Palestine occupée

La bande de Gaza, à feu et à sang



Vendredi 18 Avril 2008

La bande de Gaza est toujours à feu et à sang, et la nouvelle ‎vague des offensives du régime sioniste contre cette région a fait ‎plus de 30 morts en martyrs et des dizaines de blessés. Ban Ki-‎moon, secrétaire général de l'ONU et 8 organisations onusiennes ‎ont appelé dans un communiqué conjoint, le régime sioniste à ‎mettre fin au bouclage de la bande de Gaza, le mettant en garde ‎contre les attaques à répétition contre cette région. Le ‎communiqué en question indique que la situation actuelle de Gaza ‎est un danger qui menace la santé de sa population dont la ‎majorité est composée d'enfants. Le principal objectif des ‎offensives barbares du régime de Tel Aviv, est de briser et éliminer ‎la résistance palestinienne. Pour cette même raison, simultanément ‎aux raids aériens aveugles et sauvages contre les zones de Gaza, le ‎terrorisme d'Etat sioniste cherche à supprimer physiquement les ‎dirigeants palestiniens dans dette région. Les tentatives du régime ‎sioniste pour diviser les dirigeants et le peuple palestiniens et isoler ‎le Hamas ont jusqu'ici échoué. La rencontre de Jimmy Carter, ex-‎président des Etats-Unis avec les dirigeants du Hamas au Caire ‎montre bien l'importance et la place du mouvement de la ‎résistance et son rôle efficient dans les équations palestiniennes. ‎Aujourd'hui, non seulement les hommes politiques américains, ‎mais aussi certains dirigeants du régime sioniste, reconnaissant la ‎place et l'influence du Hamas, demandent à négocier avec ce ‎mouvement de la résistance palestinienne. Le monde est ‎aujourd'hui inquiet des crimes du régime sioniste à Gaza et ‎l'indifférence des Etats-Unis au choix démocratique du peuple ‎palestinien et les complots visant à renverser le gouvernement élu ‎palestinien, ont fait que l'opinion publique mondiale saisissent la ‎légitimité des revendications palestiniennes. Le peuple palestinien ‎souffre depuis janvier 2006 des sanctions collectives imposées par ‎Washington et Tel Aviv. De par leur influence dans les institutions ‎internationales, les Etats-Unis empêchent l'adoption de toutes ‎résolutions en condamnation du régime sioniste qui fort du soutien ‎US n'hésite pas à attaquer par air, mer et terre la bande de Gaza et ‎massacrer les innocents. Le Palestinien en se sacrifiant pour sa ‎cause, consolide de plus en plus la résistance et soutient de plus en ‎plus leur gouvernement élu. Dans une telle conjoncture, les ‎rencontres de Carter, en tant qu'initiateur des accords de ‎compromis de Camp David, avec les dirigeants du Hamas ‎montrent d'une part, la place toute particulière de cette ‎organisation dans les équations régionales et palestiniennes, et de ‎l'autre, la fausseté de la politique moyen-orientale de Bush et des ‎dirigeants du régime sioniste qui cherchent à tout prix, à éliminer ‎le Hamas et la résistance anti-sioniste.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Vendredi 18 Avril 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires