Palestine occupée

La Turquie demande à Israël de lever le blocus de Gaza



Mercredi 30 Décembre 2009

La Turquie a demandé, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, à Israël, de lever le blocus de la bande de Gaza.



"Gaza ne doit pas être une prison à ciel ouvert pour les Palestiniens.", c'est ce qu'a fait savoir le chef de la diplomatie turque, lors de sa visite à l'ambassade palestinienne d'Ankara, démarche qu'il a effectuée, afin de faire part de la solidarité d'Ankara avec le peuple palestinien. "La Turquie met tout en œuvre pour améliorer la situation prévalant dans la bande de Gaza.", a-t-il ajouté. Auparavant, certaines sources d'informations avait fait état de l'entremise réussie de la Turquie, dans l'affaire de l'accès, via le sol égyptien, du convoi humanitaire "la veine de la vie", à Gaza. A présent, ledit convoi est arrivé dans le port d'al-Ariche, en Egypte, après être passé par la Jordanie et la Syrie. De tels efforts, de la part de la Turquie, ainsi que la détérioration, ces derniers mois, des relations Ankara/Tel-Aviv, mettent en exergue la vision anti-sioniste de l'opinion publique turque. La tenue d'une manifestation anti-sioniste, à Ankara, à l'occasion de l'anniversaire de l'offensive de 22 jours d'Israël contre la région surpeuplée et pauvre de Gaza, vient à l'appui de cette affirmation. "En vérité, l'état d'esprit qui prévaut, à l'heure actuelle, en Turquie, fait obstacle à la normalisation des relations entre les gouvernements, turc et sioniste.", estiment certains observateurs politiques. Du point de vue d'Ahmet Davutoglou, Israël ne peut plus jouer un rôle déterminant dans la diplomatie turque et cela a conduit Ankara à changer de cap, notamment, en ce qui concerne ses relations avec Israël. Dans ce droit fil, le gouvernement turc s'efforce, aujourd'hui, de se rapprocher de la Syrie, pays qu'il qualifiait, auparavant, d'ennemi. La Turquie s'est accordée, pour le moment, avec la Syrie, sur la suppression du visa pour les ressortissants des deux pays. Par ailleurs, les deux pays ont renforcé leurs relations bilatérales. Tout cela montre, donc, une très nette évolution. Il suffit, en effet, de se souvenir du temps où la Turquie et Israël œuvraient pour l'élargissement de leurs relations stratégiques, pour se rendre compte de cette évolution. Concernant les vastes changements dans les stratégies d'Ankara, Laleh Kamal, analyste des questions militaires, a déclaré que l'armée turque n'était plus à même de dicter ses politiques au gouvernement et que des changements s'étendant à tous les domaines seraient constatés dans les rapports entre le pouvoir et la politique, en Turquie. Bien que le gouvernement et l'opinion publique turcs ne tiennent guère à normaliser les relations avec Israël, l'Occident et les Etats-Unis, plus que quiconque, portent une attention toute particulière à la place de ce pays, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, dans la région, et à la médiation de ce pays musulman, dans les conflits arabo-israéliens. Consciente d'une telle vision, la Turquie, quant à elle, s'efforce d'adoucir les positions hostiles d'Israël et des pays arabes, entre autres, l'Egypte, envers les Palestiniens habitant à Gaza.



Ankara a demandé à Tel-Aviv d’arrêter la colonisation


Le ministère turc des Affaire Etrangères a demandé au régime sioniste de s’abstenir de construire de nouvelles colonies, à Qods Est.

Le ministère turc a précisé, dans son communiqué, que le régime sioniste devait réviser sa décision à ce propos et s’abstenir de coloniser les territoires palestiniens. Ce communiqué ajoute que la colonisation était une violation flagrante qui pourrait perturber les efforts régionaux pour la paix et conduire à la méfiance. Le ministre du Logement du régime sioniste a déclaré, lundi, que ce régime avait l’intention de construire 700 nouveaux logements à Qods orientale.

http://french.irib.ir/ http://french.irib.ir/



Mercredi 30 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par veilleur le 30/12/2009 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vive la turquie et aba la vache qui rie(moubarak)

2.Posté par damien le 31/12/2009 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut que la turquie arrête toute relation militaire avec israel.
L'armée turque achete des armes à israel, et les avions israeliens font des manoeuvres en turquie.

Espérons que l'armée turque se retire de la politique et laisse faire ce gouvernement qui aide les palestiniens contrairement aux 22 chiens de la ligue arabe qui ne savent que pondre des communiqués de presse

3.Posté par spirit le 31/12/2009 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Damien je suis tout à fait d'accord avec toi que Dieu exauce tes prières et qu'Il guide tous ces soit disant dirigeants musulmans mon dieu j'ai honte.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires