EUROPE

La Turquie dénonce un traitement «inéquitable»


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 1 Octobre 2010

La Turquie dénonce un traitement «inéquitable»
La Turquie s’estime traitée de façon inéquitable par l’UE qu’elle aspire à intégrer, a critiqué hier le ministre turc des Affaires européennes, Egemen Bagis, citant notamment la question de la

libéralisation des visas. «Il y a des moments où nous sentons réellement qu’il y a deux poids, deux mesures », a déclaré M. Bagis, soulignant que son pays «ne demande pas de traitement de faveur, mais ne veut pas d’obstacles supplémentaires» par rapport aux autres candidats à l’adhésion. Sur la question d’une levée des visas, «comparée à certains pays qui ont supprimé les visas avec l’UE, la Turquie est en bien meilleure position» alors qu’elle n’en bénéficie pas, a affirmé M. Bagis. Ouvertes en 2005, les négociations d’adhésion de la Turquie ne progressent qu’au compte-gouttes, en raison du blocage persistant d’un grand nombre de chapitres thématiques liés notamment à la non reconnaissance par Ankara de la partie de l’île de Chypre qui a rejoint l’UE en 2004. «Sur la question chypriote, nous avons le sentiment désormais d’être à des lieues» d’une solution, a déploré M. Bagis. «Toutes nos propositions sont rejetées et nous n’avons pas reçu de contrepropositions».
 
L’Europe a salué à la mi-septembre l’issue du référendum constitutionnel en Turquie, présenté par Ankara comme un atout sur la voie de son intégration dans l’UE. Mais plusieurs pays européens, comme l’Allemagne, la France ou l’Autriche, restent opposés à l’entrée de la Turquie, et prônent à la place un partenariat privilégié. Le ministre belge des Affaires étrangères, Steven Vanackere, a indiqué hier devant des parlementaires belges espérer ouvrir un chapitre des négociations d’adhésion de la Turquie avant la fin de la présidence belge de l’UE d’ici la fin de l’année. La décision, qui requiert l’unanimité des États européens, dépendra toutefois de l’adoption d’une législation sur les aides d’État en Turquie.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Vendredi 1 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par dink le 01/10/2010 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous ne voulons pas d'une europe barbare , qui stigmatise tous les peuples au nom de la liberte ,du droit ou tout autres norme europeen.

Chacun a la liberte qu'il merite,il n'y a pas d'ideal pour tous , chaque homme a le sien.

il n'est plus acceptable pour aucun d'entre nous de continuer a regarder l'U-E, regardons plutot notre passer et retrouvont notre propre idendite au lieux de croire au dictat de Kemal avec son kemalisme qui est occidentale.

2.Posté par Aigle le 01/10/2010 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jamais la Turquie ne sera acceptée dans l'UE . Kohl pour ne parler que de ce Raciste BCBG , a toujours dans les meeting privés tres privés , jurer que jamais la Turquie ne sera membre l'UE , idem pour Mitterrand , idem pour les differents dirigeants italiens , autrichiens . Leur Argument massu qu'il evitent bien sur d'aborder en public , c'est ........la Turquie est un pays MUSULMAN ..... La difference avec le Sarkouchner c'est qu'il a vendu la Mèche agité comme il est et surtout sionistonazi enragé .

L'avenir strategique de la Turquie , comme nous l'avons dejà dit est en Orient et ASIE .
L'ethnocentrisme et l'Islamophobie des dirigeants cretins d'Europe leur voile le coeur et le cerveau , ne se' rendant pas compte que le Centre de gravité du Monde se deplace

3.Posté par rachi le 01/10/2010 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aigle , voici un article intéressant paru sur Mécanopolis .


4.Posté par Aigle le 01/10/2010 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci rachi

Article tres perspicace sur les enjeux qui boulverseront l'existence du monde musulman .
On voit bien l'offensive de charme lancée notamment par les chaines allemandes ; même la Filiale de Channel 2 du Sionistan , ARTE s'y est mise

Ceci dit la Turquie ne sera jamais membre de l'UE même si comme disait un ethnocentriste raciste " elle changeait de peau "

Et il n'est pas dans son interet d'etre phagocytée en tant que Nation . Elle y perdra et son âme et son RÔLE strategique

5.Posté par Marion le 01/10/2010 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut juste rappeler qu'Israël a trouvé une place de choix sans condition au cœur de notre chère UE et nous allons même jusqu'à la subventionner ...

La Turquie mérite beaucoup mieux que cette UE qui n'est rien d'autre qu'un congloméra de nations qui se pense supérieur ...

Ces nations qui occasionnent énormément de tords à leurs peuples respectifs et la régression est flagrante est flagrante... l'Europe ne créée plus rien, l'Europe fait peur, l'Europe est méconnaissable, elle est aux abois sont seul crédo "pourrir la vie des immigrés" ...

Il n'existe plus aucun projet de vie en Europe, l'Europe elle semble en fin de vie, l'Europe agonise, beaucoup cherchent à s'exiler en Asie, en Afrique, ...

Comme l'Amérique a finit d'être le "Rêve américain" pour devenir le "Cauchemars du monde" . . . l'Europe est ce monstre qui a u jour accoucher de cette horreur qu'est devenue l'Amérique

La centre du monde est déjà très loin de l'Europe

(*) Bien entendu il ne s'agit pas des peuples dans mes propos puisque nous sommes les victimes d'un plan que nous n'avons pas vu venir.

6.Posté par jean le 02/10/2010 01:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que la Turquie est chanceuse de ne pas integrer une union prefabrique et que sans etre parano, je me demande si c'est pas une union made in sionisme pour se faciliter la mainmise sur tous les pays d'europe, ce qui lui aurait ete tres difficil avec plus de 20 pays separement, n'est-ce pas??
Pour moi l'avenir de ce monde n'est ni aux USA ni dans l'UE C'EST PLUTOT EN ASIE.

7.Posté par ali le 02/10/2010 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas sûr que la Turquie veuille entrer réellement dans l'UE.
D'ailleurs la majorité des Turcs refusent d'adhésion.
Mais il est vrai que le traitement subi par la Turquie est indigne.
Au temps de la puissance soviétique, les européens qui aujourd'hui font les difficiles, étaient à cette époque bien content que la Turquie soit dans l'Otan et qui gardait sévèrement le front su de l'Europe.
C'est comme cela qu'on a remercie pour ses bons et loyaux services

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires