RELIGIONS ET CROYANCES

La croyance en Dieu et les folklores humains


Dans la même rubrique:
< >

Beaucoup de personnes sont assez déboussolées quand elles ont affaire à moi, car elles ne savent pas quelle étiquette me coller. Elles se demandent par exemple si je suis chrétien car en vérité il est facile de le croire vu ma propension à citer la bible. Pourtant dans les faits je ne le suis pas. Mon cas est à vrai dire compliqué pour ceux qui aiment la simplicité. Pourtant je ne suis pas quelqu’un d’unique en son genre, je crois moi-même que beaucoup de personnes sont comme moi et se retrouveront sans doute dans nombre de mes paroles.


cybermoine3000@yahoo.fr
Vendredi 22 Mai 2009

La croyance en Dieu et les folklores humains
A la question : Etes-vous de ceux qui croient qu’un être suprême a crée l’univers, ma réponse est évidemment et sans ambiguité oui. Je partage d’ailleurs cette croyance avec les musulmans, les juifs et les chrétiens. Cependant de nettes divergences sont à signaler entre ma position et celles de ces trois groupes de personnes ou dirais-je ces communautés qui elles-mêmes sont hétérogènes. Je pense que plus que de vaines paroles et je dis cela sans vouloir offenser quiconque mais j’aime dire ce que je pense, répétées comme des mantras, le Très-Haut écoute les cœurs de ceux qui le prient. Nos bouches profèrent aisément des mensonges et nos comportements ne servent souvent qu’à nous conformer à certaines normes sociales. Combien en ai-je vu qui vont à la mosquée pour ne pas être montré du doigt comme des mécréants et combien font de même en allant à l’église ? Alors je me dis que notre hypocrisie est comme une insulte à la face de Dieu. Soit on est honnête ou on ne l’est pas, mais de toute façon il nous voit. Mais nous humains avons tendance à voir Dieu d’une certaine manière. Et beaucoup ne peuvent s’empêcher de ramener cet être infini à leur niveau limité. Oui moi je crois en Dieu et franchement le folklore des groupes religieux m’amuse. J’observe certains rituels faits par les groupes religieux et je me demande où sont-ils allés chercher cela ? Pourtant les avertissements dans les livres sacrés quant au fait qu’il ne faille rien rajouter à la parole divine, sont clairs. Faire cela c’est donc avoir un manque de respect envers Dieu et pire faire la même erreur qu’Adam et Eve en Genèse. D’où est sorti par exemple le culte marial ? Pourquoi diable les chiites demandent-ils l’intercession de certains imans comme les catholiques le font avec la vierge Marie pour atteindre plus facilement Dieu ? Si on y réfléchit bien, cela peut nous évoquer le culte des morts, chose condamnée par la bible elle-même et même par le Coran. Dans la bible le seul intermédiaire est le christ et dans le Coran il faut s’adresser à Allah directement. Chez les juifs le Talmud si on en croit certaines rumeurs semble bien abject. Je le recherche ardemment sur Internet mais sans résultat quand il est aisé de trouver le Coran, la bible pratiquement dans tous les langues souhaitées. Comment alors se fait-il qu’il soit si difficile de trouver ce livre qui permettrait par exemple de mieux connaître et donc comprendre les croyances juives ? A moins que ce livre ne soit pas pour les goyim, le pain ne devant pas être arraché de la main des enfants pour le donner aux chiens ? Ou alors il n’est pas dans leur intérêt que ce livre soit rendu public ? Les juifs ne comprennent-ils pas que l’on craint ce que l’on ignore. Tous cet aspect folklorique me fait dire que les insuffisances et incohérences humaines ont infecté ces croyances souvent pour le pire. Se faisant ce qui devait être source de vie et de paix a tendance à se transformer en source de mort, de souffrances et de guerres. Or nous le savons il ne sort rien de bon de ces choses là. Pour un oui ou non certains cherchent à tuer au nom de Dieu, ignorant qu’ils commettent le blasphème de juger à la place de celui-ci. Et cela malheureusement beaucoup de croyants ne le comprennent pas. Je trouve assez cocasse ces chrétiens évangéliques si prompts à appliquer la justice divine sur ceux qu’ils trouvent maléfiques. Doit-on leur rappeler que le christ aurait pu utiliser ses pouvoirs pour empêcher qu’on le tue mais qu’il n’en fit rien ? Ce geste ne leur parle-t-il pas ? N’ont-ils pas compris qu’il faut quelques fois que certains se sacrifient comme des agneaux pour ouvrir les yeux des autres ? Il est vraiment choquant que certains pensent appartenir à une caste supérieure qui a un droit de vie et de mort sur les autres. Cette prétention de croire ça me rappelle le système de caste en Inde et des nobles au Moyen-âge. Certains musulmans que j’ai croisés pensaient que le fait d’être nés musulmans car étant de parents musulmans les faisaient de facto appartenir à une classe supérieure. Ils ne mettaient même pas en pratique la religion, mais ils avaient cette certitude insensée. Certains juifs pensent aussi la même chose. Quant aux chrétiens certains pensent que parce qu’ils vont chanter le dimanche à l’église, c’est bon ils iront au paradis. Les humains pervertissent la croyance en Dieu pour que celle-ci épouse les égarements de leur cœur et de leur esprit. Il est pourtant écrit dans les écritures que cela est une des tactiques préférées du démon. Ne voyons pas le démon comme un être surpuissant aux pouvoirs incroyables, le démon ça peut-être chacun de nous. Nous avons le pouvoir de choisir ce qui est un pouvoir absolument incroyable. Le tueur a le pouvoir de choisir si oui ou non il appuie sur la détente, celui qui va bombarder une ville a le pouvoir de choisir si oui ou non il largue sa bombe. Et nous pouvons aisément prendre ce genre d’exemples à l’infini. Le croyant qui se rend compte que son groupe se fourvoie par rapport au livre sacré a le devoir de les en avertir. Car le diable qui est en fait bien souvent cette petite voix vicieuse qui nous susurre de mauvaises en pensées peut se servir de la parole de Dieu pour égarer les croyants. Cela est d’autant plus facile que certains croyants pensent être de par leur naissance préservée de ce genre de choses. Certains vont jusqu’à croire que leur sang leur donne des droits que les autres n’ont pas. Il n’y a rien de nouveau au soleil car cela est écrit dans les livres sacrés et ne devraient donc pas surprendre les croyants. Ceux qui se disent croyants et s’égarent doivent savoir ce qui leur en coûtera. Évidemment beaucoup de personnes se posent la question de savoir à quoi tout cela rime. Et bien si comme je le pense la vie sur terre sert à filtrer les âmes, cela prend tout son sens. Les âmes destinées à retourner au créateur le feront et les autres s’égareront. Si on suit certains écrits on se rend compte que même les esprits supérieurs sont soumis au libre arbitre. Toute la nature nous dit que les choses ne sont pas aisées sur cette terre, difficile pour une personne honnête et sensée de penser le contraire. Je pense que les humains en voulant se croire plus rusés que leur créateur s’égarent gravement et s’autodétruisent. Ce sont des humains qui font des guerres, ce sont des humains qui polluent. Bernard Madoff est un humain tout comme Hitler, tout comme Saddam Hussein, tout comme Kissinger et d’autres. Et ils n’atteignent cette puissance que parce que d’autres humains laissent faire et se croisent les bras ou au contraire participent par une ambition démesurée à cette folie. Par exemple imaginons que les soldats refusent d’aller faire la guerre que pourront faire des va-t-en-guerre comme les néocons ? Absolument rien. Il en est de même dans les religions, d’ailleurs je considère souvent la démocratie comme une religion et la croyance en Dieu. Celle-ci est pervertie parce que chaque croyant ne prend pas ses responsabilités et préfère les déléguer à d’autres. Ces croyants estiment que c’est un fardeau qu’ils n’ont pas à porter. Mais s’ils ne le portent pas cela sera porté d’une autre manière par d’autres personnes et je le crois le jour où ils comparaîtront devant leur créateur ils auront à répondre de leur lâcheté. Chacun d’entre nous de par son libre arbitre a un rôle à jouer ici bas il serait temps que nous nous en rendions compte. Hadès du cybermonastère


Vendredi 22 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par Fehr le 22/05/2009 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour

juste un petit détail cher Observateur cette si belle science que tu poses, me semble t'il, en solution universelle qu'explique t'elle au juste.

Elle peut expliquer certaines forces "naturelles" mais elle est bien faible devant l'étendu des connaissances possibles.
la science fonctionne par raisonnement, par expériences reproductibles....

Ainsi la science ne pourra jamais expliquer, et à fortiori reproduire la vie. parce que la vie échappe à toute logique et à toute science, parfois cela marche et d'autre fois non.

la science peut tuer la vie, se servir de la vie, utiliser les briques de la vie pour en faire quelque chose d'autre, mais la science ne peut pas créer la vie à partir de rien.

Dieu lui à fait cela... (ou tout autre nom que tu voudras utiliser)

"tôt ou tard tout les phénomènes s'expliquent " ???????


La science sait faire péter la planète, elle sait jouer au mécano avec le vivant, mais,dis monsieur créée moi un brin d'herbe, avec du rien pour voir!



2.Posté par jam le 22/05/2009 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour ,
une petite remarque a observeur,vous êtes exactement dans ce que vous critiquez, peut-on être rationnel et croyant?;vous mettez tout dans le rationalisme par ignorance,cessez de vous bercez d'illusions.JE viens de lire hadès qui dit des choses intéressante en somme ,sauf que de l'endroit ou il parle ,il se pense comme un intermédiaire entre dieu et les "autres",prenez garde......

3.Posté par ENLIL le 22/05/2009 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Anou s'éleva alors vers les Cieux
A Enlil revint la Terre
Les mers, fermées par une boucle,
Ils les avaient données à Enki, le Prince de la Terre."

"Mon père, le roi de l'univers,
me fit naître dans l'univers
Je suis la graine féconde
engendrée par le Grand Taureau Sauvage ;
Je suis le fils premier-né d'Anou,
Je suis le Grand Frère des Dieux...
Je suis celui qui fut né
premier fils divin d'Anou".

"D’abord, ils nieront la chose
Ensuite, ils la minimiseront
Enfin, ils diront que cela se savait depuis longtemps".
Alexandre Von Humbolt

4.Posté par fadi le 22/05/2009 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la science est un moyen pour raprocher la vérité et n'est pas elle meme la verité, depuis
la penséé grec jusqu'a celle d'aujourd'huit ,elles est encour incapable de saisir et de definir des notions fondementaux comme: le temps,l'infini,le neant,l'espace... pourtant nessicaire pour expliquer par la raison rationelle et non pas speculative tout phenomenes du vivant,pour ma part je n'attend pas de la science une quellqonque verité mais uniquement des reponses plus ou moins acceptable par ma conscience.
POUR CYBER MOINE :
votre article est interessant et j'aimerais bien que vous pronnier en compte que si les croyants ont toujours tendenc a rajouter à leur cultes ce qui n'est pas prescrit par les textes auquelles ils croient c'est soit par ingorance(on peut les comprendre) ou par recupiration politique et c'est ça qui est dangereux et intolerable ,quand aux musilmans qui se croient superieure je leurs dit en toute connaissance de cause que dieu se moque de leurs superiorités car pour dieu un homme juste passe avant un musilman injuste.

5.Posté par Milton Keynes le 22/05/2009 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous,

La science expliquant le comment des choses est vouée à une suite infinie de découvertes.
Les religions tentant d'expliquer le pourquoi des choses, via leurs propres critères et points de vue, sont vouées à une disparition certaine dans le cas, fort improbable, du développement du libre arbitre de chacun d'entre nous.
La raison majeure de la cause des disparitions des religions polythéistes n'est autre que l'obligatoire tolérance des adeptes de ces religions et à leur acceptation de la pluralité de croyances. C'est cette tolérance qui les a affaiblit quand les monothéistes se sont trouvés assez puissants pour essayer d'imposer leurs dogmes, la plupart du temps par la force et parfois par la modélisation.
Alors, le besoin d'adhérer à un groupe, pour conjurer ses peurs, a lentement poussé les humains à intégrer ces groupes en question pour y trouver, si ce n'est la paix, tout au moins une certaine solidarité basée, et ceci dans toutes les religions monothéistes, sur une fraternité inter-membres.
La science est utile pour diminuer nos peurs, l'instruction aussi, peut-être pouvons-nous voir là les raisons pour lesquelles les études que nos enfants suivent partout dans le monde deviennent de plus en plus médiocres, parcellaires et hyper-spécialisées. Nul n'est intéressé à gouverner des gens qui comprennent ou qui ont une vue d'ensemble.

Le libre arbitre ne peut exister sans cette vue intégrale, cette prise de conscience d'un tout où tout est relié et interdépendant.

En revanche la foi, la vraie, non celle qui s'apparente à une religion, mais celle qui consiste en la croyance profonde de sa connexion à l'univers dans son entier, donne le libre arbitre.
C'est une des raisons pour laquelle toutes les chapelles n'en font état que comme d'un outil, alors qu'elle est une fin en soi.

Alors, paradis ou pas, la foi sauve mais certainement pas les religions. La science, elle, n'est qu'un outil mis entre les mains de gens qui tentent de déstabiliser la foi par des discours techniques, tantôt en sauvant tantôt en détruisant.

Chacun choisit son bon et son mauvais génie.

6.Posté par schwarthenigger le 22/05/2009 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense pour ma part que chaque humain où groupe humain a tendance pour le meilleur, le pire ou un résultat intermédiaire a personnalisé les croyances. Cela semble vraiment inévitable, de même que concernant les langues par exemple on voit des personnalisations locales de celles-ci. J'ai pu constater ainsi en voyageant dans divers pays que l'islam par exemple n'était pas pratiqué de la même manière et même souvent les traditions s'infiltraient dans cette croyance. Il y a évidemment si l'on veut être rigoureux des choses qui n'ont rien à faire dans la religion car ne reposant sur rien de sérieux et non étayées qui s'y sont greffées au fil du temps. Je suis d'accord avec l'auteur sur le fait que c'est au croyant de faire l'effort d'aller à la source pour trouver le sens de la croyance et toute la vérité s'y attachant. Ainsi soit il la rejettera soit il y sera plus fortement attaché. Bien que je ne sois pas d'accord sur tout avec feu Ahmed Deedat, je pense qu'il a adopté la bonne méthode, convaincre par les débats. Un débat nous pousse dans nos derniers retranchements et nous pousse par la même occasion à faire un bilan. Pourquoi croyons-nous en telle ou telle chose, c'est une question que tout être humain sensé devrait se poser et non se reposer sur ses lauriers. Comme dit le christ la vérité vous délivre et vous révèle qui vous êtes vraiment. Le menteur ne peut aimer la vérité qui lui fait perdre ses pouvoirs de séduction, mais l'humble, l'honnête, le chercheur de vérité ne peut qu'aimer la vérité. Mais cela c'est demander aux humains de se bouger et de faire travailler un organe qu'ils n'aiment pas utiliser, leur cerveau. Les folklores humains comme dit l'auteur sont vieux comme le monde et nous accompagneront jusqu'à la fin. Les humains ont un besoin bien humain de ramener les choses qui les dépassent à leur niveau, il y va de leur santé mentale.

7.Posté par pierre le 22/05/2009 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'existe aucune certitude en dehors de la méditation ! Soyez libre et conscient mes amis !

8.Posté par ROGSIM le 22/05/2009 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout ceci n'est que l'opposition entre le créationisme et l'évolutionisme...

et nous sommes dans l'année de Darwin !

9.Posté par Erik Guershom TURGIS le 22/05/2009 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici donc quelques déclarations et écrits scientifiques de ce monsieur Darwin dont nombre scientifiques se réclament et qui, comme on pourra le constater n’était pas très scientifique dans ses affirmations. Ceci pour permettre de relativiser les discours anti-religieux des scientifiques qui oublient aussi qu’eux-mêmes, à force de protéger à tout prix la « Théorie » de Darwin ont alors une attitude dogmatique qui n’a rien a envier aux religieux. Je ne défends ni n’approuve l’intelligent design de type religieux, mais je ne suis pas pour le darwinisme qui n’explique rien. Mais entre Dieu a tout crée, et Darwin à tout expliqué il doit y avoir manière à loger beaucoup mais franchement beaucoup d’autres théories, sauf que les scientifiques font le forcing et que le Darwinisme devient une idéologie dogmatique. Ce qui suit n’est là que pour démontrer que les scientifiques s’appuient sur un homme éminemment religieux et qui plus est particulièrement raciste. J’ai comparé plusieurs éditions à différentes dates et à part quelques changements d’ajouts pour la théorie, les autres déclarations sur les femmes et les sauvages n’ont pas changé, ils les considèrent inférieurs à l’homme..
L’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle ou la lutte pour l’existence dans la nature. Par Charles DARWIN
(5ème édition française) Paris – 1873 – C. Reinwald et Cie Libraires éditeurs.
Page 202/203
Une comparaison entre l’œil et le télescope se présente tout naturellement à l’esprit. Nous savons que cet instrument a été perfectionné par les efforts continus et prolongés de l’intelligence humaine, et nous en inférons naturellement que l’œil à dû se former par un procédé analogue. Cette conclusion et peut-être présomptueuse, car avons-nous le droit de supposer que le Créateur mette en jeu des forces intelligentes analogues à celles de l’homme ? Pour comparer l’œil à un instrument optique, nous aurions à imaginer une couche épaisse d’un tissu transparent imbibé de liquides, en contact avec un nerf sensible ; à supposer ensuite que les différentes parties de cette couche soient en voie lente et continue de changement de densité, de manière à se séparer en zones d’épaisseurs et de densités différentes, inégalement distantes entre elles et changeant graduellement de forme à la surface. Nous devons supposer, en outre, qu’une force représentée par la sélection naturelle ou la survivance du plus apte, est constamment à l’affût de toute modification légère affectant les couches transparentes et conservant toutes celles qui, dans diverses circonstances, dans tous les sens et à tous les degrés, tendent à permettre la formation d’une image plus distincte. Nous devons supposer que chaque nouvel état de l’instrument se multipliera par millions pour se conserver jusqu’à ce qu’il s’en produise un meilleur qui remplace et annule les précédents. Dans les corps vivants, la variation cause les légères modifications, la génération les multiplie presque à l’infini, et la sélection naturelle trie avec une sûreté infaillible chaque amélioration. Que cette marche se continue pendant des millions d’années, et pendant chacune sur des millions d’individus, ne pouvons-nous admettre qu’un instrument optique vivant, aussi supérieure à un appareil de verre que le sont les œuvres du Créateur vis-à-vis de celles de l’homme, ait pu se former de cette manière ?
Page 512
Certains auteurs éminents paraissent être pleinement satisfaits de l’opinion que chaque espèce ait été créé d’une manière indépendante. A mon avis, il me semble que ce que nous savons des lois imposées par le Créateur à la matière, et qui lui sont inhérentes, s’accorde mieux avec l’idée que la production et l’extinction des habitants passés et présents du globe, sont des résultats secondaires, comme celles qui déterminent la naissance et la mort de l’individu. Lorsque je considère tous les êtres, non comme les objets de créations spéciales, mais comme les descendants linéaires de quelques organismes qui ont vécu longtemps avant que les premières couches du système Silurien aient été déposées., ils me paraissent ennoblis.
Page 513
N’y a-t-il pas une véritable grandeur dans cette conception de la vie ayant été avec ses puissances diverses insufflées primitivement par le Créateur dans un petit nombre de formes, dans une seule peut-être, et dont, tandis que notre planète obéissant à la loi fixe de la gravitation, continuait à tourner sur son orbite, une quantité infinie de formes admirables, parties d’un commencement des plus simples, n’ont pas cessé de se développer et se développent encore ?

La descendance de l’homme et la sélection sexuelle
Par Charles DARWIN
Traduit par Edmond Barbier – 3ème éd. Française. - Préface de Carl Vogt
Paris 1891 – C.Reinwald et Cie Libraires éditeurs.

Page 99 – Croyance en Dieu – Religion
Rien ne prouve que l’homme ait été primitivement doué de la croyance à l’existence d’un Dieu omnipotent. Nous possédons, au contraire, des preuves nombreuses que nous ont fournies, non pas des voyageurs de passage, mais des hommes ayant longtemps vécu avec les sauvages, d’où il résulte qu’il a existé et qu’il existe encore un grand nombre de peuplades qui ne croient ni à un ni à plusieurs dieux, et qui n’ont même pas, dans leur langue, de mot pour exprimer l’idée de la divinité. Cette question est, cela va sans dire, distincte de celle d’ordre plus élevé de savoir s’il existe un Créateur maître de l’univers, question à laquelle les plus hautes intelligences de tous les temps ont répondu affirmativement. Toutefois, si nous entendons par le terme religion la croyance à des agents invisibles ou spirituels, le cas est tout différent, car cette croyance paraît être presque universelle chez les races les moins civilisés.

Page 136
La sublime croyance à un Dieu n’est pas universelle chez l’homme.

Page 144 – la sélection naturelle considérée au point de vue de son action sur les nations civilisés.
Chez les sauvages, les individus faibles de corps ou d’esprit sont promptement éliminés, et les survivants se font ordinairement remarquer par leur vigoureux état de santé. Quant à nous, hommes civilisés, nous faisons, au contraire, tous nos efforts pour arrêter la marche de l’élimination ; nous construisons des hôpitaux pour les idiots, les infirmes et les malades ; nous faisons des lois pour venir en aide aux indigents ; nos médecins déploient toute leur science pour prolonger autant que possible la vie de chacun. On a raison de croire que la vaccine a préservé des milliers d’individus qui, faibles de constitution, auraient succombé à la variole. Les membres débiles des sociétés civilisées peuvent donc se reproduire indéfiniment. Or, quiconque s’est occupé de la reproduction des animaux domestiques sait, à n’en pas douter, combien cette perpétuation des êtres débiles doit être nuisible à la race humaine. On est tout surpris de voir combien le manque de soins, ou même des soins mal dirigés, amènent rapidement la dégénérescence d’une race domestique ; en conséquence, à l’exception de l’homme lui-même, personne n’est assez ignorant ni assez maladroit pour permettre aux animaux débiles de reproduire.
Page 670-671
L’idée d’un Créateur universel et bienveillant de l’univers ne paraît surgir dans l’esprit de l’homme que lorsqu’il s’est élevé à un haut degré par une culture de longue durée.

Page 678
Or il me semble que nous devons reconnaître que l’homme, malgré toutes ses nobles qualités, la sympathie qu’il éprouve pour les plus grossiers de ses semblables, la bienveillance qu’il étend aux derniers des êtres vivants ; malgré l’intelligence divine qui lui a permis de pénétrer les mouvements et la constitution du système solaire, - malgré toutes ces facultés d’un ordre si éminent, - nous devons reconnaître, dis-je , que l’homme conserve encore dans son organisation corporelle le cachet indélébile de son origine inférieure

comment peut on après avoir lu cela penser que Darwin était un éminent homme, alors qu'il était raciste méprisant, pour les autres continent dit moins civilisés ainsi que des femmes , et même eut égard aux idées de cet époque beaucoup n'écrivaient pourtant pas de telles choses. de plus pourquoi les scientifiques se servent de Darwin comme d'un anti religieux alors qu'il était profondément croyant, comme si à notre époque la plupart des scientifiques n'étaient pas croyants en une religion, il suffisait d'entendre Théodore Monod pour se convaincre de l'absurdité de certains propos notamment lorsque pendant une heure il explique tel un scientifique et qu'il finit le reportage en louant la création et la beauté créé par "notre seigneur jésus-christ" quelle déception .


10.Posté par castor junior le 23/05/2009 04:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cybermoine est clairement un illuminati.
Regardez bien : son texte débute par un A majuscule aux proportions démesurées.
A : la lettre des illiminatis qui symbolise la pyramide.

11.Posté par SAYLAR le 23/05/2009 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'avez vous jamais remarqué qu'il y une faille dans notre histoire à tous? Ouvrez les yeux bon sang, ne voyez vous pas que dans notre évolution il manque un maillon? Réveillez vous!!

12.Posté par schwarthenigger le 23/05/2009 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au castor junior

Je suis en contact avec les cybermoines, un d'entre eux est même un pote depuis longtemps. Il y en a plusieurs apparemment c'est pour cela que l'auteur a précisé son nom Hadès, il y a aussi Thanatos et d'autres encore. Je ne crois pas que ce soit des illuminati même s'il est vrai qu'ils se posent des questions dérangeantes.

13.Posté par schwarthenigger le 23/05/2009 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Saylar

Je pense aussi de mon côté qu'il manque quelque chose dans l'histoire humaine, mais je n'arrive pas à savoir quoi.

14.Posté par SAYLAR le 23/05/2009 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

justement schwarthenigger: essaie de faire la synthèse entre le darwinisme et le créationisme! tu remarqueras que pour les deux théories, se trouvent un espace manquant ! essaye de t"imaginer la période ou l'homme à pris conscience qu'il pouvait penser! Si effectivement à un moment donné l'homme à compris qu'il etait capable de penser!! Fais des recherches de ce coté!

Que celui qui cherche, ne cesse de chercher! quand il aura trouvé, il sera troublé, ayant été troublé il règnera sur le tout!
Je ne peux t'aider davantage sur ce point! Tu trouveras par toi même, j'en suis certain à présent.

15.Posté par chai'mah le 23/05/2009 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir à tous

J'ai beacoup aimé cet article simple et franc qui interpelle à la reflexion les gens de bonne FOI ...Evidemment à chacun ses croyances , ma question est:

Sommes-nous de bons croyants ?

N'hésitons surtout pas à nous la poser ...Devoir de conscience !

16.Posté par Observeur le 23/05/2009 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mes posts ont été supprimés, pourquoi ?

17.Posté par Observeur le 24/05/2009 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Evolution

Lorsque nous observons les humains, nous constatons leurs comportements irrationnels.
Ces attitudes remontent très loin dans le temps.
Pour comprendre pourquoi il en est ainsi, nous nous contenterons de constater ce que les humains ressentaient face aux phénomènes naturels. Les humains préhistoriques n'avaient pas nos connaissances et ne comprenaient pas la nature. Cependant, ils cherchaient à donner une signification aux phénomènes naturels en faisant des relations arbitraires entre ce qu'ils voyaient et ce qu'ils ressentaient.
Comme nombre de phénomènes naturels leur faisait peur, ils les attribuaient à des forces surnaturelles qu'ils ont personnifié par des dieux. Il suffit de voir les diverses mythologies qui ont été développées au cours des millénaires. La peur des phénomènes naturels et de la mort, sont à l'origine du sentiment religieux.
Dans les tribus, il y avait des dominateurs qui ont exploité cette crainte pour assouvir leur pouvoir et leurs ambitions. D'où toutes sortes d'attitudes pour s'attirer les faveurs des déités inquiétantes et de rassurer les naïfs. Au fil des siècles, les dominateurs-manipulateurs ont structuré toutes sortes de religions. De nombreuses religions ont disparu, mais quelques unes se sont imposées par la force. Il suffit de s'informer sur l'histoire des religions et de leurs méthodes pour s'imposer.
Comme l'Humanité s'est développée dans cette ambiance superstitieuse durant des millénaires, sa psychologie en est imprégnée au point que s'en est devenue une momification dont peu de personnes sont capables de se défaire. Il faut beaucoup de caractère et de personnalité pour se débarrasser des irrationalités qui encombrent et étouffent une très grande majorité des humains.
Devenir et rester libre penseur est difficile, mais lorsqu'on y est parvenu, c'est la joie de la libération et de la sérénité car on n'a plus de craintes irrationnelles.

J'ai eu des conversations avec de nombreuses personnes. Voici ce que j'ai constaté :
les gens vivent selon leurs besoins d'illusions. Si vous leur faites perdre leurs illusions, ils ne le supportent pas car cela perturbe leur équilibre psychologique. Pour beaucoup de personnes la rationalité est insupportable. Nous le voyons partout : les gens avalent très facilement un gros mensonge et refusent une petite vérité parce que cela les dérange.

De nombreuses personnes désespérées de supporter leurs souffrances, qui ne peuvent être soignées par la médecine, se tournent vers toutes sortes de charlatans qui en profitent pour s'enrichir. La recherche de satisfactions irrationnelles ou d'apaisement de craintes et d'inquiétudes se traduit par l'achat de livres stupides ou la visite de voyantes qui les maintient dans l'ignorance et la superstition. L'exploitation de l'ignorance et de la superstition est une source inépuisable de revenus. Comme la plupart des personnes sont conditionnées et qu'elles ne veulent faire aucun effort pour se libérer, elles se vautrent dans leur attitude béate.

Nous sommes dans la nature, et tôt ou tard, tous les phénomènes s'expliquent naturellement. Cependant, nous n'avons pas tous la même façon d'examiner l'irrationnel pour le ramener au naturel rationnel. Ce n'est pas parce que des phénomènes sont incompréhensibles qu'il faut en déduire que le rationnel est illusion. Tout ce qui se passe peut avoir une explication naturelle et rationnelle. De nombreux phénomènes qui étaient considérés inexplicables et incompréhensibles jadis, ont eu une explication grâce aux progrès scientifiques. Mais notre science est encore très insuffisante pour tout expliquer.

18.Posté par SAYLAR le 24/05/2009 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'accord avec toi Observeur, cela étant dit, il manque toujours un maillon dans le calendrier de notre évolution! Pourquoi ce besoin de soumission au Créateur, à une divinité? Le fait que nous ignorions totalement ce qui nous à mener ici provoque en nous un sentiment de crainte, alors cette crainte on la déplace auprès d'un Créateur, cela nous allège l'existence.Maintenant, il s'agit d'un processus que l'on observe depuis l' avénement des religions, des cultes. Ce qui compte le plus dans notre vie, c'est le libre arbitre, la conscience. Le jour du jugement, tout nous sera dévoilé. il suffit de mener une existence, sans observer de mauvaises intentions, mal saines, et à ce moment la l'homme n'aura de crainte au jour du jugement! Quand j'entends par "jour du jugement" je parle du jour où nous passons de l'autre coté. Le problème est que tous n'avons pas la même définition de ce qui est mal, et bien. Quoique en général, nous sommes en majorité d'accord sur certains points, comme "il mal de tuer".
Nous ne sommes pas nés avec cette volonté de tuer pourtant! n'est ce pas? Et pourtant en grandissant on nous enseigne qu'il est mal d'agir ainsi! Etrange tout cela!!!

19.Posté par Omar Mazri le 28/05/2009 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'auteur de l'article pose les questions et soulève les doutes qui traversent l'esprit de tout homme qui arrive à un carrefour après une expérience de vie qui le contraint à sortir de l'insouciance et à décider de son projet de vie qui va au delà du "ici et tout de suite".

Toute l'énergie se focalise sur la présence d'une intelligence supérieure pour donner sens à sa vie et refuser l'absurde d'une existence sans finalité et sans sagesse suprême. Naviguer spirituellement entre les religions et les croyances c'est normal dans un monde ouvert à toutes les cultures. Réclamer une relation entre Dieu et l'homme sans intermédiaire c'est à la fois l'expression de la Fitra (la nature primordiale de l'homme) et l'expression d'une résistance contre la religiosité. Seul le Coran affirme cette relation directe entre le Créateur et la créature sans intermédiaire :

{Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi, alors Je suis tout proche: Je réponds à l'appel de celui qui M’invoque quand il M’invoque. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés.} al Baqara 186

Le refus de la religiosité ou du culte peut être le fait d'une réflexion non aboutie ou le fait d'un choix complètement erroné qui consiste à dire je crois en Dieu je suis en relation avec lui donc je n'ai pas besoin de culte. D'ailleurs l'auteur de l'article réponds lui même et détruit ses propres arguments en disant à propos des autres " Mais nous humains avons tendance à voir Dieu d’une certaine manière. Et beaucoup ne peuvent s’empêcher de ramener cet être infini à leur niveau limité.".

La foi en Dieu signifie la foi en un être Souverain, juste et sage. La souveraineté exige sur le plan du protocole de lui rendre culte comme Il veut Lui et non comme nous voulons nous. Inverser le rapport c'est soi nier Dieu soit se mettre au dessus de lui soit gaspiller son temps en spéculation qui n'aboutit nulle part. Le verset qui affirme la relation directe entre Dieu et l'homme et la réponse de Dieu à l'invocation de l'homme définit le cadre de la relation, l'esthétique de l'invocation et l'éthique de l'invocateur : "Qu'ils répondent à mon appel".

La réponse à l'appel ne peut se faire que dans le cadre de la religion qui définit le rapport homme Dieu ainsi que les devoirs et droits de l'homme par rapport à Dieu et ceux de Dieu par rapport à l'homme dans une relation de soumission de l'homme à Dieu, de créature à créateur, d'adorateur à adoré, de serviteur à Seigneur. Toute relation qui sort de ce cadre devient un narcissisme ou une idolâtrie païenne en s'adorant soi même ou en adorant Dieu selon un rite inventé et dans lequel on introduit des totems, des fétiches, des icônes... Les Révélations et les Prophètes sont destinés à préciser cette relation, ce lien à Dieu (religare). Tout manquement aux Livres et toute transgression aux messages des Prophètes est selon le cas négation de Dieu ou hérésie. Le Coran dernier Livre qui abroge et remplace tous les autres le dit par l'intermédiaire de l'ultime Prophète envoyé à l'humanité entière et non plus à un peuple comme Moise et Jésus :

{ Dis-leur : «Si vous aimez Dieu réellement, suivez-moi et Dieu vous aimera et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Indulgent et Miséricordieux.»}
Al-i'Imran - 3.31.


{Dis-leur : «Dieu a dit vrai. suivez donc la religion d’Abraham, ce pur monothéiste, qui ne s’est jamais compromis avec les païens.»} Al-i'Imran - 3.95.

{Telle est Ma Voie dans toute sa rectitude. suivez-la ! Ne suivez pas les pistes tortueuses qui ne feront que vous éloigner de la Voie du Seigneur !» Voilà ce que Dieu vous recommande de faire ! Peut-être serez-vous ainsi amenés à Le craindre !}


Un hadith qoudoussi (parole transcendante) dit : "Je suis selon l'opinion que mon adorateur se fait de Moi. Ainsi mon adorateur se doit d'avoir la bonne opinion de Moi"

Comment avoir une opinion juste et exacte de Dieu? Suivre la doxa de ses humeurs, de sa culture, de son imagination ou par une science extérieure à l'homme qui fait connaître Dieu, ses Noms, ses attributs, ses désirs, le chemin qui mène à lui? Cette science, de nature religieuse est l'islam à travers le Coran et la Sunna de Mohamed (saws) qui n'est ni en contradiction avec la raison ni avec les mondes car tous ils sont la création ou le verbe du même et unique Dieu.

L'islam est la seule religion monothéisme : un seul et même Dieu pour tous les êtres, toutes les religions et tous les prophètes, tous les mondes. Le christianisme et le judaïsme ne sont pas monothéisme mais monolatrie dans ce sens qu'ils revendiquent un seul Dieu spécifique à eux mais qui n'est pas le même Dieu des autres. Ce qui est grave sur le plan de la foi sans parler du fils de Dieu, de la trinité ou du peuple élu et des mythologies qui peuplent l'univers des livres tricotés par les hommes pour que la religion et Dieu soient à leur service idéologique et ethnocentriste au lieu d'être des serviteurs de Dieu pour promouvoir la vérité, la justice et le droit à la différence. Le droit à la différence et l'exigence de croire à la pluralité est une condition du monothéisme car seul Dieu est un et unique et tout ce qui n'est pas Dieu est multiple, divers, changeant et imparfait.


L'auteur de l'article reprochent à juste titre la prétention à l'infaillibilité de certains musulmans qu'ils partagent avec les juifs et les chrétiens : " Certains musulmans que j’ai croisés pensaient que le fait d’être nés musulmans car étant de parents musulmans les faisaient de facto appartenir à une classe supérieure. Ils ne mettaient même pas en pratique la religion, mais ils avaient cette certitude insensée." c'est un argument en faveur de la foi monothéiste et de l'obligation de se confirmer au dernier Livre sinon chacun se donnerait à lui-même des titres de vertu et de sainteté.

Le Coran a nommé une sourate "les croyants" pour décrire les qualités spirituelles et morales ainsi que comportement social et intellectuel des gens de foi. J'invite donc l'auteur de l'article à lire et à méditer cette sourate très explicite.

Le Coran non seulement refuse de se donner des titres de vertu mais refuse d'inventer des mensonges sur Dieu en interprétant la foi et la religion comme nous voulons et non comme Il veut. Le tiers du Coran est la description de la foi agissante qui interdit à l'homme de vivre avec l'illusion et les faux espoirs (al amani) mais d'agir en conformité avec l'éthique et l'esthétique de Dieu : la justice.

Le musulman qui vit avec la certitude de mériter le paradis et d'être au dessus des autres a usurpé un droit divin celui de gratifier ou de sanctionner. Le musulman vit entre deux balises celle de la crainte du châtiment de Dieu et l'autre de l'espérance en sa miséricorde qui a embrassé toute chose comme le spécifie le Coran et sans ce coran on ne serait que des fanatiques, des vaniteux et des prétentieux ou des illuminés :

{Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment.s} al Isra 57


{Dis: ‹Je suis en fait un être humain comme vous. Ils m'a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun à son Seigneur›.} al kahf 118


L'auteur de l'article dit " Ces croyants estiment que c’est un fardeau qu’ils n’ont pas à porter." nous lui disons que la foi avec ses implications morales et sociales est à la foi un privilège pour ses conséquences bénéfiques et une lourde responsabilité pour les charges à porter et les devoirs à accomplir.

Dans ces moments de confusion et d'injustice c'est davantage une braise et bienheureux sont ceux qui portent, dans ce monde, dans leur bouche, dans leur cœur et dans leurs mains cette braise car elle est la garantie qu'ils ne connaîtront pas celle de l'enfer inchaallah.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires