et de voeux pieux : « Allah les punira ! » Et si Allah ne voyait pas les choses comme ça ? S’il estimait que c’est à chacun de nous d’aider son frère dans le malheur, et pas à lui de se farcir tout le boulot pendant que les humains se croisent les bras en attendant ? Peut-être que ce qu’il pense, Allah, c’est « Aide-toi, le ciel t’aidera. » Les Palestiniens, eux, le font. Ils sont les seuls. Non, ce n’est pas vrai, ils ne sont pas tout à fait les seuls : il y a les gens qui organisent la Marche pour Gaza ; il y a ceux qui organisent le boycott et qui se défoncent pour l’augmenter ; il y a les jeunes shministim qui paient de leur personne ; il y a Gilad Atzmon et la librairie Résistances ; il y a des isolés comme François Cluzet qui font ce qu’ils peuvent à leur niveau individuel... Ce n’est pas assez. Il faut se creuser la cervelle et trouver le levier qui soulèvera l’énorme chape de plomb que le personnel politique fait peser, dans toute l’Europe, sur la volonté des citoyens. Et il faut le trouver vite. Sinon, Chomsky a raison, les Palestiniens sont perdus.

@ Thanatos
Oui, j'aurais pu le dire comme ça. Et pour ma part, sa solution à deux états, je n'y crois pas, outre qu'elle n'est pas juste. Je suppose que vous êtes d'accord sur le fait que le problème n'est pas vraiment là. Que ce qui est embêtant, c'est l'attitude infantile qui attend toujours tout de papa-maman, ou de Chomsky, ou d'Allah. Je sais bien que cet infantilisme n'est pas naturel, qu'il a été voulu, inoculé et cultivé. Raison de plus pour se débarrasser le plus vite possible de ce besoin de gourous omniscients et omnipotents.

7.Posté par joszik le 12/11/2009 06:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chomsy change de stratégie et accuse l'Europe et les états-unis (les vrais responsables), d'où la déception de ceux qui venaient écouter sa douce litanie. Du coup; début de critique et risque de marginalisation ou encore marche arrière.
Quand au modérateur franchement ...

8.Posté par Iamadreamer le 15/11/2009 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
Noam Chomsky a bien raison de tirer la sonnette d'alarme, n'en déplaise à ceux qui ne veulent pas voir, bien qu'ils aient des yeux...Les Palestiniens ont le droit de vivre dans des conditions de vie décente, au même titre que les Israëliens...
Stephane Hessel explique comment une paix serait possible entre ces deux peuples frères...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires