EUROPE

La Turquie, persona non grata en Union Européenne


Dans la même rubrique:
< >


Leila Mazboudi
Samedi 10 Octobre 2009

La Turquie, persona non grata en Union Européenne

La Turquie n'est toujours pas la bienvenue à l'Union Européenne.
La France a  une fois de plus affiché une fin de non recevoir à la persistance d'adhésion turque , lors de la première rencontre à Paris entre Nicolas Sarkozy et son homologue turc Abdullah Gül.
 
Bien entendu, l'Élysée a tenté d'alléger la pesanteur de ce continuel refus.  Elle l'a présenté comme étant "le constat de divergence partagé entre les deux présidents", dans le cadre  d'une partie de franchise entre amis " entre pays amis, on peut se parler franchement". Et assuré qu'il fut convenu qu'il n'affectera en rien les relations entre les deux pays.  
 
Mais ce ton amical invoqué avec insistance  ne saurait camoufler le mécontentement turc. Celui-ci s'est manifesté par le mutisme de Gül qui s'est abstenu de toute déclaration à la presse, au terme de sa rencontre avec Sarkozy.
 Plus tôt dans la journée, lors d'un séminaire franco-turc organisé par l'organisation patronale Medef, le président turc n'avait pu obtenir gain à sa cause que les négociations sur l'adhésion aillent à leur terme.
Quoique  la France a reconnu les efforts de son pays qui "fait en sorte de se conformer aux normes européennes", elle a estimé qu'il faut attendre jusqu'à  "la fin du processus pour procéder à une évaluation de la Turquie", selon les termes du conseiller français à la présidence.
  
   Pourtant, la Turquie n'a cessé de multiplier d'efforts et de concessions pour accéder à cette adhésion.
Chaque fois qu'elle répond aux exigences imposées, de nouvelles sont briguées.
 
Gül venait de faire savoir à son homologue français que les entreprises françaises étaient désormais les bienvenues au projet de gazoduc Nabucco qui doit relier l'Asie centrale à l'Europe en 2014. Ankara avait précédemment suspendu cette participation suite à la reconnaissance du génocide arménien par le Parlement français.  
Plus encore, Gül ne s'est rendu en France qu'au moment où son pays signe en Suisse un accord avec l'Arménie pour normaliser les rapports bilatéraux. Ce que Sarkozy n'a pas manqué de saluer.
 
En échange, la France affiche la même obstination, et exige encore plus:
- Davantage d'investissements turcs en France: " il faut que les chefs d'entreprises turcs s'engagent davantage en France", avait exigé le Premier ministre français François Fillon.   
-L'achat par la Turquie du nucléaire civile français, présenté en termes de "coopération franco-turque en matière nucléaire civile", par le président Sarkozy.  Domaine dont il s'adonne au marketing avec grand plaisir.
 
Sachant que le refus français de l'adhésion de la Turquie à l'UE puise sa source de la vision stratégique du président français qui s'oppose catégoriquement à ce que "l'Europe se dilue dans un élargissement sans fin".
 
Conscients de la futilité des efforts persistants pour adhérer à l'UE, et que leur laïcité politique ne fera jamais oublier leur religion islamique, les Turcs sont de plus en plus nombreux à solliciter un changement de cap.  Un retour vers l'Orient.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 10 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par claudio le 10/10/2009 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Turquie doit rester fidèle à ses valeurs et surtout ne pas se fourvoyer dans les abysses de l'Europe sous domination sioniste.
J'espère que cela servira à lui faire quitter l'OTAN pour rejoindre les forces musulmanes aux côtés de l'Iran et de la Syrie.
Ce bouclier pourra nous protéger contre une attaque nucléaire israélienne lancée contre nous.

2.Posté par jacques le 10/10/2009 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce ne sont pas les Turcs de Turquie qui posent problemes , mais tous les turcophones de toute l'asie , Azerbaidjan , Turkestan kazakstan voire meme une partie de la population de l'Afganistan et de l'Iran . Qui peut penser que toutes ces populations miserables et qui subissent des dictatures cruelles ne seront pas attirees par l'europe comme par un aimant en cas d'integration de la Turquie par l'europe .Il y a deja la pression migratoire du sud , il ne faut pas rajouter une autre venue de l'est .

3.Posté par ALAIN2 le 10/10/2009 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LEs turques dse ex republiques russesne sont pas des turcs de turquie. Ce sont des peuples turkmènes qui n'ont pas des liens d'attaches avec la turquie (ils ont leurs langue et leur culture, et se situent a prosimité de la turquie). C'est un espace économique ou la turquie s'investit.

Quand on refuse la turquie en Europe et que l'on accepte des républiques pauvre de l'europe sans débat, je pense qu'il y'a derriere un problème religieux que les politiques cachent et utilisent a des fins nationalistes.

L'arabie saoudite est décrite par les médias comme régime "modéré et progressiste".
La turquie, c'est limite si ils ne disent pas que c'est une républque bananière et non laic!!!!

4.Posté par benmouffok djillai le 10/10/2009 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TURK ou TURQUIE restez libres ne vous soumettez pas à cette europe, d'autres alliances vous seront profitables pour votre histoire votre culture et votre avenir en tant que Turk-libres.
Le sionisme pille les états : protéger le votre !
Cette europe est une machine de guerre, une entreprise qui exporte la violence. Soyez fier d'être Turk et restez libre. Les parlementaires mafieux ont dupé les peuples, restez vigilants, soyez clairvoyants. Chassez de votre espace aérien les étrangers qui tuent.

5.Posté par didi le 10/10/2009 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n ' ai jamais compris pourquoi la Turquie désire tant l' Europe?
En turc europa signifie " arpa ye :" cad " qui mange le blé"....
Ils ne connaissent pas la vraie ' Europe, ils croient que c' est le paradis alors que leurs ancetres du temps des Ottomans , je pense avaient mieux compris l' Europe...
Mille excuses pour les européens citoyens que je respecte!!!Je pense que la Turquie a des valeurs originales qu' elles doit mieux inculquer à ses enfants !!!!!
On commence aussi à voir les mensonges dites sur elle et pourquoi on joue peut etre avec elle!!!
En tout cas j' espere que les choses se passeront bien , (vu les choses comment elle se déroulent) pour les etres humains "nobles" que sont souvent les petites gens, qu' elles soient Arabes , Françaises, ou Turques ou autres.......

6.Posté par Le Kabyle le 11/10/2009 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me demande pourquoi la Turquie veut rejoindre l'Europe alors que l'Occident est entrain de vivre ses derniers soubresauts.C 'est la début de la fin.

7.Posté par Dr.Pr.Accademicien Ibrahim Atès le 15/10/2009 01:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Barcelone 14 10 2009

Je dois avouer en toute franchise et sincérité que j' étais très irrité avec aalterinfo-net, , je suis Turc et de confession Islamique, je suis aussi un franc-maçon parce que je crois dans les principes de Liberté, de Fraternité et d' Égalité, mais quand j' ai constaté que la Grande Loge était partiale,, je me suis mis en sommeil, 'c' est a dire ètre tout simplement un observateur. Il est tout aussi vrai que mes ancètres etaient hebreux( Hebers et connus comme Habirous par les antique egyptions, et les hebreux etaient de farouches guerriers (et non pas des pleurnichards) L' Islam ne fait aucune distinction entre ses adeptes, il est tout aussi vrai que mes ancêtres étaient des séfarades lesquels étaient les Ayllon, ou Aillon, qui fondèrent la ville Ayllons tout pres de l' actuelle Segovie, et curieusement la Galilée s' appelle Galil Ha-Elyon, que tradite en Français s' enoncerait" Galillee Aelion." Pour moi il n' existe pas ni races ni religions lesquelles ont le droit de massacrer des femmes et des enfants, mais il existe des victimes et des bourreaux. Les commentaires d' Alain, de Claude, de Ben Mouffok Çelal, de Didii, et lequel dit arpa yiyen ou soit mangeur de blé, j' ai toujour dit qu' en Grec Europe signifiait" terre des ténèbres et Euro uriner- mais le Kabyle a fait la même contatation draconienne que je fis en son temps dans un de mes bloc.
Ouvertement je ne sais pas exactement les tendences d' Alerinfo-net, mais de ma part j' insisnte auprès de Barack Huseyin O'bama afin que ces personnes lesquelles souffrent et sont désespérés, aient une Patrie, vous comme responsable d' Alterfin-net ne trouvez pas que ce soit logique que le Negev cedé Israël apres sa défaite se transforme en une Patrie, riche et prospère, sinon pour les adultes, mais pour les enfants et les femmes, .Les enfants sont sacrés pour moi et je respecte les mères, et les femmes pour moi a part qu' elles sont plus intelligentes que les hommes, je les admires,
Si vous voulez me donner l' opportunité de me ceder un secteur ,je ferais tous mon possible pour aider a ces personnes, lesquelles aux lieu de se définir comme Palestiniens, feraient mieux d'employer la definition de leurs ethnies.

Bien avous

Dr.Pr.Académicien
Prix Esculape en Sciences
légion d' Or

Mon père etait un grand ami dde Franz von Papen durant la premiere guerre mondiale, et apres comme ambassadeur d' Allemagne a Ankara, et personnellent j' ai invité A hani faydi a diner chez moi, et nous ommes restesd' excellents amis.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires