PRESSE ET MEDIAS

La conférence de presse du Président iranien à New York?


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Mercredi 24 Septembre 2008

La conférence de presse du Président iranien à New York?
Le Président de la RII, Mahmoud Ahmadinejad, qui se trouve, à ‎New York, où il a participé et pris la parole à l'Assemblée générale de ‎l'ONU, a affirmé, mercredi, au cours d'une conférence de presse, que le ‎peuple iranien était partisan du dialogue, sans pour autant accepter le ‎langage de la force. "L'époque où l'on utilisait le langage de la force et ‎où la puissance militaire, l'argent, l'économie étaient un critère de ‎suprématie, est révolue.", a dit le Président iranien, ajoutant que débutait, ‎désormais, l'époque de la réflexion et de la culture. "Ceux qui continuent ‎d'utiliser ou de prôner le langage de la force sont atteints d'une sorte de ‎sous développement historique et politique.", a-t-il martelé, avant de ‎rappeler qu'un changement d'attitude de la part des Etats-Unis aurait une ‎influence sérieuse sur la conjoncture actuelle, en référence à la politique ‎dualiste de Washington, à l'égard de l'Iran. "Nous souhaitons, a dit le ‎Président Ahmadinejad, des relations basées sur le respect mutuel et nous ‎rejetons toute forme de relations basées sur la force et la domination." Le ‎président iranien a, ensuite, évoqué les menaces proférées par le régime ‎sioniste, précisant que ce dernier et ses alliés n'étaient pas de taille à ‎porter atteinte au peuple iranien. "L'objectif des Sionistes, a-t-il précisé, ‎est de masquer leurs crimes et exactions à travers ce type de menaces." ‎Le Président Ahmadinejad a affirmé que les Iraniens était un peuple ‎pacifique. "La nation iranienne, a-t-il ajouté, coupera cependant, tout ‎bras agresseur." En effet, le Président de la RII a énuméré, au cours de ‎cette conférence de presse, l'attitude dualiste de l'Occident, à l'égard de ‎Téhéran, dont l'exemple le plus flagrant est l'affaire nucléaire iranienne, ‎qui a pris, en réalité, une tournure politique dépourvue de toute base ‎légale et juridique. Partant, on est en droit de se demander pourquoi les ‎Etats qui produisent et détiennent l'arme nucléaire et qui menacent les ‎nations du monde, ne représenteraient-ils pas un danger, mais l'Iran, par ‎contre, en serait un, alors qu'il ne souhaite que la technologie nucléaire à ‎vocation pacifique et purement civile? En fait, les propos de Mahmoud ‎Ahmadinejad qui avaient, d'ailleurs, un parfum de conseil aux grandes ‎puissances, pour abandonner le langage de la force, prouvent que la RII a ‎toujours souhaité et souhaite toujours entretenir des relations équitables ‎avec les nations du monde. Or, les Etats-Unis n'ont jamais adopté une ‎attitude juste à l'égard de notre pays. Cependant, Washington ne doit pas ‎s'imaginer qu'en ayant recours au langage de la force, il sera en mesure de ‎mettre un frein au progrès, au développement et à l'indépendance de ‎l'Iran. Aux dires du Président Ahmadinejad, le peuple iranien avance à ‎grandes enjambées sur le chemin du progrès.‎

Le Discours d'Ahmadinejad à l'Assemblée générale ‎de l'ONU

C'est le cœur battant, mais avec un pincement ‎d'inquiétude, que le monde attendait, le mardi 24 ‎septembre, le discours du Président iranien devant la ‎‎63ème Assemblée générale de l'ONU. Vu le contenu et ‎les réactions suscitées, on peut dire qu'il n'a pas été déçu. ‎Diffusé en direct sur la plupart des chaînes télévisuelles, ‎reprise et commentée en long et en large, l'allocution ‎d'Ahmadinejad a retenu l'attention qu'elle méritait. ‎Reuters en soulève le caractère intransigeant, la fermeté ‎et la vigueur: "L'Iran, affirme l'agence, citant le ‎Président, ne reculera pas d'un iota devant les Etats qui ‎cherchent, en abusant de leur statut de superpuissance, à ‎saper son programme nucléaire pacifique et à porter ‎atteinte à sa force dissuasive." Reuters relaie, à ce même ‎effet, le regret présidentiel de voir les Etats-Unis ‎d'Amérique, tout comme certaines chancelleries, se ‎réduire au rang de vulgaires exécuteurs des politiques ‎dictées par Tel-Aviv, politiques, qui, rappelons-le, ‎exposent aujourd'hui aux regards de tous, leurs extrêmes ‎limites. "Le régime sioniste, souligne Ahmadinejad, va à ‎grandes enjambées vers son déclin et les erreurs ‎commises par ses dirigeants accélèrent sa vertigineuse ‎descente aux abîmes. Le piège se ferme sur Israël et son ‎soutien américain, car le temps des empires est bel et ‎bien révolu, dans un monde rompu aux vertus du ‎multilatéralisme, un monde, où tout Etat devra apprendre ‎à confiner son action à une sphère close, à savoir, son ‎propre territoire." Le discours d'Ahmadinejad, à ‎l'Assemblée générale de l'ONU, a, aussi, largement, ‎trouvé écho, en France. L'AFP s'intéresse encore à son ‎volet consacré à la crise nucléaire iranienne. Il décrit ‎l'indignation présidentielle, face à l'attitude de l'Occident, ‎qui, indifférent aux règles posées comme telles par le ‎Traité de non prolifération, continue à crier à ‎l'irrégularité, au sujet des activités nucléaires civiles ‎iraniennes ; un Occident, fabricant de première heure des ‎bombes atomiques, et qui est prompt à remplir ses stocks ‎d'armements de nouvelles générations d'armes de ‎destruction massive. Mais au milieu de toutes ces ‎contradictions et injustices, le peuple iranien, ainsi que le ‎rappelle son Président, a trouvé sa voie : celle-ci consiste ‎à ne pas transiger sur ce qui lui revient de droit, car ce ‎‎"dû" et le mérite qui en est tiré, appartiennent, en quelque ‎sorte, à toutes les nations hostiles à l'impérialisme. ‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 24 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par Tigen-91 le 24/09/2008 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi j'en ai pas entendu parler a la télé ?
j'aurais bien voulu le voir parler devant l'assemblée générale de l'ONU.

2.Posté par azrael le 24/09/2008 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si il avait tenu des propos que l' on aurai pu interpreter comme antisemite.ILs serait passer sur toutes les chaines d' information.
Je ne peux pas vraiment juger de sa personne et de ses intentions, mais d' apres ce que je lis sur les articles concernant son intervention à l' ONU, il a bien remis à leur place tous ses adversaires. Il leur a dit quelque vérité bien placé, et jaimerais bien connaitre leur réponse.

3.Posté par jml le 25/09/2008 00:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien entendu, cet homme dérange parce qu'il est sincère sur ses intentions et dit la vérité, c'est pour celà que la plupart des medias aux ordres des néo-cons sont entrain de lui tailler une réputation hostile et de faire de l'IRAN un bouc-emissaire idéal.
Dèjà vu dans notre histoire de l'humanité.
Le peuple dominant des néo-cons ne souhaite pas etre dominer par ceux qu'ils dominent.

4.Posté par Anamurlu le 25/09/2008 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Justice, égalité, franchîse, refus de l'oppression ... franchement chapeau Mr le Président Ahmadinejad

5.Posté par Farid Y le 25/09/2008 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour tout le monde,

Saviez vous que ahmadinejad a eu des petites explications avec david rockefeller en personne notamment au CFR ?

http://www.cfr.org/publication/11498/

ET

Que ce même ahmadinejad a besoin d'un gouvernement mondial

http://www2.irna.ir/en/news/view/menu-236/0801225293002918.htm

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires