ALTER INFO

La comète McNaught module le vent solaire


Dans la même rubrique:
< >


Thunderbolts
Lundi 8 Octobre 2007

La comète McNaught module le vent solaire

Thunderbolts Picture of the Day, le 5 octobre 2007



Une décélération de la vitesse du vent solaire a été détectée par la sonde spatiale Ulysse. Les effets électriques d'une simple comète ont-ils pu en être la cause ?


​​​​Une récente annonce de l'Université du Michigan a étonné les astronomes à propos de la forte influence de la comète McNaught sur la vitesse du bombardement ionique émis par le Soleil. Appelé « vent solaire, » la nuée d'ions énergiques n'est pas vraiment un vent mais plutôt essentiellement une collection d'atomes aux noyaux dépouillés de leurs électrons, laissant des particules chargées positivement. Ces particules chargées sont accélérées à des vitesses élevées -- approximativement 750 kilomètres par seconde dans le système solaire, rayonnant vers l'extérieur en direction du champ magnétique du Soleil.


​​​​Le 6 octobre 1990, la navette spatiale Discovery lançait le vaisseau spatial Ulysse pour une mission d'étude des champs magnétiques des pôles nord et sud du Soleil. Parce qu'il est sur ce genre d'orbite inhabituelle à de hautes latitudes, Ulysse a rencontré la comète McNaught quand elle passait près de la planète Mars. S'allongeant jusqu'à environ 160 millions de kilomètres de son noyau, la queue chargée de la comète semble avoir réduit la vitesse du vent solaire et provoqué de l'émoi chez les scientifiques.


​​​​Selon le Dr. Michael Combi, professeur de science spatiale à l'Université du Michigan :


C'est très surprenant pour moi. La manière dont le vent solaire a été affecté par la perturbation de cette petite comète après l'orbite de Mars. Ce sera un défi sérieux pour nous théoriciens et modélistes informatiques pour comprendre la physique.


​​​​L'expérience sur la composition du vent ionique solaire (SWICS) a constaté que la queue avait ralenti le vent solaire à la moitié de sa vitesse normale. La vitesse du vent solaire atteindrait d'ordinaire environ 700 kilomètres par seconde à cette distance du Soleil, mais à l'intérieur de la queue ionique de la comète, elle était sous les 350 kilomètres par seconde.


​​​​La physique ne résiste pas autant aux partisans de l'univers électrique. Les queues ioniques cométaires s'orientent toujours à l'opposé du Soleil, parce que les comètes sont des centres de décharges électriques dans le champ électrique solaire faible et radial. Quand elles se rapprochent graduellement du Soleil, leurs charges électriques deviennent de plus en plus négatives par rapport au plasma solaire. Les comètes perdent de la masse sous forme de poussière extrêmement fine et d'ions chargés négativement à travers un processus appelé pulvérisation cathodique, ainsi leur perturbation du plasma solaire est beaucoup trop grande pour être explicable par des objets inertes. La charge négative des comètes et de leurs queues attire les protons proches du vent solaires, les ralentissant dans leur voisinage et provoquant une décélération globale du vent solaire.


​​​​Malheureusement, la plupart des chercheurs en astronomie sont peu accoutumés à la composante électrique dans l'environnement de notre Soleil (et dans l'environnement spatial lui-même), ils ne réussissent donc pas à expliquer les indices.


​​​​George Gloeckler, le deuxième auteur d'un document sur les résultats publié le 1er octobre 2007, dans l'Astrophysical Journal, mentionnait :


Les avantages d'une pareille observation sont importants, elles forcent à considérer les interactions des comètes de ce genre avec le Soleil, notamment la manière dont les comètes perdent de la masse. Elles examinent aussi la question de la façon dont l'injection soudaine de matériau neutre et froid interagit avec le plasma solaire chaud.


​​​​Comme nous l'avons écrit dans de précédants articles de Thunderbolts Picture of the Day, les corps électriquement neutres n'existent pas dans l'univers. Confondre le plasma avec du gaz chaud et adhérer à la seule explications traditionnelles de la pesanteur empêche la vraie compréhension des comètes et du pourquoi elles se conduisent de la manière dont elles le font. Ça explique aussi pourquoi le système solaire continue à réduire à néant les théories standard.



Original : http://www.thunderbolts.info/tpod/2007/arch07/071005cometmcnaught.htm
Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info

Articles sur la théorie de l'Univers Électrique :
http://www.techno-science.net/forum/viewtopic.php?t=5706&sid=d24784b8b9864a6bbc03cde339a14c4d




Lundi 8 Octobre 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires