Palestine occupée

La bande Gaza coupée en deux - Combats à travers tout le territoire


Il est fait état d’importants combats dans Gaza entre les forces israéliennes d’occupation et les combattants de la résistance palestinienne, après qu’Israël a lancé son offensive terrestre sur le territoire assiégé.

D’après Al Jazeera.net


Dimanche 4 Janvier 2009

Soldat des troupes israéliennes d’occupation blessé par la résistance palestinienne - Photo : AFP
Soldat des troupes israéliennes d’occupation blessé par la résistance palestinienne - Photo : AFP

Des milliers de soldats israéliens ont envahi la bande de Gaza durant la nuit de samedi à dimanche, avec des tanks et des hélicoptères, appuyés par des attaques aériennes et navales.

Sherine Tadros d’Al Jazeera, rapportant depuis l’hôpital Shifa à Gaza, a dit que les médecins luttaient pour faire face aux manques de médicaments et moyens médicaux et au nombre de plus en plus élevé de blessés.

Hôpital Shifa : des blessés traités à même le sol

Elle a dit aussi que la scène était terrible, avec des médecins traitant les blessés à même le sol.

Dans la bande de Gaza, l’artillerie lourde, les tirs de mitrailleuses et de fusées pouvaient être entendus tandis que les informations disaient que les troupes israéliennes avaient atteint les villes de Beit Lahiya et de Beit Hanoun au nord du territoire.

Les forces israéliennes d’occupation coupé le territoire en deux et menaçaient la ville de Gaza elle-même, selon les témoins palestiniens.

Des soldats israéliens et des combattants de la résistance sont également engagés dans des combats à l’est de Zeitoun, bastion du mouvement Hamas.

Ayman Mohyeldin d’Al Jazeera, rapportant depuis la ville de Gaza a indiqué : « Peut-être le développement militaire le plus significatif sur le terrain est que Gaza a été maintenant réellement coupé en deux ».

« Une colonne de tanks israéliens, de véhicules blindés et de transports de troupes a pénétré à partir de l’est de Gaza, atteignant ensuite la mer Mediterrannean sur la partie ouest, coupant ainsi Gaza en deux. »

« Ce secteur, essentiellement inclus dans l’ancienne colonie juive de Nitzerim, était un terrain à découvert après qu’Israël se soit retiré de la colonie, pouvant faire ainsi des avancées rapides à travers Gaza, séparant la partie nord de la partie sud. »

Les témoins à l’est de Gaza ont indiqué à Al Jazeera que les soldats israéliens ont commencé les opérations maison après maison. Ils ont également pris position sur plusieurs des toits dans le secteur.

Pertes

Jacky Rowland d’Al Jazeera, rapportant depuis le côté israélien de la frontière a dit que les autorités des forces d’occupation étaient extrêmement discrètes quant au déroulement de l’opération.

Mais les militaires ont confirmé qu’au moins 30 soldats avaient été blessés dans les premiers combats, deux d’entre eux sérieusement.

La télévision Al Aqsa, la station du mouvement Hamas, a indiqué que le groupe de la résistance avait fait prisonniers deux soldats israéliens. Ceci n’a jusque’ici pas été confirmé par les militaires israéliens.

Dans les premiers combats, les forces israéliennes ont assassiné huit Gazans, cinq d’entre eux étant des combattants.

Quatre Palestiniens ont été assassinés par un missile israélien dans Rafah, selon des médecins et des habitants.

Ayman Mohyeldin, le correspondant d’Al Jazeera dans la ville de Gaza, a indiqué que Gaza vivait dans la « crainte et la terreur ».

Les sources médicales palestiniennes indiquent qu’au moins 477 Palestiniens ont été tués et plus de 2300 blessés depuis qu’Israël a entamé ses bombardements aériens sur Gaza y a plus d’une semaine.

4 janvier 2008 - Al Jazeera.net - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/m...
[Traduction : Info-Palestine.net]

Gaza : l’invasion israélienne rencontre une forte résistance

dimanche 4 janvier 2009 - 08h:06

D’après Al Jazeera et agences

L’énormité des moyens déployés par l’armée israélienne pour envhair la bande de Gaza est à la mesure de sa crainte de s’affronter à une résistance palestinienne extrêmement déterminée et prête à défendre pied à pied son territoire. La résistance palestinienne ne dispose ni de tanks, ni d’avions de chasse, ni d’hélicoptère, ni de soutien militaire logistique américain... mais par sa seule présence elle contraint l’état criminel sioniste à utiliser une débauche de moyens tous plus meurtriers les uns que les autres.
(JPG)
Forces de la résistance palestinienne à l’entraînement - Archives

Des milliers de soldats israéliens, soutenus par des tanks et des hélicoptères, ont envahi la bande de Gaza après qu’Israël ait décidé d’une escalade dans son agression contre le territoire après 8 jours de bombardements.

Les tanks sont entrés sur le territoire assiégé par plusieurs points, principalement au nord de Gaza, peu de temps après la tombée de la nuit samedi. Le cabinet israélien a rappelé 9000 réservistes supplémentaires.

Alan Fisher d’Al Jazeera a témoigné que des tirs d’artillerie et des explosions de roquettes pouvaient être entendus dans le secteur de la frontière alors que les forces israéliennes d’occupation y pénétraient.

Les troupes israéliennes avaient atteint les abords des villes de Beit Lahiya et de Beit Hanoun au nord de Gaza dans les premières heures ce dimanche.

Ayman Mohyeldin, correspondant d’Al Jazeera dans la ville de Gaza, a indiqué que la population vivait dans la « crainte et la terreur ».

Des informations font état de lourds combats entre les forces sionistes et les combattants palestiniens dans les secteurs comme Zaytoun, près de ville de Gaza, et plusieurs fortes explosions ont ébranlé le territoire.

Dans un premier bilan officiel israélien, un porte-parole militaire a déclaré que 30 soldats israéliens avaient été blessés dans l’offensive terrestre, dont deux grièvement. Il a catégoriquement nié que des militaires soient morts, démentant un communiqué du Hamas qui affirmait que neuf soldats israéliens avaient été tués.

Les sources médicales palestiniennes indiquent qu’au moins 464 Palestiniens ont été assassinés et plus de 2000 blessés depuis qu’Israël a commencé le bombardement aérien massif de Gaza il y a une semaine.

Quatre Israéliens ont été tués par les fusées de la résistance palestinienne tirées vers le sud d’Israël au cours de la semaine passée.

Israël a étendu son blocus naval de Gaza, dès ce dimanche, de six milles marins à 20 milles marins, empêchant des navires d’aide humanitaire de briser le blocus.

Massacre dans une mosquée

Hier soir samedi, une frappe israélienne sur une mosquée pendant la prière du soir dans une ville au nord de Gaza a tué au moins 11 personnes (14 selon Ma’an News), dont un enfant.

Conseil de sécurité : complicité occidentale

Les nouvelles de l’extension terrestre de l’agression israélienne sont parvenues au Conseil de sécurité des Nations Unies alors que celui-ci se réunissait dans la nuit de samedi à New York pour discuter de la situation dans Gaza.

Le Conseil de sécurité a discuté pendant quatre heures de la situation à Gaza sans pouvoir se mettre d’accord sur un texte appelant à un arrêt des combats, essentiellement en raison de l’intransigeance des Etats-Unis.

L’agence de presse de Reuters a également cité un responsable du Hamas disant que les combattants palestiniens avaient tué un certain nombre de soldats israéliens.

4 décembre 2008 - Al Jzeera.net - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/m...
[Traduction : Info-Palestine.net]





Dimanche 4 Janvier 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires