Palestine occupée

La collaboration du Fatah à l'agression sioniste



Dimanche 1 Février 2009

Photo: ism.org
Photo: ism.org
A Gaza, des ONG dénoncent la répression du Hamas, nous apprend le journal Le Monde daté du 30 janvier. Et il semble bien que le Hamas ait fait preuve d’une brutalité extrême à l’encontre de membres du Fatah, principale composante de l’Autorité Palestinienne dirigée (?) par Abou Mazen.
C’est de cela que rend compte l’article du Monde qui cite des témoignages et des déclarations d’organisations palestiniennes pour les droits de l’Homme.
Si ces condamnations sont nécessaires, il importe de situer l’action des militants du Hamas dans le contexte de l’agression sioniste avec ses bombardements quasi incessants d’artillerie, terrestre ou de marine, ses raids aériens et l’action de ses unités d’infanterie.
Ce sont ces éléments de contexte qui manquent dans l’article du Monde. Et justement, un article du journal espagnol El pais nous fournit ces éléments de conteste. S’il stigmatise en termes moraux le comportement des membres du Hamas à l’encontre des partisans du Fatah, il nous donne un singulier aperçu des agissements d’au moins une partie d’entre eux, agissements qu’on ne peut appeler autrement que collaboration active avec l’ennemi en temps de guerre.
D’où parfois une « justice » expéditive mais aussi des militants du Fatah tués après avoir ouvert le feu sur des membres du Hamas. De ce point de vue, la façon de faire des militants du Hamas n’est en rien une
nouveauté parmi les mouvements de résistance confrontés à un ennemi impitoyable.
C’est tout ceci qu’évoque d’une manière assez détaillée l’article ci-dessous qui montre à quel point le Fatah est désormais discrédité et fait plus partie du problème que de la solution pour la Palestine, même si des militants du Fatah ont effectivement pris les armes pour lutter contre l'agression sioniste.

L’autre sale guerre de Gaza
Le Hamas a tué une centaine de présumés collaborateurs du Fatah
Par Juan Miguel MUÑOZ - Gaza – El Pais (Espagne) le 23/01/2009 traduit de l’espagnol par Djazaïri

C’est un mélange de revanche, de division politique abyssale entre Palestiniens, de haines, d’intérêts personnels et d’instincts les plus primaires. Pendant les 23 jours qu’a duré le déchaînement incessant d’Israël contre Gaza, le Hamas et le Fatah ont réglé leurs comptes au milieu du chaos.
Une guerre extrêmement sale. Tandis que les combattants tiraient des roquettes, des dizaines de collaborateurs d’Israël informaient l’armée de ce pays sur des objectifs à atteindre. Il est certain que de nombreuses personnes sont mortes à cause de cette aide à l’ennemi. Mais la réaction de la milice islamiste a été dure et brutale. Plus d’une centaine de membres de cette cinquième colonne ont été exécutés.

Le 1er janvier, date anniversaire de la création du Fatah, plusieurs centaines de ses membres sont sortis dans les rues. Certains distribuaient des caramels – manière traditionnelle de fêter une bonne nouvelle – pour signifier la bienvenue des bombardements de l’aviation israélienne. Masleh Reqab, professeur d’économie à Khan Younès, assure que « des membres du Fatah exilés en Egypte téléphonaient à leurs familles pour leur annoncer qu’ils rentreraient à Gaza d’ici trois ou quatre jours. » On en était seulement au cinquième jour des affrontements et beaucoup parmi eux pensaient que le Hamas ne résisterait pas à des bombardements aussi violents. Mais le Hamas a tenu bon.
Dans quelques quartiers de Gaza, les partisans de Fatah ont tenté de contrôler les rues par la force des armes. Les policiers du gouvernement Hamas] n’ont jamais cessé de patrouiller, mais sans les uniformes blancs qui en faisaient des cibles faciles pour les hélicoptères et les avions israéliens. Leur objectif était d’empêcher le renforcement des membres armés du parti du président Palestinien Mahmoud Abbas. Et aussi les pillages parce que les portes de centaines de magasins avaient été soufflées par les bombes et qu’ainsi les marchandises étaient à la portée de n’importe quel voleur. Cependant, la tenue civile des policiers a accru le désordre.

Le Hamas n’a pas pour habitude d’être clément quand il est question de soutien à l’ennemi sioniste. Les tirs dans les jambes des collaborateurs, considérés comme des traîtres absolus par les fondamentalistes ont été fréquents pendant ces jours d’anarchie. «Il y avait des hommes qui apparaissaient soudain avec une charrette pour vendre des fruits secs et espionner la maison d’un dirigeant du Hamas. D’autres s’en retournaient sans dommages aucuns dans des secteurs où les militaires Israéliens étaient déjà déployés. « Il est pratiquement impossible qu’ils n’aient pas apporté une aide à l’ennemi, » affirme une source proche du mouvement islamiste. Une bonne partie d’entre eux s’est retrouvée derrière les barreaux, mais à beaucoup d’autres, plus téméraires, il est arrivé bien pire.
« Des collaborateurs ont été pris en flagrant délit en train de tirer sur des combattants du Hamas pendant la guerre. Ceux là ont été tués immédiatement. Les miliciens en ont exécuté plus d’une centaine. Certains, déjà bien connus, ont été assignés à résidence chez eux avec l’avertissement qu’on leur tirerait dessus s’ils quittaient leurs domiciles, » ajoute la même source.

Ehab el Ghosein, porte parole du ministère de l’intérieur, ne confirme ni ne dément. « Nous avons arrêté, » a-t-il affirmé hier, « de nombreuses personnes pour collaboration avec Israël. Ces dizaines de personnes sont en cours d’interrogatoire. Les tuer est illégal, même s’il s’agit de collaborateurs. Mais des événements se sont produits à la faveur de ces jours de confusion. » El Ghosein indique que le ministre de l’intérieur et Saïd Siam, un des chefs de la direction du Hamas, ont pu être victimes de certains de ces collaborateurs. « Une enquête est en cours, » précise-t-il.

Pendant ces journées de guerre, les dirigeants du Hamas n’ont pas disparu dans une clandestinité absolue. On pouvait en voir beaucoup à la télévision, assistant à des funérailles. Ce qui a pu faciliter le travail de ceux qui ont désigné l’emplacement de la maison ou Siam, tenant de la ligne dure du Hamas, se réunissait avec d’autres chefs de son parti. Dans certains cas, les collaborateurs ont disposé d’appareils dotés d’un signal laser pour désigner le bâtiment que détruisaient ensuite les avions israéliens.

C’est une vieille histoire qui remonte aux années 1990. Et dans la lutte sanglante pour le pouvoir que se livrèrent le Fatah et le Hamas pendant un an, jusqu’en juin 2007, lorsque les islamistes prirent le pouvoir à Gaza, il y eut également de nombreuses tentatives d’assassinat de militants du Hamas, dont le premier ministre Ismaïl Haniyeh, qui fut l’objet d’au moins deux tentatives de meurtre. Les affrontements avaient atteint une violence inouïe en ces jours de juin. Et avec des vengeances des uns contre les autres au cours desquelles le sang coula abondamment.

http://mounadil.blogspot.com/



Dimanche 1 Février 2009


Commentaires

1.Posté par Al Qassam le 01/02/2009 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut , la resistance est le seul representnant legitime des palestiniens , pas les collaborateurs avec les soinists , merci

2.Posté par Aigle le 01/02/2009 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment croyez vous que les 2 Dirigeants du HAMAS ont pu etre localises , au moment precis ou chacun a rejoint son domicile ( Siam habitait chez son frere qui venait de louer une maison , du fait que celle de Siam a ete detruite par les criminels du haut de leur f16 ) ???
Hier encore IZNOGOUD ABBAS , A ETE CONPOQUE CHEZ LE PETIT PHARAON SUR ORDRE DE SRAKOUCHNER , POUR RECEVOIR L'ORDRE DE CRIMINALISER LA RESISTANCE , ....C'EST CE QU'IL A FAIT CET APRES MIDI DANS UNE CONFERENCE DE PRESSE ORGANISEE AU CAIRE , AVANT DE S'ENVOLER POUR PARIS QUI DOIT LE FELICITER POUR SON "COURAGE" et LUI PROMETTRE SON "SSUSUCRE" ....Le FATAH A ETE DECIME A PARTIR DU MOMENT OU ABOU DJIHAD ET ABOU YAD ONT ETE ASSASSINE SUR ORDRE DES SIONISTONAZIS PAR LEUR TAUPES , CE QUI A LAISSE ARAFAT ISOLE AU MILEU DE D'UNE HORDE D'ARRIVISTES CORROMPUS QUI N'ONT PAS HESITE A PARTICIPER A SON MEUTRE SUR ORDRE DE SHARON QUI A FOURNI LE POISON ( apres avoir eu accord de cretin Bush qui ne s'est soucié que de l'Indetectabilité ....c'est le porte parole de Sharon depuis 50 ans qui l'avoue ) Et dans cette meute de traitres, Dahlan , protegé de IZNOGOUD , elevé au biberon du Shin BEIT des l'Université , a joué les premiers roles ...Iznogoud est toujours resté dans l'ombre comme a son habitude .....Rappelez vous ARAFAT bombardé dans la MOQUATTAA SEUL et PAS UN SEUL MOT DU FATAH DES TRAITRES DONT IL ETAIT POURTANT LE CHEF LION ............Ensuite , APRES L'ASSASSINAT DU VIEUX LION , ILS ONT LIQUIDE TOUS CEUX QUI POUVAIENT REPRENDRE LE FLAMBEAU DE LA RESISTANCE TELS BARGHOUTI QUI A ETE LIVRE COMME CADEAU AUX SIONISTONAZIS QUI N'ONT DEMANDE PAS TANT .......TOUT CELA POUR POUVOIR JOUIR DE JACUZZI ET DE VILLAS DANS UN PETIT BANTOUSTAN DONT MEME LES MACAQUES DES RUINES D'ANGHKOR N'EN VOUDRAIENT PAS .................LA SUITE ON LA CONNAIT ET LEUR CRIMES NE VONT PAS S'ARRETER QU'AVEC LEUR ELIMINATION COMME ON ELIMINE LES ORDURES

3.Posté par boumaakal le 01/02/2009 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Aigle
très bien commenté, tous mes respects je n'ai plus rien à dire
et VIVE La Résistance
Paix sur vous tous Salam

4.Posté par coeurdegaza le 02/02/2009 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FATAH SON DES VENDUS HONTE EUX LES SPOLIEUEUR DE TERRE DE SIONISTENAZIS
AVEC QUI ILS COLLARENT C HONTEUX!!!

5.Posté par Miloud le 02/02/2009 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je te félicite, Aigle, pour ton expression "isnogoud" cela leur va très bien. Malheureusement il y a beaucoup trop d'isnogoug arabe et la guerre contre eux est pire que celle contre les sioniste. Nous somme pas sortie de l'auberge. Qu' Allah nous aide

6.Posté par tarek le 03/02/2009 04:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien que nous somme loin de vous mais nous somme avec vous par la plume par les prieres et les douaa, nous vous saluons resistants de la liberté vous etes l'honneurs de la nation arabe mort au traitres
laches corrumpus, gens du fatah qui en sont devenus la honte de la palestines et des arabes, vive la Palestine libre et indépendante gloire au chouhaddas

7.Posté par blk le 03/02/2009 05:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive la r!sistance. Qu diable les collabos et autres vendus. La victoire est pour bientôt incha Allah.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires