Reflexion

La Tunisie : une Révolution


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 18 Juillet 2014 - 18:19 Courage, M. Juncker! 2



Tariq Ramadan
Samedi 15 Janvier 2011

La Tunisie : une Révolution
Il faut saluer avec force, honneur et dignité l’action du peuple tunisien. Une résistance et une révolution pacifiques et civiles qui, à force de détermination et de sacrifices, a réussi à ébranler la dictature. Le Président Ben Ali a quitté le pays (alors qu’il devrait être jugé impérativement, lui et ses acolytes) et le premier ministre (soutien absolu de Ben Ali) a momentanément pris les rênes du pays. C’est une première étape et, à la croisée des chemins, les enjeux restent sensibles et particulièrement dangereux. Tout est encore possible : une tentative de gagner du temps, de manipuler les revendications populaires (avec un faux nouvel ancien gouvernement) ou encore une orientation influencée par des forces intérieures ou étrangères. La vigilance s’impose, la lucidité et surtout le refus de la naïveté et de certains expédients très – trop – rapides. La révolution civile et informelle a révélé une force extraordinaire mais cette force du contre-pouvoir peut aussi s’avérer une faiblesse face aux courants politiques qui pourraient utiliser le texte de la Constitution, les relations politiques internationales ou simplement utiliser le temps de l’apaisement pour redistribuer les cartes (il faudra également suivre attentivement l’évolution de l’attitude de l’armée). On pourrait leur offrir d’apparentes libertés, sans le dictateur, mais un nouveau quadrillage de la vie politique tunisienne. Il faut saluer cette première victoire tout en sachant que rien n’est gagné encore.
Le peuple de Tunisie est descendu dans la rue et, dans la non violence, a dit « Non ! » parce qu’il était l’heure que la dictature cessât. Il faut le saluer, le respecter et s’engager encore et encore à ses côtés. Sans fléchir. Il faudra faire attention à toutes ces « nouvelles » voix de « soutien » qui hier était silencieuses avec Ben Ali et qui vont se présenter aujourd’hui comme des « démocrates » sans passé. Il faudra, de la même façon, faire le compte des complicités individuelles et internationales qui aimeraient, à l’heure de la résistance pacifique victorieuse, faire oublier leurs trahisons, leurs mensonges et leurs hypocrisies. D’aucuns ont sacrifié leur vie, d’autres ont été torturés ou ont vécu l’exil et la désolation : c’est avec eux qu’il faut être et s’engager. Leurs sacrifices, leurs souffrances et leurs larmes ne furent pas en vain. Une belle leçon, un moment historique : le peuple a eu raison de son dictateur. Il faut encore qu’il ait raison de son système et de ses valets et complices.
A l’heure de cette incroyable révolution, pacifique, digne et populaire, des images d’un rêve possible traversent notre esprit et nos espérances : que les peuples arabes, soumis aux dictatures, se lèvent enfin et, avec la même détermination populaire et non violente, résistent aux autocrates et libèrent leur pays. Enfin ! Quel bel exemple : un soulèvement du peuple et du cœur. Si seulement les peuples avaient la force de cet exemple, de cette écoute et de cette résistance non-violente et révolutionnaire. Le sens historique de la libération.

http://www.tariqramadan.com/La-Tunisie-une-Revolution.html http://www.tariqramadan.com/La-Tunisie-une-Revolution.html



Samedi 15 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par Ahmet le 15/01/2011 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entierement d accord avec vous monsieur Tariq Ramadan,mais j aimerai tout de meme vous critiquez sur un point essentiel.
Vous qui parlez et travailler souvent,tres souvent avec des marocains,pourquoi ne pas leur expliquez que Mohamed 6 est aussi crapuleux que l était son pere ou Ben Ali?

2.Posté par Nenuphar le 15/01/2011 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Ahmet, je vous rejoins sur ce coup et j'ai déjà posé la même question sur un autre fil de ce Tariq Ramadan qui commence vraiment à poser problème sur ses amitiés intéressées et donc partisanes.

Voila le fil :

[http://www.alterinfo.net/De-la-Tunisie-de-l-Algerie-et-du-Niger_a53766.html]

3.Posté par Abou Hamza le 15/01/2011 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salamoualaykoum warahmatoulah wabarakatouh,
est-on les seules à comprendre que tout ceci n'est qu'une vaste mascarade et que tout les vrais "ben ali" sont toujours en place?
De quelle victoire parlez-vous bon sang?
Sobhanalah comment se fait-il que la masse populaire se laisse berner aussi facilement?
Les tortionnaire auraient-ils quitté le pays ?
Ceux qui torture les musulmans dans les prisons faisaient parti du voyage ?
Mais c'est pas possible de se conduire aussi docilement !!!
La vrai révolution, c'est quand tout les tyrans de tunisie seront passé à l'échaffau !
Les tunisient s'en vont pour installer un deuxieme ben ali "lignt" ou plus subtile que le précédent à ce train là!
Réflechissez bon sang!

4.Posté par ANTAR le 15/01/2011 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ceux qui ont eu des responsabilités avec le régime défunt doivent être jugés et dans certains cas éxécutés pour trahison envers le peuple et leurs avoirs confisqués pour les rendre au pays.

5.Posté par Why not le 15/01/2011 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Curieux, Mr.Tarek Ramadhan que je respecte beaucoup et je respecte ses idees a refuser de parler de la Tunisie plus d'une fois et d'une maniere assez curieuse d'ailleurs, maintenant il salue la revolution !

Inchallah de bonne augure .....

6.Posté par CORBEAU le 15/01/2011 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ORDO AB CHAO

l’ordre à partir du désordre, c'est le concept de la secte qui domine le monde, et à préparer ces événements que vous semblez naivement croire être une révolte n'est qu'en fait une grande manipulation, un complot, il l'en n'est rien en réalité et abou hamza à raison sur ce point ORDO AB CHAO c'est le concept philosophique derrière ces émeutes fantoches...
Et c’est un mot qui, en lui-même, implique que l’humanité ne peut jamais être stable, l’humanité ne peut jamais espérer arriver à une condition où l’homme pourra dire : il fait bon vivre et nous sommes en sécurité. sauf éradication de la secte dominante (illuminati)

7.Posté par BD le 15/01/2011 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils, se sont les Etats occidentaux qui n’ont cessé, depuis l’élection du président Ahmadinejad, en Iran, de fomenter des troubles, d’envoyer des espions, d’inventer des faits et de commettre des attentats terroristes, pour entraîner la chute du régime islamique et populaire en Iran. Ils ont parlé de démocratie, de peuple, de liberté d’expression. Ils ont manifesté ou laissé manifester dans leurs capitales, prétendant soutenir le peuple iranien, qui serait en révolte contre le pouvoir. Ils ont mobilisé leurs médias, leurs intellectuels, leurs écrivains, les voix de leurs maîtres, pour faire croire que le peuple iranien, mécontent, serait en révolte et prêt à s’emparer du pouvoir. Et ensuite, ils ont transformé leurs ambassades en centres d’espionnage ou en état-majors pour guider les « révoltés ».
Mais la révolte populaire a éclaté en Tunisie, à partir d’un geste désespéré d’un jeune homme qui s’est immolé à Sidi Bouzid le 18 décembre 2010 pour protester contre l’état d’humiliation dans lequel le pouvoir tunisien maintient le peuple.
Et ce fut la révolte, dans un des pays arabo-musulmans du Maghreb, protégé et soutenu par les Etats occidentaux. Tellement soutenu et protégé qu’il est devenu un des pays les plus corrompus et les plus liberticides dans le monde. La Tunisie, le rêve méditerranéen des intellectuels et hommes politiques occidentaux, était un enfer pour le peuple tunisien. Un enfer où croupissent dans ses prisons jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, étudiants, ouvriers, intellectuels, de toutes tendances politiques, islamistes ou communistes, ou simplement démocrates.
La Tunisie n’était plus le pays de ses fils, mais celui des touristes occidentaux (un million de touristes français annuellement). Un régime qui a interdit jusqu’à la communication et la recherche sur internet mais qui a ouvert ses portes à la voix sioniste, en faisant des conférences sur « l’holocauste juif » avec l’aide de l’UNESCO. C’est ce régime pro-occidental qui est en train de crouler, aux portes sud de la Méditerranée.
Ils la voulaient en Iran, mais elle a éclaté en Tunisie, cette révolte populaire qui remet en cause leurs intérêts. A présent, ils courent après : les Etats-Unis veulent à présent la démocratie et la liberté du peuple tunisien alors qu’il n’y a pas très longtemps, le président Ben Ali était l’homme de confiance et le chef d’Etat courageux qui savait gouverner, la Grande-Bretagne attend, alors que pour l’Iran, elle fut la plus directement impliquée et la plus enthousiaste à participer à ce qu’elle avait jugé comme étant un renversement du régime iranien.
En France, ils suivent, craignant pour leurs intérêts dans « le miracle économique tunisien » disant que la Tunisie fait partie de sa zone géostratégique. La ministre française des AE avait suggéré, il y a quelques jours, l’envoi d’une aide sécuritaire au régime.
Mais à présent, ils dénoncent après coup le président et sa gestion qu’ils jugent à présent anti-démocratique, parce qu’il est tombé. Mais ils préparent la suite, pour ne pas tout perdre.
Le premier ministre tunisien prend le pouvoir. Geste anticonstitutionnel, selon certains juristes tunisiens et même internationaux. Mais cela n’a pas d’importance, pour les Etats occidentaux : ils préfèrent la violation de la constitution plutôt que la poursuite de la révolte populaire qui peut balayer tous ceux qui ont profité de l’ancien régime. Cela est à peine étonnant, quand on voit comment ils ont négativement jugé le geste absolument constitutionnel de la démission des ministres libanais de l’opposition, il y a quelques jours. Contre la constitution ici, pour la violation de la constitution là-bas. On n’est pas à une contradiction près. En fait, ce qui est importe les Etats occidentaux, avant tout, ce sont leurs intérêts et seulement leurs intérêts. Si la violation de la constitution permet de les assurer, ils n’y sont pas opposés !
En conclusion, il faut dire que les révoltes populaires véritables ne se font ni sur internet, ni par twitter. C’est le sang des martyrs qui tombent pour une cause juste, la liberté et la dignité d’un peuple, qui est le levier du changement radical. De plus, Les révoltes populaires ne peuvent être dirigées par des état-majors installés dans les ambassades étrangères, mais elles se déclenchent au cœur même des masses opprimées et humiliées. Tous les mensonges vénéneux des médias occidentaux ne peuvent modifier la situation en profondeur dans un pays, ils peuvent à peine entraîner quelques gesticulations, même médiatisées dans tous les pays du monde. Seuls les peuples, avec leur conscience véritable et authentique, sont capables de bouleverser la situation et d’opérer les changements. C’est pourquoi la prétendue révolte populaire en Iran n’a pas eu lieu et que la révolte populaire en Tunisie a réussi à chasser le dictateur, le protégé des Etats occidentaux.

ALLAH fait déjouer les complots de ses Ennemis

8.Posté par franchouillard de souche le 16/01/2011 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est ce que vous croyez les naïfs? Que Ben Ali le bougnoule est partie uniquement sous la pression populaire? Ce clown était déjà dans le collimateur de l'oligarchie depuis des années! Il suffit de lire les torche-culs comme le Nouvel Obs, Libé et compagnie pour comprendre que ce triste sire n'était plus en odeur de sainteté au sein de l'oligarchie mondialiste. Ce petit chahuts tunisien a juste donné le coup de pouce nécessaire pour qu'en haut lieu on ordonne l'éviction du bougnoule Ben Ali.
Que viendra-t-il à la place? Un de ces régimes démocratiques bidons qui sera un peu plus encore au service de l'oligarchie mondialiste.

L'Algérie va suivre très rapidement le chemin de la Tunisie. En effet après avoir violé, spolié, martyrisé leur propre peuple depuis des décennies les dégénérés au pouvoir en Algérie commencent à remettre en cause leurs relations économico-politiques avec leurs anciens partenaires. En termes plus simples l'embryon du concept d'"intérêt de la nation avant celui de la famille" commencent à germer dans leur esprit. Si cette embryon continue à se développer l'oligarchie algérienne actuelle risque un sort similaire à celui de la clique à Ben Ali.

Chers amis ne soyez pas dupes de ces manipulations! Des décennies de dictature ne sont pas balayées comme ça en raison d'un mouvement populaire de ce type. Si Ben Ali est parti c'est parce qu'il a en été décidé non par les tunisiens mais par des forces occultes.
Il fallait éteindre l'incendie alors fut ordonné l'éviction de Ben Ali qui de toute manière ne plaisait plus à l'oligarchie mondialiste.

9.Posté par le_tout_puissant le 16/01/2011 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le départ de Ben Ali est une pure mise en scène stratégique dont la vocation est d'éviter un potentiel embrasement plus important de la Tunisie mais surtout de toute l'Afrique du Nord. Il était impératif de vite éteindre ce petit incendie risquant de prendre des proportions difficilement contrôlables.

Dans le cas tunisien il y avait 2 options sur la table:

Option 1: Une répression ferme et sanglante adoucie par quelques concessions du genre augmentation sensible des salaires avec pour aboutissement possible deux cas de figures: soit la populace se calme, soit elle s'énerve encore plus au point de rallier avec elle une partie des forces armées avec risque de contagion dans le reste de l'Afrique du Nord.
De plus quelque soit l'issue de cette option cette dernière est risquée. En effet même en admettant que la populace soit matée après quelques sanglants massacres les pays amis de la Tunisie se trouveraient embarrassés de continuer à donner du crédit au bourreau Ben Ali. Nous savons à quel point les lucifériens humanistes ont à coeur auprès du grand public zombifié de faire figure de chantre de la démocratie. Dans le cas tunisien il aurait été difficile de trouver une justification au maintien de relations amicales avec Ben Ali. De plus Ben Ali était déjà désavoué par la presse française, en d'autres termes ce dernier était déjà abandonné par les forces occultes dirigeant notre monde.

Option 2: Mettre en scène le départ et la disgrâce de Ben Ali sans pour autant changer fondamentalement l'équilibre des pouvoirs, en mettant éventuellement en place une "démoncratie".

Cette deuxième option fut choisie car elle est "tout bénéfice". La populace crie à la victoire, Ben Ali prend une retraite dorée certes un peu humilié mais il s'en remettra, et les équilibres occultes du pouvoir, c'est à dire ceux qui comptent vraiment, seront maintenus. Voilà tout le charme de la "démoncratie"! Faire croire aux gens qu'ils sont les maîtres, que le pouvoir a changé de main alors que fondamentalement strictement rien n'a changé!

Cerise sur le gâteau: cette épisode tunisien sert aussi à salir un peu plus encore le dégénéré Sarkozy, nous assurant une fois de plus la victoire monstrueusement triomphale de DSK.

Mon pronostic:

Premier tour: DSK, Marine Le Pen et Sarkozy.
Deuxième tour: DSK vs Marine Le Pen avec victoire éclatante pour le premier.

10.Posté par Salah le 16/01/2011 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Tunesie, une révolution? NON pas encore.
Foued Mebazaa, apparatchik devenu le nouvel homme fort de la Tunisie

Le président du Parlement tunisien, Foued Mebazaa.
C'est un homme âgé – 78ans –, qui a collectionné les portefeuilles ministériels et les responsabilités politiques à l'époque d'Habib Bourguiba, le "père de l'indépendance", puis durant les années Ben Ali, qui se retrouve à la tête de la Tunisie. Un homme aussi qui a servi fidèlement le président déchu.

Donc le même régime avec un autre visage. Continuez votre révolte car ce n'est pas fini.


11.Posté par a la memoire de youssef ben salah le 16/01/2011 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam
désole d'insulter, Mr le diable "Habib Bourguiba", il est le commanditer de l'assassinat de salah ben-youssef, tout le monde le sait !!!! le vrai père de l'indépendance est salah ben youssef qui a demandé l'indépendance total en premier ensuite Habib Bourguiba qui préfère partiels ...........


voila la vérité qui dérange !!!!!

12.Posté par le journal des tueursnet le 18/01/2011 05:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Justunisie
A quoi je peux comparer mon âme Aujourd’hui?
A une cité ? Oui à une cité !
Qui comporte deux entités
Une entité noble, attirée par la vérité vraie
Et une entité ignoble attirée par l’obscure obscurité.
Si la première est tentée par le plus haut, la seconde est soudoyée par le plus bas.
http://www.tueursnet.com/2011/01/justunisie/://

13.Posté par HAMMANA le 18/01/2011 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Monsieur TARIK RAMADHAN.

Je ne sais quelle expression utiliser pour vous dire toute mon admiration à votre analyse on ne peut plus objective que vous dire tout simplement: M E R C I.

14.Posté par Rebel Traveler le 18/01/2011 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Paix sur toi peuple tunisien fier et courageux

Unissez vous peuples libres , les hyènes et les vautours rodent sur vous , sèment la panique et profiterons de la moindre occasion pour vous dévorer encore une fois.

Si le peuple tunisien ne s'unissent pas sous une seule identité, un seul repère, et un seul but, il ira droit vers une guerre civile ou encore une fois, le plus fort, le plus organisé où le plus intelligent, va régner

Vous avez été unis contre l’oppression, mais le seriez vous pour la paix et la liberté ? Peut être mais chacun a sa propre définition de ces deux principes.

Ce que nous voyons de nos jours est le fruit d'une loi universelle enclenchée par la course effrénée des hommes au pouvoir et à l’argent, une course où le plus rapide est celui qui vend son âme au diable et délaisse ses valeurs, sa fierté et son identité.

Vous êtes un exemple vivant de l'état réel de notre monde ,
un monde qui a marre de l'oppression , un monde rempli de tristesses profondes, de solitudes amères et de troubles émotionnels et psychologiques, où le seul issus possible pour une grande majorité et de sombrer davantage dans des tentations physiques et matérielles alléchantes, mais bordées de remords et de regrets reniés et refoulés.
un monde ou les gens sont esclaves de leurs propres envies ,

Chacun de nous à son propre Benali, un diable habillé en blanc, contre lequel il faut se révolter.

Chacun de nous est une petite Tunisie, où l'âme (le peuple) si opprimée va un jour ou un autre se rebeller pour suivre son propre chemin.

Que dieu nous guide tous vers le droit chemin et que la paix soit sur vous.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves
29/08/2014

Gaza, une si fragile trêve à vivre

Salim Metref

VIDEO
Ghisham Doyle | 22/08/2014 | 2392 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
1 sur 173


Commentaires