Politique française

La Voie des Urnes : préparation et stratégie


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 13:34 Le sacerdoce de Manuel Valls : Combattre l’Islam

Mercredi 9 Août 2017 - 12:48 La comédie Française En Marche !


La majorité des musulmans d’Angleterre sont favorables à la candidature de Nick Clegg qui conduit le parti libéral-démocrate aux élections législatives du 6 Mai prochain.

70% des 960 musulmans interrogés dans 4 grandes villes anglaises (Londres, Leicester, Birmingham et Bradford) affichent leur intention de voter en faveur du parti libéral-démocrate. Les raisons invoquées sont la clarté et la cohésion de son programme tant sur le plan national qu’international qui semblent rassurer l’électorat musulman décidé à s’exprimer massivement et à peser sur l’issue des élections.

Ce sondage a été réalisé au mois d’avril passé par une association musulmane privée à but non lucratif créé pour conscientiser les populations musulmanes et les impliquer dans la vie politique active ou du moins dans le processus électoral. Cette association s’est fixé pour but de fournir toutes les informations afin de faciliter l’insertion des musulmans dans le processus démocratique en qualité d’acteurs du changement.

Des leçons à tirer et une voie à suivre pour exprimer nos voix, nos choix...


Omar Mazri
Dimanche 2 Mai 2010

La Voie des Urnes : préparation et stratégie

Le sondage a donné les résultats suivants :

Age des personnes interviewées : les jeunes sont les plus impliqués dans la politique et dans le choix du parti libéral-démocrate contre les travaillistes et les conservateurs

60% entre 18 et 34 ans

36% entre 35 et 54 ans

3% plus de 55 ans

Intention de vote de la population musulmane:

80% se sont prononcés pour voter

7% d’abstentionnistes

Préférence du vote :

70% des intentions de vote sont en faveur du parti libéral-démocrate

La part de la politique intérieure dans les intentions de vote :

Très forte pour 37%

Relativement forte pour 48%

Les priorités des thèmes dans la politique intérieure dans les intentions de vote :

21% préoccupés par la situation économique

13% préoccupés par la situation éducative

16% préoccupés par le dispositif législatif de la lutte contre le « terrorisme »

4% préoccupés par la situation sanitaire

3% préoccupés par le dossier de l’émigration

La part de la politique étrangère dans les intentions de vote :

Très forte pour 53%

Relativement forte pour 32%

Les priorités des thèmes dans la politique étrangère dans les intentions de vote :

74% pensent que le parti libéral-démocrate apporterait transparence et clarification du rôle de l’Angleterre dans la scène internationale

19% pensent que le parti travailliste pourrait apporter plus de transparence et de clarification du rôle de l’Angleterre dans la scène internationale

5% pensent que le parti travailliste pourrait apporter plus de transparence et de clarification du rôle de l’Angleterre dans la scène internationale

Les considérations régionales et internationales de la politique étrangère dans les intentions de vote :

83% ont exprimé leur préoccupation pour le monde musulman et en particulier pour la Palestine, l’Irak et l’Afghanistan

8% ont exprimé leur préoccupation pour la politique envers les pays du tiers-monde.

2% ont exprimé leur préoccupation pour la politique envers l’Europe.

Le pays qui a la priorité des préoccupations des musulmans dans la politique étrangère dans les intentions de vote :

72% pour la Palestine

L’inquiétude par rapport à l’islamophobie dans l’intention de vote :

30% se montrent très inquiets

70% font confiance au parti libéral-démocrate

La confiance envers les leaders des partis dans l’intention de vote:

43% ne sont pas convaincus de la compétence de l’un des leaders des trois partis à bien gouverner

32% sont convaincus de la compétence du chef du parti libéral-démocrate Nick Clegg à bien gouverner

17% sont convaincus de la compétence du chef du parti travailliste Gordon Brown à bien gouverner

6% sont convaincus de la compétence du chef du parti des Conservateurs David Cameron à bien gouverner

Source : Al Jazeera

Hier, vendredi 30 avril, Le quotidien anglais The Guardian, traditionnellement favorable aux travaillistes, a affirmé que le résultat des élections du 6 mai prochain reste toujours incertain. Selon l'étude du "Guardian/ICM" 35% des personnes interrogées ont choisi David Cameron, contre 29% pour Brown et 27% pour le leader du parti libéral démocrate Nick Clegg. Le Gardian n’exclu pas la possibilité d’une victoire de Nick Clegg.

Quels enseignements en tirer en France?

Peu importe le résultat final si nous savons tirer profit de l'expérience et prendre acte, au delà des divergences idéologiques ou politiques, pour constituer un front et faire face aux prochaines échéances en France avec détermination et sens des responsabilités pour inscrire notre présence et défendre nos intérêts stratégiques. Nous devons accepter quatre règles que nous ordonne l'islam :

- le devoir de témoigner en connaissance de cause.

- le devoir d'unité des rangs

- le sens des priorités et de la responsabilité. Il ne s'agit pas de demander aux élites laïques françaises de défendre à notre place l'islam et la communauté musulmane mais de peser de tout notre poids electoral pour attirer le plus grand avantage ou repousser le pire désavantage en mettant la problématique sur l'effet le plus étendu et le plus durable. Il faudrait pouvoir faire un état des lieux et un inventaire des revendications de la communauté musulmane dans un cadre démocratique et représentatif avant d'afficher nos intentions de vente et de les négocier.

- l'universalité en nous impliquant dans la résolution des problèmes de l'Homme et de la cité sans esprit sectaire ou communautariste. Si nous donnons l'impression d'être communautariste cela n'est pas structurellement islamique mais une posture conjoncturelle que les stigmatisations favorisent en poussant au repli identitaire. Sur ce plan notre discours doit être clair, cohérent et permanent : ou bien nous construisons notre citoyenneté sans nuire à notre islamité car il n'y a aucune antinomie sur le vivre ensemble dans la diversité ou bien nous nous protégeons de la dissolution mais aussi de la négation de notre présence et de notre participation reconnue, légitime et mutuellement bénéfique...

Il est temps de construire cette unité de rangs et de construire une ingénierie sociale et politique pour mettre au point les critères d'analyse de la pertinence, de l'opportunité, de l'efficacité et de la cohérence de nos futurs choix loin des clivages traditionnels qui ont érodé les efforts et dispersé les rangs. Nous répondrons demain, devant Dieu et devant les hommes, des décisions que nous auront prises ou pas prises aujourd'hui. Le choix est simple : dignité et avenir radieux ou humiliation et destin funeste pour nous et nos enfants...

Dans un paysage français politique en mosaïque il s'agit de trouver des partenaires pour élire ou défaire un président, de préparer l'entrée des représentants des minorités aux assemblées législatives et communales. Le danger n'est pas à craindre des partis politiques français qui sauront jouer le jeu pour des raisons éléctorales mais des rentiers du mouvement associatif qui ont pris la culture du rabatteur, du colporteur et du vassal pour leurs maîtres. Il y a du travail à faire. Plus un arbre tarde à pousser et plus tôt il faut le planter.

http://liberation-opprimes.net



Dimanche 2 Mai 2010


Nouveau commentaire :

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires