Palestine occupée

La capitale tunisienne inaugure le plus grand monument célébrant la Cause palestinienne


Le plus grand monument des mondes arabe et islamique a été inauguré dans la municipalité du Kram, qui se compose de 3 arènes: «Le Droit palestinien», la «Porte des Maghrébins» et le «Martyr Mohamed Zouari»


Mona Saanouni/Chaima Mannai
Mardi 17 Décembre 2019

La municipalité du Kram, dans la banlieue nord de la capitale Tunis, a inauguré, dimanche, le plus grand monument des mondes arabe et islamique célébrant la Cause palestinienne. Il s'agit d'un monument composé de 3 arènes représentant la lutte palestinienne.

La municipalité a inauguré ledit monument pour exprimer son soutien à la Cause palestinienne et dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien et de la commémoration du troisième anniversaire de l'assassinat du martyr ingénieur Mohamed Zouari, qui coïncide le 15 décembre.

Selon la correspondante d'Anadolu, ce monument comprend 3 arènes, sous les appellations suivantes : «Le Droit palestinien», la «Porte des Maghrébins» et le «Martyr Mohamed Zouari».

La première comprend de nombreuses peintures murales qui incarnent la lutte palestinienne.

La deuxième représente la Porte des Maghrébins, de la mosquée d'al-Aqsa à Jérusalem occupée.

Quant à la troisième, elle a été baptisée au nom de l'ingénieur tunisien, Mohamed Zouari, assassiné devant son domicile à Sfax (sud) il y a 3 ans. Des parties tunisiennes accusent le Mossad de l'avoir assassiné.

Dans une déclaration accordée à Anadolu, le maire du Kram, Fathi Laayouni, a indiqué : "Nous voulions faire ces célébrations d'une nouvelle manière loin des méthodes traditionnelles; nous devons ancrer cette cause dans la conscience arabe et islamique."

"Nous avons bâti le plus grand monument célébrant la Cause palestinienne, pour perpétuer cette cause ainsi que la lutte des Palestiniens dans le cœur des Tunisiens, des Arabes et des musulmans", a-t-il martelé.

Laayouni a souligné "qu'aucun Arabe ne peut ressentir de fierté ou d'honneur tant que le peuple palestinien est sous occupation", ajoutant "Il n'y a pas de sentiment de liberté et d'honneur sans la libération de Jérusalem".

L'ambassadeur palestinien en Tunisie, Hael Al-Fahoum, l'ambassadeur d'Indonésie en Tunisie, Ikrar Nusa Bhakti, et l'ambassadeur de Turquie en Tunisie, Ali Onaner, ont assisté à la célébration.





Lundi 16 Décembre 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires