Palestine occupée

La Syrie fait savoir qu’elle non plus ne veut plus parler à la France


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 3 Janvier 2008

La Syrie fait savoir qu’elle non plus ne veut plus parler à la France
La Syrie a décidé de cesser les discussions avec la France destinées à trouver une solution à l’impasse politique au Liban, a annoncé mercredi le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Moallem, trois jours après que le président français Nicolas Sarkozy eut annoncé la fin des contacts avec Damas.

"La Syrie a décidé d’arrêter la coopération franco-syrienne pour résoudre la crise libanaise", a annoncé le chef de la diplomatie syrienne lors d’une conférence de presse à Damas. "Il semble que les Français aient voulu nous tenir responsables de leur échec à convaincre la majorité parlementaire libanaise d’accepter un plan français" pour sortir de la crise, a-t-il affirmé.

Dimanche, au Caire, Nicolas Sarkozy avait affirmé qu’il ne "prendrait plus de contact" avec la Syrie tant que Damas n’aurait pas "prouvé dans les faits" sa volonté d’aider le Liban à sortir de sa crise politique.

Selon Walid Moallem, la Syrie et la France étaient d’accord depuis le départ sur la nécessité que toute solution au Liban soit fondée sur un "consensus" entre les partis, pour l’élection d’un président de "consensus", la formation d’un gouvernement d’unité nationale, une nouvelle loi électorale et la neutralisation du rôle des Etats-Unis au Liban, qui a-t-il expliqué, "fait obstacle à la réconciliation nationale libanaise".

La Syrie, a ajouté le ministre, a été surprise par les déclarations de Nicolas Sarkozy "malgré les efforts que la Syrie a exercé ses dernières semaines (...) et malgré la flexibilité manifestée par l’opposition pour faciliter l’obtention d’un consensus".

Le chef de la diplomatie syrienne a ajouté que son pays s’était vu offrir des "incitations" comme une visite de Nicolas Sarkozy à Damas s’il exerçait une pression sur l’opposition libanaise pour faciliter une sortie de crise. "Mais la Syrie a refusé de faire pression sur l’opposition. Nous savons que l’opposition libanaise n’acceptera aucune pression de quiconque", a-t-il ajouté, appelant les partis libanais à reprendre le dialogue pour parvenir "à une solution de consensus, loin de toute interférence étrangère".

Le Liban est sans président depuis la fin de l’expiration du mandat du président Emile Lahoud, le 23 novembre dernier. Un accord n’a toujours pu être trouvé au sein du Parlement libanais qui doit élire son successeur. L’opposition a régulièrement boycotté les séances destinées à élire le président, empêchant d’atteindre le quorum requis.

Si l’opposition et la majorité avaient fini par se mettre d’accord pour soutenir le chef de l’armée, le général Michel Sleimane, comme président de compromis, son élection n’a toujours pu avoir lieu, notamment parce que l’opposition a posé de nouvelles conditions, dont un accord sur un gouvernement d’union qui lui donnerait un droit de veto sur les décisions importantes.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4344 http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4344



Jeudi 3 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par anticons le 03/01/2008 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

foutre encore plus le boxon au moyen orient,voila se qui arrive avec un president pro sioniste et va t'en geurre!!!

2.Posté par al akl le 03/01/2008 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme si la visite d'un nain inculte et vulgaire pouvait etre de la moindre utilité à la Syrie. Prétentieux en plus notre Nabot 1er.

3.Posté par la souris de la nuit le 04/01/2008 02:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il prend les syriens pour des imbeciles....ce vulgaire vicieux et rabougri

4.Posté par ZORRO le 04/01/2008 03:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Non il fait juste de la politique spectacle.La seule chose qu il croit savoir faire.Mais les avertissements sont deja bien la.Jusqu au couac...héhé
Quand je pense aux couvertures de paris match pendant l election ou il cherchait a reseduire cecilia...c est beau l amour.

Mais les syriens comme les lybiens ne sont pas aussi facile que des femmes porte-manteaux.Je pense qu il va vite s en rendre compte le nain de l Elysée.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires