EUROPE

La 'Shoah'' des Tsiganes européens


Dans la même rubrique:
< >

Le Cinéaste Tony Gatlif sort un film, Liberté, rappelant une page méconnue: Celle du génocide des Tsiganes européens pendant la 2e guerre mondiale


evaresis@yahoo.fr
Lundi 22 Février 2010

La 'Shoah'' des Tsiganes européens
Depuis que j'ai vu sur un forum que l'on avait fait des propositions (Voir plus bas) à partir de mes articles sur la "Shoah" des Tsiganes, j'étais décidée à lancer l'idée d'une commémoration annuelle du génocide des Tsiganes - un meurtre de masse encore pire que celui des Juifs, car ils périrent en plus grand nombre. Les Juifs, à juste titre, ont réclamé un devoir de mémoire, et même réparation, au point de nous servir une overdose de commémorations, et d'instrumentaliser à des fins criminelles un crime monstrueux. Qu'en est-il des Tsiganes ?
 
 Je les connais mieux que beaucoup, à l'âge de vingt ans j'ai passé en leur compagnie le plus beau mois de ma vie à Grenade, même en dansant pour les touristes avec eux. Ce peuple admirable est hospitalier, avec lui tout finit en chansons, ils ont un sens de l'universel à nul autre pareil, le ciel est d'ailleurs leur toit, ils n'ont jamais participé à une guerre, ils ne réclament rien, et ils vivent en osmose avec la nature, la respectant comme les Indiens ces maîtres es-Sagesse que les Yankees ont assassiné en s'installant sur leur terre.  
 
 Leur déportation en masse, leur extermination sont occultées par nos livres d'Histoire, pourtant écrits souvent par des Juifs, comme MM. Isaac et Jacob.
Pour conserver l'exclusivité de cette abomination ? Ce serait odieux ! Alors, pourquoi ? Parce que les Tsiganes seraient considérés comme des sous-individus ?  
 
 Moi qui suis éprise de Justice et qui aime les Tsiganes, je demande instamment que l'on répare ce fait inadmissible. Nous devons commémorer le génocide des Tsiganes, nous devons exiger que les Livres d'Histoire leur rendent justice. Il semblerait qu'une moitié des Tsiganes européens ait péri, tandis que le tiers des Juifs aurait été exterminé. Et pourtant, on parle seulement des uns, pas des autres ! Et les Tsiganes sont trop fiers pour revendiquer leurs droits ! Vivant dans la misère, mal-aimés, refoulés de partout, ils seraient certainement heureux d'obtenir réparation - et pas seulement qu'on reconnaisse le génocide dont ils ont été les premières victimes !
 
 
 Le cinéaste Tony Gatlif vient de sortir un film, Liberté, qui ose enfin aborder cette douloureuse question. Cela faisait vingt ans qu'on attendait de lui qu'il le réalise. Il l'a fait ! Puisse cet acte faire enfin avancer la cause des Tsiganes, et définitivement leur rendre justice.  
 
 Eva R-sistons à l'intolérable de l'injustice
   
 Forum, réflexions propositions
 suite à mes articles sur la "Shoah" des Tsiganes:  
    
Tout d’abord tous mes remerciements pour votre article sur la "shoah" des Tsiganes.  
 
 Les Tsiganes n’ont pas les moyens ni les infrastructures nécessaires pour qu’il y ait un travail de mémoire sur les persécutions faites à l’encontre de leur peuple ni sur leurs victimes tel qu’il a été possible d’être fait par, pour les Juifs.  
 
 Naïve, j’ai toujours espéré que de la persécution des uns naisse la reconnaissance de la persécution des autres... dans un élan de solidarité...
en vain.  
 
 A mon humble niveau chaque année auprès de mes élèves j’essaie de les faire réfléchir sur les préjugés, l’image négative des tsiganes à travers un chant... Dans le cadre de thématique sur la guerre...leur faire découvrir des œuvres écrites à la mémoire des victimes ...
    
 Quelle œuvre de musique savane écrite en mémoire pour les Victimes Tsiganes???  
 
 Vous dites “Aucune voix ne s’élève pour défendre la cause des Tsiganes discriminés, stérilisés, persécutés, spoliés, exterminés . Nulle mémoire, nulle indemnité, nulle commémoration. Rien. Le vide absolu.
Ostracisme complet.”
   
 Aucune musique ne s’élève. Silence... Musique de l’absence.  
 
 Rien (à ma connaissance) dans le répertoire de la musique savante...  
 
 Alors reste -encore- la parole ...(hors programme bien sur !!!)  
 
Et si l’on commençait maintenant un acte commémoratif? à Salier par exemple, posons une plaque à l’emplacement du camp d’internement en attendant de se regrouper pour les démarches pour une plaque officielle...
   
 Reste à choisir une date... Nous ne serons pas que deux. J’en suis certaine nous nous décarcasserons pour que "s’ajoutent plusieurs"...
    
 Pourquoi ne pas faire une souscription financière pour un monument à la mémoire des Tsiganes victimes de l’idéologie nazie à l’instar de la fédération de la libre pensée de la creuse pour l’érection d’un monument à la mémoire des soldats russes de La Courtine qui se battaient aux côtés des soldats français voulurent en septembre 1917 retourner en Russie “à côté de leurs camarades pour participer aux événements grandioses qui s’y déroulaient” et résistèrent aux intimidations, à l’oppression de l’état major au détriment de leur vie puisque certains furent fusillés...
événements qui risquent là aussi de tomber dans l’oubli... (La raison n°529)
    
 Pourquoi ne pas faire une souscription financière pour commander une œuvre musicale à un jeune compositeur sensibilisé à cette cause?
   
 Pourquoi ne pas apporter d’autres idées pour que le martyre de ce peuple ne tombe pas dans l’indifférence, dans l’oubli... Tout est à créer, faire...
 
   Si vous, d’autres, sont intéressés par ces -ou d’autres-propositions commémoratives à la mémoire du peuple Tsigane, je mets mon mail à disposition... yenamarre cDw no-log.org Ensuite à nous de nous organiser.  
 
 Cordialement à vous, à tous.
 
 De : yenamarre  
 
 Il y a quelques livres à ce sujet : Emmanuel Filhol, La mémoire et l’oubli, L’internement des Tsiganes en France, 1940-1946, L’Harmattan,
2001
 Donald Kenrick et Grattan Puxon, Les Tsiganes sous l’oppression nazie, Centre de Recherches Tsiganes, CRDP Midi-Pyrénées, Toulouse, 1996  L’Allemagne ne reconnut l’extermination des Tziganes qu’en 1980 !  
 
 On peut voir auusi le site :
[http://r-sistons.over-blog.com/ext/http://www.ushmm.org/wlc/article.php?lang=fr&ModuleId=75]url: http://r-sistons.over-blog.com/ext/http://www.ushmm.org/wlc/article.php?lang=fr&ModuleId=75

 
 De : 90
   
 Merci, merci ! Tant de personnes, de sites, d’écrivains, de journalistes, de réalisateurs oublient notre génocide ! Tout d’abord faites-moi plaisir, employez de préférence le mot "génocide" (français) ou "samudaripen"
(romani) car "shoah" c’est de l’hébreu. J’ai naturellement un infini respect pour la tragédie que fut la Shoah mais nous, les Tsiganes, revendiquons ou bien un mot par langue du pays où on habite, (comme "génocide" en France) ou bien un mot dans notre langue. Je suis exaspérée par le silence qui enveloppe le drame que vécurent les Tsiganes : chaque semaine en ouvant Télérama (ben oui je trouve que c’est de loin le moins mauvais journal de programmes télé) je vois qu’on va diffuser deux ou trois documentaires ou oeuvres de fiction sur la Shoah. Mais pourquoi pas sur les autres victimes?
J’ai vu en quinze ans deux docus sur l’extermination des malades mentaux, sur celle des homos j’ai entendu Daniel Mermet interviewer Pierre Cels (qu’il m’excuse si je fais une faute d’orthographe) et très peu d’allusions brèves aux victimes slaves, communistes, rien du tout sur les Témoins de Jéhovah, les Sénégalais. Parfois sur les résistants. mais sur les victimes tsiganes, il y a eu seulement deux films : "Quand les violons se sont tus" de Ramati et "Tcharhco Rrom" d’un Hongrois -un peu hermétique- Pour les bouquins ajoutez l’eexcellent "Ces barbelés oubliés par l’Histoire" de Jacques Sigot, ed. Wallada 1994 sur les camps français établis par la France AVANT l’occupation.... Je suis membre d’une assoc qui s’appelle "Samudaripen" et je suis en train de recueillir tout ce que je peux sur des camps atroces mais peu connus comme Jasenovac en Croatie, Salaspils en Lettonie etc. Et puis songez que quand les SS voyaient des roulottes, ils faisaient des cartons et personne n’énumérait les victimes. de plus beaucoup de Tsiganes étaient envoyés en déportation comme "asociaux" donc 500.000 Tsiganes exterminés c’est un MINIMUM. Allez, bella ciao ! Et que les élections italiennes ne ramènent pas le fascisme !
 
De : Gavali
   
 Effectivement un devoir de mémoire serait une juste reconnaissance du/des drames de ce peuple trop souvent ignoré, parfois rejeté. Pour côtoyer souvent quelques membres de cette communauté je sais qu’ils ne seraient pas opposés à ce que l’Histoire se souviennent d’eux. Néanmoins pour collecter des informations et les transmettre il faut faire un travail de reporter car beaucoup ne n’ont que des rudiments de la langue écrite, surtout chez les adultes. Donc il est de notre devoir de les interroger et ainsi les transcrire.
Aussi tenter de leur donner quelques notions de français écrits pour ceux qui vivent dans notre pays, ce qui en plus de leur donner à conter leur histoire favoriserait souvent des démarches administratives dans lesquelles ils pataugent...  
 M.M.  
 
 
 De Mengneau Michel  
 
 Ce n’est pas un devoir de mémoire, ce mot est galvaudé, c’est de l’Histoire , c’est un travail d’historien, pas de reporter, un travail dans les archives européennes, un travail auprès de ceux et celles qui sont encore vivants ou de leur descendance. El effectivement l’absence de tradition écrite a nui à la connaissance du génocide des tziganes. Mettre en concurrence les génocides des juifs ou des tziganes, alors que les nazis eux, les envoyaient dans les crématoires ou pratiquaient sur eux des "expériences médicales" n’a aucun sens. Pendant longtemps on pouvait lire " Morts pour la France" dans les nécrologies des juifs exterminés avant que les faits historiques n’ imposent une autre version et révèlent les différences entre un camp d’extermination et un camp de déportation.  
 Le nombre des morts tziganes est estimé entre 100 000 et 300 000 personnes.
 Cette imprécision montre qu’un gros travail est nécessaire pour que tous  sachent ce que les gouvernements européens de l’époque ont laissé faire ou ont accompli .  
 
 Par exemple quelle fut l’attitude du Vatican à l’égard des Tziganes, catholiques ?  
 
 De 90
 
 Une grande partie de la classe bourgeoise et des états Européen était pour l’extermination des TZIGANE et des ROMS et même aujourdhui je me pose encore des questions sur leurs devenir dans cette Europe ou le règne du seigneur est :
un critère de premier choix.  
 Ils pratiquent tous l’oubli (un mensonge par omission volontaire).  
 
 Alain 04
 
 Posté par 222
   
 Bonjour  
 
 Excusez-moi, je découvre à l’instant cette page.  
 
 Grande amie des Tsiganes, depuis mon adolescence, j’ai toujours travaillé à la reconnaissance de ce peuple admirable, universel, qui ne demande rien, ne se plaint pas, ne participe pas aux guerres, vivant fraternellement avec tous.  
 
 Je suis prête à devenir le porte-parole officiel de leurs causes. Ancienne journaliste radio-TV, et presse, je suis à même de les défendre au mieux.  
 
 Je m’engage dès la prochaine commémoration annuelle de la Shoah des Juifs, à inonder les Médias d’articles sur le génocide des Tsiganes, pour qu’il soit enfin reconnu, et même indemnisé. Il faut populariser cette cause, l’injustice faite aux Tsiganes doit être réparée.  
 
 L’abominable Shoah aurait tué un tiers des Juifs d’Europe, le génocide des Tsiganes aurait éliminé plus de la moitié des Tsiganes.  
 
 A suivre, "eva"  
 
 evaresis@yahoo.fr  
   
 Dossier complet, textes, photos, vidéos, commentaires, ici :
 
[http://r-sistons.over-blog.com/article-avec-tony-gatlif-exigeons-la-reconnaissance-de-la-shoah-des-tsiganes-45422294.html]url: http://r-sistons.over-blog.com/article-avec-tony-gatlif-exigeons-la-reconnaissance-de-la-shoah-des-tsiganes-45422294.html



Lundi 22 Février 2010


Commentaires

1.Posté par pistache le 22/02/2010 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est vrai que les tziganes ont aussi eu leur part de massacres , mais que l'on en parle rarement au point de les oublier ; comme je l'ai déjà dit , d'autres peuples de part le monde ont été sacrifiés au nom du racisme , de la bêtise ou de la folie des hommes quand ce n'était pas au nom de l'argent ; sur que les tsiganes ont autant un droit à leur mémoire que les juifs dont on entend parler de longue au point que ça en devient lassant ;

2.Posté par Aigle le 22/02/2010 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Amis TZIGANES reveillez vous .....Merci Eva ......d'avoir rappelé cette verité qui fait mal aux Bêtes sanguinaires qui ont decidé , il y a longtemps que l'Histoire devait etre falsifiée pour leurs seuls besoins criminels ..............

3.Posté par la truie qui file le 22/02/2010 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tres bel article Eva ,

Un lointain souvenir d'un jeune homme qui taillait la route , un soir il n'a plus rien à manger et il ne sait pas mendier ni meme demander quoi que ce soit .
Un petit tsigane de 11 ans voit que cela ne va pas tres fort et va lui chercher de quoi manger ...

C'est aussi cela les gens du voyage et bien d'autres choses comme le flamenca la danse et une spiritualité bien vivante .

On a condamné ces peuples en les accusant de bien des maux mais principalement pour cette liberte qui est la leur . Et il a encore une sorte de repression à leur egard par des bien pensants alors que des voleurs de poules choisissent le moment ou les caravanes passent pour commetre leurs méfaits et les faire accuser !

Qui peut donner des chiffres pour leur genocide ? les anciens racontent des faits issus de leur memoire familiale , mais ne peuvent pas compter le nombre de ceux qui ont éte capturés et qui ne sont pas revenus .
Pour eux c'est le presque une habitude ceux qui ont vecus dehors peuvent comprendre le fait de ne pas se reveiller un matin ou d'avoir recu un mauvais coup

Et à notre connaissance pas de dommage de guerre , pas d'indemnités pour ce qu'ils ont subis .

Demandent t'ils quelque chose pour tout cela ?

Deja rien que pour leurs souffrances et cette attitude deplorable de complicité et d'autre part cette accaparement d'une souffrance colective aux benefice d'une partie qui s'en sert pour se donner tous les privilège , cela devrait inciter tout le monde à leur accorder des lors sans reserve le droit inaliable de continuer à vivre selon leurs coutumes .



4.Posté par eva r-sistons le 22/02/2010 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci la Truie pour ce beau témoignage. Les Tsiganes n'ont rien, alors ils partagent. Pas les riches ! La solidarité, ils la vivent concrètement... Je les connais: Ils sont fraternels. On ne peut pas se souvenir d'eux juste pour les discriminer....

cordialement à tous, eva

5.Posté par brigitte le 22/02/2010 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le monde est plein d'injustice, heureusement qu'il y a des personnes comme Eva pour le rappeler et ouvrir les yeux.

6.Posté par la truie qui file le 27/02/2010 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En parcourant le net c'est assez eprouvant d'etre obligé d'aller fouiller dans des archives de cette periode et surtout dans des textes assez horrifiant notamment d'anthropologie eugeniste notamment nazie mais ce n'est qu'un glacon sortant d'une usine d'iceberg d'un genie pervers qui semble persister d'age en age .

La decouverte est sinistre pour tout cultivé de la tartine avec des deconfitures culturelles emboitées encastrées et entrelardées comme une denree falsifiée ( nous ne decouvrons vraiment rien que des apparences successives ..)

ceci : la deportation des Tsiganes ( appellés aussi Roms ) a commencé des 1933 avec les theses de plusieurs anthropologues notamment Eugen Fischer et son hygiene raciale .( mais c'est la reprise d'idées tres nombreuses anterieures et repandue dans bien des livres en Europe et meme ailleurs avant le 20 eme ! )

le simple ecrivain ou romancier de séries roses pales pour jeunes filles fait sans arret des remarques à connotations xenophobes effrayantes et que l'on ne remarque pas à l'age ou on les lit , c'est deja un conditionnement !

Le rapprochement le plus sinistre est de trouver chez certains philosophes reputés une sorte de cautionnement dialectique scabreux de cette demarche qui amenera la destruction de millions d'etres humains .

Pour eviter une controverse inutile les noms de ces philosophes ou les citations ne sont pas tres important car on retrouve ces idées en realité en si grand nombre au point que nous aurions autant envie d'en arracher les pages que dans l'autre livres pourtant reputés "sacrés" mais a ce compte la il en resterai bien peu .

Car le nazisme ou l'eugenisme et autres abominations ideologiques n'est pas seulement dans cette allemagne de l'epoque nazie resultat d'une simple manipulation hypernationaliste qui n'est meme pas acceptée par les historiens de cette epoque comme rattaché d'aucune manière avec la tradition germanique ou scandinave anciennes .Les historiens allemands temoins de ces tradition ne trouveront rien de commun avec les traditions et cette déviance nazillonne et ils seront obligés de se cacher tout comme les autres de la repression pour ne pas etre recuperés de force .

Ces idées trouvent autant a se developper aux etats unis ou en angleterre bien avant adolf hitler dans des groupes qui soutiendront cette hypothese abjecte d'epuration ethnique et qui a ete applique systematiquement sur tous les peuple autochtones . Meme chose en espagne ou ou portugal pendant la colonisation d'amerique du sud , des caraibes et jusqu'a la terre de feu . C'est bien une politique de lterre brulée mais avec une ideologie vraiment ancienne et malfaisante à se demander à quelle epoque elle peut bien se rattacher .

Alors le sort des peuples errants d'Europe ramene à decouvrir une serie d'enigmes meme au dela de l'histoire des historiens .

Que se cache t"il comme source de toute cette monstruosité dans les tetes malades de quelques uns pour faire autant de mal à des peuples entier , à des individus dont la seule culpabilité est de ne pas se fondre dans la masse des esclaves de tous ces maudits systemes ?

Comment peut t'on arriver à hair autant ?

Comment peut t'on arriver à devenir un criminel de sang froid ?
Comment peut t'on ne pas reconnaitre les memes traits humains que l'on possede de ses parents chez l'autre pour ne voir que les seules differences minimes pour en faire un motif de haine aussi visceral dans son syndrome maladif ?

Comment peut t'on parler d'une identité nationale quelquonque ou persecuter des etres sur des presomption odieuses d'une quelquonque hierarchie entre des créatures ?

Sans pouvoir repondre jamais à aucune puisqu'il faudrai avoir ete coupable dans le passé , c'est peut etre plus rassurant d'avoir pris autant de coups pour son apparence physique et une personalité qui ne veut pas s'agenouiller et d'avoir trouvé dans cette epreuve la sympathie de toutes les autres causes!

Il ne faut meme pas se poser cette question et aimer "arc en ciel " , Cet amour là ne voit chez l'autre que ce meme eclat partagé de cette Vie qui nous est confiée pour si peu de temps et seul ce sentiment profond peut donne cet avant gout d'infini et d'eternité dans ce monde terrible et pourtant passionnant des humains .

coeur d'artiste boheme ou de musicien errant ?

7.Posté par fenrir le 27/02/2010 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il serait temps de considéré le peuple Tsiganes, de rendre la dignité a ce fier peuple qui a traversé les ages, qui a souffert mille morts, qui encore est rejeté, sans arret.

C'est un peuple auquel nous devrions demander pardon et leurs offrir enfin la paix, ce peuple existe depuis l'Age de l'Antiquité, il a toujours été en Europe.

C'est un peuple de ce fait occidental, le génocide que ce peuple a subi a été gravissime, mais contrairement au peuple juif, jamais ce peuple n'a été respecté, n'y encouragé.

Cette injustice dois etre réparé immediatement.

Pour le droit des peuples, le droit a l'existence, le droit de vie, nous devons commencez a chercher ce peuple et a lui tendre la main, lui rendre sa dignité, il en a le droit, sa souffrance doit ce terminé maintenant.


8.Posté par eva le 27/02/2010 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très beaux commentaires, merci. Eva

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires