ALTER INFO

« La crise du Caucase est un prélude à une guerre contre l'Iran »


Dans la même rubrique:
< >

L’activiste anti-guerre bien connu, Michel Chossudovsky, explique que le conflit dans le Caucase est un prélude à une attaque conjointe des États-Unis et d’Israël contre l'Iran.


danyquirion@videotron.ca
Mardi 9 Septembre 2008


Selon l’économiste canadien Michel Chossudovsky, les États-Unis étaient activement impliqués dans la planification et la logistique de l'opération militaire géorgienne en Ossétie du Sud.

À la mi-juillet, des troupes géorgiennes et américaines ont réalisé un exercice militaire conjoint baptisé «Réponse Immédiate» auquel ont pris part 1,200 troupes US et 800 troupes géorgiennes.

Peu de temps après l'exercice militaire, les forces armées géorgiennes lançaient le 7 août une offensive militaire de grande envergure en Ossétie du Sud. En réponse, la Russie a envoyé ses troupes dans la région.

Le conflit en Ossétie du Sud a fait quelque 1,500 victimes civiles et a obligé le déplacement de 34,000 autres civils, selon des sources russes et des sources occidentales.

« La crise du Caucase est un prélude à une guerre contre l'Iran »
Chossudovsky, l’auteur expert du site Global Research, a déclaré que la Géorgie n’aurait jamais agit militairement sans le consentement de Washington.

« La guerre en Ossétie du Sud n’avait pas à être gagnée. Elle était destinée à déstabiliser la région, » a-t-il déclaré.

« Ne nous faisons pas d'illusions. Il ne s'agit pas d'une guerre civile. Les attaques font partie intégrante d’une guerre plus large au Moyen-Orient et en Asie centrale, incluant les préparatifs de guerre des États-Unis, de l’OTAN et d’Israël contre l'Iran, » a avertit Chossudovsky.

« La crise du Caucase est un prélude à une guerre contre l'Iran »
Selon Debkafiles, en plus de l’aide apporté par des conseillers de l'armée israélienne à la Géorgie pour réaliser les attaques terrestres du 7 et du 8 août, Israël a fourni au gouvernement de Mikheil Saakashvili des véhicules aériens sans pilote Hermes-450 Skylark.

Plus tôt mercredi, le député de la Douma russe Sergei Markov a déclaré à Presse TV que, « cette guerre en Ossétie du Sud est en quelque sorte liés à l'agression de Washington contre l'Iran et à un possible bombardement de l'Iran. »

« Washington a aidé la Géorgie à prendre le contrôle de l'Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, (car) ils ont besoin d’utiliser le territoire géorgien pour bombarder l'Iran, » a-t-il ajouté.

Tel-Aviv et Washington accusent l'Iran de développer des armes nucléaires et ils ont menacé de lancer des frappes aériennes contre le pays.

Toutefois, l’organisme de surveillance des Nations Unies a annoncé qu'aucune preuve n'avait été trouvée pour soutenir les allégations des États-Unis et d’Israël contre l'Iran.

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info

Article original anglais : http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=68765&sectionid=351020101


Mercredi 10 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Rems le 09/09/2008 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ready for the war ?

2.Posté par magrof le 09/09/2008 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a une fin à toutes choses : la fin de l'empire anglo-saxonne (Angleterre+Etats-Unis+OTAN+Israël) se trouve dans l'attaque de l'Iran. Ces imbéciles ne savent pas à quoi ils ont à faire en Iran !!!

3.Posté par NG le 09/09/2008 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La présence du navire amiral de la 6e flotte états-unienne, le USS Mount Withney, dans les eaux de la mer Noire, n'est pas due au hasard. Le motif officiel invoqué - la livraison d'aide humanitaire - ne tient pas debout. N'importe quel cargo civil aurait fait l'affaire, et tout le monde sait bien que les russes n'auraient jamais attaqué un cargo affrété par l'OTAN, donc l'envoi de navires de guerres pour livrer de simples cartons remplis de médicaments n'était pas nécessaire. Et l'envoi d'un navire de commandement bourré d'électronique (USS Mount Withney) n'était pas utile non plus dans le cadre d'une simple livraison d'armes.

La 6e flotte US est habituellement basée en mer Mediterranée, car c'est bien la 5e flotte US qui est en charge du Golfe Persique et du Proche-Orient. Le fait que le navire amiral de cette 6e flotte viennne se positionner en mer Noire indique une potentielle offensive de l'OTAN contre l'Iran, menée conjointement depuis les eaux du Golfe (5e flotte) et la mer Noire (6e flotte), avec drônes, Tomahawks et aviation classique, le tout appuyé par des navires otaniens (dont français), et des troupes au sol, notamment les récents "renforts" envoyés en Afghanistan (en réalité peut-être destinés à combattre l'Iran).

Il est aussi possible que le déploiement d'éléments de la 6e flotte en mer Noire vise à couper la route à d'éventuels renforts que la Russie pourrait dépecher vers l'Iran. En gros, pour atteindre l'Iran, les renforts russes devront immanquablement "croiser" le chemin des forces otaniennes qui leur barre la route. Ainsi, les forces otanienne dans la Mer Noire serviraient alors à opérer une sorte de "containment" des forces russes. Et nous assisterons alors au bis repetita de ce qui s'est produit en août avec la Géorgie, mais à l'envers, et au détriment de la Russie. Je développe :

En août, la Russie est intervenue contre la Géorgie, et les USA ont eu le choix entre voler au secours de la Géorgie de la seule manière qui pouvait être efficace (donc militairement), ou se résigner à accepter la défaite géorgienne. En cas d'offensive US/Israélienne contre l'Iran, la même chose va se reproduire mais dans l'autre sens : la Russie aura le choix entre voler au secours de l'Iran, mais cela signifiera la confrontation directe avec les USA, ou se résigner à accepter la défaire de l'Iran (et le pillage des ressources énergétiques de ce dernier par les USA).

Concernant le moment où ce conflit pourrait avoir lieu, il faut savoir que l'article 18 de la Convention de Montreux (1936) stipule que les navires de puissances non riveraines de la Mer Noire (USA par exemple) ne peuvent rester dans cette mer plus de 21 jours. Comme l'USS Mount Withney y est arrivé le jeudi 4 septembre (si je me souviens bien), cela signifie, si il doit être utilisé depuis cette mer pour coordonner les mouvements de la 6e flotte dans le cadre d'une attaque de l'Iran et d'un "Containment" de la Russie, l'attaque doit se produire avant la fin septembre (théoriquement, le USS Mount Withney serait en violation du droit international dès le 4+21 = 25 septembre).

Nous verrons bien.

NG




4.Posté par Meda le 09/09/2008 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les yankees violent tous et ne respectent rien puisque ce sont des ignorants des gens qui ne raisonent pas.encor ce sont des barbares sauvages sanguinaires qui ne comprennent aucune langage que le langage de la guerre grands voleurs et grands menteurs des criminels absolus pures que des tyrans.hier c'était l'irak bientôt ça sera l'iran mais espèrons que cela ne va pas se réaliser et après ça sera la syrie et après la syrie? je pense que ça sera la Russie et puis la Chine et après ces barbares sauvages viendront les maîtres de la palanete puisqu'il n'y aura aucun pays qui pourrait s'oposer à leurs exigences.les pays européens sont des marionnettes corrompus des cadavres vivants ils exécuteront aux aurdres donnés pars les paux rouges sans conditions et sans discution.

5.Posté par Abdo le 09/09/2008 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore un autre mensonge à l'instar de celui qui a déclenché la guerre à l'Irak et celui (terrorisme) qui a, aussi, déclenché la guerre en Afghnistan; comme toujours, les alibis ne manquent pas; mais, vu la situation économique critique qui plonge le monde dans une récession voulu par l'ignorance de la politique des États Unis et son entêtement , si par malheur, à déclencher une guerre dans une zone encore enflammées; les États Unis, malgré la terreur et le sang qu'il sème, à travers une planète invivable, par son arsenal militaire dont il dispose, se voit diminuer sur la scène internationale et ligoté par la création de ses propres difficultés qui, à la limite, favorisent rapidement le dislocation des États Unisa en états, hermétiquement, indépendants et , mutuellement, ennemis. Il y a lieu de savoir aujourd'hui qu'il n'y a pas, uniquement, l'arsenal militaire, mais il y a autre chose beaucoup plus profond et bénéfique à tout le monde qui pourrai faire réfléchir les États Unis sur toute action à entreprendre.

6.Posté par Moukawama le 09/09/2008 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bonjour,

Les etats-uniens veulent - avec l'entité sioniste - mener une guerre contre l'Iran et - par là - tenter de déposséder ce pays de ses richesses. Si ils s'y prennent comme ils s'y sont pris pour l'Irak, je doute fort qu'ils puissent enregistrer une quelconque victoire. Le véritable prélude à cette guerre que l'on dit imminente a été la desastreuse mésaventure libanaise de 2006. Et non pas ce coup tordu fait à la Russie dans le Caucase. Il fallait dans un premier temps éliminer le potentiel de représailles pouvant surgir du Hezbollah. Cette étape n'a jamais été atteinte. Aujourd'hui, la resistance libanaise est bien plus forte qu'elle ne l'était à l'été 2006.
Si les etats-uniens veulent disparaître en tant qu'Etat nuisible pour la planète, je dis qu'ils doivent absolument faire cette guerre. Entêté à penser qu'ils peuvent dominer le monde, ils ne feront qu'entrainer la disparition du cancer qu'est - pour le Proche et Moyen Orient - l'entité criminelle sioniste.
Le calcul de NG est assez interessant. Je vais attendre le 25 septembre.
Salut.

7.Posté par fonzibrain le 09/09/2008 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut ng,
enfin quelqu'un qui pense !
tu utilises les bonnes données dans la dynamique stratégiques à l'œuvre en géorgie américano sioniste,les force en précense sont nombreuses et quoi qu'on en dise ,ce n'est pas l'europe,aussi bien géographiquement,(au nord est de la turquie tout de même),que stratégiquement,,l'iran,l'irak et israel sont bien plus proche que n'importe quelles pays membre de la communauté européenne,pourtant,personne n'en parle,les principaux intéressés de cette crise,c'est à dire les pays riverains n'ont pas eu droit de citer dans les discussions auprès de l'europe et la russie,,et aux info,rien,hallucinant.
en fait j'ai encore du mal à comprendre pourquoi se mettre à dos la russie avant une possible attaque contre l'iran,je ne pense pas que les russes acceptent l'attaque contre l'iran pour gagner la géorgie,dans un conflit préparé ,et si des avions voulant bombarder l'iran doivent décoller de géorgie,ils pouvaient très bien le faire sans que des troupes russes n'ai besoin d'être expulsé d'ossétie du sud,alors qu'elles resteraient en abkhazie,donc je saisis pas,j'ai peur que ce soit une stratégie de tension à grande echellei

8.Posté par bebert le 10/09/2008 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour , ne souhaitons de mal à personne , ni aucun pays, la guerre est un malheur pour tout le monde.
j'espére que tous ces pays aurons la sagesse de s'arréter à temps. A priori le pays le plus agréssif me semble les USA, pris dans une folle fuite en avant expensionniste et de contrôle du monde, pour ses hydrocarbure entre autre, mais aussi par une économie de guerre influencer par le lobby militari-industriel........Il devrez tirer les leçons du passer, aucun pays n'a pus dominer, et controler le monde, tous les vieux pays colonialistes ont essayer (GB, France....), URSSS, hitler, Staline, personnes ni aucun pays ni sont arriver, ils ont tous fait l'erreur de ne pas savoir s'arreter à temps!

9.Posté par garibaldi15 le 13/09/2008 06:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NG, sauf que les USA ne sont pas signataires de la Convention de Montreux, et en conséquence ils ne sont pas tenus de respecter le délai maximum de 21 jours de présence.

Les pays signataires :

France, dépositaire
Australie
Bulgarie
Grèce
Roumanie
Royaume-Uni, ainsi que Chypre, qui est partie au titre de la succession d'États (en l'occurrence son indépendance) depuis 1969.
URSS: Russie et Ukraine sont les États successeurs pour ce traité.
Turquie

2 sources pour vérifier :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_de_Montreux#cite_note-0
http://www.globalsecurity.org/military/world/naval-arms-control-1936.htm

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires