Conflits et guerres actuelles

La coalition occidentale ne peut pas vaincre les Talibans


Qu’il y ait renforcement ou non des troupes d’occupation, les Talibans sont aguerris et patients, et ils n’ont aucune intention d’abandonner l’Afghanistan, écrit Abdel Bari Atwan.


Abdel Bari Atwan
Samedi 19 Décembre 2009

Combattant Taliban - Photo : AFP/Tariq Mahmoud
Combattant Taliban - Photo : AFP/Tariq Mahmoud

Le président Barack Obama a finalement annoncé sa décision d’envoyer quelques 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan, mais la logique qui sous-tend cette décision reste floue.

Il a fallu au président près de quatre mois pour répondre à la demande, de 40 000 soldats supplémentaires du général américain Stanley Mc Chrystal, commandant en Afghanistan, pour « prévenir l’échec de la mission ». La réticence avec laquelle 75% de la demande du général a été remplie témoigne d’un certain manque de conviction de la part d’Obama.

Sa décision entre-deux comprend également le projet d’un retrait complet d’ici juillet 2011, illustrant sa volonté de faire plaisir à tout le monde et tout le temps. Les faucons seront contents avec l’augmentation du nombre de soldats, tandis que les colombes seront calmées par la perspective d’une fin de la guerre.

Mais Obama est une personne très intelligente qui se rend compte que que soit le nombre de soldats de l’Otan envoyés en Afghanistan, la guerre restera impossible à gagner.

Le renforcement des troupes en Irak [« surge »] avec le général David Patraeus a été largement considéré comme un succès (même si l’insurrection est loin d’être terminée dans ce pays), mais l’Afghanistan n’est pas l’Irak et un « surge » n’est pas une panacée.

Cela a pu fonctionner en Irak pour plusieurs raisons, du fait que les deux tiers de la population (les parts chiite et kurde) ont soutenu l’invasion et par l’élimination de Saddam Hussein (sunnite) dès le départ.

En Afghanistan, 90% de la population est sunnite, une grande part ayant suivi l’enseignement radical de l’école Hanafi préconisé par les Talibans. En outre, près de la moitié des Afghans sont issus des tribus pachtounes farouchement loyales, ou s’y sont mariés. Le mouvement Taliban est largement composé de Pachtounes.

Il est hautement improbable que la majorité du peuple afghan, musulman hanafite, pachtoune, ou les deux, puisse préférer la présence de troupes américaines plutôt que les Talibans, indépendamment de leur accord ou non avec l’interprétation extrémiste de la charia imposée par ces derniers. Pour cette raison, les Talibans contrôlent aujourd’hui environ les deux-tiers du pays, et ils ont gagné en popularité à la suite du processus électoral en capilotade qui a vu le retour Hamid Karzaï à la présidence, malgré les accusations de fraude électorale.

Lorsque les troupes de George W. Bush ont envahi l’Afghanistan au lendemain du 11 septembre 2001, leur objectif était de mettre en déroute Al-Qaïda et de renverser ceux qui les hébergeaient, les Talibans. Quand Obama est arrivé au pouvoir au début de cette année, la destruction d’Al-Qaïda était encore un objectif crédible alors que les hommes-clé du réseau étaient retournés à leurs refuges dans l’Hindu Kush et avaient organisé des camps d’entraînement conjointement avec les Talibans.

Al Qaida essaime

Mais à présent peu de gens imaginent que le moindre chef d’Al-Qaida, sans parler d’Oussama Ben Laden et du Dr Ayman Al Zawahiri, continue de s’y cacher. De récents rapports de renseignement affirment que moins d’une centaine de combattants d’Al Qaida seraient encore dans le pays.

Al Qaida s’est redéployé ailleurs, tout comme il l’a fait au cours du « surge » en Irak. Le réseau réapparaît actuellement dans le Maghreb, la péninsule arabique (avec une forte présence au Yémen) et la Somalie où les combattants autochtones Al Shabaab ont récemment fait allégeance à Ben Laden.

Une grande partie de la direction du mouvement ainsi que de nombreux combattants auraient franchi la frontière vers le Pakistan où existe un mouvement Taliban local en plein essor.

En effet, il semble que la sécurité intérieure du Pakistan soit désormais la question-clé de la politique afghane d’Obama et la raison pour laquelle toute prétention d’apporter la démocratie à ce malheureux pays [l’Afghanistan] a été abandonnée, Obama assurant dans son discours de juin « qu’aucun système de gouvernement ne peut ou ne doit être imposé à une nation par une autre ».

Même sans mandat populaire, Karzaï est l’homme de l’Amérique. Si le contrôle de l’Afghanistan devait tomber aux mains des Talibans, le régime actuel du Pakistan en serait automatiquement fragilisé. Et le Pakistan est une puissance nucléaire...

Quelle que soit la stratégie militaire américaine et ses ambitions, il est difficile d’envisager un avenir pour l’Afghanistan qui n’implique pas les Talibans. L’hiver afghan notoirement difficile en même temps que le terrain impitoyable donneront peu de latitude aux troupes américaines, peu importe leur nombre.

Les plans américains de confiner les combats plutôt dans les zones urbaines que rurales ne sont pas de meilleure augure. Sirajuddin Haqqani, second commandant Taliban, a déclaré aux journalistes qu’il sera plus facile à ses hommes de cibler un plus grand nombre de troupes américaines dans les villes et les village - où ses combattants bénéficient d’un soutien populaire - que dans les montagnes.

Dans son discours du Caire, Obama a fait allusion à un renversement de la tendance générale à l’hégémonie américaine qui caractérisait la politique de la précédente administration au Moyen-Orient. Si tel est bien son objectif à long terme, et s’il ne veut pas avoir à gérer un second Vietnam, Obama serait bien avisé de suivre sa première et plus intelligente intention de discuter avec les Talibans.

Peu importe combien de temps les Etats-Unis sont prêts à rester en Afghanistan. Les Talibans sont aguerris, patients et ont le temps pour eux. Un célèbre Pachtoune disait fort justement : « Ils ont les montres, mais nous avons le temps ».

(JPG)

Vous pouvez consulter cet article à :

http://www.bariatwan.com/index.asp?...
Traduction : Nazem
http://www.info-palestine.net/


Samedi 19 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par zient le 19/12/2009 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les américains ne partiront plus d'Afghanistan comme ils ne partiront
plus des autres pays du golfe.

2.Posté par MISTER NO le 19/12/2009 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

détrompe toi ZIENT ils partiront .a pied ou les pieds devant .mais ils partiront sois en sur(e)!!!les Afghans ne sont ni les allemands ni les japon(i)ais.les anglais et les russes pensaient aussi ne jamais sortir d Afghanistan.et pourtant,ils ont ramasse leurs cadavres en putréfaction et ont fuit comme des chiens ,la queue entre les pattes.un Afghan meurt debout et jamais sous le joug...a suivre

3.Posté par HABIB le 19/12/2009 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d'accord avec toi ZIENT.. Les américains ne partiront plus d'irak et de l'afghanistan.. Ils y mouront..

4.Posté par la truie qui file le 20/12/2009 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas forcement que les sionistes américains ne peuvent pas c'est qu'ils ne veulent pas .
Personne ne le retient d'appuyer sur le bouton et pfft ...Ils ne veulent pas cela voyons !
Les talibans ont etes financés par la CIA contre les russes pour la guerre du gaz et maintenant en plus la guerre de stupéfiant .

Maintenant par personne interposée c'est peut etre encore les memes qui les financent toujours pour que la coalition infernale possedent une bonne occasion de rester à l'endroit stratégique et surtout de prolonger la guerre le plus lontemps possible en continuant a controler le traffic de la came controlée par la CIA contre les parrains russes .

Et d'ailleurs est ce bien ces fameux talibans qui font des escarmouches alors que maintenant 90 % de la drogue mondiale est produite dans ce pays par des petits chefs de guerre qui n'ont de talibans que le nom quand cela les arrangent .

S'ils étaient integres et respecteux des idéaux qu'ils semblent precher , ils n'auraient pas traité avec des ennemis par intéret . C'est perdre ipso facto sa crédibilité pour toujours . Dommage !

Les talibans ne sont pas le peuple afghan .

Mais maintenant ce peuple va peut etre mettre encore plus de temps à se retrouver libre d'une vraie liberté et non balloté d'une tyrannie à une autre ) .

C'est tout de meme cela le but et sans pour cela cultiver l'opium de la mort .

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires