Politique Nationale/Internationale

La conférence de presse du Président iranien



IRIB
Mercredi 4 Avril 2007

La conférence de presse du Président iranien
« Les puissances arrogantes abusent de leur pouvoir et instrumentalisent les instances internationales, pour priver le peuple iranien de son droit indéniable au nucléaire, sans succès, d'ailleurs. », a martelé le Président iranien, lors de son point de presse, devant les journalistes iraniens et étrangers. « L’Iran est, depuis 35 ans, membre de l’AIEA, et bénéficie, donc, du droit de procéder à l’enrichissement d’uranium, et d'être aidé, d’ailleurs, par les autres membres de l’Agence, d’après ce même traité. », a-t-il rappelé, ajoutant que l’Iran a présenté à l’Agence de nombreux documents, tous plus fiables les uns que les autres, sur les activités nucléaires qu’il poursuit, sous les auspices de cette Agence, sans s'être livré à une quelconque dérive, dans ce domaine. »

Et le Président iranien d’ajouter : « Le mouvement pacifique de l’Iran, dans le domaine du nucléaire, est critiqué, par un certain nombre de puissances arrogantes, qui exploitent, elles-mêmes, l’énergie nucléaire, et qui se sont, même, livrées à des dérives, dans ce domaine, tandis que la nation iranienne poursuit, avec constance et persévérance, son chemin vers l’indépendance. » « Aujourd’hui, l’affaire nucléaire iranienne constitue une autre mise à l'épreuve du Conseil de sécurité, pour prouver sa capacité à agir, conformément à la justice.

C’est, d’ailleurs, l’attente de toutes les nations du monde. », a-t-il ajouté. Le Président Ahmadinejad a évoqué, ensuite, la nécessité de la réforme de la structure de l’ONU, qui avait été, en fait, conçue et organisée, par les grands vainqueurs de la deuxième guerre mondiale, pour contrôler le monde. « La structure des Nations-unies, notamment, celle du Conseil de sécurité, n'est plus acceptable, aujourd’hui. », a-t-il rappelé. Evoquant, ensuite, l’abus, par les Etats-Unis, de leur droit de veto, dans le sens de leurs propres intérêts et des intérêts du Sionisme mondial, le Président iranien a dit : « Les résolutions, adoptées, par le Conseil de sécurité, témoignent, bel et bien, des pressions exercées par certains gouvernements.

Ce qui prouve qu'il est grand temps d’apporter des changements à la structure de ces instances. » «Avec des membres, tels que la Grande Bretagne et les Etats-Unis, qui bénéficient du droit de veto, le Conseil de sécurité n'arrive jamais à prendre une décision conforme à la justice. », a fait savoir le Président Ahmadinejad, dont les propos étaient diffusés, en direct, par 8 chaînes d’informations. Le Président Ahmadinejad a conclu, finalement, que l’absence de réformes dans la structure actuelle de l’ONU porterait préjudice à la paix et à la sécurité mondiale.


Mercredi 4 Avril 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires